Société

  • CHARLEROI- Départ du Carolo Bike Tour

    carolobiketour1.JPG

    Dimanche matin, sur l’esplanade de la gare du Sud, trente cyclistes (de 13 à 82 ans), s’apprêtaient à se lancer dans le Carolo Bike Tour, un circuit de 45 km passant par Charleroi, Châtelet, Gilly, Ransart, Roux,…

    «  Nous allons parcourir Charleroi et ses alentours sur les pistes cyclables, les espaces partagés et les voies lentes du Ravel, à travers mille ans d'Histoire des hommes et des techniques » signalait André Lierneux, guide.

    Sur le temps de midi, un repas était pris au Buffet de la Gare  de Faim et Froid, à l’ancienne gare de Gilly Sart Allet. Le retour était prévu pour 18h. 

    Philippe (64ans) de Montigny-le-Tilleul participait pour la deuxième fois au Carolo Bike Tour. « D’habitude, je fais essentiellement du VTT dans les bois » soulignait-il. « C’est avec beaucoup de plaisir que je fais cette balade. Je suis venu avec une bande de copains !  ».

    Signalons que, pour des raisons sanitaires liées au Covid-19, le Carolo Bus Tour n’a pas lieu cette année.

    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • DES CAROL'OR POUR LES CAROLOS !

    Bonne nouvelle !

    Comme vous le savez, la Ville de Charleroi va octroyer 20 Carol'Or (CR) par habitant des 15 anciennes communes de Charleroi! (1CR = 1€)
    -> Comment ? Il arrivera chez vous, par courrier postal dans le courant du mois de septembre (vous recevrez un bon avec un QR code)
    Ces Carol'Or, vous pourrez notamment les dépenser dans vos commerces de proximité.
     
    Avec Babette Jandrain
    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • FLEURUS- La Cité des Bernardins sous le signe de la "Piste des Etoiles"

    festivete5.JPG

    Superbe numéro de tissu aérien... sous la pluie ! 

    festivete4.JPG

    festivete2.JPG

    Wesley et Anne-Cécile, "blessés à la suite d'un carambolage" 

    Une fanfare déjantée et des artistes de Circomédie ont égayé la place Albert 1er, ce week-end.  Jusqu’au 15 août, de nombreuses animations sont proposées dans le cadre de Festiv’été. Une relance post covid, malgré le rebond du virus. 

    Carambolage sur la E 42. Wesley et Anne-Cécile ont été percutés par 18 voitures !!! Heureusement, les deux jeunes gens ont pu arriver, sains et saufs, mais plâtrés et bandés, à la place Albert 1er à Fleurus. A temps pour montrer comment se servir de gel hydro-alcoolique, sortant d’une autruche  et d’une queue de baleine ! 

    Samedi soir, les deux comédiens carolos d’Impact prenaient plaisir à se livrer à petit exercice.  Quant aux animaux,  ils ont été réalisés par les artistes de Kalbut Dsgn, qui propose une décoration originale entre sculptures bestiales, mobiliers et autres créations.

    D’autres animations, comme des démonstrations de l’école de cirque Circomédie (avec un numéro de tissu aérien impressionnant,  sous la pluie de surcroît !) ou encore une fanfare amusaient une centaine de personnes sur la place.

    festivete.JPG

    festivete1.JPG

    Une fanfare déjantée

    Afterworks du Rockerill tous les jeudis

    Organisé par Fleurus Culture, à l’initiative de la Ville de Fleurus et en partenariat avec l’Office du tourisme, l’été est placé sous le signe de la première édition de Festiv’été.

    « Nous étions motivés par la volonté et la nécessité d’aider l’horeca et les commerces locaux à se relever. A cette fin, nous avons pensé offrir une programmation estivale, éclectique et redynamisante pour le Centre-ville. Une concrétisation de l’ambitieux plan de relance économique post-covid #Impulsion » souligne Fabrice Hermans, directeur de Fleurus/Culture.

    Les mesures sanitaires sont respectées : service de commande à table,  paiement par voie électronique uniquement,  toilettes mobiles nettoyées et désinfectées après chaque utilisation, respect des règles de distanciation sociale de 1,50m, port du masque imposé jusqu’au placement à table,…

    Une association et un artisan sont mis à l’honneur chaque weekend. 

    De belles collaborations et synergies sont nées avec, entres autres, le Rockerill pour les DJ Sets du jeudi soir. 

    De nombreuses activités gratuites auront lieu jusqu’au 15 août comme des concerts, chasses aux trésors, Roller parade,… Tout le programme sur www.fleurusculture.be

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI: Inauguration du Jardin de Zoé

    jardinpartagé1.jpg

    Hier, Philippe Van Cauwenberghe, président du CPAS de Charleroi , présentait le projet "Le Potager de Zoé", un jardin urbain éducatif sur le site de l'ancien hôpital civil.

    jardinpartagé2.jpg

    jardinpartagé3.jpg

    
</section>
<section class=

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • MADELEINE- La camaraderie renforcée à défaut d'un Tour traditionnel

    mad8.JPG

    Les marcheurs n'avaient pas d'instruments, mais ils les ont imités ! 

    mad9.JPG

    Avec des gazous ! 

    A Tour exceptionnel pour cause de Covid-19, mesures exceptionnelles.  Cette Madeleine 2020, en version très réduite, restera gravée dans les annales.  Pas d’incident à déplorer. L’ambiance est restée bon enfant entre les marcheurs qui ont généralement bien respecté les consignes sanitaires. Et le soleil a réchauffé les cœurs, toute la journée de dimanche!

    Comme à son habitude, Grégory Swyrtek, trésorier des Turcos de Heigne, a ouvert son garage, dimanche, à 5 heures du matin,  à la rue Anseele, pour y recevoir les membres de sa société. « Pour ne pas plomber l’ambiance qui est déjà assez lourde avec les risques de rebond de la Covid-19, j’offre, à défaut de petit déjeuner,  un verre pour nous remonter le moral… On en a besoin !  ».

    Les oriflammes (heureusement, conservées dans la rue !) donnaient aussi un petit air de fête.

    mad6.JPG

    Un p'tit verre pour le moral !

    Un peu plus loin,  la Société des Grognards de Napoléon, composée de 6 tambours et 1 fifre, jouait le réveil des Mad’léneûx. 

    « Nous avons réuni la batterie. Comme il nous est interdit de jouer de la musique en rue, nous le faisons dans un jardin privé » précisait David Buekens, un des membres.

    Quelques instants plus tard, les membres de cette société étaient rejoints par Pierre Arcq, le voisin d’en face. « Je suis partagé entre la déception et la lucidité » confiait l’historien local. « J’espère qu’on ne revivra plus jamais un Tour dans de telles conditions. »

    mad5.JPG

    Les Grognards de Napoléon avec Pierre Arcq ( à droite )

    Très tôt le matin également, quelques dizaines de marcheurs avaient rejoint la place Francq. La police locale de Charleroi (14 policiers pour la journée)  était sur place pour veiller à ce que les consignes de sécurité soient bien respectées :  seuls des groupes de 15 personnes maximum étaient autorisés.

    mad1.JPG

    La police était bien présente, mais n'a pas dû intervenir

    mad2.JPG

    Au départ de la place Jules Francq, à 5 heures du matin 

    Pas d’uniforme non plus, à l’exception d’un élément. Par exemple, un marcheur avait  fait imprimer sur son  Tshirt : «  Madeleine 2021 : on sera co’vid là ! »

    mad12.JPG

    Luc Payen et Maxime Sempo: l'ancien et le nouveau président des Amis de la Madeleine 

    mad11.JPG

    A Courcelles, les Amis de la Madeleine accueillaient aussi les marcheurs mad13.JPG

    Santé !

    Rapidement, les groupes prenaient le départ pour une marche de 21 km, à travers les localités de Roux, Courcelles, Viesville, Thiméon, Gosselies et Jumet, où les accueillaient les membres des Amis de la Madeleine.

    On comptait un petit millier de marcheurs, soit deux fois moins qu’habituellement, mais tout  de même !

    Certains éprouvaient des regrets : «  Nous adorions nous rendre à la Terre al’Danse. C’était un moment où tous les groupes pouvaient laisser libre cours à leur fantaisie » soulignaient Johane (26 ans) de Jumet, Loris (16 ans) d’Anderlues et Amandine (27 ans) de Carnières. Le trio avait emmené leur caniche royal Ruby pour une balade au grand air !

    mad15.JPG

    On sort Ruby ! 

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Jean-Claude Deprez ( 38 ans ) de Jumet

    Dans la vie conducteur d’engins à Châtelet, Jean-Claude Deprez, membre de la Société Royale de la Marine Belge, marche depuis l’âge de 6 mois !  Et sa motivation est intacte.

    « J’ai toujours baigné dans la Madeleine. C’est vrai que cette édition est spéciale, mais pour rien au monde, je n’aurais voulu manquer un Tour. Je viens aussi pour Marie-Madeleine ! C’est elle que l’on honore.  Tous les Jumétois y sont très attachés» déclarait l’intéressé. 

    Jean-Claude, qui avait tenu à être sur la place vers 5 heures du matin, arborait fièrement le Tshirt ainsi que la casquette de sa société. Son groupe, tout aussi enthousiaste que lui, se composait d’amis et de 6 membres de sa famille. Sa femme Nathalie, également inconditionnelle du Tour, marche depuis 13 ans.

    mad3.JPG

    micro-trottoirs

    Véronique Bacu 53 ans de Jumet

    Tenancière du Coq Gaulois, très fréquenté par les Mad’lèneûx, Véronique Bacu accuse le coup.  « Pour moi, il s’agit là d’un fameux manque à gagner. Lorsque la Madeleine se déroule normalement, mon établissement est rempli du samedi au jeudi. On parle, on rit, on boit, on chante,… Bref, il ya de la vie ! Le dimanche, à 5 heures du matin, je reçois les Marins Américains et les Zouaves du Spinoy.  Mais cette année, je ne peux ouvrir qu’à 10 heures. C’est très frustrant ».

    mad16.JPG

    Donovan Nart 27 ans de Mont-sur-Marchienne

    C’est le cœur gros que Donovan, membre de la Garde mobile canadienne, transportait,  dans un cadre, la photo de son père Robert Vassart, membre  de la Garde Républicaine de Paris, décédé cette année. «  Papa se réjouissait  de  fêter ses 50 ans de Madeleine, mais il n’y est hélas pas arrivé » note-t-il. «  Il a commencé comme clairon.  Sa fidélité au Tour était sans faille. Il attendait l’événement et en parlait beaucoup : la Madeleine représentait absolument tout pour lui » !

    mad10.JPG

    Marcheurs de père en fils

    J.C. HERIN

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • ANCRE- Tous les spectateurs masqués, ce samedi, lors d'une soirée Flamenco !

    masquestheatre1.jpg

    Le port des masques est à présent obligatoire 

    masquestheatre2.jpg

    photos: J.C.Hérin

    Lors de la dernière représentation, samedi soir, du spectacle flamenco « Lorca », en compagnie du chanteur carolo Esteban Murillo, du danseur Federico Ordoñez et du guitariste Anthony Carruba, tous les spectateurs  dans la salle (pour des raisons météorologiques, les jardins n’ont pu être utilisés) étaient dans l’obligation de porter un masque.

    masquestheatre3.JPG

    Le trio Esteban- Federico- Anthony   photo: J.C.Hérin

    « Nous respectons à la lettre les récentes mesures sanitaires en lien avec la Covid-19 » signalait le directeur Jean-Michel Van den Eyden, directeur et collaborateur artistique  à la mise en scène du spectacle. « De plus, nous avons étalé les prestations sur 4 jours,  en n’acceptant que 40 personnes par représentation. Des sièges vides étaient laissés entre les spectateurs ».

    masquestheatre4.jpg

    Jean-Michel Van den Eyden   photo: David Fratta 

    « Lorca » marquait  la fin des spectacles de la saison 2020-2021. La programmation de la prochaine saison sera en ligne dès la mi-août. Les 26 et 27 septembre, ouverture de saison « sauvage », placée sous le signe de la fête et de la découverte théâtrale ! www.ancre.beinfo@ancre.be   J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • BALADES CONTEES EN ETE

    baladescontées.png

    Du 5 juillet au 30 août, la Maison du Conte de Charleroi vous emmène en voyage !
    Les "Dimanches en balade" pour vous faire (re)découvrir sous l'angle de l'imaginaire et du conte, des lieux différents où la nature s'exprime et se respire.
    Un moment agréable à partager en famille !

    05/07/20 à 16h00 : site du Martinet Charleroi
    19/07/20 à 16h00 : Villers-la-Ville
    26/07/20 à 16h00 : parc du Château de Monceau
    02/08/20 à 16h00 : Loverval
    09/08/20 à 16h00 : Acoz (balade à vélo)
    23/08/20 à 16h00 : Sart-Eustache
    30/08/20 à 16h00 : Charleroi-Parenville

    Les lieux et heures de rendez-vous précis seront communiqués sur notre site internet et via notre page Facebook.

    N'hésitez pas à réserver votre ticket :
    par téléphone au 0475 64 95 38
    ou via notre site internet : https://www.contecharleroi.be/r%C3%A9servations/

    Attention, le nombre de voyageurs est limité à 30 personnes.

    Tarif :
    9 € /personne (6 € à partir du 2e enfant)

    A verser sur le compte de la Maison du Conte de Charleroi :
    BE36 0688 9551 9181 au + tard pour le vendredi qui précède la balade, avec la communication : "Dimanche en balade + date de l'événement".

    Le paiement confirme la réservation.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MARCINELLE: "Feu vert" pour les stages nature au Centre de Loisirs

    nature1.jpg

    600 enfants sont attendus au Centre de Loisirs, en juillet-août

    18 stages nature d’une semaine se dérouleront au Centre de Loisirs. Charleroi Nature met tout en oeuvre pour accueillir les enfants, cet été, en respectant toutes les mesures sanitaires liées à la Covid-19.

    nature2.jpg

    David Dumont en pleine activité 

    Comment faire des empreintes d’animaux avec du plâtre à prise rapide ?  Autour de David Dumont, coordinateur de l’ASBL Charleroi Nature (CHANA), cette activité à la fois ludique et créative rassemblait une vingtaine d’animateurs bien motivés,  pour la première des quatre journées de préparation avant les stages.  

    « C’est génial ! Ce que j’adore, c’est me retrouver avec les tout petits dans  les bois, et leur faire découvrir un tas de choses » notait Wesley (23 ans) de Courcelles.

    nature3.jpg

    nature5.jpg

    Wesley et Sarah 

    « J’anime les enfants depuis 2 ans. Mon activité préférée : la construction de  cabanes ! » poursuivait  Sarah (17 ans) de Jumet.

    En conformité avec les mesures énoncées dans le Protocole dans le cadre de la crise sanitaire de la Covid-19, pour l’accueil des enfants pendant les vacances d’été 2020,  CHANA a pris certaines dispositions. Deux locaux  seront mis à la disposition des stagiaires,  avec 2 bulles de contact pouvant recevoir chacune 40 enfants. L’accueil  et la circulation des familles seront adaptés avec notamment des entrées distinctes pour les deux bulles et une interdiction pour les parents de rentrer dans le bâtiment. Notons aussi que les activités à l’extérieur seront privilégiées pour éviter les contacts en milieu confiné.  

    Le Centre pourrait accueillir jusqu’à 600 enfants, soit le même nombre que l’année passée.

    apprendre en s’amusant

    «  Pendant chaque semaine de stage, tous les sens sont mis en éveil pour permettre aux enfants de se (re)connecter à notre environnement naturel » fait remarquer David Dumont. «  Nous donnons également une grande importance à l’apprentissage par l’amusement : activités manuelles, balades, jeux forestiers, activités sportives et de détente,… ». Divers stages seront mis sur pied, dont : « Les milieux aquatiques et jeux forestiers » (du 1 au 3 juillet pour les 5-15 ans) , « Découverte du monde fantastique du Bois du Prince » (5-8 ans),  « Le verger et la ruche » (5-15 ans), « Les enquêteurs en herbe » (8-15 ans), « Les explorateurs à vélo » (8-15 ans),  « Terrils »  (9-15 ans),… Autres thématiques récentes: « Dans la peau de nos ancêtres et de l’homme moderne », et « Cuisine et produits naturels avec découverte  du milieu naturel ». Des anniversaires seront toujours organisés.

    nature4.jpg

    Les activités,  dont certaines peuvent se dérouler au départ d’un autre site (en restant sur l’entité de Charleroi), s’étaleront du 1er juillet au 30 août, au Centre de Loisirs (ex-Centre de Délassement) de Marcinellle, Avenue des Muguets, 16. Horaire : de 9h à 16h. Tarif: 100 € par semaine de stage de 5 jours,  20 € par jour pour les stages de moins de 5 jours.  A prévoir: bottes, chaussures de marche, manteau de pluie, vêtements de rechange,  maillot de bain (piscine en plein air),  pique-nique et collations. Contact & renseignements complémentaires au 071/29.74.06 ou sur inscriptions@chana.be

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Réouverture du Steak House & Bar's, ce lundi, à minuit !

    steakhouse1.JPG

    Une vingtaine de personnes  ont été accueillies chaleureusement au  Steak House & Bar’s,  lundi, en pleine nuit !  Et cela, après une longue période de confinement… Tarkan Karasular, patron de l’établissement, est confiant dans l’avenir.

    steakhouse2.JPG

    « Bienvenue aux Cow-boys ! » s’exclamait Tarkan Karasular. 

    Ce lundi, à minuit, le Steak House &Bar’s  était le seul établissement éclairé au Boulevard Tirou. Et pour cause : après 85 jours de fermeture,  pour cause de Covid-19,  les cafés et restaurants belges peuvent rouvrir -enfin !-  le 8 juin. 

    steakhouse3.JPG

    Une vingtaine de personnes ne cachaient pas leur joie de (ré)intégrer l’établissement carolo.  Alors que le Boulevard était quasi désert au même moment, les semaines précédentes,  voir ce petit monde faisait plaisir à voir…

    « J’ai pris l’habitude de me promener très tard en Ville, car j’étais l’ancien directeur du Parisiana,  une boite de nuit mythique à Charleroi » signale Domenico de Châtelineau. « Alors, quand  j’ai vu que le Steak House était ouvert, je n’ai pas hésité à y entrer, avec ma fille Valeria. On y mange très bien ! Ce que je préfère ?                               

    Le « Tomahawk  », une découpe particulière de la côte de boeuf,  faux-filet avec os long ! »

    l’équipe carolo au complet, cette semaine

    Signalons, - mesures sanitaires obligent-, qu’à l’entrée, le personnel présente systématiquement du gel hydro-alcoolique aux clients. Les tables, qui peuvent recevoir un maximum de 10 personnes, sont espacées d’1 mètres 50 les unes des autres. 7 tables ont été sacrifiées, ramenant les couverts de 80 à 40. Le pain n’est plus servi à table, et la lecture « physique » des menus n’est plus possible.  

    steakhouse6.jpg

    « Economiquement parlant, nous avons réussi à tenir le coup.                  Mais il n’aurait pas fallu que le confinement dure plus longtemps… L’équipe de 12 personnes sera de nouveau complète, à partir de cette semaine » se félicitait Tarkan Karasular, le patron, qui se livrait d’ailleurs  à quelques démonstrations  de flambée.  

    Le Steak House de Charleroi rouvrira 7 jours sur 7 de 11h à 23h, celui de Jumet de 18h à 23 h et de la Louvière de 11 h à 23 h.  Et un nouvel établissement, tenu par François Roosens, ouvrira ses portes bientôt au Centre commercial du Bultia de Gerpinnes, 64, rue Neuve, avec une grande terrasse de 300 m2.  JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • MARTINROU/FLEURUS- Stages d'été: on peut !

     

    Tout ce qui n'est pas interdit est permis !

    Voilà : c'est maintenant officiel, les activités culturelles seront autorisées ce été!
    Des "bulles" de 50 participants, plusieurs bulles possibles au sein d'une même organisation, avec lavage fréquent des mains, distance physique pour les plus âgés, aération maximale des locaux et pas de gros bisous.  

    A Martinrou, les groupes sont composés de maximum 12 à 13 participants,nous prévoirons du savon à profusion, nous ne manquons pas d'air non plus, donc pas de souci!


    Selon le nombre total de participants, nous prendrons les dispositions nécessaires pour que les garderies et le repas de midi se déroulent dans le respect des mesures de sécurité.  Nos locaux sont vastes et si la météo le permet, on pique-niquera dehors!

    Il reste quelques places... mais certains groupes sont déjà complets, donc ne tardez pas!
    Le programme complet et détaillé est disponible sur notre site internet www.martinrou.be
    Les inscriptions sont ouvertes par téléphone au 071/81 63 32 ou par mail sur info@martinrou.be
    Les mesures de déconfinnement progressif dans le secteur de la culture sont consultables sur  
    http://www.culture.be/index.php?id=17847
    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • LE COVID-19 FAIT ENCORE PARLER DE LUI A CHARLEROI ET AILLEURS !

    covid13.jpg

    postillon1.jpeg

    Le Postillon à Marcinelle: est-il prudent de s'y arrêter, par les temps qui courent  ? 

    Voici une nouvelle sélection de dessins et de caricatures, glanés ici et là… Certaines sont tendres, sérieuses, d'autres drôles, voire piquantes... JCH

    covid27.jpg

    magaston.jpg

    confinement1.jpg

    pangolin.jpg

    covid20.jpg

    covid22.jpg

    covid25.jpg

    covid26.jpg

    covid 18.jpg

    covid16.jpg

    covid30.jpg

    covid33.jpg

    covid34.jpg

    crane.jpg

    covid32.jpg

    Le passage du virus de l'homme à l'animal… ou l'inverse ? 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • CORONAVIRUS: Humoristes et comédiens carolos font leurs capsules

    covid1.jpg

    Entre Bernard Suin et Maggie De Block, pas le grand amour...

    covid10.jpg

    Le Covid-19 ne laisse aucun répit aux neurones de nos humoristes et comédiens carolos. Petit tour d’horizon avec Bernard Suin, Jacky Druaux, Tim et Alain Doucet pour qui le virus donne bien du grain à moudre.

    « Tu n’es plus drôle à regarder, t’as toujours l’art de faire la gueule. On n’a plus envie d’rigoler… Tu tyrannises, tu exaspères, tu n’es pas du tout du genre hospitalier… Et ce corps qui fait la risée pour une ministre de la Santé ».

    L’humoriste carolo Bernard Suin n’y va pas par 4 chemins pour exprimer ce qu’il pense de la ministre Maggie De Block. La chanson, entièrement de sa composition, qu’il a postée sur sa page Facebook, a déjà recueilli 175 000 vues sur le blog, mercredi matin. Ces chiffres sont amenés à grimper encore !

    "Il est évident que c'est le genre de personnage auquel on pense quand on écrit une revue basée sur l'actualité. Donc, j'avais des notes. L'élément déclencheur, c'est son attitude qui a fini par exaspérer. J’ai donc tenté de faire passer ce qui est ressenti de manière générale" signale Bernard.

    " Dans le cas de son physique nombreux sont ceux qui l’ont, dès le début, souligné simplement par l’étonnement. L’image qui ne correspond pas à l’image première qu’on a par rapport à la fonction. Même si ce n’est pas juste, c’est une réalité. Je souligne d’ailleurs ce point. La moquerie existe depuis qu’elle est en fonction. Elle existe en dessins, dans des chroniques, dans des sketches et cela finalement amusait. Peut-être pas tout le monde mais beaucoup. Mais même ça aujourd’hui n’amuse plus. Au contraire, le sentiment est devenu plus agressif et plus blessant. Une sorte de dégoût s’est installé. Cela peut se constater sur les réseaux. Des personnes dont les interventions sont souvent posées finissent aussi par être un peu moins réservées.

    « Le texte exprime le manque de respect et d’humanité que Maggie De Block éprouve envers tout le personnel qui est au front et envers les malades. Mon avis sur son incompétence, notamment le fait qu’elle n’ait pas anticipé un stock de masques suffisant, ne peut-être que le reflet de ce que j’entends ou je lis… Mais je ne suis pas au cœur du dossier ».

    Avec les « Inocins… » et la Maison du Conte de Charleroi 

    covid2.jpg

    Détournement du célèbre "Bisous m'chou "! 

    De son côté, la Maison du Conte de Charleroi met en ligne des capsules contées, mêlées de musique : « Les Contes finement ». Raphaëlle et Pascale proposent des vidéos avec du kamishibaï, petit théâtre animé avec voix contée. Jacky propose des vidéos reprenant des contes cours mêlant humour, parfois de la musique ou encore un brin de poésie.

    La troupe Cabaret 2000 a mis en ligne une vidéo parodique sur le confinement : « Les Inocins présentent la compagnie picole ». « Ces actions, à la fois ludiques et artistiques, créent un lien certes virtuel, avec notre public et nous permet de garder le contact de manière positive » signale Jacky Druaux. « Tout est visible soit sur nos pages Facebook ou sur nos chaînes You tube, Théâtre Marignan ou La maison du conte de Charleroi. Enfin, nous mettons ce temps à profit pour préparer la prochaine saison ».

    jackyyyy.jpg

    Jacky Druaux

    Le con… finement de Tim Doucet dans sa chambre

    covid3.jpg

    Dans la famille Doucet, père et fils travaillent de concert ! Chaque jour, Tim (13 ans) poste une capsule sur Instagram et Facebook dans une série intitulée : « Tim fait le con finement dans sa chambre ». L’adolescent en est déjà à sa 13ème ! La première était « L’école est finie », une parodie de la chanson de Sheila. « La Salsa du Virus » a déjà enregistré 10 000 vues. Dans cette vidéo, la reine Mathilde lit du… San Antonio, un genre littéraire très éloigné de Marie Colot, auteure de « Jusqu’ici tout va bien », que Sa Majesté conseillait à l’écran !

    Alain, quant à lui, a détourné une chanson de Jacques Brel, qui devient « Ce virus-là », qui a déjà fait 40 000 vues.https://www.youtube.com/watch?v=WTD48W40G00

    « Nous ne cherchons à faire le buzz à tout prix, mais ces chiffres font plaisir » note Alain Doucet.

    Invité sur la chaine LN 24 sur le thème « Peut-on rire de tout ? », Tim ne pourra malheureusement pas se produire en spectacle au festival de Rochefort (en première partie de Virginie Hocq !), ni au Poche Théâtre et au Comédie Centrale. « Ce n’est que partie remise, bien entendu » poursuit Alain.

    « Tous les spectacles seront reportés. C’est dommage, mais Tim poursuivra à la rentrée. Mon gamin s’est déjà fait une belle carte de visite ! ».  JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • TEXTE DE L'AUTEUR BELGE FRANCOIS NOUL

    " Pour ceux qui survivront sur cette terre, notre mère crucifiée par des enfants inconscients qui l’ont rendue agonisante. Que tous les survivants de ce tsunami puissent en tirer la leçon. On peut en douter. Durant les derniers conflits mondiaux, des millions d’hommes périrent dans les camps, sur les champs de batailles, dans les tranchées, la boue, sous les obus. Plus jamais pareil drame ne se reproduira dirent-ils à la fin de cette guerre. Ce qui n’empêcha pas la seconde, trente après, d’être plus meurtrière encore. Hiroshima Nagasaki. Ces bombes terrifièrent la planète entière. Aujourd’hui encore, ces humains doués de raison, dit-on, en ont gardé des séquelles. L’homme a détruit ce qui devait nourrir son corps, sa tête, son cœur et son esprit. Fils indigne, il a renié sa maman, douce et si tendre qui lui tendait les bras chaque matin dans l’aube ensoleillée. Elle pleure aujourd’hui ses fils inconscients qui l’ont reniée. Même si une mère peut pardonner, elle est impuissante face aux irréversibles dégâts que notre manque d’amour et notre avidité lui ont portés. A force de laminer notre espace de bonheur, nous avons creusé une brèche et déclenché les larmes de celle qui devait nous protéger. Ces larmes ont fait fondre les glaciers, provoqué tsunamis et autres calamités....

    Disparus certains oiseaux, grives et autres musiciens ailés Oiseaux et abeilles, les gardiens de la paix empoisonnés par des apprentis sorciers. Le mal que l’on fait à l’être aimé provoque un effet boomerang et il faut s’apprêter à payer. La terre ne possède pas l’arme atomique mais des virus, microbes et bactéries présents dans les glaciers et réanimés pour non pas se venger mais nous apprendre à nous rééquilibrer. Ceux qui survivront devront réapprivoiser celle qui est toute disposée à nous reprendre dans ses bras pour autant que nous reprenions conscience des réalités. Alors le bonheur fera sourire le soleil, chanter les oiseaux. Les légumes du potager pousseront sans engrais et autres poisons qui affaiblissent les défenses immunitaires.

    La vie est un partage. Manger à sa faim, un toit pour se loger, boire l’eau du robinet,... Et répartir sur la terre les plus démunis qui auront vu leur pays englouti. Créons amour, tendresse, fraternité, médications, capables de pouvoir nous rendre notre fierté. Poursuivre le chemin du profit au détriment des plus démunis est une gestion suicidaire. Surtout félicitons tout le personnel des hôpitaux sans distinction de grade. Merci à eux tous. Que de risques pris aux dépens de leur santé et de celle de leur famille. Merci également aux chercheurs qui tentent par tous les moyens de trouver une solution pour nous sauver".
    RESPECT ET ADMIRATION

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CORONAVIRUS: Clin d'oeil: trois semaines de "vacances" pour Etienne et Régine

    etienne.jpg

    Bon nombre de commerçants voient leur magasin fermé en cette période de confinement. C’est le cas d’Etienne Grandchamps et de son épouse Régine de la bouquinerie Fafouille. Voici ce que ce dernier postait sur sa page Facebook : « Pas évident de faire face à une telle épidémie… C’est presque comme dans les films d'horreur où toute la population s'est envolée; il ne resterait que quelques humains, genre Charlton Heston, Raquel Welch,… Ça ne veut pas dire qu'avec Régine je m'ennuie, que du contraire… Nous sommes allés faire les biesses dans le passage ! Je travaille à la cave: tri de bouquins qui sont dans des cartons depuis 30 ans. Je supprime des vieux livres invendus depuis trop longtemps, environ 10000 sur 30000. Régine qui travaillait sur deux magasins 6 jours sur 7, plus les soirées de Livre ou Verre, se repose. Elle trouve merveilleux d'avoir 3 semaines de vacances totales; moi aussi. Nous nous occupons de nous. Le plus embêtant, c'est de ne plus pouvoir rendre visite à ma Rivière adorée ( je suis kayakiste), les trajets non essentiels ne pouvant dépasser les deux kilomètres, et je n'ai pas vraiment envie de naviguer sur la Sambre. Nous inventons des activités essentielles: promener la tortue, deux kilomètres autorisés ! » 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire