Sudinfo Charleroi - Page 2

  • LE BILBOCUL: PETITE ASTUCE DU JOUR AVEC LE COMEDIEN ANTOINE VANDENBERGHE

     

    bilbocul.jpg

                                                                             Le bilbocul !

    vandenbergheee.jpg

    Jamais à court d'idées, et surtout pour régler des problèmes d'ordre pratique ( et essentiels à la survie!), Antoine Vandenberghe ne s'ennuie pas en cette période de confinement !

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • SAISON 2020-2021 AU MARIGNAN THEATRE

    Découvrez la nouvelle saison 2020-2021 au Théâtre Marignan ! De l'humour et de la gaieté en perspective. De quoi chasser les mauvais jours que nous connaissons actuellement...

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • DOMINIQUE DELESCAILLE- Roman autobiographique: "Seule ma mère comprenait"

    delescaille3.jpg

                 Entre Dominique et sa maman, des liens indéfectibles

    delescaille2.jpg

    Six ans après le décès de sa maman, à laquelle elle était tant attachée, Dominique Delescaille (50 ans)  se reconstruit lentement.  La journaliste  de Mont-sur-Marchienne, diagnostiquée Haut Potentiel, raconte son incroyable parcours de vie personnel, dans un roman bouleversant : « Seule ma mère comprenait » (Lilys Editions).  Rencontre avec l’autrice.

    Votre premier roman « Ma grand-mère, cette jeune Polonaise morte à Auschwitz » était une quête. «  Seule ma mère comprenait » est une autobiographie. Pourquoi ce changement ?

    Dominique Delescaille : Les deux se rejoignent en fait, car il s’agit,          dans les deux cas, d’histoires vraies qui me concernent. A l’instar de        mon premier opus, « Seule ma  mère  me comprenait » est aussi une      quête d’identité, en quelque sorte.

    NG : Valentine, l’héroïne, est un peu votre miroir, voire votre « alter ego ».  Une façon de vous protéger, étant donné que vous êtes une personne à Haut Potentiel ?

    DD : Parler à la première personne aurait été impossible pour moi.

    Le personnage de Valentine, dans lequel je me projette complètement, m’autorise cette forme de détachement. Mais rien n’est romancé. J’ai choisi cette forme d’écriture certainement par pudeur et pour éviter un sentiment d’imposture. Cela est lié au fait que je suis HP, avec les problèmes d’intégration que cela comporte.  Je ne l’ai appris qu’à l’âge de 42 ans.

    Toute modestie gardée, je fais partie des 5 % de la population qui fonctionne  le plus rapidement au monde : mon cerveau est "en arborescence » : il fonctionne quasiment 24 heures sur 24 ! "                 

    Vous rêviez d’être hôtesse de l’air, vous avez été caissière, journaliste en presse écrite (dont à la Nouvelle Gazette) et audio-visuelle, présentatrice de spectacles, « Madame Télévie », … Ce côté « touche à tout » était plutôt un atout ou non ?

    D.D. : Oui et non. Comme je me lasse très vite, étant donné mes aptitudes, j’ai toujours eu besoin de diversifier mes activités. Cela m’a permis d’aller à  la rencontre d’un maximum de gens dans des catégories professionnelles et sociales très différentes, avec lesquelles je suis toujours très à l’aise.

    J’ai toujours eu l’envie d’en faire plus.  Si certains prennent ça pour de l’instabilité, il n’en est rien. J’ai toujours un peu peur également de ne pas être « à la hauteur ».

    Eprouver une réelle empathie pour les gens fait partie de votre ADN. Or, cette qualité vous a joué bien des tours dans votre vie professionnelle…

    D.D. En effet. Je me souviendrai toujours de la réflexion d’un patron qui  m’a déclaré : « Vous êtes trop proche des gens » ! Heureusement, j’ai pu décrocher plusieurs interviews, notamment dans des reportages d’investigation. Parmi les types d’intelligences, j’ai développé celle de l’intelligence intra-personnelle.  J’analyse beaucoup les comportements

    Par exemple, certaines attitudes choquantes, que d’aucuns trouveraient anodines, peuvent me blesser profondément. Un autre trait de caractère est que je mène des combats, là où beaucoup jetteraient l’éponge…

    JEAN-CLAUDE HERIN

    « Seule ma mère comprenait » par Dominique Delescaille, chez Lilys Editions. www.LilysEditions.comwww.Lilys.shop. 257 pages. 20 .

    delescaille1.jpg

    Dominique Delescaille

    Louise Lewkowitz, trait d’union entre les deux romans

    delescaille4.jpg

    Dans «  Ma grand-mère, cette Jeune Polonaise morte à Auschwitz »        (éditions Jourdan), Dominique Delescaille marche sur les pas de sa mère,  Louise Lewkowitz, laquelle a toujours vécu en pensant avoir été abandonnée par sa mère biologique.  En fait,  cette dernière était une jeune juive polonaise, déportée à Auschwitz en août 1942. Ce n’est que bien des années plus tard que Dominique décide de mener l’enquête. Louise Lewkowitz, rebaptisée Liliane Demeuter,  a été recueillie par un couple qui la protégera des Nazis. Ce n’est qu’à l’âge de 68 ans que « Liliane » découvre une photo, un visage tant attendu, celui de sa mère biologique.  

    La figure de Louise Lewkowitz est aussi centrale dans « Seule ma mère comprenait ».  Elle est la confidente privilégiée de Dominique. Alors quand celle-ci apprend son décès, après des souffrances indescriptibles, le monde semble s’effondrer…  En cette période de confinement, cette absence est vécue encore plus durement pour l’autrice,  et la plonge dans une profonde solitude. La mort touchera aussi l’unique frère de Dominique,  à l’âge de  54 ans, 2 mois seulement plus tard après la disparition de sa maman.

    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COVID-19: L'échevine Babette Jandrain, enthousiaste sur la réouverture des commerces

    distanciation.jpg

    distanciation2.jpg

    distanciation3.jpg

    photos: Babette Jandrain


    Babette Jandrain, échevine du Commerce à Charleroi: " Tout se passe bien à Charleroi à l'heure actuelle. Je tiens à remercier les commerçants, (ainsi que l'asbl Charleroi CentreVille et les stewards) qui ont consciencieusement mis en place les mesures de sécurité, et les clients, qui font preuve de bon sens et de responsabilité lors de leur passage pour des achats essentiels."

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • " CINÉ CHEZ VOUS": LE QUAI10 S'INVITE DANS VOTRE SALON!

    Cher public,

    Fermé depuis presque 2 mois, le Quai10, comme beaucoup d'autres, doit faire preuve de créativité et d'innovation pour continuer à offrir ses services au public. Pour répondre à cet objectif capital pour l'équipe, nous vous présentons l'offre "Ciné chez vous".
    La plateforme VOD, lancée en partenariat avec Lumière Cinéma, vous permet d'avoir accès à un catalogue diversifié de films de 3 types:
    • Des films « Nouveaux », qui étaient en salles avant le confinement.
    • Des films « Encore chez nous », avec une sélection de films de qualité que vous avez pu voir dans nos salles. L’occasion de les voir OU les revoir !
    • Des films « Cinematek », qui sont des versions restaurées des classiques du cinéma belge.
    Concrètement, les locations vont de 4.99€ à 8€ en fonction des films et une fois loués, ils sont disponibles pendant 48H. Les films sont en version originale, sous-titrés en français quand nécessaire. 
    Attention, pour que le Quai10 puisse profiter du bénéfice de vos locations, vous devez impérativement suivre le lien ci-dessous ou nous signaler comme «intermédiaire» lors de votre inscription sur la plateforme.

    Nous espérons que cette initiative pourra combler, en partie, votre manque de cinéma!
    A bientôt,

    L'équipe du Quai10

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • BOIS DU CAZIER: Le 9 mai,le Bois du Cazier a célébré l'Europe

                                      Jean-Louis Delaet, directeur du Bois du Cazier 

    " Il y a 2 ans, le Bois du Cazier recevait le prestigieux Label du Patrimoine européen, célébrant les sites historiques qui ont jalonné la construction de l’Europe. Nous étions le 2e site belge reconnu par la Commission européenne, après le Mundaneum à Mons" souligne Jean-Louis Delaet, directeur du Bois du Cazier.

    "Pour ce 9 mai, Journée de l'Europe, pour cause de crise du Covid-19, nous vous partageons ce simple mais significatif retour en images sur les raisons de la labellisation de l'ancien charbonnage de Marcinelle.

    La tragédie du 8 août 1956 est à l’origine de la création d’un Organe permanent pour la sécurité dans les mines au sein de la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier (CECA) ancêtre de l’Union Européenne.

    Nous profitons de cette occasion pour féliciter le 3ème site belge labellisé au Patrimoine européen : Les Colonies de bienfaisance en Flandre

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • FONTAINE L'EVEQUE- Commémorations du 8 mai

    commémorationsfarciennes.jpg

    Un hommage a été rendu le matin du 8 mai par les autorités et associations patriotiques de Fontaine-l’Evêque aux monuments de Fontaine-l’Evêque, Forchies-la-Marche et Leernes.

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • MONCEAU-SUR-SAMBRE: hommage aux victimes de la Seconde Guerre

    moceaupatriote.jpg

    Dans ce contexte particulier de confinement, avec ses Amis Daniel Massart et Véronique Scohier, Serge Beghin a tenu à célébrer, ce 8 mai, la fin de la guerre 40-45 et rendre ainsi hommage à tous ceux qui ont défendu notre liberté.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • OLIVIER TERWAGNE: "Aline est née après la guerre"

     
    Musique, paroles, piano, synthés, rhodes: Olivier Terwagne Arrangements: Olivier Terwagne et Lionel Polis Chant: Destina et Olivier Terwagne Cordes: Françoise Derissen et Laeticia Cellura Basse: Benjamin Albertani Cor: Stéphanie Gilly Batteries: Adrien Fortempregs et Lionel Studio Factory par Gérald Jans et au Jet Studio par Rudy Coclet Mixé et masterisé au Green Field Studio par Pierre Bartholomé Réalisé par Olivier Terwagne en mai 2020
     
    Merci à tous les participants et participants du clip participatif que vous avez généreusement participé: aire Thonet, Lara Herbinia, Alain Dubois, Manhoa Thonet, Maxence Nemeghaire, Emile Nemeghaire, Marie-Pierre Benoît, Vivi Art, Cendrine Ketels, Aly, Clément Piazza, Olivia Cassereau, Margaux Tenret, Antoine Chauvaux,Nadège Duvivier, Rom.art777, Ann-Michèle Vloebergh, Jocelyne, Véronique et Remy Louette, Bénédicte Willain, Lucie Schneidesch, Elise Schneidesch, El Cadzi, Pamela Colonna.
     
    La chanson sera sur toutes les plateformes le 13 mai sur le nouvel EP Idoles. "En ces temps difficiles pour beaucoup de monde, mais aussi pour le monde artistique et culturel, n'hésitez pas à partager ce clip confiné, ou l'art de réinventer le même décor... " souligne le jeune artiste. 
    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • "GO TO THE DISTANCE" avec Axel Tedesco

    Le jeune artiste jumétois (très talentueux!) Axel Tedesco a été nominé pour chanter "Go to the distance", tirée du long-métrage "Hercule " de Walt Disney. Félicitations pour cette belle interprétation !

    Un beau défi à relever pour Axel !

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • LE DECONFINEMENT EN MUSIQUE...

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • UN PARI FOU !

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • A MEDITER: "Comment un pays si riche..." avec Vincent Lindon

    Une fois n'est pas coutume. J'ai voulu partager cette vidéo avec les consultants du blog Charleroi. JC Hérin

    Le comédien a confié à Mediapart une longue réflexion, lue face caméra chez lui, sur ce que la pandémie révèle du pays qui est le nôtre, la France, sixième puissance mondiale empêtrée dans le dénuement (sanitaire), puis le mensonge (gouvernemental) et désormais la colère (citoyenne). Un texte puissamment politique, avec un objectif : ne pas en rester là.

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • TIM DOUCET: " Ce virus-là!" d'après Jacques Brel

    Déjà + de 40.000 vues pour " Ce virus-là " d'après le grand Jacques ! Suivez toutes les capsules vidéos de Tim Doucet ( jeune humoriste carolo très doué de 12 ans ) sur sa page Facebook ! 

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHARLEROI - Nouveau look pour Robert la Frite !

    robertlafrite.jpg

    L’enseigne affiche désormais un look simple aux couleurs de la Métropole, sans oublier quelques touches colorées.  Un clin d’œil à plusieurs personnages emblématiques de la bande dessinée :  Marsupilami, Lucky Luke, Spirou et Fantasio ainsi que Boule et Bill sont représentés … Mais également le logo du Sporting. Bref, quelques symboles qui représentent la fierté de notre Pays Noir.

    Source photo: Anthony Dufrane - Info TéléSambre

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire