Société

  • CHARLEROI NORD- Une nouvelle ASBL "La Consoude" dans un ancien couvent !

    consoude1.JPG

    Dès le 27 avril, un «laboratoire» d’initiatives citoyennes prendra ses  quartiers dans l’ancien couvent des Sœurs de Saint-André. Bienvenue à l’ASBL « La Consoude » !

    La consoude est une jolie plante médicinale très utile au potager, aux mille vertus. C’est aussi le nom de la nouvelle ASBL, créée le 9 janvier, qui s’implantera à la rue Bethléem à Charleroi Nord. «Pour faire un jeu de mots, cette maison, c’est « là qu’on soude » de nouveaux liens. Nous souhaitons être une antenne/relais pour d’autres ASBL, et animer le quartier de Charleroi Nord » expliquent Estelle Fontaine et Emilie Nettelmann, coordinatrices.

    La première est psychologue dans le social et l’interculturel et s’occupera de la gestion administrative. La seconde, kinésithérapeute, a déjà installé son cabinet dans le bâtiment. L’équipe se compose également de Sophie Chielens, anthropologue, d’Elisabeth Speckstadt, licenciée en sciences politiques, et de Julien Baratucci, architecte.

    « Au départ, nous pensions établir un projet d’habitats groupés, mais à la suite du rachat du couvent par l’association «Habitat et Humanisme», nous nous sommes plutôt orientées vers un concept de «laboratoire» d’initiatives citoyennes » poursuivent Estelle et Emilie.

    salle de concert à la chapelle

    Parmi les pôles et activités proposés : pôle culturel, pôle paramédical et sportif, atelier à l’éveil du corps, jardin participatif,… Des travaux sont en cours de réalisation pour aménager les différents espaces. La chapelle sera d’ailleurs transformée en salle de concert.

    consoude3.jpg

    La chapelle... en salle de concert

    Les sœurs de Saint-André, qui occupaient les lieux, rejoindront la maison de repos de Soignies. C’est à leur initiative qu’en 1972, une nouvelle communauté s’était ouverte à Charleroi Nord, à la paroisse Saint Eloi.

    Très attentives aux gens du quartier, les Sœurs, généralement retraitées, faisaient l'accueil de nombreux groupes dans les vastes locaux.En 2002, la maison proche de l'école a été fermée, et toutes les sœurs ont été regroupées à la rue Bethléem. Une grande fête (concerts, animations, barbecue,…) sera organisée, le 27 avril à partir de 14h, pour l’ouverture de « La Consoude », à la rue Bethléem,36 à Charleroi Nord. Pour toute info : laconsoude@gmail.com  JEAN –CLAUDE HERIN

    consoude2.JPG

    Une nouvelle fresque

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Premiers bourgeons... textiles

    textile2.JPG

    L’atelier de Création textile de l’Académie des Beaux-Arts A.Darville de Charleroi proposait de découvrir, dimanche, son imaginaire de fils et de matières dans le cadre du Jardin du Parc de Charleroi (rue du Parc) et de partager un repas convivial. Situé à côté du parc Reine Astrid, ce jardin partagé est né de l’initiative d’une poignée de citoyens désireux de transformer ce terrain vague en un espace de jardinage, d’échange et de partage. Ce lieu très particulier où fleurissent les idées a suscité l’envie aux artistes du textile d’y amener leurs couleurs et leurs matières.

    textile1.JPG

    textile4.JPG

    Une belle journée... en musique !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MARCINELLE- Un Partigiano honoré au Bois du Cazier

    exminatori.jpg

    exminatori2.jpg

    En mémoire d’Enrico Del Guasta, ancien « partigiano » (résistant antifasciste italien pendant la Seconde Guerre mondiale) et victime malheureuse de la catastrophe du 8 août 1956, qui fit 262 victimes de 12 nationalités différentes, une plaque commémorative a été apposée sur le Mur du Souvenir du site classé.

    Pour l’occasion, une délégation italienne avait fait le déplacement jusqu’à l’ancien charbonnage, composée d’anciens partisans ou fils de partisans (Bruno Possenti, président d’ANPI PROVINCIALE de Pise, Franco Tagliaboschi, président de l’ANPI de Cascina), du Maire de Vicopisano (JuriTagliori) et de l’un des fils d’Enrico, Umberto, initiateur de l’événement. Côté « Ville de Charleroi », notons l’intervention riche en émotions de l’Echevine Laurence Leclercq, en charge notamment des Relations internationales.

    La cérémonie, organisée par le Bois du Cazier et l’Amicale des Mineurs des Charbonnages de Wallonie, s’est terminée par le chant de l’hymne des partisans, le célèbre « Bella Ciao !».

    La journée s’est poursuivie avec une conférence-débat, posant l’épineuse question : « La catastrophe du Bois du Cazier a-t-elle réellement amélioré la prévention des accidents au travail des mineurs? »

    Avec Anne Morelli, professeure d’Histoire à l’ULB, Toni Ricciardi, historien de la Migration à l’Université de Genève, Germano Mascitelli, historien (ULB), Paul Lootens, ancien président de la Centrale Générale de la FGTB, Jean-Louis Delaet, historien, directeur du Bois du Cazier et Patrick Simar (CAL), médiateur.

    18H30 : CONFÉRENCE-DÉBAT : "RETOUR ACTUALISÉ À MARCINELLE"

    La catastrophe du Bois du Cazier a-t-elle réellement amélioré la prévention des accidents au travail des mineurs? La tragédie a-t-elle accéléré l’intégration des travailleurs italiens? Ne faut-il pas relativiser l’impact de Marcinelle qui, fondamentalement, n’a pas changé la politique de production massive à tout prix, alors que s’amorçait déjà la fermeture des charbonnages. 

    Aujourd’hui, alors que les catastrophes minières se succèdent encore dans le monde, en Chine, en Turquie, en Ukraine, en République Tchèque… la rhétorique officielle continue à faire la part belle à la fatalité, épargnant ainsi la responsabilité patronale.

    Une occasion unique de débattre  sur une tragédie qui, 6 ans plus tard, reste toujours dans les mémoires. Avec Anne MORELLI, professeure d’Histoire à l’ULB, Toni RICCIARDI, historien de la Migration à l’Université de Genève, Germano MASCHITELLI, historien (ULB), Paul LOOTENS, ancien président de la Centrale Générale de la FGTB et Jean-Louis DELAET, historien, directeur du Bois du Cazier.  

    Organisée en collaboration avec le CAL de Charleroi.

    CONFÉRENCE GRATUITE ! 
    Auditorium (Musée de l’Industrie)
    Nombre de places limitées
    Mercredi 3 avril de 18h30 à 20h30
    Réservation indispensable : reservation@leboisducazier.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • DAMPREMY/MARCHIENNE: "Walllonie plus propre"

    terrils1.JPG

    terrils2.JPG

    Un «paysage» désolant ! Les déchets amoncelés sur le terril Saint Théodore Est à Marchienne Docherie et sur le terril des Piges à Dampremy n’ont toutefois pas fait reculer les citoyens bénévoles de Rotaract. Une opération de ramassage se déroulait, dimanche, dans le cadre de «Wallonie plus propre ».

    terrils3.JPG

    Des bouteilles en plastique, des canettes, des PMC, mais aussi des gaines de câbles de chemin de fer résultant de vols (fléau remontant à quelques   années), … Un véritable dépotoir s’est offert aux yeux de Rotaract Charleroi sur le terril Théodore Est.

    Tôt le matin, une dizaine de personnes étaient à pied d’œuvre pour tout ramasser. «Nous sommes ici près de la rue de Jumet, à l’abri des regards. Beaucoup en font une zone de non droit, où l’on peut jeter tout et n’importe quoi en toute impunité » fait remarquer Nathan Bruneel, bénévole. En une journée, les membres prévoyaient de remplir au moins 120 sacs de déchets, soit une tonne de matériaux ! Parmi les «courageux», le couple Francis Pourcel et Micheline Dufert, initiateurs du blog : cheminsdesterrils.be. «Ce terril, comme plusieurs autres, fait partie de la Boucle Noire, reliant le Centre Ville à sa périphérie ouest, où se concentrent les traces industrielles de Charleroi » signalent les deux explorateurs urbains. «Voici ce triste paysage que les randonneurs découvrent sur le sentier de grande randonnée GR 412 ! »

    voir d’autres collectifs

    Ouvrier pour «Nature en Ville» à Charleroi, Frédéric Carretta a rejoint l’équipe des bénévoles. «Je suis venu à l’appel des réseaux sociaux. Je suis moi-même un fervent adepte de la Boucle Noire» souligne-t-il. «Depuis longtemps, on constate une forme d’inertie des autorités locales. Les ramassages de déchets sur les terrils set autres sites verts sont très peu fréquents. Mais les choses sont en train de bouger. Je sillonne toute la Wallonie pour voir diverses initiatives. Un collectif à Tournai pourrait apporter une aide logistique à Charleroi ».

    terrils4.JPG

    Frédéric Carretta

    Notons que ce n’est pas la seule activité de Rotaract Charleroi. Ce club     apparenté au Rotary, composé de jeunes de 18 à 30 ans, est fier de la dynamique de la ville de Charleroi et de son patrimoine. L’association a pour objectifs de récolter des fonds pour les associations locales et de réaliser des activités bénéfiques au profit des sans-abris et des quartiers défavorisés. Pour plus d’information ? rotaract.charleroi@gmail.com. Une randonnée “Boucle Noire”’ sera mise sur pied par l’Eden le dimanche 28 avril. JC Hérin

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • ANCRE- Création "Parc " à voir jusqu'au 5 avril

    parc.jpg

    L’action se passe dans un parc aquatique. Une orque répondant au douxnom de Tatanka attrape Laora, sa dresseuse, par la jambe gauche et la tue…Cet accident plonge les trois autres dresseurs d’animaux dans le désarroi.                     

     Le Collectif belge «La Station», composé de Cédric Coomans, Elena Doratiotto, Sarah Hebborn et Daniel Schmit, s’est inspiré d’un fait divers réel arrivé au Sea World (USA) pour écrire cette création.

    «Le spectacle est une réflexion collective se penchant sur les réactions humaines face au choc. Aujourd’hui, il nous semble important de rire d’un monde d’hyper-spectacles, qui nous fascine tout autant qu’il nous répugne» signalent les membres. «Notre objectif était de créer une comédie noire dans laquelle évoluent des personnages drôles, attachants et quelque peu paumés, parfois cruels, souvent contradictoires, et, de ce fait, toujours humains ».

    parc2.jpg

    photos: Leslie Artamonow

    Un travail important a été réalisé sur le hors-champ. Une énorme porte qui monte et s’abaisse, en claquant bien fort, sépare les coulisses où les dresseurs préparent le show (partie visible pour les spectateurs) du parc aquatique. L’ombre et la lumière, en quelque sorte.

    Le côté un peu «cartoonesque »provient des attitudes des protagonistes. Peu avant d’entrer en scène, les dresseurs courent vers le plan d’eau, pagaie en main, tels des personnages de dessin animé.

    Si la première partie du spectacle est assez rythmée, emportant le public dans un univers rarement abordé au théâtre, la seconde partie est un peu trop décousue. Le cétacé est-il seul responsable de cette tragédie, ou bien l’homme porte-t-il le chapeau en organisant un tel show ? La question n’est pas assez creusée, la cause animale n’étant pas vraiment la thématique principale du spectacle. L’écriture comporte aussi quelques longueurs.

    Le spectacle a été primé au Festival Emulation à Liège.

    «Parc» est à voir jusqu’au 5 avril à 20h30, le mercredi à 19h à L’Ancre, 122, rue de Montigny à Charleroi. Tarifs : 14 à 9 €. info@ancre.be- 071/314 079. www.ancre.be   J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MAKE CHARLEROI CLEAN AGAIN

    Le Rotaract Charleroi est un jeune club qui a pour objectifs de récolter des fonds pour les associations locales et réaliser des activités bénéfiques à la collectivité.

    Affiche.jpg

    Le club apparenté au Rotary est fier de la dynamique de la ville de Charleroi, fier de son patrimoine. La région est caractérisée par ses montagnes noires, ses terrils. Ils sont exceptionnels à plus d’un titre. Des visiteurs venant de toute l’Europe gravissent les plus célèbres d’entre eux. Ils sont l’image du Pays Noir. Force est de constater que certains d’entre eux méritent un nettoyage.

    Un grand nettoyage «  Wallonie Plus Propre » est organisé ce 31 mars 2019 sur deux de ces terrils : le terril des Piges et le terril Saint Théodore Est. Ceux-ci sont publics et font partie du Circuit des Grandes Randonnées « Boucle Noire ».

    Nous voulons par ce petit geste mettre la main à la pâte, se rendre compte de la problématique et conscientiser le public.

    Alors, intéressé(e)(s) ?

    Rendez-vous le dimanche 31 mars à 9h à l’entrée du terril « Saint Théodore Est » rue de Jumet (prox. 96) – Marchienne et à 13h à l’agora-space au pied du terril des Piges (rue Arthur Decoux – Dampremy)

    Plus d’information ? rotaract.charleroi@gmail.com

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • PREMIERE JOURNEE DE PRINTEMPS POUR LES AINES

    printemps1.jpg

    Un belle journée de Printemps ! 420 convives, une ambiance du tonnerre avec les Seniors. Une organisation du service des Aînés de la Ville de Charleroi avec le soutien de Philippe Van Cauwenberghe en charge de la Politique des Aînés. Il fait bon Vivre à Charleroi avec nos seniors!

    printemps2.jpg

    Avec Philippe Van Cauwenberghe et Alain Vanek

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • MARCINELLE- Concours de cuisine entre maisons de CPAS

    patissier1.JPG

    Le jury examine...

    Une Journée de compétition culinaire entre les maisons de repos du CPAS de Charleroi s’est tenue mercredi à la Résidence Sart Saint-Nicolas. 45 résidents ont mis les petits plats dans les grands !

    Non, les caméras de M6 ou de RTL-TVI n’étaient pas braquées sur les résidents carolos pour le «Meilleur Pâtissier». Mais les objectifs étaient assez similaires, c'est-à-dire faire preuve de savoir-faire et de créativité dans la préparation de bonnes petites douceurs sucrées. Le concours était organisé ici dans le cadre de la Semaine des Diététiciens, qui avait pour thème : le sucre. Mercredi, en début d’après-midi, chacune des 9 Maisons de repos du CPAS de Charleroi amenait ses plats à la Résidence Sart Saint-Nicolas de Marcinelle. Toutes les pâtisseries étaient goûtées par un jury de qualité et d’exception, parmi lequel se trouvaient Anita Gancwajch, directrice du Département des Aînés, et l’échevin du 3ème Age Philippe Van Cauwenberghe, assez porté sur un gâteau au chocolat et à la poire, avec un glaçage à la framboise. Miam !

    1ER Prix pour la résidence R.Hicguet

    La maison de repos «No P’tit Nid» de Gilly avait choisi pour thème de décoration : la Fête foraine (avec une Grande Roue !). Josée Demulder ( 72 ans ) était assez fière de la nappe blanche qu’elle avait brodée.  

    patissier2.jpg

    Francesca, Maria, Yvonne, Georgette, Andrée,… avaient préparé de délicieux cupcakes au caramel beurre salé ainsi qu’une délicieuse tarte aux pommes.  Chaque maison présentait deux pâtisseries : une imposée sur une assiette blanche et une à thème reprenant une décoration de table et la vaisselle.      

    Les résidents étaient accompagnés de diététiciennes. L’épreuve technique était évaluée selon les critères suivants: le goût, l’aspect visuel, la texture de la pâte, la cuisson de la pâte. L’épreuve créative était évaluée sur: le goût, la recette (type de sucre utilisé), l’aspect visuel de la pâtisserie, la décoration de la table. «Ce qui est super, c’est que tout le monde a participé au projet: l’agent d’accueil, les cuisiniers, les éducatrices, les ergothérapeutes, le personnel d’entretien et les résident(e)s. L’une d’entre elles a fait blinquer un ancien bougeoir pour le thème : Alice aux Pays des Merveilles» faisait remarquer Dominique Favay, directrice de la Résidence Raoul Hicguet de Montignies-sur-Sambre. Cette maison de repos est d’ailleurs la grande gagnante du concours !JEAN-CLAUDE HERIN

    patissier3.JPG

    Bon appétit !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • EXPO DE SOPHIE KLEWIEC AU V68

    kakuka1.JPG

    Sophie Klewiec expose ses dernières œuvres dans les locaux de l’agence de communication V68. Le vernissage se déroulait, vendredi, à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des femmes. L’artiste est née à Charleroi,en 1983. Elle a suivi des études classiques en langues modernes, communication et marketing. Sa passion première était la musique en tant qu’auteur, compositeur, interprète.

    «J’aimais aussi élaborer des chorégraphies à l’école et pour des groupes d’enfants dont je m’occupais en centres aérés » signale-t-elle. Après ses études, elle a vécu 4 ans à Paris où elle a eu l’occasion de visiterdes musées et autres expos contemporaines qui l’ont attirée, mais elle n’a pas exercé.

    « C’est seulement quelques années plus tard, après une séparation, que les activités artistiques entreprises avec mes enfants m’ont donné le goût de la création. En ce qui concerne la réalisation de mes œuvres, c’est sur un fond musical choisi que je pars d’une toile sur laquelle je mélange peinture classique et diverses matières, dont du carton. Je crée du relief et des jeux de couleurs. Je fais jaillir la lumière. Le résultat est abstrait. »                  

    Cette expo est mise sur pied par Kakuka. Présidée par Claudine Kamay, cette jeune association œuvre pour le développement et la promotion de projets multiculturels, ainsi que la défense de la justice économique et sociale.

    L’exposition «Révélation» est à voir jusqu’au 15 mars de 10h30 à 15h30, au 17, boulevard Tirou. Pour tous contacts : Armel Munsungo : 0487/446 176. J.C.HERIN

    kakuka2.jpg

    kakuka3.JPG

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • BEAUMONT- Centre tibétain: bientôt 32 chalets dans un Village!

    chantier2.JPG

    De l'huile de coude au Centre tibétain

    Dans un cadre boisé à Leugnies (près de Beaumont), le Centre tibétain : «Les Jardins de Méditation de Samyé» accueillera bientôt les retraitants dans un Village. Un week-end «bénévolat» était mis sur pied, en vue de chantiers qui se dérouleront durant l’été.

    chantier3.JPG

    Munis de pelles, de bêches, de râteaux,… une dizaine de bénévoles n’ont pas hésité à retrousser leurs manches, le temps d’un week-end, pour effectuer divers travaux dans les Jardins de Méditation de Samyé: pose d’une rigole de drainage pour rendre un sentier moins boueux, tonte/débroussaillage,  graviers à répandre sur le chemin, dépollution du site… Les raisons de ce chantier : rendre le milieu plus hospitalier (le site a été longtemps occupé par un camping, dont les occupants n’avaient pas toujours des préoccupations environnementales).

    Originaire de Nantes,  Alexandre Géraut, habitant aujourd’hui Bruxelles, donne de son temps pour coordonner le projet. Il s’agit d’aménager, durant deux chantiers, cet été, 4 hameaux composés de 8 chalets en éco et auto-construction, ainsi qu’une infrastructure polyvalente.

    Ce Village permettra des rencontres. Différentes retraites seront organisées pour des séances de méditation de bouddhisme tibétain ou pour se ressourcer, quelles que soient ses convictions philosophiques ou spirituelles. Sonam, moine en résidence depuis décembre 2015, assure déjà l’accueil des retraitants.

    Béni par le lama Rinpoché

    chantier4.JPG

    La permaculture avec Grégory

    Le site comprend aussi un jardin pédagogique géré par Grégory, responsable de la permaculture, un principe qui vise à faire de son lieu de vie un écosystème harmonieux et productif. Formé à la ferme Arc-En-Ciel, Grégory obtient déjà de bons résultats : le paillage des sols permet de laisser des micro-organismes se développer. Créatif, il a transformé de vieilles planches en bacs à culture. Il cultive, entre autres, des salades, des plantes médicinales, le chou kale,…      

    Béni en janvier 2016 par le lama bouddhiste Kalou Rinpoché, le Centre de Leugnies, dirigé par Lama Richen Palmo, en charge des enseignements et de la spiritualité, fait partie du réseau mondial des centres Samyé reliés au monastère de Kagyu, Samye Ling, premier centre du bouddhisme tibétain fondé en 1967 en Ecosse. Pour tout contact : 071/32 15 65. Pour effectuer des dons, nécessaires à la construction des chalets : BE80 5230 8076 2477 BIC : TRIOBEBB. Communication : Cabane 2019.

    Tout ce chemin spirituel donne sens à la vie

    chantier1.jpg

    Michael Goffaux (30 ans) est attiré par le bouddhisme depuis plusieurs années. «J’y vois surtout un moyen de faire un travail sur moi-même et de développer des qualités comme l'amour et la compassion pour notre bien à tous. Nous vivons dans un monde trop matérialiste, un monde où le véritable bonheur semble difficile à trouver. Tout ce chemin spirituel donne du sens à la vie » souligne le jeune Marcinellois. Depuis quelque temps, c’est en bus et en vélo (il a d’ailleurs le bras cassé depuis qu’une voiture l’a renversé) qu’il se rend aux Jardins de méditation de Samyé. «Ne pas prendre la voiture est une façon pour moi de réduire l’empreinte écologique. Végétalien et travaillant pour Greenpeace Belgium, je suis très sensible à l’environnement. Le bouddhisme va de pair avec un mode de vie sain, qui respecte la nature dans sa globalité». Michaël connaît un peu tout le monde au Centre. «Au-delà de la spiritualité qui nous unit tous, j’ai tissé des liens très forts avec la Communauté. Nous avons beaucoup de plaisir à nous retrouver tous ensemble, pour pratiquer la méditation ou partager des tâches du quotidien, notamment dans les chantiers». J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • FEMMES DE MARS- Rendez-vous le 8 mars

    Les Femmes de Mars vous donnent rendez-vous ce vendredi à 12h30 précise pour l'action commune de la plateforme à l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes sur la Place Verte.

    Une performance réalisée par une centaine de femmes, du son et surtout un message fort à faire passer. Ne ratez pas ce moment clé du mois de mars.

    Les participant.e.s sont invité.e.s à nous rejoindre dès 11h30 au Vecteur afin de démarrer ensemble sur la place verte. Vous êtes les bienvenu.e.s..

    Au plaisir de vous y rencontrer,

    Margaux pour Femmes de Mars

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • L'ECHEVINE JULIE PATTE AUX ETATS GENERAUX DE LA PARTICIPATION

    juliepatte.jpg

    "Au cours des prochains mois, je vais réaliser de très nombreuses rencontres citoyennes dans le cadre des Etats généraux de la Participation.

    Plus de 30 Comités de Quartiers, 5 Conseils de participation, 53 relais de Quartiers, associations représentatives de la Maison pour Associations,...

    Merci aux membres du Comité de Quartier de Dampremy pour leur accueil formidable pour ma première rencontre. Merci pour ces échanges très constructifs !

    L'objectif principal pour moi est d'améliorer les outils existants et la satisfaction des citoyens impliqués en leur donnant les moyens de réaliser plus rapidement et plus efficacement leurs projets.

    Je souhaite également impliquer davantage de citoyens dans des processus participatifs et dans les décisions et actions qui les concernent, notamment grâce à la multiplication des outils afin qu’ils répondent aux différents modes de vie et d’action des habitants. Pour nous aider à atteindre ces objectifs, n'hésitez pas à répondre à l'enquête citoyenne via le lien suivant: https://www.charleroi.be/formulaire/je-participer"  Julie Patte.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • MONTIGNIES-SUR-SAMBRE: ERIC MASSIN EN VISITE A L'ECOLE CLINIQUE PROVINCIALE

    résidents.jpg

    L'école clinique provinciale accueille les personnes porteuses de handicap, et ce du nourrisson à l'adulte. Un centre actif qui ne cesse de développer des projets innovants pour le bien-être de ses élèves et de ses résidents.

    résidents2.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • FEMMES DE MARS: 1 mois consacré à la femme à Charleroi !

    mars.png

    Pour la quatrième année consécutive, la plateforme FEMMES DE MARS propose un mois d'actions autour de la Journée Internationale des Droits des Femmes. Conférences, expos, ateliers, rencontres, mais aussi théâtre, concerts et interventions en rue : autant de rendez-vous destinés à la réflexion et à l'action collective. Du 1er au 30 mars, une trentaine d'associations et de groupements citoyens, de Charleroi et de sa périphérie, militeront en commun pour la réduction des inégalités liées au genre. Un mois au cours duquel seront mises en avant les femmes artistes, les femmes de l'ombre, les militantes, les entrepreneuses, les activistes, les expertes, les citoyennes qui se battent au quotidien pour faire évoluer nos sociétés. Infos & more. info@femmesdemars.be. 0475 53 88 38

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- "Femmes de scène" à l'Eden, le 27/2

    FEMMES DE SCENE

    Mercredi 27 février à 19:00 à l’Eden

    En partenariat avec F(s) et Femmes de Mars

     

    L'événement rassemble des femmes du secteur culturel, afin de réfléchir et d'agir sur leur place et leur représentativité dans ce secteur. Au-delà d'un simple mouvement, F(s) œuvre pour un système horizontal qui abolit la notion de domination, mais également d'inégalité en matière de genres, de sexes et de couleurs. 

    Sensibles à la démarche du collectif, au cœur de l’actualité, nous avons décidé de la répercuter et de la soutenir en proposant à F(s) d’animer cette soirée du 27 février, une occasion de mettre aussi en évidence les femmes artistes qui composent la programmation (théâtrale) 2018/19 de l’Eden.Avec la participation de :

    > Pamela Ghislain, Sybille Cornet, Marie-Laure Vrancken et Céline Beigbeder, représentantes du mouvement F(s)

    > Margaux Joachim et Alexandra Pirmez, représentantes de Femmes de Mars, une plateforme d'associations et de citoyen.e.s qui questionne sur et lutte pour l'égalité Femmes-Hommes et programme un festival durant le mois de mars (théâtre, concerts, conférences, ateliers, spectacles…)

    > Laura Hoogers, metteuse en scène d’ADN (accueilli à l’Eden en janvier)

    > Stéphanie Blanchoud, autrice et comédienne, Daphné D’Heur, metteuse en scène et Emmanuelle Greindl, chargée de diffusion de Je suis un poids plume (11 au 14 mars)

    > Aurélie Namur, autrice et Félicie Artaud, metteuse en scène de Souliers rouges, spectacle Jeune Public (17 au 20 mars)

    > Sherine Seyad, metteuse en scène et Charlotte Villalonga, comédienne de Zazie ! (25 au 28 mars)

    Et n’oubliez pas de nous informer de votre présence le 27/02.

     

    Au plaisir de partager ce moment avec vous, bien cordialement.

       Pierre Noël

    Programmateur théâtre

    ___________________________

     

    Eden | Centre Culturel Régional de Charleroi

    Bd Bertrand 1-3 – B 6000 Charleroi

    T: +32 71 202 983 | GSM: +32 474 355 458

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire