Société

  • RESERVEZ VOTRE PETIT DEJEUNER OXFAM A CHARLEROI

     

    Réservez votre petit déjeuner Oxfam !
    À emporter  

       

    Samedi 21 novembre de 8 h 00 à 12 h 00.  

    Point de retrait :
    Magasin du Monde-Oxfam  

    rue de Montigny, 68
    6000 Charleroi  

    En cas de difficulté de déplacement, n’hésitez pas à nous en parler.  

    Réservations avant le 13 novembre de préférence:  

    • Au magasin,  
    • À l’adresse courriel du magasin : Charleroi@shop.omdm.be  
    • Au 071/ 31 80 62 (durant les heures d’ouverture du magasin)  

    Prix de solidarité:  

    Les paniers sont prévus,  

    Pour 2 personnes : 25 €,  

    Pour 4 personnes : 45 €,  

    Pour 6 personnes : 55 €,  

    Mode de paiement:  

    • lors de la réservation ,  
    • À la réception,  
    • Ou Sur le compte du magasin :BE17 0682 3850 3021 avec la mention : « petit déjeuner + votre nom »  

    Au menu du panier « petit déjeuner »:
    De l’équitable, du local, du bio… des aliments savoureux d’ici et d’ailleurs.  

    Solidarité face au Covid-19
    En novembre, les rassemblements de centaines de personnes dans une salle pour un petit-déjeuner en self-service resteront complexes à cause du virus. Oxfam-Magasins du monde a choisi d’anticiper les difficultés liées aux distanciations sociales et vous propose des colis petits déjeuners à emporter.
    Cette année plus que jamais, il s’agit d’une action solidaire. C’est une opération de soutien à Oxfam-Magasins du monde et à ses partenaires producteurs qui sont fortement impactés par le Covid 19. Nos partenaires producteurs d’artisanat et d’aliments équitables sont dans une situation critique : sans capacité de production ou sans commandes de leurs clients, ils/elles n’ont tout simplement plus de revenus. Dans des pays où il n’existe pas de filet de sécurité en cas de coup dur, du jour au lendemain une famille peut se retrouver sans ressources.  

    En achetant ce panier petit déjeuner vous soutenez un commerce équitable, plus respectueux de l’humain et de la planète. Vous financez un après Covid solidaire en aidant concrètement les producteurs et productrices. Par ailleurs, une bourse de 5000€ sera remise à l’organisation chilienne Pueblos del Sur pour développer la première boutique coopérative, de commerce équitable et en circuit-court de la capitale.  

    L'équipe bénévole de Charleroi vous propose donc de réserver un petit déjeuner à emporter pour 2, 4 ou 6 personnes.  

    Exemple pour 4 personnes :  un mix de petites bouteilles de jus de fruit (20 cl), un paquet de café BIO (250 g), 20 infusettes de thé BIO, un pot de confiture BIO (220 g), un pot de pâte à tartiner, 2 tablettes de chocolat de 50 gr, un paquet de biscuits sablés (125 g) et des produits locaux : pommes et petits pains au quinoa, le tout dans un sac d’artisanat équitable en coton BIO.  

    Si cette formule ne vous convient pas, vous pouvez nous aider en faisant un don : www.omdm.be/donner  

    Pour les contribuables à l’impôt en Belgique, les dons versés à Oxfam-Magasins du monde sont déductibles fiscalement quand ils atteignent ou dépassent 40€ en un an. De plus, la réduction d’impôt pour les dons effectués en 2020* à des institutions agréées passe de 45 à 60%. Un don de 50 euros, ne vous coûtera que 20 euros après impôts.  

    N’hésitez pas à parler de cette action petit déjeuner autour de vous!  

    D’avance un tout grand merci !  

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI: Manifestation contre le racisme: 8 minutes 46' de trop...

    racisme1.JPG

    Sur la place de la Digue, des membres de plusieurs comités se sont mobilisés contre le racisme. En mémoire de George Floyd, Jozef Chovanec et tant d’autres !

    Le 25 mai dernier, George Floyd, un Afro-américain, décède après 8 minutes et 46 secondes d’agonie sous le genou d’un policier. Ce crime raciste fait s’élever les voix de citoyens dans différentes villes du globe.

    Après New York, Londres, Berlin, Paris, Bruxelles, … c’est à Charleroi que plusieurs associations carolos: FADD-Solidarité, COCAD, Vie Féminine, Sous le Baobab, la FGTB/Cenforsoc, la CSC, Soleil levant, La LDH, TEP Afrique, la VCAF, le MOC, la Police Locale de Charleroi et la Ville de Charleroi se sont rassemblées, à l’appel du CRIC, sur la place de la Digue, pour participer à un sitting, en hommage à toutes ces victimes de racisme et de discriminations. La date n’était pas choisie au hasard : le 25 septembre, c'est-à-dire tout juste 4 mois après le décès de George Floyd.

    racisme5.JPG

    pour une Ville inclusive

    Après des messages scandés par une septantaine de militants, les manifestants ont respecté 8 minutes de silence, puis ils ont lu des poèmes et des messages d’espoir.  Certains ont mis également un genou à terre ou ont levé le poing.    

    racisme6.jpg

    « Nous nous retrouvons avec la volonté d’honorer les personnes dont les droits humains réduits à néant ! » a déclaré Thierry Tournoy, directeur du CRIC. « Ce rassemblement positif et statique ne doit faire oublier toutes les formes d’exclusions.  Tout le monde devrait disposer de mêmes droits en matière de logement, d’emploi, de reconnaissance sociale, … A Charleroi, nous nous battons pour une Ville inclusive » a ajouté Françoise Daspremont, échevine de l’Egalité des Chances.  Contacts : L.Diependaele / T.Tournoy : 071/20.98.60   JC HERIN

    racisme3.JPG

    Thierry Tournoy et Françoise Daspremont

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • NATURE- Aménagement d'un futur jardin naturel didactique

    biodiversité.jpg

    photo: Michel Fautsch

    Sur l’ancien terrain du moulin du Fichaux, une prairie fleurie est créée avec les participants de la formation « La biodiversité en espaces verts », destinée aux professionnels du secteur vert. Michel Fautsch était le formateur du jour. 

    « Concrètement, plusieurs milieux naturels favorables à la faune et à la    flore vont être aménagés (haie, mare, verger, spirale aromatique,…). Il n'y a plus qu'à attendre que ça fleurisse au printemps » souligne Marc Stieman, participant au projet. « Ce jardin à vocation didactique deviendra  une vitrine inspirante sur les aménagements qu’il est possible de faire chez soi en faveur de la biodiversité. Il sera accessible aux citoyens par la suite comme lieu de balade et servira aussi de lieu pour y organiser des ateliers et événements sur les thématiques du jardin naturel. » 

    Une très belle initiative de la Commune de Pont-à-Celles, initiée par la Locale Ecolo,  et en partenariat avec Natagora.

    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • VOYAGE A PIED JUSQUE SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE POUR TONY PANA

    tonypana1.jpg

    Bonsoir à tous,
    En dehors du cinéma, ma seconde grande passion est sans aucun doute le voyage! J'ai récemment eu la chance d'entreprendre mon premier grand voyage à pied (et un peu à vélo). Une promenade de 2000 kilomètres à travers la France et l'Espagne. Ma destination, Santiago de Compostelle!
     
    J'aurai l'honneur de vous raconter les détails de mon périple lors du festival Carolodyssée, parmi une brochette d'autres voyageurs étonnants qu'il me tarde de rencontrer! Merci aux organisateurs pour cette présentation et l'opportunité! Je vous retrouve donc le 3 octobre au Passage de la Bourse! Bonne soirée à vous!
     
    Tony Pana ( Antoine Panagiotopoulos )
    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • GERPINNES- Un beau chèque pour Faim et Froid

    marches3.jpg

    marches1.jpg

    18 membres du Comité du 13 octobre (date retenue pour l’inscription de la marche et du tour Ste Rolende ainsi que la St Roch et St Frégo d’Acoz et de Lausprelle au Patrimoine Mondial de l’Unesco) se sont réunis dernièrement à la salle des Fêtes, à la place des Combattants. 

    Ce comité d’éthique et/ou des sages représente toutes les compagnies de marches (5000 marcheurs) qui participent à la Sainte Rolende.  Au cours de la soirée, les bénéfices, soit 5500 euros, de la vente de  l’affiche de la Pentecôte 2020 : « Le Tour  Sainte Rolende annulée pour cause de Covid », ont été versés à l’association Faim et Froid de Gerpinnes, en présence de l’échevin du Folklore Michel Robert.  

    1000 boites de Risk encore en prévente

    Après cette remise de chèques, Nicolas Bohain et Laurent Damay,          deux concepteurs parmi les quatre du jeu Risk « Entre-Sambre et Sambre », ont présenté le jeu de société.

    marches.JPG

    « Nous avons  gardé les règles  originales pour permettre aux passionnés du Risk de jouer normalement.  Nous y avons ajouté des nouvelles règles qui reprennent les spécificités des marches folkloriques de l’Entre-Sambre-et-Meuse. Notre envie était vraiment de partager ces deux passions » ont fait remarquer ces deux accros de jeux.                  

    Le public a pu voir en exclusivité la boite ainsi que le plateau de jeu et un livret de marches. La sortie du jeu, prévu pour la fin de l’année, sera sans doute reportée à début 2021. 1000 boîtes peuvent encore être précommandées au prix de 58 euros l’unité. Rendez-vous sur le site ou la page Facebook du jeu.

    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI ! Passage de la Brousse au Passage de la Bourse

    brousse1.JPG

    brousse2.JPG

    brousse4.JPG

    500 visiteurs ont dû se frayer un passage « à travers la brousse » du Passage de la Bourse (appréciez le jeu de mots !). Une belle initiative de Emmeline, Nathalie, Juliette et Blandine (Blou), quatre jeunes  filles carolos, amoureuses de la nature et désireuses d’une Ville plus verte.

    « A travers divers ateliers, des expositions, des animations  et des conférences,  nous avons imaginé cette journée comme une expérience immersive dans notre brousse » signalait cette dernière, coordinatrice du café/boutique : « Livre ou Verre ».

    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • FONTAINE L'EVEQUE: " Ici, commence la mer " !

    mer1.JPG

    Fontaine l’Evêque et les communes de l’Entité participent à la campagne wallonne : « Ici,  commence la mer ».  Plaques émaillées et inscriptions au sol invitent  les citoyens à ne pas se débarrasser de leurs déchets n’importe où.

    mer2.JPG

    Restes de nourriture, cotons et lingettes, mégots de cigarette,  résidus de peinture, … Tous ces produits, dont certains toxiques, aboutissent à la station d’épuration, perturbant leur bon fonctionnement. Quand ils ne se retrouvent pas directement dans les rivières et donc, inévitablement dans la mer et les océans…

    Pour sensibiliser la population à cette problématique,  Donatienne de Cartier d'Yves, coordinatrice du Contrat Rivière Sambre &affluents, et Christine Bruyère, échevine de l’Environnement de Fontaine l’Evêque, inscrivaient  à la bombe de peinture : « Ici, commence la mer » à proximité  d’un avaloir,  sur la place de la Wallonie.  «  Nous souhaitons vraiment que les habitants soient plus respectueux de l’environnement »  faisait remarquer cette dernière.  «  Nous enregistrons beaucoup de dépôts clandestins dans l’Entité.  Chaque jour, il nous faut  retirer 2 mètres cubes d’inertes qui obstruent les canalisations ».  

    Des plaques émaillées avec la même inscription : « Ici, commence la mer », sont également scellées sur le sol. En plus de 3 d’entre elles, offertes par la Société Publique  de la Gestion de l'Eau, le Collège communal a débloqué un budget de 1000 euros afin de financer 20 plaques supplémentaires. 23 emplacements ont été sélectionnés dans l’Entité.

    J.C.HERIN

    mer3.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • GOUTROUX: Il est possible de loger dans une roulotte tsigane !

    roulotte3.JPG

    En pleine nature, au « Fond de la Biche », Geneviève Vastrade loue, pendant toute l’année, ses chambres d’hôtes et gites, dont une roulotte foraine !

    Les touristes peuvent y apprécier ses œuvres d’art,  réalisées pour la plupart avec des éléments végétaux.

    roulotte1.JPG

    Belle reconversion pour Geneviève Vastrade. Après avoir travaillé chez Bia à Fleurus comme ingénieur industriel en chimie, cette habitante de Goutroux s’investit pleinement dans l’art. 

    Entre autres activités, la plasticienne pratique la gravure de végétaux, soit sur tissu, soit sur papier.  Pour ce faire, elle suit la technique du tataki-zomè, qui consiste à marteler des feuilles et d’autres éléments végétaux frais. La teinture est obtenue grâce aux sucs de la plante. Pour travailler, elle n’a qu’à se baisser dans son jardin pour récolter trèfles, achillées millefeuilles, séneçons,… «Cette activité très zen,  dont j’ai fait la découverte lors d’un séjour au Japon, me permet d’imprimer des motifs sur différents supports : nappes, coffrets, t-shirts, … Le résultat est toujours un peu inattendu : j’adore me laisser surprendre par ce qui arrive et m’émerveiller. »

    roulotte2.JPG

    Une activité zen 

    sur le parcours de la Boucle Noire

    Geneviève Vastrade développe aussi le tourisme de proximité,  en mettant à la disposition des touristes 2 chambres d’hôtes, un gite pour 8 personnes, et 1 roulotte foraine, dans son domaine très vert du « Fond de la Biche ».            

    Les œuvres de l’artiste sont disséminées un peu partout. 

    roulotte8.JPG

    des oeuvres dans le gite pour 8 personnes

    Son matériau de prédilection ?  Le bois. Elle a d’ailleurs récupéré la souche (5 tonnes !) d’un robinier, qu’elle transforme à sa guise. Exposée dans une pelouse, elle ne passe pas inaperçue auprès des hôtes. 

    roulotte7.jpg

    une souche de robinier que ce sculpteur/graveur va travailler

    « Cette année,  en raison de la crise sanitaire, les locations ont été plus nombreuses, venant de Belgique et aussi de l’étranger » note Geneviève Vastrade. «  Pour moi,  c’est l’occasion de faire connaître, notamment,  la Boucle Noire (parcours à travers les terrils du Grand Charleroi ), qui passe par Goutroux ! ».

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Les roues ont tenu le coup !

    Il y a quarante ans,  Geneviève Vastrade a fait l’acquisition d’une authentique roulotte tsigane, avec portes à doubles battants, miroirs biseautés, meubles de pitchpin,…

    roulotte4.JPG

    «  Quand j’étais adolescente, j’aimais m’y réfugier » confie-t-elle. «  Cette roulotte date de la période de l’Entre-deux-guerres, puis elle a voyagé notamment à Tournai et dans le quartier de la Baraque à Louvain-la-Neuve.  Elle est très solide : les roues sont d’époque, et n’ont jamais été regonflées ! ». 

    roulotte5.JPG

    Un intérieur cosy 

    Voici quatre ans, Geneviève a eu l’idée de la transformer en gite. L’intérieur compte une chambre à coucher, une kitchenette et un espace à vivre. Les sanitaires sont installés dans une dépendance, pour garder l’unité de la roulotte.  « Cette habitation, très particulière, est très appréciée par les touristes,  tant pour son aspect cosy,  que pour l’extérieur : le jardin environnant, les sculptures qui y sont disposées, et le hamac pour s’y reposer ! » poursuit-elle.

    J.C.HERIN

    Pour tout contact : Geneviève Vastrade : rue du fond de la biche, 55B  Goutroux.  0478.21.94.47. genevieve.vastrade

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • ROUX- Un atelier "à fond la caisse" !

    caisse.jpg

    Un très long véhicule !

    Vrouuum Vrouuuuum VrouuumPendant une semaine, des enfants  ont fait feu de tout bois pour construire des caisses à savon.  Le 29 août, ces « bolides faits maison » dévaleront les pentes de Roux ! Un projet mené par la Maison des Jeunes de Roux, en collaboration avec l’Eden.

    caisse1.jpg

    Voilà en tout cas une activité qui ne manque pas d’originalité, et qui semblait un peu oubliée, ces derniers temps… Dans la cour de l’école Saint-Michel  de Roux (implantation du Centre), 9 enfants âgés de 9 à 14 ans ont fabriqué - à l’huile de coude !- de petits bolides.

    Pour ce faire, ils sont vissé, cloué, scié,… Et le tout avec style, sans moteur mais avec ardeur. Chacun(e) a mis les mains dans le cambouis ! 

    Les jeunes stagiaires ont pu compter sur l’aide précieuse d’adultes, dont Jean-François (venu en renfort), Maxime du Skate Park, Arnaud de la Maison des Jeunes de Roux ou encore Christian pour  les travaux de soudure. Les engins ont été fabriqués à partir de matériaux  de récupération : vieux vélos, planches, sièges bébés, fauteuils, chaises en plastiques, barres de métal,… Tous les matériaux étaient les bienvenus ! Sam (11 ans) a conçu une caisse à savon avec une remorque.  

    « Nous manoeuvrons ce véhicule super long à l’aide d’une corde, un peu comme un attelage de chevaux. Pour freiner,  nous utilisons un pieu en bois.  Nous pouvons être 2 à l’avant, et 1 à l’arrière » faisaient remarquer Sam et Ethan, deux jeunes stagiaires.

    caisse3.JPG

    les jeunes impliqués

    « Avec Sandrine Schenkel et Aline Caillaux de l’Eden, nous avons imaginé une activité dans le district Ouest de Charleroi, et le tout en plein air,  pour respecter les mesures sanitaires liées au Covid-19 » signale Lydie Cavier, coordinatrice de la Maison des Jeunes de Roux.

    « Il était important que chaque enfant soit directement impliqué dans le projet depuis sa conception jusqu’à sa réalisation.  L’atelier a créé aussi du lien social entre les stagiaires -      il était important qu’ils ne soient pas trop nombreux- et avec les adultes ».              

    A la fin du stage, chaque enfant a pu repartir avec un casque… customisé !  Avec une autre équipe de stagiaires, une course sera organisée le 29 août  dans les rues de Roux, pour tester ces engins pas comme les autres !  Une belle compétition également en perspective…

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • HAM-SUR-HEURE/ACOZ: Deux marches Saint-Roch " sous confinement"

    stroch.jpg

    En marche ! ( à Ham-sur-Heure )

    Compte tenu du Covid-19,  les marches de la Saint-Roch « sous confinement » de ce dimanche ont été vécues différemment à Ham-sur-Heure et à Acoz (Gerpinnes).  Mais tous les marcheurs espèrent un retour à la normale, l’an prochain.

    Ham-sur-Heure s’est réveillée très lentement, pour un dimanche de Saint-Roch. Alors qu’en temps normal,  la Cité des Bourquis grouille déjà de monde, en matinée,  seuls quelques marcheurs sortaient de chez eux, vers 8 heures.

    Dominique Gagliardini faisait partie de l’un d’eux. Commandant de la Garde d’Honneur, une société qu’il a lui-même créée il y a cinquante ans, et Président du Conseil de l’ASBL « Procession et Marche Militaire Saint-Roch », ce dernier avait invité,  à la rue Abel Dubray, quelques amis, dont Gérard Vanadenhoven, Président de la Marche Saint-Roch de Thuin. Les deux marcheurs,  au départ d’un parcours de 8 km, se sont d’ailleurs échangé des Tshirts aux effigies des deux Saint-Roch. 

    stroch1.jpg

    Un T shirt en 4 exemplaires- ST Roch à Thuin et St Roch à Ham-sur-Heure !

    « Depuis la reconnaissance, en 2004,  des deux marches  par l’Unesco, des liens très forts  se sont tissés entre Ham-sur-Heure et Thuin, et entre nous»  reconnaissaient Dominique et Gérard.

    stroch5.JPG

    A midi, la place s'anime ! 

    stroch4.JPG

     Assez vide, le matin, la place d’Ham-sur-Heure a commencé à s’animer  vers le temps de midi. « Le soleil de ces derniers jours a attiré beaucoup de monde, comme aujourd’hui  » se réjouissait Cédric Brognon, le tenancier avec Nathalie, du restaurant L’Ham. « Avec l’accord du bourgmestre, j’ai pu installer 8 tables et 36 chaises à l’extérieur ».

    messe en plein air à Acoz

    Signalons que, dans ce climat très particulier du Covid 19,  des familles se réunissaient de façon quasi « clandestine ». C’était le cas d’un couple qui accueillait, à leur domicile, des membres de la famille, des tambours et des officiers. « Nous nous investissons toute l’année pour préparer cette marche, et tout tombe à l’eau. Nous craignons surtout les délations qui se répètent  dans la commune » signalait une habitante, désireuse de ne pas dévoiler son identité.

    A quelques kilomètres de là, des habitants d’Acoz honoraient également le saint, en compagnie de  Saint-Frégo. Dans cette localité de Gerpinnes, une messe en plein air était organisée devant l’église, suivie d’une procession. La châsse du saint était accompagnée par les fidèles, ce qui n’était pas le cas à Ham-sur-Heure.  

    « N’oublions pas que Saint-Roch  a dû faire face, lui aussi, à l’épidémie » faisait remarquer l’abbé Philippe Pardonce (37 ans), nouveau curé de l’Unité pastorale de Gerpinnes.

    JEAN-CLAUDE HERIN

    stroch6.JPG

    stroch10.jpg

    stroch8.jpg

    Adelin (7 ans et ½) et Victor ( 4 ans et ½) d’Acoz

    MICROTROTTOIRS

    -Yves Binon, bourgmestre de Ham-sur-Heure/Nalinnes : « On me reproche parfois mon attitude ferme. Mais je m’en tiens aux mesures sanitaires qui nous ont été imposées. Je me félicite d’ailleurs du ralentissement de l’épidémie dans l’entité. 2 contaminations sur 15 jours, c’est très peu.  Si on ouvrait trop tôt la porte, ce serait tout de suite le débordement ».

    - Jacques Herbecq, sapeur d’Ham-sur-Heure  (au centre de la photo ci-dessous) : « C’est ma 73èmeannée de marche. Je sais qu’il est défendu de porter l’uniforme. Je n’ai pas de hache,  pas de bouclier, pas de colback. Mais j’ai tenu, quand même, à montrer mes médailles, dont je suis d’ailleurs très fier ».

    - Clément Derbaudrenghien, membre de la Jeune Marche d’Ham-sur-Heure (à droite sur la photo ci-dessous) : « Habituellement, je joue du tambour, mais aujourd’hui, je peux seulement le porter. Je suis très attaché au folklore et à la Saint-Roch, en particulier. Je me devais donc de participer à cette édition, même si elle est particulière. D’ailleurs, je ne change pas mes habitudes. Avec mon ami Xavier Massart, qui joue du fifre, nous allons rendre visite à Alexandre Stordeur, le tambour major ».

    J.C.HERIN

    stroch3.JPG

    de gauche à droite: Cédric Brognon, Jacques Herbecq et Clément Derbaudrenghien 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • 4 millions pour soutenir le commerce local !

    carolorrr.jpg

    Information importante pour les citoyens de Charleroi ❗
    La Ville de Charleroi injecte 4 millions € pour soutenir le pouvoir d'achat de ses habitants et les commerces locaux.
    Cette mesure porte sur l’envoi à chaque citoyen, à partir de la mi-septembre, de l’équivalent de 20 € en monnaie locale, soit 20 Carol’ors, à valoir dans les commerces locaux des 15 communes de Charleroi ayant adhéré à l'opération.
    Pour rendre cette mesure opérante, la Ville octroie un subside à l’ASBL Carol'Or, de même qu’elle offre aux commerçants qui veulent bénéficier de la démarche, l’affiliation au réseau d’un montant de 25 € ainsi que l’équivalent de 50 € de fonds de caisse.
    ▶️ Vous êtes commerçants ?
    Il vous suffit de vous rendre sur le site https://carolor.org/ et de remplir le formulaire d’adhésion.
    ▶️ Vous êtes citoyen carolo ?
    Le titre Caro l’or vous sera envoyé par courrier postal dans le courant du mois de septembre. <img src="https://static.xx.fbcdn.net/images/emoji.php/v9/t10/1.5/16/1f44d_1f3fb.png" alt="
    Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • DECES DE FRANCIS DUMONT

    francisdumont.jpg

    Francis Dumont Président de la Société Royale des Gilles Marchiennois nous a quittés. Un grand Monsieur au grand coeur. Mes sincères condoléances à sa famille et à ses proches en particulier aux Gilles marchiennois et à tous mes amis de la Cavalcade de Marchienne. ( Message communiqué par l'échevine Julie Patte )
    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 1 commentaire
  • MARCINELLE- Un hommage symbolique au 262 victimes du Cazier

    caziercovid5.JPG

                                 Dépôt de gerbes de fleurs à la stèle commémorative

    caziercovid7.JPG

    Ce samedi, peu après 8 heures, la cloche Maria Mater Orphanorum a tinté à 262 reprises,  correspondant au nombre de mineurs qui ont péri au Bois du Cazier, le 8 août 1956.  Une cérémonie malheureusement écourtée, au vu du rebond actuel du Covid-19.

    caziercovid3.JPG

    Un public limité à 50 personnes 

    Le Covid-19, et les derniers chiffres annonçant une recrudescence de l’épidémie, ont  amené à revoir l’organisation du 64ème anniversaire de la catastrophe du Cazier. 

    Un hommage symbolique a pu se tenir tout de même, samedi, à  la place des commémorations habituelles. Parmi les changements, citons l’annulation du dépôt de gerbes de fleurs sur la Grand Place et au Cimetière (mais maintenu à la stèle commémorative), et de la célébration eucharistique. 

    Signalons aussi que, pour des raisons sanitaires, le public était limité à 50 personnes :  Jean-Louis Delaet, directeur du Bois du Cazier, Elena Basile, ambassadrice d’Italie en Belgique, Philippe Van Cauwenberghe, représentant la Ville de Charleroi,  Jean-Philippe Preumont, représentant la Région Wallonne, des représentants du Conseil d’administration pluraliste de l’ASBL  « Le Bois du Cazier »,  ainsi que des représentants des familles des Victimes et des associations d’anciens mineurs.

    caziercovid4.JPG

           Philippe Van Cauwenberghe, Elena Basile et Jean-Philippe Preumont.

    caziercovid2.JPG

    Des orphelines étaient aussi présentes sur le site, comme Marie-Hélène Monard (66 ans) de Dampremy. «  Le jour de la catastrophe, mon père Gustave,  « est descendu » parmi les derniers mineurs. Il n’avait que 23 ans. Malheureusement, il ne remontera plus jamais à la surface. Je n’avais que 2 ans à l’époque. Les seules évocations m’ont été transmises par ma  grand-mère.  A l’époque,  nous habitions Jamioulx, et déjà des secousses à Marcinelle s’y faisaient ressentir. Orpheline, j’ai eu beaucoup de mal pour faire reconnaître mon statut».

    caziercovid6.JPG

    Marie-Hélène Monard, "orpheiine du Cazier" 

    solidarité et personnel soignant

    Lors de la cérémonie, la comédienne Laurence Salembier, toute de noir vêtue, a transmis beaucoup d’émotion, en interprétant un texte de l’auteur/dramaturge belge Michel Tanner : « Faisons une liaison entre le Bois du Cazier 1956  et le Covid-19. Alignement de cercueils, morts solitaires, deuils impossibles, accompagnements refusés, enfouissements à la sauvette, attentes interminables,… Rien n’est commun, ni même comparable, sauf l’extraordinaire travail du personnel soignant, des sauveteurs en tous genres, des ambulanciers,… qui se sont dépensés sans compter et continueront à  le faire pour sauver des vies ».

    caziercovid1.JPG

    IMG_1000.JPG

    Laurence Salembier et Michel Tanner 

    Le Doyen de Charleroi, quant à lui, a fait le parallèle entre le Cazier  et les récentes explosions à Beyrouth. « Là aussi, au Liban,  où vient de se produire une grande catastrophe, des élans de solidarité commencent à voir le jour » signalait Daniel Procureur.  JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • DES CAROL'OR POUR LES CAROLOS !

    Bonne nouvelle !

    Comme vous le savez, la Ville de Charleroi va octroyer 20 Carol'Or (CR) par habitant des 15 anciennes communes de Charleroi! (1CR = 1€)
    -> Comment ? Il arrivera chez vous, par courrier postal dans le courant du mois de septembre (vous recevrez un bon avec un QR code)
    Ces Carol'Or, vous pourrez notamment les dépenser dans vos commerces de proximité.
     
    Avec Babette Jandrain
    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • FLEURUS- La Cité des Bernardins sous le signe de la "Piste des Etoiles"

    festivete5.JPG

    Superbe numéro de tissu aérien... sous la pluie ! 

    festivete4.JPG

    festivete2.JPG

    Wesley et Anne-Cécile, "blessés à la suite d'un carambolage" 

    Une fanfare déjantée et des artistes de Circomédie ont égayé la place Albert 1er, ce week-end.  Jusqu’au 15 août, de nombreuses animations sont proposées dans le cadre de Festiv’été. Une relance post covid, malgré le rebond du virus. 

    Carambolage sur la E 42. Wesley et Anne-Cécile ont été percutés par 18 voitures !!! Heureusement, les deux jeunes gens ont pu arriver, sains et saufs, mais plâtrés et bandés, à la place Albert 1er à Fleurus. A temps pour montrer comment se servir de gel hydro-alcoolique, sortant d’une autruche  et d’une queue de baleine ! 

    Samedi soir, les deux comédiens carolos d’Impact prenaient plaisir à se livrer à petit exercice.  Quant aux animaux,  ils ont été réalisés par les artistes de Kalbut Dsgn, qui propose une décoration originale entre sculptures bestiales, mobiliers et autres créations.

    D’autres animations, comme des démonstrations de l’école de cirque Circomédie (avec un numéro de tissu aérien impressionnant,  sous la pluie de surcroît !) ou encore une fanfare amusaient une centaine de personnes sur la place.

    festivete.JPG

    festivete1.JPG

    Une fanfare déjantée

    Afterworks du Rockerill tous les jeudis

    Organisé par Fleurus Culture, à l’initiative de la Ville de Fleurus et en partenariat avec l’Office du tourisme, l’été est placé sous le signe de la première édition de Festiv’été.

    « Nous étions motivés par la volonté et la nécessité d’aider l’horeca et les commerces locaux à se relever. A cette fin, nous avons pensé offrir une programmation estivale, éclectique et redynamisante pour le Centre-ville. Une concrétisation de l’ambitieux plan de relance économique post-covid #Impulsion » souligne Fabrice Hermans, directeur de Fleurus/Culture.

    Les mesures sanitaires sont respectées : service de commande à table,  paiement par voie électronique uniquement,  toilettes mobiles nettoyées et désinfectées après chaque utilisation, respect des règles de distanciation sociale de 1,50m, port du masque imposé jusqu’au placement à table,…

    Une association et un artisan sont mis à l’honneur chaque weekend. 

    De belles collaborations et synergies sont nées avec, entres autres, le Rockerill pour les DJ Sets du jeudi soir. 

    De nombreuses activités gratuites auront lieu jusqu’au 15 août comme des concerts, chasses aux trésors, Roller parade,… Tout le programme sur www.fleurusculture.be

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire