Sudinfo Charleroi - Page 3

  • LAETARE- Autour des gilles de Fontaine l'Evêque

    laetarefontaine1.JPG

    laetarefontaine2.JPG

    laetarefontaine4.JPG

    Les Infatigables, les Amis-Réunis, les Rita-Pierre ainsi que les Gilles fontainois   et du Quartier latin défilaient dans les rues de Fontaine l’Evêque, dimanche, lors de la traditionnelle laetare. Le beau temps a accompagné le cortège, toute la journée. Les festivités avaient commencé samedi par l’ouverture des loges foraines. Lundi, les sociétés carnavalesques sortaient en soirée. La foule était aussi bien présente lors du rondeau, du feu d’artifice et du brûlage des bosses. Ce mardi : raclot et arguédennes !

    laetarefontaine5.JPG

    Petite touche mexicaine...

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • CHARLEROI- Premiers bourgeons... textiles

    textile2.JPG

    L’atelier de Création textile de l’Académie des Beaux-Arts A.Darville de Charleroi proposait de découvrir, dimanche, son imaginaire de fils et de matières dans le cadre du Jardin du Parc de Charleroi (rue du Parc) et de partager un repas convivial. Situé à côté du parc Reine Astrid, ce jardin partagé est né de l’initiative d’une poignée de citoyens désireux de transformer ce terrain vague en un espace de jardinage, d’échange et de partage. Ce lieu très particulier où fleurissent les idées a suscité l’envie aux artistes du textile d’y amener leurs couleurs et leurs matières.

    textile1.JPG

    textile4.JPG

    Une belle journée... en musique !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Enorme succès pour Cenicienta Flamenca à Charleroi Danse

    kenny1.jpg

    Kenny Camassi Molina au centre de la photo ( J.C.Hérin )

    Version flamenco du conte de Charles Perrault : "Cendrillon ou la Petite Pantoufle de Verre" durant la Guerre civile espagnole, «Cenicienta flamenca» était joué aux Ecuries de Charleroi danse. Le rôle de Cendrillon était tenu par Mathilde Anton, danseuse professionnelle. Le spectacle chorégraphique, mis en scène par le danseur carolo Kenny Camassi Molina, directeur de l’école «Sabor Flamenco», a été ovationné par un public venu nombreux.

    kenny2.JPG

    Mathilde Anton interpréte Cinecienta

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Un Partigiano honoré au Bois du Cazier

    exminatori.jpg

    exminatori2.jpg

    En mémoire d’Enrico Del Guasta, ancien « partigiano » (résistant antifasciste italien pendant la Seconde Guerre mondiale) et victime malheureuse de la catastrophe du 8 août 1956, qui fit 262 victimes de 12 nationalités différentes, une plaque commémorative a été apposée sur le Mur du Souvenir du site classé.

    Pour l’occasion, une délégation italienne avait fait le déplacement jusqu’à l’ancien charbonnage, composée d’anciens partisans ou fils de partisans (Bruno Possenti, président d’ANPI PROVINCIALE de Pise, Franco Tagliaboschi, président de l’ANPI de Cascina), du Maire de Vicopisano (JuriTagliori) et de l’un des fils d’Enrico, Umberto, initiateur de l’événement. Côté « Ville de Charleroi », notons l’intervention riche en émotions de l’Echevine Laurence Leclercq, en charge notamment des Relations internationales.

    La cérémonie, organisée par le Bois du Cazier et l’Amicale des Mineurs des Charbonnages de Wallonie, s’est terminée par le chant de l’hymne des partisans, le célèbre « Bella Ciao !».

    La journée s’est poursuivie avec une conférence-débat, posant l’épineuse question : « La catastrophe du Bois du Cazier a-t-elle réellement amélioré la prévention des accidents au travail des mineurs? »

    Avec Anne Morelli, professeure d’Histoire à l’ULB, Toni Ricciardi, historien de la Migration à l’Université de Genève, Germano Mascitelli, historien (ULB), Paul Lootens, ancien président de la Centrale Générale de la FGTB, Jean-Louis Delaet, historien, directeur du Bois du Cazier et Patrick Simar (CAL), médiateur.

    18H30 : CONFÉRENCE-DÉBAT : "RETOUR ACTUALISÉ À MARCINELLE"

    La catastrophe du Bois du Cazier a-t-elle réellement amélioré la prévention des accidents au travail des mineurs? La tragédie a-t-elle accéléré l’intégration des travailleurs italiens? Ne faut-il pas relativiser l’impact de Marcinelle qui, fondamentalement, n’a pas changé la politique de production massive à tout prix, alors que s’amorçait déjà la fermeture des charbonnages. 

    Aujourd’hui, alors que les catastrophes minières se succèdent encore dans le monde, en Chine, en Turquie, en Ukraine, en République Tchèque… la rhétorique officielle continue à faire la part belle à la fatalité, épargnant ainsi la responsabilité patronale.

    Une occasion unique de débattre  sur une tragédie qui, 6 ans plus tard, reste toujours dans les mémoires. Avec Anne MORELLI, professeure d’Histoire à l’ULB, Toni RICCIARDI, historien de la Migration à l’Université de Genève, Germano MASCHITELLI, historien (ULB), Paul LOOTENS, ancien président de la Centrale Générale de la FGTB et Jean-Louis DELAET, historien, directeur du Bois du Cazier.  

    Organisée en collaboration avec le CAL de Charleroi.

    CONFÉRENCE GRATUITE ! 
    Auditorium (Musée de l’Industrie)
    Nombre de places limitées
    Mercredi 3 avril de 18h30 à 20h30
    Réservation indispensable : reservation@leboisducazier.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • DAMPREMY/MARCHIENNE: "Walllonie plus propre"

    terrils1.JPG

    terrils2.JPG

    Un «paysage» désolant ! Les déchets amoncelés sur le terril Saint Théodore Est à Marchienne Docherie et sur le terril des Piges à Dampremy n’ont toutefois pas fait reculer les citoyens bénévoles de Rotaract. Une opération de ramassage se déroulait, dimanche, dans le cadre de «Wallonie plus propre ».

    terrils3.JPG

    Des bouteilles en plastique, des canettes, des PMC, mais aussi des gaines de câbles de chemin de fer résultant de vols (fléau remontant à quelques   années), … Un véritable dépotoir s’est offert aux yeux de Rotaract Charleroi sur le terril Théodore Est.

    Tôt le matin, une dizaine de personnes étaient à pied d’œuvre pour tout ramasser. «Nous sommes ici près de la rue de Jumet, à l’abri des regards. Beaucoup en font une zone de non droit, où l’on peut jeter tout et n’importe quoi en toute impunité » fait remarquer Nathan Bruneel, bénévole. En une journée, les membres prévoyaient de remplir au moins 120 sacs de déchets, soit une tonne de matériaux ! Parmi les «courageux», le couple Francis Pourcel et Micheline Dufert, initiateurs du blog : cheminsdesterrils.be. «Ce terril, comme plusieurs autres, fait partie de la Boucle Noire, reliant le Centre Ville à sa périphérie ouest, où se concentrent les traces industrielles de Charleroi » signalent les deux explorateurs urbains. «Voici ce triste paysage que les randonneurs découvrent sur le sentier de grande randonnée GR 412 ! »

    voir d’autres collectifs

    Ouvrier pour «Nature en Ville» à Charleroi, Frédéric Carretta a rejoint l’équipe des bénévoles. «Je suis venu à l’appel des réseaux sociaux. Je suis moi-même un fervent adepte de la Boucle Noire» souligne-t-il. «Depuis longtemps, on constate une forme d’inertie des autorités locales. Les ramassages de déchets sur les terrils set autres sites verts sont très peu fréquents. Mais les choses sont en train de bouger. Je sillonne toute la Wallonie pour voir diverses initiatives. Un collectif à Tournai pourrait apporter une aide logistique à Charleroi ».

    terrils4.JPG

    Frédéric Carretta

    Notons que ce n’est pas la seule activité de Rotaract Charleroi. Ce club     apparenté au Rotary, composé de jeunes de 18 à 30 ans, est fier de la dynamique de la ville de Charleroi et de son patrimoine. L’association a pour objectifs de récolter des fonds pour les associations locales et de réaliser des activités bénéfiques au profit des sans-abris et des quartiers défavorisés. Pour plus d’information ? rotaract.charleroi@gmail.com. Une randonnée “Boucle Noire”’ sera mise sur pied par l’Eden le dimanche 28 avril. JC Hérin

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Une boucle de la laïcité

    cal1.JPG

    Samedi, un petit déjeuner ambulatoire ouvrait une Journée Portes Ouvertes à la Maison de la Laïcité de Charleroi.

    «Après avoir abrité le Cercle Catholique,le bâtiment a été habité, jusqu’en 1911, par le Temple de la Science » rappelait Raphaël De Bruyker, animateur. «En 1994, les nouveaux locaux du CAL Charleroi étaient inaugurés. En 2018-2019, d’importants travaux, portant sur les murs, le plafond et le sol, ont été effectués dans la grande salle».                  

    Après le mot de bienvenue par Philippe Luckx, directeur du CAL Charleroi, et Pauline Stavaux, coordinatrice de la cellule de Charleroi, le public était amené à visiter l’exposition : « Où sont les femmes ? » Depuis 2015, Charliequeen questionne la place des femmes dans la Ville ( très peu d’entre elles sont reprises dans des noms de rues !) . C’est dans ce contexte que des femmes comme Yvonne Vieslet, Marguerite Jacobs-Pauwels, Claudine Mahy, Régine Dorzée, Marie Danse, Gilberte Dumont,… qui ont marqué la vie de notre Cité,  sont mises en avant, à travers divers panneaux. Des histoires de luttes, de travail, de combats, de passions, qui, assez souvent, ont été oubliées par la Grande Histoire.

    jeu de piste grandeur nature !

    A l’occasion des 50 ans du CAL (Centre d’Action Laïque) dans le grand Charleroi, 6 des associations constitutives ouvraient également leurs portes pour une grande boucle de la laïcité. Le public pouvait embarquer pour un jeu de piste grandeur nature à la découverte de la laïcité, de ses maisons et de ses actions !

    Un car conduisait une cinquantaine de participants d’un lieu à l’autre pour y découvrir les coulisses de la maison de la Laïcité de Pont-à-Celles, la chorale «Chœur à cœur» de Courcelles, l’exposition «Cador, j’adore » à la Maison de la Laïcité de Fontaine l’Evêque, le spectacle « Ardennic Poétique » à Thuin, l’expo «Dessine-moi la liberté » à Fleurus. La journée s’est terminée par une remise des prix et par un drink de clôture. J.C.HERIN

    cal2.JPG

    Où sont les femmes?

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • ANCRE- Création "Parc " à voir jusqu'au 5 avril

    parc.jpg

    L’action se passe dans un parc aquatique. Une orque répondant au douxnom de Tatanka attrape Laora, sa dresseuse, par la jambe gauche et la tue…Cet accident plonge les trois autres dresseurs d’animaux dans le désarroi.                     

     Le Collectif belge «La Station», composé de Cédric Coomans, Elena Doratiotto, Sarah Hebborn et Daniel Schmit, s’est inspiré d’un fait divers réel arrivé au Sea World (USA) pour écrire cette création.

    «Le spectacle est une réflexion collective se penchant sur les réactions humaines face au choc. Aujourd’hui, il nous semble important de rire d’un monde d’hyper-spectacles, qui nous fascine tout autant qu’il nous répugne» signalent les membres. «Notre objectif était de créer une comédie noire dans laquelle évoluent des personnages drôles, attachants et quelque peu paumés, parfois cruels, souvent contradictoires, et, de ce fait, toujours humains ».

    parc2.jpg

    photos: Leslie Artamonow

    Un travail important a été réalisé sur le hors-champ. Une énorme porte qui monte et s’abaisse, en claquant bien fort, sépare les coulisses où les dresseurs préparent le show (partie visible pour les spectateurs) du parc aquatique. L’ombre et la lumière, en quelque sorte.

    Le côté un peu «cartoonesque »provient des attitudes des protagonistes. Peu avant d’entrer en scène, les dresseurs courent vers le plan d’eau, pagaie en main, tels des personnages de dessin animé.

    Si la première partie du spectacle est assez rythmée, emportant le public dans un univers rarement abordé au théâtre, la seconde partie est un peu trop décousue. Le cétacé est-il seul responsable de cette tragédie, ou bien l’homme porte-t-il le chapeau en organisant un tel show ? La question n’est pas assez creusée, la cause animale n’étant pas vraiment la thématique principale du spectacle. L’écriture comporte aussi quelques longueurs.

    Le spectacle a été primé au Festival Emulation à Liège.

    «Parc» est à voir jusqu’au 5 avril à 20h30, le mercredi à 19h à L’Ancre, 122, rue de Montigny à Charleroi. Tarifs : 14 à 9 €. info@ancre.be- 071/314 079. www.ancre.be   J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Ouverure du Steak House & Bar's

    steak1.jpg

    steak.JPG

    Un charme... à l"américaine

    Eva et Emma, deux charmantes hôtesses en tenue «Coyote girl», ont vu défiler beaucoup de monde à l’occasion de l’ouverture du Steak House & Bar’s de Charleroi, au 96, boulevard Tirou.

    A sa tête, Tarkan Karasular, déjà patron du Steak House &Bar’s à la Place du Ballon (l’établissement jumétois soufflera sa première bougie le 15 avril).

    steak2.JPG

    Ce type de bar propose différents types de steaks (burger, boucher), pavés de bœuf, tournedos, entrecôtes, côtes à l’os, côtes d’agneau, filets purs (entre 13 et 30 €),… ainsi que des viandes d’exception étrangères: entrecôtes brésiliennes ou irlandaises, contrefilets argentins,… (entre 30 et 35 €).

    Le spécial steak house (65 €) et le tomahawk (75€), qui est un faux-filet avec os long, sont grillés, flambés et poêlés devant le client.

    Les cuissons: bleu, à point ou saignant.

    Chaque pièce de viande est montrée avant d’être servie.

    L’établissement carolo compte 160 couverts. Le décor est très «far west » !

    Une coupe de bienvenue et des mises en bouche étaient offertes, vendredi soir. Pour tout contact : 0800/37 007.

    steak3.JPG

    Bon appétit !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • MAKE CHARLEROI CLEAN AGAIN

    Le Rotaract Charleroi est un jeune club qui a pour objectifs de récolter des fonds pour les associations locales et réaliser des activités bénéfiques à la collectivité.

    Affiche.jpg

    Le club apparenté au Rotary est fier de la dynamique de la ville de Charleroi, fier de son patrimoine. La région est caractérisée par ses montagnes noires, ses terrils. Ils sont exceptionnels à plus d’un titre. Des visiteurs venant de toute l’Europe gravissent les plus célèbres d’entre eux. Ils sont l’image du Pays Noir. Force est de constater que certains d’entre eux méritent un nettoyage.

    Un grand nettoyage «  Wallonie Plus Propre » est organisé ce 31 mars 2019 sur deux de ces terrils : le terril des Piges et le terril Saint Théodore Est. Ceux-ci sont publics et font partie du Circuit des Grandes Randonnées « Boucle Noire ».

    Nous voulons par ce petit geste mettre la main à la pâte, se rendre compte de la problématique et conscientiser le public.

    Alors, intéressé(e)(s) ?

    Rendez-vous le dimanche 31 mars à 9h à l’entrée du terril « Saint Théodore Est » rue de Jumet (prox. 96) – Marchienne et à 13h à l’agora-space au pied du terril des Piges (rue Arthur Decoux – Dampremy)

    Plus d’information ? rotaract.charleroi@gmail.com

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • COUPS DE COEUR POUR LE WEEK-END

    copain4.jpg

    Antoine Vandenberghe et Jean-Paul Clerbois dans "Mon meilleur copain"  photo: Henri Magerès

    Que vous aimiez la nature ou/et le théâtre, participer à une bonne guindaille, visiter une exposition ou vous promener dans le grand Charleroi, cette sélection vous donnera quelques idées de sortie !

    Soirée/animations

    Le Cercle IPSMa organise, le 29 mars, une des grandes soirées de l’année : «La War of Titans». Ce sera l’occasion de défendre son année de baptême et de montrer qui sont les maîtres des disciplines bibitives. Plusieurs catégories s’affronteront : les fossiles (non-baptisés), les anciens (avant 2013), les baptisés 2013, les baptisés 2014, les baptisés 2015, les baptisés 2016, les baptisés 2017 et les Néos (2018) Entrée 2 €. A partir de 20h, rue Abbé Offlain, 12 à Pont-à-Celles.

    Spectacles

    -Etre fidèle en amitié est une qualité. Trop, un défaut ! Bernard et Philippe sont les meilleurs amis du monde. Bernard, marié et infidèle, demande à Philippe de couvrir ses incartades... Début d'un engrenage infernal pour le pauvre Philippe dont le meilleur copain a l'amitié plutôt abusive ! « Mon meilleur copain » d’Eric Assous est à voir jusqu’au 7 avril, au Comédie Centrale, 33, rue du Grand Central à Charleroi. Séances à 20h30. Avec Antoine Vandenberghe, Jean-Paul Clerbois, Cécile Florin et Mélanie Robin. Prix : 25 €. Réduction le 31 mars : 12,50 €. Infos et réservations : 071/30 50 30.

    - «Paroles de femmes» : trois femmes d'horizons très différents passent un séjour en chambres d'hôtes quelque part en France. Une discussion s'engage dans la salle commune de façon assez banale, sur la pluie et le beau temps, puis devient plus intime et plus engagée, révélant des failles et de vieilles douleurs, pour retomber dans la dérision et le non-dit. A voir jusqu’au 14 avril,  à la Bouteillerie, Bd du Nord, à Fontaine l’Evêque, les ve/sa à 20h30 et les di/16h. Par le Théâtre aux Trois Coups. Avec Kathy De Stercke, Sylviane Maes   et Sarah Anciaux. Prix : 11 €. Infos et réservations : 0485/991 530.

    Associatif

    Le CAL ( Centre d’Action laïque) de Charleroi fête ses 50 ans. Rendez-vous le 30 mars à 8h30 à la Maison de la Laïcité, 31, rue de France à Charleroi. Petit déjeuner et visite de l’exposition «Mais où sont les femmes » ? Après ? Balade vers Fleurus, Pont-à-Celles, Thuin,… jusque Fontaine l’Evêque. Gratuit. Réservations : 071/53 91 72.

    Nature

    Une balade nature, en compagnie de Luc Papart, conservateur, et de deux autres guides, fera découvrir la Réserve de Sébastopol de Bouffioulx et prendre conscience de tout l'intérêt de préserver la biodiversité, le 31 mars. Départ soit à 9h par le futur nouveau Ravel (entrée du château d'Acoz), soit à 10h à l'entrée de la réserve (au pied de la rue de la Goulette ). Gratuit. Durée : env. 2h30. Réservations obligatoires : 0486/83 07 87.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • SPECTACLE: "Les Bonobos" par la Compagnie du Chiche au Poche Théâtre jusqu'au 6 avril

    "HANDICAPS Decapants"...

    c'est l'histoire de trois amis inséparables qui se connaissent depuis l'enfance. Alex est aveugle, Dani est sourd et Ben est muet.
    Jusque-là, ils allaient voir des prostituées, puisqu'il leur était impossible de séduire à cause de leur handicap.
    Or, un soir, Alex trouvera que c'est assez. Il élabore un plan pour que ses amis et lui puissent enfin aborder des femmes, et cela sans se rendre compte qu'ils sont handicapés. Un petit stratagème plus tard, nos trois comparses vont, à tour de rôle, rencontrer des filles qui se sont inscrites sur le site créé par Alex : la belle Angélique, la candide Léa et la flicarde Julie. 
    Pour que les filles ne se rendent pas compte de leur handicap, ils useront de plusieurs astuces qui permettront à Alex de voir, à Dani d'entendre et à Ben de parler…. Malgré cela, rien n'est gagné d'avance…
    Avec : Stéphanie Frère, Sawina Petta, Pauline Renaux, Olivier Clément, Leonardo Pace, Frédéric Pourbaix
    Dans une mise scène de Franca Menegoni et Olivier Clément
     
    Où :
    Le Poche Théâtre Charleroi
    Rue du Fort 70
    6000 Charleroi
    Téléphone :
    0476/87.60.96 - Réservation préférable
    Tarif :
    Tarifs : Adultes : 15€ (12€ en prévente*) Etudiants et + 65 : 10€ (-12ans gratuit) Groupe : 10€ (10 personnes minimum )
    A partir de 10 ans
    Mercredi: de 19:00 à 22:00
    Jeudi: de 19:30 à 22:00
    Vendredi: de 20:30 à 23:00
    Samedi: de 20:30 à 23:00
    Dimanche: de 15:00 à 18:00

    Du 29 mars au 6 avril

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • THEATRE WALLON- 2 pièces à Gougnies, ce week-end

    gougneye.jpg

    Photo: Jérémy Vanderesse

    Un café-théâtre se tiendra, ce week-end, à Gougnies. Au programme, 2 pièces en wallon. En introduction, une pièce de 20-25 minutes de la troupe "Les marmots d'Gougnêye" : "Tèrtous lès Min.mes". Écrite et mise en scène par Pol Soumillon, elle abordera la thématique des hommes qui se vantent et enflent leurs exploits/situations avec les femmes. Une bande de copains va se retrouver pour un barbecue. Parmi eux, une seule fille, Valentine, qui va au fil de la pièce, recadrer les garçons sur leurs confidences...

    4 situations à découvrir avec beaucoup d'humour. Ce groupe théâtral a reçu le mérite culturel en 2016 à Gerpinnes.

    Pour poursuivre, une pièce de la troupe "Walon d'vant tout" :"22 V'la m'feume". Les acteurs donnent rendez-vous dans un commissariat de police. Un emploi y est vacant, le commissaire vient de prendre sa retraite. L'inspecteur en chef pense donc être le candidat idéal et obtenir la place, mais il n'en sera pas ainsi ! La nouvelle commissaire sera une dame, elle va venir se présenter, et surprise, celle-ci n'est autre que l'ex-femme de cet inspecteur ! L'histoire peut commencer, ils vont alors tout faire pour qu'elle perte le poste. Les règlements de compte peuvent commencer.

    Trois dates à retenir : 29 et 30 (19h) et le 31 mars (16h). Prix : 10 €. 8 € en prévente, à la Salle Communale «Aimé André» à Gougnies , rue de l’Escuchau. 10 places (5 x 2 places) sont offertes aux lecteurs de la Nouvelle Gazette ! Téléphoner au 0475/354 482

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • STAGES DE PAQUES CINEMA AVEC FREDERIC LEGRAND

    Vous êtes passionné(e) de cinéma, avez envie d'approfondir vos connaissances ou curieus(e) d'apprendre comment se crée un film ? Venez réaliser votre propre court-métrage en passant par toutes les étapes d’une production cinématographique ! 

    Le stage sera animé par le talenteux réalisateur carolo aux mille facettes : Frederic Legrand  ( Fredos)

    > QUAND ? Du 15 au 19 avril, de 10h à 16h (possibilité d’accueil à partir de 9h et jusque 17h)
    > POUR QUI ? De 15 à 18 ans
    > PRIX ? 95€

    ▶ Modalités pratiques ◀

    > INSCRIPTIONS : charlotte@quai10.be

    fredo33.jpg

    "Comme d'hab, en collaboration avec le QUAI10, c'est partager un savoir faire Carolo  auprès de la nouvelle génération : cours théoriques cinématographiques + des ateliers vidéos où les jeunes réaliserons leur court-métrage.Et également à titre plus perso, Je suis aussi sur le projet de faire des cours cinéma/vidéo destinés à un public jeune adulte" signale Frédéric Legrand.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • TROUPE DU VAUDEVILLE A LA RUCHE THEATRE- Quand Scapin se met à parler le Wallon Carolo !

    scapin.jpg

    Scapin... en mauvais état ! photo: J.C.Hérin

    Et si l’Histoire n’était qu’un éternel recommencement ? Le combat «social» mené par Scapin contre les puissants n’entre-t-il pas, toutes proportions gardées, en résonance avec celui des Gilets Jaunes ?

    Pour rappel, Scapin est le valet de Léandre, fils de Géronte. Sylvestre, celui d’Octave, fils d’Argante. Géronte a promis sa fille d’un premier mariage au fils de son ami Argante. En l’absence de leur père, avec la complicité de leurs valets, Léandre et Octave se sont mariés tous deux en cachette. De retour de voyage, les pères découvrent ces unions hors-la-loi. Rages, drames et sévères punitions en prévision. C’est sans compter sur Scapin, qui, toute la pièce durant, laissera libre cours à son génie de l’intrigue pour soutirer de l’argent aux pères pour leurs fils et profiter de la situation pour jouer des mauvais tours à tout le monde…

    Dans la pièce jouée par la troupe du Vaudeville, Marc Gooris campe un valet rusé, jamais à court d’idées. Le comédien n’est pas un inconnu des Carolos, puisqu’il a joué dans les années 80 au Théâtre de l’Ancre et au Vaudeville, et plus récemment dans la Compagnie des Loufs dans «Le gros et le détail». Particularité : quand il «bastonne» Géronte, il se met à parler en wallon carolo et en brusseleer ! 

    143.JPG

    La fameuse scène de "bastonnade"

    Une distribution 5 étoiles réunit d’autres pointures carolos : Fabrice Gobessi, Maurice Lebrun, Jacques Dutrifoy, François Helguers, Thomas Gomrée, Héloïse Grimondi, Morgane Jaremczuk,… De nombreux(ses) figurant(e)s traversent la scène.

    131.JPG

    Scapin et Argante ( Jacques Dutrifoy): le valet et le puissant

    Le décor représente un quai de port italien, à plusieurs pans où peuvent se cacher les personnages. Un travail énorme a été réalisé sur les mimiques, la gestuelle, les déplacements, les costumes,….

    126.JPG

    Géronte ( Maurice Lebrun) et Léandre, son fils (Olivier Helguers): les talents de deux générations

    La mise en scène d’Alain Lackner ne laisse aucun temps mort : le spectacle est monté dans la pure tradition de la commedia dell’arte en cours au 17ème siècle.

    Un spectacle vivant et coloré, et sans aucune doute une des versions les plus originales et mieux jouées de ces dernières années. JC Hérin

    «Les Fourberies de Sapin» de Molière est joué jusqu’au 7 avril à la Ruche Théâtre, 1, Avenue Meurée à Marcinelle, les je/ve/sa à 20h30 et les di/à 16h30. Une production de la Ruche Théâtre. Prix : 15 €. Réservations : 0473/ 39 00 82. info@laruchetheatre.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI: Le MeatBall's, rue de Marcinelle, a soufflé sa première bougie !

    meatball.JPG

    Un bar à boulettes à Charleroi : un concept original ! Le MeatBall’s Bar vient de souffler sa première bougie. A cette occasion, un apéro et des boulettes étaient offerts. Parmi elles, les vitoulets, mais pas seulement… 

    Il est un fait certain : le MeatBall’s contribue au renouveau de la rue de Marcinelle. A la tête de cet établissement : Warren et Wendy Tamayo ainsi que Timothy Benazzi. Ces trois Carolos, soudés par une forte amitié, avaient déjà lancé une société événementielle: Betaco.

    Mais le trio voulait aller plus loin et développer un concept de petite restauration qui sorte des sentiers battus. C’est alors qu’a germé dans la tête des jeunes l’idée de faire déguster toutes sortes de boulettes. «Charleroi a une longue tradition en la matière, notamment à travers le célèbre vitoulet. La boulette a toujours rassemblé les Carolos, dans une ambiance sympa! » pointe Timothy.

    A ses débuts, le bar a reçu une aide financière de la Fabrique à Boutiques et de l’ASBL Charleroi CentreVille. Aujourd’hui, l’établissement vole de ses propres ailes. Et les chiffres sont plus qu’encourageants (à tel point qu’un deuxième bar à boulettes pourrait voir le jour !), puisque 15 000 personnes ont déjà fréquenté le bar en 1 an. 90 000 boulettes ont été préparées et vendues.

    Samedi, le Meatball’s bar faisait la fête, en compagnie des DJ Amy et Dyla.

    un tour du monde en boulettes !

    A la carte du MeatBall’s, on trouve différents types de boulettes, préparées par Warren. La «reine» est une boulette à la sauce curry, dont le jeune homme, qui a suivi des cours d’hôtellerie, a le secret. «Je me suis rendu compte qu’on pouvait véritablement voyager à travers la boulette, c’est pourquoi je propose des boulettes à la mexicaine, à l’orientale, à l’américaine, à la scandinave,…» signale Warren.

    Et pour ceux qui ne mangent pas de viande, il existe une boulette végétarienne à base de ricotta, d’épinard, de courgettes, d’emmental,… ou encore une boulette de poisson. L’établissement propose 5 sauces, qui varient tous les mois. La carte est travaillée en fonction des produits de saison. Le circuit court est privilégié.      

    meatball1.jpg

    un lieu convivial

    La boucherie Blaimont à Jamioulx leur fournit la viande. Bien sûr, une bonne Super des Fagnes, une Maredsous (une vingtaine de bières en tout) ou encore un bon vin, alcool, cocktail,… peuvent accompagner le tout ! Différentes formules et prix existent pour les repas.   JCH

    meatball2.jpg

    Timothy au bar

    Pour tout contact : MeatBall’s bar, rue de Marcinelle, 8 à Charleroi. Pous contacts : 071 36 84 37

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire