Sudinfo Charleroi - Page 5

  • GOSSELIES- 800 personnes à la Fête de la Bière

    bière2.JPG

    Santé !

    Groupes carolos et bières locales étaient au programme de la Fête de la Bière. Les papilles gustatives ont été aussi sollicitées !La 2ème édition (nouvelle formule) de la Fête de la Bière, à la rue Couture des Bouillons, a fait la part belle aux saveurs houblonnées. Les meilleures brasseries du Pays de Charleroi étaient sélectionnées pour l’événement : l'Atelier de La Manufacture Urbaine, la Brasserie du Pays Noir, Bisous M'chou, la Brasserie Saint Mutien, la Brasserie Hoppy, La Radine, La Brasserie de l'Abbaye d'Aulne, La Brasserie La Binchoise, La Brasserie des Arondes, la Brasserie Brootcoorens, les bières Angélus Erquelinnes, les Apéros de chez nous… Une trentaine de bières ont pu ainsi être dégustées.

    Le «Barabouf» (Bar à Bouffe !) de Gosselies faisait le régal des gourmets, avec un nouveau burger caramélisé au miel et double oignons sauce sisi. Délicieux ! La soirée, à laquelle ont participé 800 personnes, se déroulait sous chapiteau, jusqu’aux petites heures de la nuit, avec les groupes et chanteurs locaux : Edith, Yanu, Amour, Babelsouk et Mothercover. «Nous sommes une bande de potes de Ransart. L’ambiance ici est vraiment super !» soulignaient quelques participants. Les bénéfices seront versés pour la rénovation des locaux des scouts et guides de Gosselies. Saluons le travail des nombreux bénévoles, sans qui cette fête très conviviale n’aurait pas pu se dérouler.

    J.C.HERIN

    biere5.jpg

    bière1.JPG

    Ambiance avec Babelsouk

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHARLEROI- Dimanche des Sciences

    sciences1.JPG

    Découvrir les sciences autrement, comprendre tout en s’amusant, réaliser soi-même des expériences : tels étaient les objectifs poursuivis, dimanche, au parc Reine Astrid, au cours du Dimanche des sciences. Une fête conviviale mise sur pied par le Centre de Culture Scientifique de l’ULB, spécialement conçue pour toute la famille, des plus petits aux plus grands. Les amateurs avertis tout comme les néophytes étaient les bienvenus. JCH

    sciences2.JPG

    sciences3.JPG

    sciences4.JPG

    De jeunes escrimeurs

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • CHARLEROI- Salle comble pour "Carmen" au PBA

    carmen1.JPG

    Le chef d’œuvre de Georges Bizet était joué ce week-end au PBA par de jeunes artistes belges et étrangers.

    carmen2.JPG

    A l’origine du drame, une gitane : Carmen. Née en 1847 sous la plume de Prosper Mérimée, celle-ci ressuscite une trentaine d’années plus tard dans la partition d’un opéra-comique en quatre actes de Georges Bizet. L’écrivain et le compositeur participent à la création d’un mythe, littéraire et populaire, celui d’une bohémienne andalouse farouche et séductrice, provocante et libre, d’une femme fatale qui choque la bourgeoisie du XIXe siècle.

    Sous la direction artistique et coaching vocal de Marcel Vanaud et Cécile Bolle, dans une mise en scène de Dorian Fourny, et sous la direction musicale de Philippe Gérard, la pièce était jouée, ce week-end, dans le hangar du PBA par le jeune Studio Lyrique. Répondant à son objectif de production, mais aussi de formation et de sensibilisation au monde de l’opéra, de l’opérette et de la comédie musicale, ce studio, destiné aux jeunes chanteurs professionnels ou en fin de cursus dans les écoles supérieures de musique en Belgique comme à l’étranger, a été créé à partir de janvier 2017au PBA. Cette expérience permet à de jeunes talents de vivre une première vraie expérience professionnelle, encadrés par des artistes de renom, dans une approche scénique et dramaturgique orientée vers la représentation publique. J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • DAMPREMY- Un nouveau club: les Black Mustang !

    mustang1.JPG

    Les «Black Mustang», à l’image du Pays Noir, entendent développer les sorties de la voiture mythique américaine. L’animatrice de RTL Emilie Dupuis est la marraine du nouveau club carolo.          

    Fait unique pour la marque Ford, les Mustang arborent leur propre logotype  de calandre - un mustang au galop - à la place de celui du constructeur. En août 2018, le modèle atteignait les 10 millions d'exemplaires vendus dans le monde. Construite par Ford depuis 1964, et directement commercialisée  en Belgique depuis 2015, la Ford Mustang a donné l’envie à quelques Carolos de former «Les Black Mustang» ( l’allusion au Pays Noir est claire !), lesquels se composent de Patrick Piel, président, Dominique Goncalves, secrétaire, Laura Santilli, trésorière, Fabien Dargent, membre, et Sophie Philippe, graphiste. «Au départ, nous sommes surtout une bande d’amis, réunis par une passion commune pour cette voiture qui a un look jeune et dynamique» signalait Patrick Piel. Sur sa voiture de type V8 5.0 (l’autre modèle est une 2.3 turbo), ce dernier n’a pas hésité à installer une «oil catch» (attrape-huile) et une barre de stabilisation pour une meilleure tenue de route, a ajouté un   1 kit d’admission d’air froid à haute performance, a remplacé l’échangeur Air-Air par un modèle plus gros pour que le turbo réponde plus rapidement aux accélérations,…

    co-pilote à bord d’une Mustang

    Vendredi soir, les membres des Black Mustang présentaient leur nouveau club chez le concessionnaire Ford-Colson. Etaient présents aussi à l’inauguration Eric Anciaux, directeur de la concession (la seule dans le grand Charleroi à posséder une licence pour les Ford Mustang), Thomas Colson du groupe Colson, et Emilie Dupuis, la marraine du club.

    «Depuis le concours de Miss Belgique, il y a 14 ans, je suis attachée à la marque» soulignait la pétillante animatrice de RTL. «Je participe aussi au rallye Télévie. Le concept consiste à acheter sa place aux enchères pour être le co-pilote, à bord d’une Ford Mustang, d’une star le temps d’une journée». Le club a déjà programmé quelques sorties, dont le 2 juin, à Tournai, une visite de la citadelle de Namur, au mois d’août, des balades familiales,… «Nous voulons éviter les rassemblements tuning» faisait remarquer l’un des membres. JEAN-CLAUDE HERIN

    mustang3.jpg

    Parmi la délégation, Emilie Dupuis, animatrice de RTL

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • CHARLEROI- Commémorations pour le Rwanda

    rwanda1.JPG

    A l’hôtel de ville de Charleroi et au parc Reine Astrid, toutes les pensées allaient aux Tutsi, victimes d’un génocide sans précédent. C’était il y a 25 ans…

    Samedi, une journée en mémoire des victimes du génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda était organisée par la Ville de Charleroi, par l’Ambassade de la République du Rwanda en Belgique, par l’ASBL Ibuka Mémoire et Justice et par La Diaspora Rwandaise de Charleroi, présidée par Désiré Rwamfizi.                                       

    La délégation ainsi que le public ( famille, proches,…) se sont recueillis devant une stèle au Parc Reine Astrid. Cette année est un peu particulière, puisque les tragiques événements remontent à 25 ans. La cérémonie s’est poursuivie à l’hôtel de Ville par un mot de bienvenue, l’allumage des bougies en mémoire aux victimes, le témoignage d’un rescapé, l’allocution de Lya Mukuru, présidente d’Ibuka-Mémoire et Justice, et de S.E. Amandin Rugira, l’ambassadeur du Rwanda à Bruxelles.

    Ce dernier a souligné :«Ces commémorations sont l’occasion de rappeler un passé qui ne passe pas et ne s’oublie pas. Quelques génocidaires ont été jugés et condamnés par des tribunaux nationaux et internationaux. Mais d’autres s’organisent en dehors du pays et transmettent l’idéologie génocidaire à leurs enfants. Nous observons cette situation en Belgique.»

    rwanda12.JPG

    rwanda2.jpg

    Une stèle au parc Reine Astrid

    une pré-cérémonie par la RGTH

    Françoise Daspremont, échevin des Associations patriotiques, s’est aussi exprimée : « Charleroi ne pouvait être absente de cet effort collectif du devoir de la mémoire, et c’est pourquoi je tiens à rendre également hommage aux 10 Casques bleus belges sauvagement assassinés à Kigali, le 7 avril 1994. Nous sommes fiers d’eux, car ils ont combattu pour une cause noble et juste ». Avant la cérémonie officielle se tenait une commémoration par la RGTH, les Rescapés du génocide perpétré contre les Tutsi vivant en Hainaut-Belgique et les familles des 10 Casques bleus belges et leurs sympathisants. «Visiblement, nous n’étions pas les bienvenus auprès de l’Ambassade.  Nous ne comprenons pas pourquoi nous n’avons pas été intégrés dans les célébrations officielles »signalait Nathalie Jacquemin, avocate. JEAN-CLAUDE HERIN

    100.JPG

    Des membres de la RGTH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • GILLY. La braderie, c'est jusque lundi !

    braderie.JPG

    Petit tour de la braderie...

    Le temps était assez mitigé pour l’inauguration de la braderie de Gilly, samedi matin. Jusqu’à lundi, une multitude d'activités sont proposées  comme des concerts, des grimages, des châteaux gonflables,… La séance à la Maison Communale Annexe réunissait bon nombre d’acteurs de la vie locale, dont José Mandiaux, président de l’UCAC de Gilly, Ludovic Durieux du Syndicat Neutre pour Indépendants, et Babette Jandrain. Dans son discours, l’échevine du Commerce a souligné la mise en place de Go Shop, une aide qui sera accordée par la Ville de Charleroi aux commerçants de Gilly : « Ce projet vise, à travers l’octroi de primes aux nouveaux commerçants, à accroître l’attractivité et à dynamiser des zones commerciales spécifiques. Il s’agit, entre autre, de diminuer le nombre de cellules commerciales vides, d’augmenter les services à la population et de diminuer à terme le nombre de travailleurs inoccupés ». La Ville de Charleroi a dégagé cette année un budget de 40 000 €. JCH

    braderie3.JPG

    braderie4.JPG

    braderie5.JPG

    Un temps mitigé pour la braderie

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • CHARLEROI- Le Collège du Sacré-Coeur joue "Notre-Dame de Paris"

    notredame1.JPG

    Une belle équipe !

    Les élèves de 6ème année du Collège répètent «Notre-Dame de Paris», bien avant l’incendie. Le spectacle n’en est pas bouleversé pour autant. A voir ce week-end.

    Au Collège du Sacré-Cœur de Charleroi, la pièce des rhétos est une tradition.  Cette année, compte-tenu des récents événements, le spectacle revêt un caractère particulier, puisqu'il s'agit de "Notre-Dame de Paris".

    «L’incendie de la cathédrale, qui s’est déclaré le 15 avril, nous a tous très touchés » signale Elodie Gaetti, une des 5 metteuses en scène, avec Aurélie Baudoux, Pauline Renaux, Déborah Massaux et Laure Meulemans. «Pour autant, nous n’avons pas voulu verser dans le sensationnalisme, ni bouleverser l’ordre de la pièce. Seuls quelques éléments de décors et allusions rappellent le drame».

    Le spectacle est une véritable création, puisqu’il intègre, pour la première fois dans une version théâtrale, des éléments de l’œuvre de Victor Hugo, du spectacle musical «Notre Dame de Paris» et le dessin animé de Walt Disney: «Le Bossu de Notre Dame».  

    140 m2 de décor

    «Nous y travaillons depuis la mi-septembre, à raison de plusieurs répétitions  par semaine » poursuit Elodie. La pièce est le fruit du travail assidu de 45 personnes, parmi lesquelles une vingtaine de comédiens pour interpréter Phoebus, Frollo, Quasimodo, Esmeralda,…, des figurants, une dizaine de musiciens (15 morceaux musicaux sont programmés), l’équipe technique,…

    Autre performance: le décor s’étend sur 140 m2. Toute la salle s’imprègne de l’ambiance de Notre-Dame.  JC Hérin

    notredame2.JPG

    Frollo, Phoebus, Quasimodo, Esmeralda ( de gauche à droite )

    Complet le 3 mai. A voir le samedi 4 mai à 20h et le dimanche 5 mai à 15h au Collège du Sacré-Cœur, 58, boulevard Audent à Charleroi. Tarifs : 12 €- 10 € en prévente. Pour toute info et/ou réservation : piecerhétos@sacrecoeurcharleroi.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • THEATRE- "Le plus heureux des trois" par la Compagnie des Loufs

    trois.jpg

    Le plus heureux n'est pas (toujours) celui qu'on croit …

    Dans «Le plus heureux des trois», Eugène Labiche décline à l'infini le trio du mari, de la femme et de l'amant. Cette comédie vaudevillesque est jouée par la Compagnie des Loufs.

    Infidélité, sexualité, rapport au secret, mensonge, doute, peur, orgueil, valorisation de soi,… Tous ces thèmes sont abordés dans «Le plus heureux des trois». «Le dramaturge français Eugène Labiche n’est guère tendre lorsqu’il dépeint les mœurs bourgeoises du 19ème siècle» note Jean-François Lacroix, metteur en scène. «On peut même parler d’une cruauté sous-jacente. Un rapport entre proie et prédateur s’installe rapidement entre les personnages».

    Le défi pour la Compagnie des Loufs était de jouer cette pièce écrite en 1870 (à la veille de la Commune de Paris), en costumes, et en respectant scrupuleusement le texte. Trois hommes sont au cœur des intrigues amoureuses: - Marjavel, le maître de maison, veuf en premières noces de Mélanie, époux d’Hermance et coureur de jupons, - Ernest, son ami, homme à tout faire, et amant d’Hermance,- Jobelin, oncle d’Ernest, brave homme un peu mélancolique qui a été l’amant de Mélanie. A ces personnages, il faut ajouter une cousine Berthe, amoureuse d’Ernest, une boniche discrète, Pétunia, un couple de serviteurs alsaciens, Krampach et Lisbeth, originaux autant que malhonnêtes.

    Il reste à mélanger le tout dans un langage soutenu et dans un imbroglio rapide fait de quiproquos inattendus, d’entrées et de sorties répétées, de péripéties pimentées, de mensonges et de jeux d’apparences. JCH

    Avec: Stéphanie Decoux, Odette Feron, Stéphane Lessinnes, Sophie Mannoy, Maryse Neirynck, Anthony Pellitteri, Eddy Verset, Blaise Yernaux. «Le plus heureux des trois » par la Compagnie des Loufs est à voir au Centre Culture de Mont-sur-Marchienne, rue du Château, n° 3, les 3 et 4 mai à 20h et le 5 mai à 16h. Prix d’entrée : 12 € - Si réservation : 10 € - Moins de 18 ans : 8 €. Réservations : 0473/770213 - 0476/849307.Email : lacompagniedesloufsasbl@yahoo.fr

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COUPS DE COEUR DU WEEK-END

    Même si la pluie jouera les trouble-fête ce WE, l’éclectisme est encore au rendez-vous pour ce premier WE de mai.

    Lyrique

    Les jeunes du Studio Lyrique du PBA s’attaquent à «Carmen», œuvre mythique de Georges Bizet. Au Hangar du PBA, place du Manège à Charleroi, le 3 mai à 20h et le 4 mai à 16h. Tarifs : 12 à 10 €. Réservations : 071/31 12 12.

    Commerce

    Du 3 au 6 mai se tient la Braderie de Gilly, organisée par l’Union des Commerçants et Artisans de Gilly. Au programme : braderie, brocante, folklore, présence de nombreux forains. Inauguration officielle le 4 mai à 11h30 dans le Hall Patriotique de la Maison communale annexe de Gilly, Chaussée de Lodelinsart.

    Bande dessinée/Exposition

    benn3.jpg

    Mic Mac Adam

    Dessinateur de Mic Mac Adam, détective écossais qui tente d'élucider des énigmes dans des univers très mystérieux, et d’autres séries comme «Monsieur Cauchemar», «Elmer et moi», «Woogie», «Valentine Pitié»,  «Le magicien de Whitechapel»,… André  Benn expose ses dessins et planches du 4 mai à 10h jusqu'au 30 juin, à la galerie des Bulles, rue de Marcinelle, 38 à Charleroi. Une dédicace sur rendez-vous est prévue le 18/05 a partir de 13h. Pour toute info : Daniel Weber 0485/852565 ou par mail bullesdado@gmail.com

    Animations

    Des groupes musicaux carolos et une trentaine de bières seront présents lors de la Fête de la Bière, le 4 mai à partir de 17h, à la rue Couture des Bouillons, n’3 à Gosselies. Gratuit avant 19h. 5 € après 19h. Pour toute info page Facebook ou fetedelabiere6041@gmail.com

    Musique/blues

    Sue Foley, chanteuse et guitariste originaire de l’Ontario, sera sur scène en trio avec Leo Valvassori (bass/vocal) et Tom Bona(drum vocal), le 5 mai, à 20h30, à la Bonne Source, 15, place Albert 1er à Fleurus. Tarifs : 14 €. Réservations/infos : 071/820 301- 0473/325 940. fleurusculture@live.bewww.fleurusculture.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • CHARLEROI NORD- Une seconde vie pour le Couvent des Soeurs de Saint-André

    couvent1.JPG

    La chapelle s'est transformée en salle de concert

    La Consoude ASBL invitait chaleureusement le public à son inauguration festive, samedi. Parmi les participantes se trouvait Rose-Marie, riveraine qui a bien connu les sœurs de Saint-André.

    couvent3.JPG

    Rose-Marie

    Rose-Marie (73 ans) habite à la rue de Bethléem, là où elle va vu s’installer,en 1973, la Communauté des religieuses de Saint-André, au numéro 36.              

    «Très rapidement, nous avons fait connaissance avec les soeurs. Occupant des fonctions diverses, elles étaient d’une disponibilité et d’une gentillesse remarquables. Elles animaient Charleroi Nord, avec les habitants du quartier» souligne-t-elle.

    couvent2.JPG

    Le bâtiment est occupé aujourd’hui par l’ASBL La Consoude.  Des festivités étaient mises sur pied, samedi, afin de faire découvrir aux riverains et au grand public ce nouveau projet en pleine effervescence.            

    De nombreuses animations se déroulaient au cours de la journée: concerts (des résidences artistiques et créatives seront mises en place), repas convivial, relaxation,… Très émue, Clara, une des religieuses, était présente lors de l’inauguration.

    favoriser le vivre ensemble

    Depuis février 2019, la Fondation Habitat et Humanisme, propriétaire du bâtiment, permet d'occuper le bâtiment, pour une période de deux ans.      

    Une démarche innovante à Charleroi, grâce à laquelle un espace inoccupé depuis quelques années revit avant la réalisation des projets ultérieurs de la Fondation.

    « Concrètement, nous envisageons notre ASBL comme un laboratoire d’initiatives citoyennes et socioculturelles, un lieu d'expérimentation, en constantes mutations et co-construction » soulignent Estelle Fontaine et Emilie Nettelmann, initiatrices du projet. « Les valeurs que nous défendons sont notamment basées sur la redynamisation urbaine, l'inclusion sociale, interculturelle et intergénérationnelle, via le vivre ensemble, la promotion socioculturelle, la promotion des circuits courts et la sensibilisation à l'environnement. Notre action se traduit au travers de mises à disposition des espaces, de partenariats et de collaborations avec plusieurs organismes, ASBL, associations de voisins, artistes, riverains. »

    Page Facebook : La Consoude ASBL. Courriel : laconsoude@gmail.com JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • MONCEAU-SUR-SAMBRE : Un grand pas pour le Vignoble du Martinet

    vignoble1.JPG

    vignoble2.JPG

    La viticulture a le vent en poupe en Belgique. 400 pieds de vignes ont été plantés au Martinet, ce samedi. Première vendange en 2022 !

     

    Samedi matin, le temps surfait entre pluie et beau temps pour une trentaine de bénévoles venus d’un peu partout en Belgique (Roux, Nivelles, Namur, Houdeng-Goegnies,…), à l’appel de Henri Larsille, président de l’ASBL Vins et Gourmandises de Wallonie et de Michel Fivez, vice-président et coordinateur de la journée.

    Des participants de tous âges : de 18 ans (Maxime) jusqu’à la septantaine étaient à pied d’œuvre. Objectif : après l’installation du palissage et de la mise en mise en place de 88 piquets de têtes et de rangs, il s’agissait de remplir les trous de 400 pieds de vigne : 150 de Muscaris, 150 de Souvignier gris et 100 de Johanniter, sur Le Vignoble du Martinet. Le terrain s’étend sur une surface de 14 ares,  à proximité de la route de Trazegnies, dans la localité de Monceau-sur-Sambre. Le sol est sableux et argilo-limoneux, propice à la culture du raisin blanc.

    vignoble didactique.

    «Si tout va bien, on espère 1 ou 3 kg de raisin par pied. Chaque cépage sera vinifié séparément. Mais il faudra attendre 2022 pour les premières récoltes» précise Michel Fivez.

    Particularité : le type de cépage est bio. Les pieds résisteront au mildiou ou à l’oïdium, sans aucun traitement chimique. Ce sera aussi le premier vignoble pédagogique et didactique de Charleroi. Le projet remonte à 2016, suite à une rencontre avec le bourgmestre Paul Magnette. En décembre 2016, une analyse de sol a été réalisée par la Faculté de Gembloux. Ont suivi un processus de la mise en place pendant 2 ans, le parrainage des pieds de vigne, la recherche de sponsoring et la préparation de la parcelle.

    Une convention d'occupation précaire a été signée en 2018 entre la Ville de Charleroi, par l’intermédiaire de Martine Piret d’Urbanisme et Aménagement du Territoire, et l’ASBL. En aucun cas, le vin blanc d’assemblage produit ne pourra être commercialisé. Il fera l’objet de dégustations lors d’événements. Prochaines dates : 11 mai pour la construction d’un Hôtel à insectes avec l'aide de Charleroi Nature (http://www.chana.be/chana/) et le 16 Juin : inauguration du Vignoble.

    JEAN-CLAUDE HERIN

    vignoble3.JPG

    Les bénévoles étaient présents

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • CLAP D'OR LE 11 MAI A QUAI 10

    I n v i t a t i o n

     

    Chers Amis

    Chers Collègues

    Chers Membres du Jury,

    L’AJMO, La Maison de jeunes La Broc, L’Eveil, L’AMJ Namur et le Quai 10 ont l’honneur de vous inviter à la 9èmeédition du prestigieux « Festival du Clap d'Or » qui remporte chaque année de plus en plus de succès. C'est l’occasion de profiter du talent et des productions de plus de 40 adolescents qui vivent une expérience cinématographique dans une ambiance prestigieuse et décalée. Seul, en famille ou avec vos jeunes, participez à cet événement agrémenté de surprises et d’animations. N'hésitez pas à l'ébruiter car il en vaut sincèrement la peine...Nous vous y attendons nombreux.

    13h15 : Accueil du jury

    13h30 : Accueil du public

    14H00 : Début de la projection des différents courts métrages

    16H00 : Délibération et remise des prix

    17H00 : Drink dînatoire

    Avec la participation dans le jury:Benjamin D’AOUST (de la série « La Trêve »), Frédéric LEGRAND (réalisateur carolo), Anthony CUJAS (présentateur sur NRJ et Charleking), Charlotte VANDRIESSCHE (responsable jeunesse Quai 10), Stanislas STARZINSKI (directeur de la médiathèque de Charleroi).

    Avec l’intervention surprenante des « FASCINATEURS »

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • JOURNEE TIC TAC MOMES, CE DIMANCHE 5 MAI

    JOURNEE « TIC-TAC Mômes »De 11 à 18 h : rendez-vous au stand d'accueil - Place de Crawhez n° 40 à Dampremy pour y découvrir les nombreuses animations gratuites qui vous seront proposées. 

    De quoi s’agit-il ? D’un dimanche familial d’animations et de sensibilisation autour des thématiques suivantes :

    alimentation saine et équilibrée;

    • pratique d’une activité physique seul, en groupe ou en famille, dès le plus jeune âge;
    • bien-être moral et physique;
    • sommeil et sensibilisation aux média

     Que pourra-t-on y faire ?

    Sur base d’un circuit qui va vous mener dans trois villages thématiques, vous pourrez, gratuitement, participer à des animations, visiter des expositions et obtenir des informations.

    Village « Activités Physiques » situé sur la place de Crawhez n°40 :

            chasse au trésor ;

    • château gonflable ;
    • gym douce ;
    • initiation sportive ;
    • cours de Zumba ;
    • 3 promenades découvertes de la gym urbaine ;
    • parcours d’escalade « Yamakasi » (enfants + de 8 ans) ;

     Village « Alimentation » situé à l’arrière de l’Espace citoyen :Jeu du marché ;

    • stand sur les aromates ;
    • GAC : présentation du Groupement d’achats collectifs (paniers de fruits et légumes bios) ;
    • Dégustations en tous genres : jus de fruits (pressés au moyen d’un vélo), tartinades végétales ; barres de céréales et énergy balls fabrication maison, et autres…
    • Village « Bien-être » situé dans le parc du « Crahwa » :
    • Coin lecture
    • Jeux de société
    • Coloriage ;
    • Mandala Géant
    • Grimage
    • Et de manière décentralisée, à 17h., un spectacle pour enfants (3 à 12 ans) Intitulé « Le pays des objets perdus » à la rue Paul Barré (local du Comité d’Initiative de Dampremy).

    Sur la Place de Crawhez, buvette et barbecue vous permettront de vous nourrir et de vous désaltérer !

     Qui sont les organisateurs et les partenaires de l’événement

     Cette journée est le fruit du travail de la plateforme « Santé-communautaire » qui se réunit depuis plusieurs années, une fois par mois, à l’Espace citoyen de Dampremy. Ses membres sont :des Espaces Citoyens du CPAS de Charleroi (Dampremy, Docherie), l’Observatoire de la Santé en Hainaut, l’Office de la Naissance et de l’Enfance (Dampremy, Marchienne-Au-Pont, Matadi, Monceau-sur Sambre, la Docherie), TIBI , le Centre Psycho Médico-Social Provincial Charleroi II, le Centre Local de Promotion de la Santé, la Mutualité chrétienne, Solidaris, Charleroi Ville Santé.Aux membres de cette plateforme organisatrice, s’ajoutent d’autres professionnels partenaires mais aussi toute une série de groupes d’habitants qui viennent partager leurs connaissances et savoir faire : la Ville de Charleroi (service des sports), l’IPKN, le service d’insertion sociale de Dampremy, le groupe jardin de Dampremy le Groupement d’achats collectifs de Dampremy, le groupe AD-IN de Marchienne Docherie, les bénévoles de l’Ecole des Devoirs de l’Espace Citoyen de Dampremy, le Cédic, l’école CECS de Couillet-Marcinelle, le Service de Santé Mentale du CPAS de Charleroi et le Comité d’Initiative Damrémois (partenaire traditionnel de l’Espace citoyen de Dampremy sur toutes les organisations locales). 

    Pour plus d’informations : Espace Citoyen de Dampremy : Valérie Vankelekom 071/53.26.20

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Boucle Noire au départ de l'Eden

    En dépit d’une météo peu favorable, quelques centaines de marcheurs ont parcouru 23 km, dimanche. Pour une randonnée dans notre «Pays Noir».

    boucle1.JPG

    Fabrice Laurent chauffe le moral des troupes

    Le site de l’Eden annonçait pas moins de 1000 participants pour cette nouvelle édition de la «Boucle Noire», que les organisateurs définissent comme une «procession poético-punk au cœur des paysages post-industriels du Pays Noir».

    Combien étaient-ils vraiment, à l’Eden, dimanche matin ? Difficile de le dire avec certitude, car le départ s’effectuait par vagues successives, dont une pour les retardataires, à laquelle participait l’échevin carolo Xavier Desgain. Une bonne petite collation, avec une brioche noire sucrée, attendait les participants dans la brasserie.

    boucle3.JPG

    «C’est la première fois que je marche. J’accompagne une amie » pointait Huguette de Nalinnes. «Hier, j’ai déjà effectué 39km séparant Forchies-la-Marche de Waterloo. Je ne sais pas si j’aurai encore le courage de marcher 23 km » poursuivait Daniel de Jumet. Un groupe de scouts de Saint-Stanislas était venu de Mons.

    boucle4.JPG

    Les scouts de Mons

    Des ponchos étaient distribués : il valait mieux s’équiper contre le mauvais temps ! Equipé d’un porte-voix, Fabrice Laurent, directeur de l’Eden, motivait les courageux : «La grisaille fait un peu partie de l’esprit de la marche ».

    cheveux noirs sur la hampe

    Cette année, «Boucle Noire», jeune fille aux cheveux couleur anthracite, que l’on voit sur la brochure de la randonnée, a donné un peu de ses cheveux à une dizaine de médiateur(rices), qu’ils portent sur des hampes.       

    boucle2.JPG

    Les médiateurs avec la "'moumoute" de Boucle Noire

    « Ceux-ci accompagneront les marcheurs tout au long de la Boucle Noire. Le cas échéant, ils les réorienteront s’ils se trompent de chemins» précise Carmela Morici, responsable du service de relations aux publics et communication de l’Eden.

    Signalons que tous ces médiateurs ont reçu une formation auprès de Micheline Dufert et Francis Pourcel ( initiateurs de «cheminsdesterrils.be »)et ont déjà effectué la randonnée en entier ! Le parcours était inversé par rapport à l’année précédente : d’abord la zone de la Chaîne des Terrils puis la partie plus plate. Des interventions artistiques agrémentaient le parcours. La journée se terminait par l’accueil au Nophil, place de la Digue. JC Hérin     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 1 commentaire
  • DOME- Full live show de Kid Noize !

    noize2.JPG

    Le concert de Kid Noize, qui signait officiellement le début de sa nouvelle tournée, a véritablement «déchiré», samedi soir, au Dôme. 2500 personnes ont applaudi l’artiste carolo à la tête singe.

    noize1.JPG

    noize6.JPG

    4 enfants carolos ont accompagné Kid Noize sur scène

    C’est une véritable révolution ! Le live show de Kid Noize au Dôme, samedi soir, fera date dans l’Histoire. Envolée la table de mixage centrale qui cachait en partie le DJ.

    Durant toute la durée du concert (presque jusque minuit !),«The man with a monkey face», comme il s’appelle dans son deuxième album CD, s’est tenu en pied devant les spectateurs, s’avançant vers les spectateurs, bondissant d’une table de mixage verticale à l’autre, mixant et scratchant sur ses platines, actionnant des boitiers multi-effets qu’il réglait pour modifier les sonorités live,… Le tout dans un foisonnement de couleurs tropicales et de lumière. En s’entourant pour la première fois de musiciens : Niko, batteur, et Adrien, guitariste, Kid Noize abandonnait la formule du DJ set pour une formule live. Généreux sur scène, Kid Noiz se montrait très éclectique.

    «Je vous offre des nouveautés, mais je n’oublie pas non plus mes fans de la première heure !» s’exclamait l’artiste. Il a aussi salué ses « nouveaux » amis chinois dans la salle.

    noize3.JPG

    entouré d’enfants carolos

    Elèves à 2 MAd et à Yuka Dance Academy, section hip hop, Anaé ( 9 ans) de Montigny-le-Tilleul, Thalia (11 ans) de Mont-sur-Marchienne, Lila ( 12 ans) de Jumet et Thibaut (13 ans) de Châtelet ont dansé sur un titre de Kid Noize. Ces enfants s’étaient déjà fait remarquer au au Kid’s Club by Kid Noize, à l’Eden, en novembre dernier.

    «Ce type est vraiment un extraordinaire show man » s’exclamait Isabelle, une de ses admiratrices de Binche. «Avec ses sonorités électro, son univers bien à lui et son attachement à Charleroi, il me surprend toujours».

    noize5.JPG

    Isabelle de Binche

    En première partie du concert, Radio contact organisait son DJ Contest qui donne le précieux sésame pour mixer à Tomorrowland . Le jury était constitué des DJ Daddy K, Eversone (gagnant de l’année passée) et de Kid Noize. C’est le DJ Shiver qui l’a emporté.

    noize4.JPG

    le jury

    noize8.JPG

    Le DJ Shiver

    Après le concert de Kid Noize, le public assistait à l'afterparty avec Dj Furax, Mademoiselle Luna et Dux & Mr.Dum. Toujours dans une chaude ambiance ! JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire