Sujets thématiques

  • CHARLEROI- Village de la Démocratie

    Le 26 mai, les Belges ont à nouveau rendez-vous avec les urnes… et les Carolos, avec le Village de la démocratie, un mini-festival organisé par le Centre Ener'J, Cenforsoc et 22 partenaires. Il revient du 6 au 18 mai avec la même énergie et des partenaires toujours plus motivés. 13 jours pour explorer les multiples facettes de la démocratie, ses enjeux et les dangers qui la menacent. 13 jours pour informer, sensibiliser, interpeller mais aussi questionner. 13 jours d’activités pour les étudiants, les primo-votants, les professionnels et les citoyens curieux. Pour vous faire découvrir la programmation, nous vous invitons à plonger, en avant-première, au cœur de Karlcity, la ville dystopique pas très démocratique, une création théâtrale pour cette 6ème édition du Village de la démocratie. Si vous osez, retrouvez-nous à l’ancienne piscine de Gilly, le vendredi 26 avril à 11h tapantes

    démocratie.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • CHARLEROI: TRAVAUX BOULEVARD MAYENCE

    pose1.jpg

    photos: Eric Goffart

    La pose du revêtement définitif se poursuit au début du Boulevard Mayence de sorte à rendre parfaitement praticable la zone d'accès à la tour de Police.

    pose2.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • L'IFAPME de Charleroi veut redéployer son offre de formations numériques

    à Charleroi, le monde digital et numérique s’installe peu à peu en bords de Sambre. L’IFAPME, en tant qu’opérateur wallon de la formation, est attentif à ce redéploiement numérique, notamment via E6K, un futur pôle de la formation numérique.

    De nombreux acteurs du monde numérique sont installés ou arrivent dans le quartier de la « Ville basse » à Charleroi : Co.Station qui accueille les startups innovantes ou BeCode, proposant des formations au codage. On y retrouve aussi le Quai10, le Centre de l’image animée carolorégien, et bien d’autres entreprises actives dans le secteur digital.

    E6K, un pôle de la formation numérique

    C’est dans ce cadre, que prend forme le pôle de la formation numérique : le projet E6K. Il répond à un des axes forts du plan CATCH, visant à accélérer la croissance de l’emploi dans la région. En tant qu’acteur wallon de la formation, l’IFAPME tient à s’insérer dans cette initiative tournée vers le futur. L’Institut travaille donc sur un projet pilote pour renforcer, développer et intégrer son offre de formations au sein d’un véritable « quartier numérique ».

    « L’idée est de pouvoir être en connexion directe avec d’autres opérateurs et entreprises actifs dans ce secteur tourné vers l’avenir. Il y a là une opportunité à ne pas rater pour développer de solides partenariats et pour répondre aux demandes futures du marché de l’emploi dans ce domaine », déclare Nicole Roland, Administratrice générale de l’IFAPME.

    Une nouvelle vie pour le Tri postal ?

    Le Centre IFAPME de Charleroi (Gilly), en partenariat avec Technofutur TIC, entrevoit la location d’un plateau de 1300 m² dans le bâtiment de l’ancien « Tri postal » à côté de la gare, partiellement inoccupé depuis quelques années. Très accessible via les transports en commun, cet espace serait dédicacé aux formations numériques. Ce pôle accueillerait dans un même lieu plusieurs programmes complémentaires basés sur des méthodes pédagogiques innovantes, comme la formation en alternance par exemple. L’objectif pour l’IFAPME et son Centre de Charleroi sera de diversifier encore plus son offre de formations numériques.

    Si ce modèle s’avère concluant, il pourrait être dupliqué dans un ou plusieurs des 15 autres Centres IFAPME en Wallonie. Ce projet serait une réponse novatrice à la déclaration de politique régionale au niveau du numérique.

    Pour plus d’informations sur ce projet et ses futures formations, n’hésitez pas à nous contacter. IFAPME : Institut wallon de Formation en Alternance et des indépendants et Petites et Moyennes Entreprises. Il a pour mission d’organiser la formation en Alternance sur le territoire de la Région wallonne. Le Réseau IFAPME est constitué d’un Organisme d’Intérêt Public (OIP) et de 16 Centres de formations situés à Arlon, Braine-Le-Comte, Charleroi, Dinant, Gembloux, La Louvière, Libramont, Liège, Marche-en-Famenne, Mons, Namur, Perwez, Tournai, Verviers, Villers-Le-Bouillet et Wavre.

    IFAPME
    IFAPME | Place Verte, 15 | 6000 Charleroi
    Tél : 0800 90 133   

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • L'ECHEVINE JULIE PATTE AUX ETATS GENERAUX DE LA PARTICIPATION

    juliepatte.jpg

    "Au cours des prochains mois, je vais réaliser de très nombreuses rencontres citoyennes dans le cadre des Etats généraux de la Participation.

    Plus de 30 Comités de Quartiers, 5 Conseils de participation, 53 relais de Quartiers, associations représentatives de la Maison pour Associations,...

    Merci aux membres du Comité de Quartier de Dampremy pour leur accueil formidable pour ma première rencontre. Merci pour ces échanges très constructifs !

    L'objectif principal pour moi est d'améliorer les outils existants et la satisfaction des citoyens impliqués en leur donnant les moyens de réaliser plus rapidement et plus efficacement leurs projets.

    Je souhaite également impliquer davantage de citoyens dans des processus participatifs et dans les décisions et actions qui les concernent, notamment grâce à la multiplication des outils afin qu’ils répondent aux différents modes de vie et d’action des habitants. Pour nous aider à atteindre ces objectifs, n'hésitez pas à répondre à l'enquête citoyenne via le lien suivant: https://www.charleroi.be/formulaire/je-participer"  Julie Patte.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • COUILLET: Travaux à la rue du Vivier

    vivier1.jpg

    Les opérations de rabotage/pose du tarmac sont actuellement en cours à la rue du Vivier

    vivier2.jpg

    photos: Eric Goffart

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • RANSART- Début des travaux de voirie à la rue Appaumée

    appaumée.jpg

    C'est parti ! Les travaux de rénovation tant attendus de la rue Appaumée à Ransart ont commencé.

    Le chantier réalisé de façade à façade comprend la réfection des trottoirs, des éléments linéaires et de la chaussée. Des aménagements de l'égouttage sont également prévus. Ces travaux devraient durer un an.

    Plusieurs autres chantiers sont actuellement menés à Ransart, notamment à la rue Paul Pastur, autre axe structurant important, mais aussi rue Eugène Hins (César De Paepe), chaussée de Gilly et rue Masses Diarbois.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • COURCELLES -Philippe Samain de Courcelles se bat pour la sécurité des cavaliers

    chevaux1.jpg

                       Crédit PHOTO: Maria di Biase di Quadri©2008 by Sofam

    Avertissant du danger qu’encourent les cavaliers, un panneau de signalisation routière attend toujours sa publication au Moniteur belge…Plus de 50 ans après sa création par Philippe Samain de Courcelles !

    Philippe Samain de Courcelles habite toujours la maison dans laquelle il est né. Dès son enfance, il est passionné par les chevaux et se bat depuis plus d’un demi-siècle pour améliorer la sécurité des cavaliers. En 1967, il concevait le panneau, d’abord intitulé provisoirement «A5» jusqu’en 2014, ensuite «A24». Ce signal routier représente un cavalier se dirigeant vers la gauche, provenant du signal C15 dont Philippe avait extrait le cavalier pour le replacer dans le triangle «14a», finalement homologué en 2009 par le Secrétaire d’État Étienne Schouppe. Mais… n’étant pas encore passé au Moniteur belge, ce signal routier n’a aucune valeur légale !

    Son combat s’était déjà illustré en 2001. À l’heure de l’ouverture de séance du Conseil communal, un cortège composé d’une septantaine de cavaliers, dont il faisait partie, prenait position pour une rencontre avec le Bourgmestre André Trigaut et tout le Collège communal. L’objectif était de formuler une demande afin de solliciter l’aménagement de promenades équestres sécurisées dans l’entité.

    Avec 6 manèges, élevages et centres équestres, totalisant plus de 500 cavaliers, et des terrains aménagés sur le site du terril du Six Périer à Souvret, l’entité de Courcelles, mi-citadine, mi-rurale est devenue l’épicentre d’activités équestres en pleine nature.

    Avenir des randonnées compromis

    L’urbanisation galopante de Courcelles et la disparition de chemins forestiers et agricoles, à la suite de la création du zoning industriel, à proximité de l’autoroute E 42, ont fortement aggravé cette situation. Lors de randonnées, les chevaux doivent parfois être transférés à bord de véhicules !

    Philippe Samain de Courcelles a remporté quelques victoires. Citons un Ravel avec une bande herbeuse ex-centrée, jouxtant la piste asphaltée a été obtenu en 2002. Une première promenade a été ensuite élaborée, testée à pied par le groupe et qu’il a validée à cheval, tant pour l’équitation que l’attelage en avril 2005. Avec le groupe Sentier, la C.C.A.T.M et Caroline Taquin, la réhabilitation du Chemin des Morts en octobre 2011…

    En septembre 2018, l’Ecuyer Courcellois, le plus ancien club affilié à la FFE, (Fédération Francophone d’ Équitation) fêtait ses 50 ans d’existence. De nombreuses générations de cavaliers de Courcelles se sont succédé dans ce centre géré par Renaud Dehan.

    Philippe Samain de Courcelles publie régulièrement des articles et réalise des clichés d’illustration pour la revue Hippo-News. L’occasion pour Philippe de relancer le combat pour 2019 ! JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • CHARLEROI- Portes Ouvertes au Palais de Justice !

    procès4.JPG

                                              photos : J.C.Hérin

    Samedi, trois procès fictifs, mis sur pied par la Conférence du Jeune Barreau de Charleroi, ont permis au public d’entrer un peu plus dans le milieu de la Justice.  L’avocat carolo Pierre-Alexandre Napoli y a joué trois rôles !

    007.JPG

    Le public est attentif !

    Un jeune homme se présente en chaussettes au Tribunal de la Jeunesse. Pourquoi dans cette tenue ? Parce que, ne recevant plus d’argent, il n’a plus grand-chose à se mettre ! A ses côtés, une représentante du Rebond, un centre d’accueil  d’urgence à Charleroi. Derrière lui, l’avocat du mineur.

    Dans la partie adverse, un couple déchiré : l’homme est accusé d’actes de violence sur son fils et sa femme, laquelle veut divorcer de son mari.  A l’arrière, se trouve l’avocate de la mère. Face à tout ce petit monde : la juge (présidente), le greffier et le procureur du Roi. Voilà ! Les pions sont placés.       

    Si cette situation est fictive (mais parfaitement plausible !), elle n’en a pas moins le mérite de montrer en public un type de procès qui ne se déroule qu’à huis clos, puisqu’il concerne  un mineur.  C’est dans une salle du Palais du Verre, une extension du Palais de Justice de Charleroi qui abrite le Tribunal du Travail, son auditorat et le Tribunal du commerce, que se déroulaient les (fausses) audiences.

    vol de voiture tiré d'un fait divers

    Particularité de ce procès : il a été « scénarisé » par trois avocates du Jeune Barreau de Charleroi : Sophie Bruyre, Krystel Inglese et Anaïs Leal Y Pittia. Le rôle de la victime était tenu par l’avocat Romain Boudelet, défendu par Pierre-André Hallet, qui, en réalité, est le Juge de la Jeunesse ! «J’ai beaucoup aimé plaider la cause de mon jeune client» reconnait ce dernier.

    Dans le deuxième procès, qui traite d’une affaire de vols de vols de voiture, Pierre-André  incarne la Partie Civile. «Les faits sont inspirés d’une réelle de course-poursuite à Nalinnes, en décembre 2015, à l’issue de laquelle une Ford a été immobilisée, ainsi que ses cinq occupants » signale-t-il. «Heureusement que, dans les statistiques, les faits de délinquance ont tendance à diminuer, ces trois dernières années.  Cela se traduit par une baisse de saisines pour le juge».

    le prévenu, au centre du procès

    procès8.JPG

    L'avocat Pierre-Alexandre Napoli

    Mais la palme des changements de rôles revient à l’avocat Pierre-Alexandre Napoli, qui est, tour à tour, père violent et jeune délinquant dans le procès du Tribunal de la Jeunesse… et, avocat de la défense, dans un Procès pénal, d’un habitant de  Montigny-le-Tilleul, qui a subi l’irruption à son domicile de deux furies armées ! «Quel rôle m’a le plus interpellé ? Celui du prévenu, car il est au centre du procès » reconnaît Pierre-Alexandre. «Si, par cette journée Portes Ouvertes, le public en a appris davantage sur les rouages de la Justice, notre mission est atteinte !»  souligne François Etève, avocat du Jeune Barreau, et dans un domaine très différent, un des pionniers de la Wake Up ! à Charleroi.

    005.JPG

    procès6.JPG

    On se croirait... à un vrai procès !

    Micro-portraits

    1.Yoel ( 27 ans )

    POUR LA MEDIATION

    procès1.JPG

    «Je baigne moi-même dans le milieu de la justice, puisque je suis expert au   Parquet de la Cour d’Appel de Liège. Je suis venu m’informer ici sur les services de médiation. Généralement, je suis plus habilité à régler des conflits entre les personnes et l’Etat, et non des conflits entre personnes. Dans la médiation, on se rend très vite compte que l’affectif prime sur le juridique».

    Audrey (25 ans ) de Gosselies 

    FAN DES EMISSIONS DE JUSTICE

    procès2.JPG

    « Mon métier d’assistante vétérinaire est éloigné de la justice. Je suis certaine donc apprendre beaucoup de choses, lors de cette Journée Portes Ouvertes. J’apprécie beaucoup les émissions de télévision qui traitent de la justice comme «Indices», «Devoir d’enquête», «Face au juge», «Un crime parfait ? »,… On voit bien comment se déroulent les enquêtes».

    Valérie (47 ans) de Jumet

    UNE DEMANDE DE CONSEILS

    procès3.JPG

    «Je ne suis pas venue écouter les procès fictifs, mais plutôt pour demander des conseils. Deux avocats m’ont bien aiguillée sur une situation à régler concernant une situation familiale. J’ai apprécié leur disponibilité. Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver dans des tas de documents qui utilisent un langage qu’on ne comprend pas toujours ».

    J.C.Hérin

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • COUILLET- Une nouvelle vie pour la piscine de Couillet ?

    piscine1.jpg

    Enfin la Piscine de Solvay va faire l’objet d’une vente publique en ligne...Les visites ont commencé ce 19 novembre...et les enchères en ligne débuteront le 12 décembre. 

    Espérons qu’elle pourra retrouver une nouvelle vie! 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • MARCINELLE- 1er "'Artisan Jump", samedi, au Bois du Cazier

    artisan.jpg

                                                        Première édition d’«Artisan Jump» avec Julien Lapraille ! photo: Antoine Mélis

    Ce samedi, un premier Marché de l’Artisan viendra clôturer une opération Tremplin menée par l’ASBL Délipro Jeunesse.  De 10h à 20h, une quarantaine d’exposants présenteront leurs créations sur le site du Bois du Cazier. Julien Lapraille parraine le projet.                  

     A 11h30, cinq prix seront en outre remis aux ambassadeurs du projet.    Chacun d’eux recevra un chèque à investir dans le développement de son activité.  L’occasion aussi pour Julien Lapraille de présenter son dernier livre : «Les pâtes de Julien Lapraille, mes recettes au service du terroir». Traditionnellement active dans le développement de la citoyenneté et de l’esprit critique, l’organisation Délipro Jeunesse a muri l’idée de se rapprocher des envies créatives des jeunes,  en s’intéressant de plus près au monde de l’artisanat. Ainsi est né le projet «The Artisan Jump». « Plus qu’un marché, cet événement sera surtout l’occasion de mettre à l’honneur et de récompenser les jeunes artisans » précise Audrey Mercier, coordinatrice « Il a pour principaux objectifs de mettre les jeunes en contact direct avec le public, de valoriser l’esprit d’entreprendre et de susciter de nouvelles vocations ». 

    L’aventure a officiellement démarré en mai par un appel à candidatures et la sélection d’artisans-ambassadeurs.

    réalisation de capsules vidéo

    Plusieurs jeunes ont alors introduit un dossier défendant leur savoir-faire auprès d’un jury. Cinq d’entre eux ont été choisis sur base de la qualité et l’originalité du produit proposé, mais également sur leur motivation à gérer leur activité et à promouvoir l’audace artisanale. Ces ambassadeurs se verraient bientôt investis d’une mission de taille : valoriser l’artisanat belge !

    En septembre, l’équipe de Délipro partait en tournage pour réaliser une  série de capsules vidéo dont le but était de présenter le parcours et le savoir-faire de ces ambassadeurs sur les réseaux sociaux. Des mini-clips à partager sans modération pour donner aux autres jeunes l’envie de se lancer ! En parallèle à cette campagne collaborative, les occasions de partager leur expérience et de faire prospérer leur activité ont été diverses : rencontres  avec des étudiants, speed dating avec des experts de l’entreprenariat et organisation du marché final. Un coup de projecteur festif sera donné, samedi, sur un secteur qui allie brillamment tradition et modernité, ancrage local et innovation !  Infos sur www.theartisanjump.be J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • CHARLEROI NORD: Le "Père Lachaise" carolo

    cimetière2.jpg

    cimetière1.jpg

    A l’entrée du cimetière de Charleroi Nord est érigé un imposant Monument   aux Morts de 14-18.  Samedi après-midi, lors d’une visite guidée mise sur pied par la Maison du Tourisme de Charleroi,  dans le cadre des commémorations du Centenaire de l’Armistice, la crypte, contenant les plaques de 84 victimes, était exceptionnellement accessible au public.

    « Malheureusement, le lieu n’est pas en très bon état» faisait remarquer Laurent Verschueren, guide touristique.

    cimetière.JPG

    Les visiteurs se dirigeaient ensuite vers l’espace réservé aux soldats du Commonwealth ( assez étonnant : des noms de soldats allemands morts au combat y ont aussi une inscription !), belges, français,…

    «Le Cimetière de Charleroi Nord, c’est un peu «Le Père Lachaise » carolo, car plusieurs personnalités de la région y sont enterrées : J.Audent, J.Tirou, O.Pinkers, Z.Drion, L.Bufquin des Essarts", poursuivait Laurent Verschueren. Roseline était l’une des «touristes d’un jour » : «J’ai fait le voyage en Belgique, car tous les hôtels sur les sites mémoriels en France sont déjà complets» signalait cette habitante d’Alençon. 

    cimetière3.jpg

    La visite comprenait également les Monuments aux Morts 14-18 et 40-45 dans la Ville, ainsi que la Caserne Trésignies, ancienne installation militaire à Charleroi construite en 1887, abritant aujourd'hui le Musée du 2èmeChasseurs à pied. Son nom lui a été donné en mémoire du caporal Léon Trésignies, un héros belge de la Première Guerre mondiale, tué lors d'une contre-offensive de l'armée belge à Vilvorde en août 1914. J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • ELECTIONS COMMUNALES: petit tour dans les QG

    Voici un petit tour d'horizon... 

    SOUVRET ( Liste du bourgmestre)- CAFE DU PARC

    Première fois sur une liste pour Véronique

    elections3.JPG

    Véronique Lecomte

    Dès 19 h, de nombreux militants de la « liste du bourgmestre » avaient pris d’assaut le café du Parc à Souvret.  Menée par Caroline Taquin ( MR), bourgmestre de Courcelles, cette liste est composée de mandataires MR et de citoyens d’autres horizons. Véronique Lecomte avait le sourire en voyant les bons résultats engrangés par la formation.

    «C’est la première fois que je me présentais aux élections à Courcelles. J’apprécie beaucoup l’ouverture qui est proposée, ainsi que la diversité des milieux des militants (employés, indépendants, universitaires,…). Mon combat porte principalement sur la propreté et la sécurité. Sur ces points notamment, il y a encore beaucoup à faire».

    elections2.JPG

    LODELINSART ( PS )-RUCHE VERRIERE

    elections6.JPG

    « On a limité les dégâts »

    La Ruche Verrière était aussi bondée que lors du fameux Bal des Climbias,  qui se déroule au moment du Carnaval ! Les militants PS affichaient le sourire, même si on ne peut pas parler d’euphorie… 

    «Nous restons  la première formation à Charleroi, ce dont nous sommes fiers» signalait Michel ( 65 ans ), un habitant de Charleroi. « On a limité les dégâts, malgré les «affaires » qui ont éclaboussé le parti dernièrement.  Le PS, plus que jamais, prône des valeurs telles que la solidarité, l’emploi, l’acceptation des immigrés,… En matière de bonne gouvernance,  notre bourgmestre Paul Magnette a montré l’exemple avec le décumul des mandats. Oui, le PS se relève… »

    elections7.JPG

    Michel de Charleroi

    CHARLEROI ( MR) – SPIROUDOME

    elections5.JPG

    "C'est un coup dur pour nous"

    Ambiance pour le moins tendue au RTL Spiroudome.  Dans le QG du MR,  les visages sont assez crispés…

    «Le recul du MR à Charleroi,  que nous redoutions, s’est produit avec la percée du PTB.  Nous devons être attentifs à ce mouvement de protestation manifesté par nos concitoyens» pointe Julien Paquet, président des jeunes MR et conseiller communal.  

    « Ne dramatisons tout de même pas. Ce n’est pas  la débâcle annoncée, même si cela reste un coup dur pour le parti » poursuit Daniel Falise, président du Comité du Carnaval de Charleroi.

    elections4.JPG

    Julien Paquet

    4) CHARLEROI ( PTB)- Maison des 8 heures

    « Notre politique a été payante »

    elections8.JPG

    élections10.JPG

    Ambiance de fête avec food truck, tables en terrasses ( par des températures clémentes) ,… devant la Maison des   8 heures à Charleroi.

    A l’intérieur aussi, la joie est palpable. «La politique du PTB s’est montrée payante » signale Christian Viroux ( 65 ans )de Farciennes. «Le parti montre qu’il est vraiment proche de la population, notamment en matière de soins de santé, de recherche d’emploi  ou de logements sociaux. Retraité de la Centrale Générale de la FGTB de Charleroi, où j’occupais le poste de secrétaire général, j’ai quitté le PS pour le PTB, à cause de nombreuses trahisons ».  

    Coordinatrice de la Maison Médicale à Marcinelle, Liza Lebrun poursuit : « Et maintenant, on va digérer tout ça ! »

    elections9.JPG

    Christian Viroux, ex-PS

    CHATELET ( PS) – Maison du Peuple

    elections1.JPG

                          Maritie et Michel Vandenameele, militants PS

    " Sergent sapeur, j'ai marché dans les trous"

    Les militants PS de Châtelet s’étaient rassemblés à la Maison du Peuple, rue de la Praye. Employé à la poste, Michel Vandenameele de Châtelineau est content de la victoire du PS, même s’il ne cache pas sa sympathie pour le PTB.  Sergent-sapeur à la Saint-Roch, il a une revendication à faire : «Au cours de la Marche, il m’est déjà arrivé souvent de mettre un pied ( si pas les deux !)  dans un trou. C’est la raison pour laquelle je souhaiterais que la Ville fasse un effort en matière de voirie». Sa fille Maritie souhaiterait que la Ville s’intéresse plus à la jeunesse. «Je constate que des jeunes « traînent » un peu dans tous les coins. Il faudrait plus d’animations pour eux! »

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • GOSSELIES- Départ de Jean-Jacques Cloquet du BSCA

    cloquet.jpgL'actuel directeur général de BSCA (Charleroi Airport) s’en va pour un siège de directeur au sein de Pairi Daiza, le parc animalier de Cambron Casteau.  Jean-Jacques Cloquet prendra en charge la direction des divisions opérationnelle et commerciale de Pairi Daiza, aux côtés d'Eric Domb et d'Yvan Moreau (direction financière).

    L'information est confirmée par le principal intéressé. Jean-Jacques Cloquet va quitter la direction de l'aéroport de Charleroi, pour rejoindre la direction générale de Pairi Daiza. Sa décision est confirmée et a été validée par les instances de la Région Wallonne. La seule chose que l'on pourrait rappeler, c'est évidemment la grande amitié qui lie les deux patrons, Jean Jacques Cloquet et Eric Domb, le développeur et patron de Pairi Daiza.

    Jean-Jacques Cloquet nous a précisé avoir toujours eu la volonté de relever des challenges et être attiré par de nouveaux horizons, il quitte l’aéroport de Charleroi en excellent termes avec ses équipes et souligne qu’il ne doute pas de la future croissance de l’infrastructure dans les prochaines années.

    Un nouveau challenge et vraiment un honneur

    "Rejoindre Eric Domb et ses équipes pour poursuivre avec eux l'extraordinaire développement du 'Jardin des mondes' entamé depuis près de 25 ans est un nouveau challenge et vraiment un honneur qui me touche énormément", souligne Jean-Jacques Cloquet. "C'est bien évidemment avec une émotion indescriptible que je quitterai une Famille, plus qu'une entreprise, qui, durant 10 ans et en vertu d'énormes difficultés, a réalisé un travail exceptionnel permettant de placer notre petit aéroport Régional de Charleroi sur la scène internationale. Mais je n'ai aucune inquiétude quant à la poursuite de ce succès au regard de la qualité du personnel, de nos partenaires et de nos actionnaires."

    "Accueillir Jean-Jacques Cloquet à la tête de nos équipes est une opportunité unique. (...) Son expertise et son talent, qui ont permis à l'aéroport de Charleroi de devenir en quelques années un acteur incontournable du transport aérien en Belgique et en Europe, sont d'incroyables atouts", commente de son côté Eric Domb. Info RTBF

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire