Sudinfo Charleroi - Page 2

  • CONCERT D'AURELIEN BELLE LE 25 JUILLET

    Visuel Aurélien.jpg

    Ce samedi 25 juillet à 14h, Aurélien Belle accompagné aux percussions par Andy Kirk en Live session au Foyer Culturel de Montigny le Tilleul !
     
    Depuis plus de 15 ans, Aurélien Belle, un de nos ovnis de la chanson belge, sillonne sans relâche les scènes de Wallonie et Bruxelles pour notre plus grand plaisir. Auteur-compositeur, chanteur/pianiste interpellant et inclassable, il nous fait passer du rire aux larmes et nous permet de méditer sur notre société actuelle avec cette touche belgo-belge facétieuse et le dixième degré qui le caractérise. Et voici la surprise de ce début d'été : Aurélien Belle vous propose une nouvelle formule de son spectacle, accompagné aux percussions par Andy Kirk !
    Vous aurez le plaisir de découvrir les chansons récentes d' Aurélien Belle (dont un inédit écrit pendant le confinement) ainsi que grand nombre de ses classiques !
    Un grand moment de live et d'énergie à recommander vivement !
    Rue Wilmet, 7, Montignies-le-Tilleul
     
    tél. 071/511.163
    foyerculturel@montigny-le-tilleul.be
    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Le masque obligatoire dans le Centre Ville

    masques9.jpg

    Communication de Babette Jandrain, échevine du Commerce de Charleroi 
     
    La ville de Charleroi recommande donc vivement le port du masque en toute circonstance et opte pour son imposition dans les lieux suivants, en compléments de ceux visés par le CNS :
    • Dans tout le centre-ville de Charleroi (l’intra-ring)
    • Au sein des zonings commerciaux et leurs parkings
    • Lors de tout rassemblement de plus de 15 personnes
    • Sur toutes les aires et plaines de jeux
    Ces dispositions ne s’appliquent pas :
    - aux enfants de moins de 12 ans
    - aux personnes en position assise : avec respect de la distanciation sociale ou dans sa bulle sociale
    - dans le cadre de la pratique d’un sport ou d’un déplacement à vélo
    
</section>
<section class=
    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • COUPS DE COEUR POUR LE WE DU 24 AU 26 JUILLET

    A l’extérieur ou à l’intérieur, voici nos propositions d’activités, à pratiquer dans le respect des mesures sanitaires.

    Festival

    L’été sera festif et ensoleillé à « Festiv’été » de Fleurus ! Afterworks, dj sets, animations familiales, concerts,… seront proposés jusqu’au 15 août. Ce week-end sera placé sous le signe de la Piste aux Etoiles. Le 24 juillet, de 18h à 24h: artistes circassiens (Circomédie) et Bernard Orchestra (Brass Band Electro) sur la place Albert Ier. Le 25 juillet : artistes circassiens (Circomédie) à partir de 17 h. Fanfare.  Chasse aux trésors, de 17h à 24h sur la Place Albert Ier. Le 26 juillet, de 11h à 16h : châteaux gonflables à la Plaine des sports. Réservations/ infos : 071/820289. Facebook/villedefleurus.

    Musique

    Le PPPDM (Le Plus Petit Théâtre du Monde) propose un Quizz Rock & Guinness ! Amateurs de Guinness et de Rock ? Alors cette soirée est pour vous. Yeah ! Les réalisateurs du film « Rock (And Roll) Isn’t Only Rock And Roll » animent une compétitive récréation qui traverse l’histoire du rock,  depuis ses débuts dans les années 50 jusqu’à aujourd’hui.  Rendez-vous le 25 juillet, à 19h, à la rue Larmoulin, 11 à Pont-à-Celles. Tarif : 16 euros avec une Guinness. Infos : 0478659192 productions@cabotandco.be

    Balade/Exploration

    #LeParadisCestIci : deuxième étape des balades exploratoires de Charleroi !  Objectif : explorer un paysage scarifié par les épreuves du temps et de l’urbanisation, dominé par le terril de l’Epine qui offre, à son sommet,  une vue terrible du Pays Noir. Les 25 et 26 juillet à 14h. Départ sous le Ring.  Prévoir de quoi s’hydrater,  le masque et de très bonnes chaussures de marche. Longues manches et pantalon long plus que recommandés. Infos : Eden. : 071/ 20 29 95.

    Art/Conférence

    marges.jpeg

    A la manière de Dubuffet

    Art brut, art outsider, art en marge, art des fous, art singulier : que regroupent toutes ces notions ? Une conférence, le 25 juillet, tentera d'y répondre en partant de l'œuvre de Jean Dubuffet, théoricien de l'art brut. Comment faut-il désigner les créateurs marginaux, autodidactes, qui ont élaboré leurs œuvres en dehors du milieu artistique ?  Avec Nancy Casielles, commissaire au Bps22. Afin de respecter la distanciation physique,  une première séance de 10h30 à 12h et une seconde de 14h30 à 16h. Un verre sera offert sur la mezzanine du Bps22 à l’issue de la conférence. Les places étant limitées, les réservations sont obligatoires 071/27297. Bps22 Boulevard Solvay 22,  Charleroi.

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • RENDEZ-VOUS CULTURELS ET PATRIMONIAUX

    Nous vous communiquons ci-dessous les rendez-vous culturels et patrimoniaux thématiques que nous proposons, avec la Maison du Tourisme de Charleroi, en 2020. Le calendrier a bien sûr été perturbé par la pandémie mais le déconfinement a permis de reprendre nos activités, en respectant bien sûr les règles sanitaires en vigueur.

    C’est la raison pour laquelle quatre visites guidées, pourtant plébiscitées depuis des années, ne pourront avoir lieu en 2020, sauf miracle, ce dont bien sûr nous vous informerions: les Beaux Intérieurs de Charleroi, la Ville Basse: histoire et patrimoine architectural, l’architecte Auguste Cador et le Carolo Bus Tour.

    La communication est un art difficile. Encore plus difficile depuis l’application de la législation sur la protection des données privées. Depuis aussi l’utilisation d’anti-spammers de plus en plus efficaces.  Puisque vous nous avez déjà fait l’honneur de participer à l’une ou l’autre de ces propositions et si la visite vous a plu, merci d’en faire part à vos amis et connaissances, que nous ne pouvons pas informer directement.

    Nous vous conseillons de ne pas différer votre réservation car pour les visites à pied, le nombre maximal de 20 participants est souvent rapidement atteint !

    Bien cordialement,

    André et Béatrice LIERNEUX-GARNY

    Lic. Histoire UCL

    Maison Regniers
    quai Arthur Rimbaud 25
    6000 CHARLEROI
    071/32.89.49 - 0476/453 157 - 0476/449 717
    lierneux.garny@skynet.be

    LE QUARTIER DE LA VILLETTE, une belle ligne du temps de l’architecture de faubourg, du château Pastur à la maison personnelle de Jacques Depelsenaire, samedi 25 juillet 2020, 14-18 heures.

    ACEC1.jpg

    Les anciennes installations des A.C.E.C. 

    En face de ce que furent les A.C.E.C., autour du Tir, lieu de mémoire, et du château de la famille de Paul Pastur, dans un quartier de faubourg « de derrière une gare", vous découvrirez des trésors d’architecture et un quartier de grande mixité architecturale, éclectique, Art Nouveau, Beaux-Arts, Art Déco, moderniste, Expo 58, contemporaine. Mais aussi des jardins étonnants, et un lieu de mémoire qui doit être vu: le Tir.  Une découverte pour beaucoup,  un étonnement pour tous.

    acec2.jpg

    ACEC3.jpg

    Rendez-vous à 14 heures, rue Emile Rousseaux, près de la station Total de l’avenue Pastur, 6001 Charleroi  (Marcinelle), derrière la gare de Charleroi Sud.

    UN SIECLE DE CITES SOCIALES A CHARLEROI: les cités Solvay, du Congo, de l’Amérique à Couillet, samedi 1er août 2020, 14-18 heures.

    Ville industrielle, Charleroi et ses quartiers périphériques devaient accueillir une population ouvrière abondante en quête de logements. A l’image des cités-jardins nées en Angleterre et développées à Bruxelles dès la fin de la Grande Guerre, le principe de la création d’une société d’habitations à bon marché se fait jour à Couillet dès 1921. Cette année-là, le conseil communal charge l’architecte Adolphe Puissant d’aménager des quartiers d’habitations sociales sur de vastes espaces de sarts communaux. Durant un demi siècle, ces quartiers ne cesseront de s’étendre: ce sont les cités Solvay, du Congo, de l’Amérique que nous parcourrons à loisir, dans un décor modelé par le ruisseau de Saint-Hubert,  étonnamment vallonné et verduré, traversé de ruelles et venelles propices à la flânerie. Venez découvrir un haut lieu de Charleroi, capitale sociale, en même temps qu’un panorama et des paysages insoupçonnés où l’appellation de Pays Noir perd tout son sens !  

    Rendez-vous à 14 heures avenue de Philippeville, 474 6010 Charleroi (Couillet), en face de la boulangerie Schamp et de la pharmacie de la Cascade. En venant du Ring 9 de Charleroi, sortie Porte de Philippeville puis suivre la N5 chaussée de Philippeville. Via le  Périphérique R3 extérieur en venant de Courcelles vers Fleurus: sortie n° 8 Reims Philippeville, et remonter la chaussée de Philippeville  jusqu’au n° 474 .

    Le bus de Charleroi Sud s’arrête au CHENIAT, à 50 m du lieu de rendez-vous. 

    LE CAROLO BIKE TOUR LE 2 août 2020, 10 - 18 heures.

    Le Carolo Bike Tour, c’est une promenade à vélo de 45 km dans Charleroi, avec arrêts réguliers et une pause pour le repas de midi.

    Charleroi, carrefour de voies navigables et de chemins de fer. Aujourd’hui, carrefour de RAVEL, de voies vertes. Une ville unique au monde, dont l’usine a pénétré les entrailles. Une ville faite de parcs et de bois, de terrils et de fermes, de corons et de quartiers résidentiels, de châteaux fortifiés ou de plaisance, de maisons bourgeoises et ouvrières, riche d’un patrimoine religieux millénaire, de vestiges industriels en péril ou réhabilités, de quartiers en profonde mutation. Sur votre propre vélo ou sur un vélo de location, nous parcourrons la ville sur les pistes cyclables, les espaces partagés et les voies lentes du RAVEL, à travers mille ans d’histoire des hommes et des techniques. Charleroi comme vous ne l’avez jamais vue ni même imaginée. Telle qu’elle est. Une ville incroyablement verte !

    Conduit par un cyclo-guide septuagénaire, historien de formation et sans assistance électrique, le Carolo Bike Tour n’est pas une épreuve sportive mais l’occasion de découvrir l’envers du décor carolo, sur deux roues, en toute sécurité.

    Il est impératif de vous inscrire auprès de la Maison du Tourisme: n’oubliez pas de préciser, en réservant, si vous souhaitez louer un vélo chez Pointvelo Charleroi Sud (à la gare du sud, le point de départ) et si vous prenez un repas chaud à midi, au buffet de la gare du Sart Allet, modèle d’économie sociale et de réinsertion réussie. Vous pourrez éventuellement y manger votre pique-nique sous réserve d’y commander une boisson.

    Le départ a lieu à 10 heures précises, square des Martyrs du 18 Juin, devant la Gare du Sud. Le retour au même endroit entre 18 et 19 heures, selon aléas et retards toujours possibles.

    Joseph ANDRE, URBANISTE ET ARCHITECTE MAJEUR DE  CHARLEROI, DE L’ENTRE-DEUX-GUERRES AUX GOLDEN SIXTIES, samedi 5 septembre 2020, 14-18 heures.

    C’est dans l’oeuvre magistrale de Joseph André que  nous allons vous faire pénétrer: les bâtiments publics les plus prestigieux de Charleroi sont signés de la main de cet architecte prolifique et talentueux. Nous faufilant entre les œuvres de sculpteurs renommés, nous vous guiderons selon disponibilités, dans le labyrinthe des couloirs et des salles de l’hôtel de ville et du Palais des Beaux-Arts,  avant de nous plonger dans l’immensité des halls infinis du Palais des Expositions, si le vaste chantier de rénovation en cours nous y autorise. Après nous être laissés pénétrer du mysticisme des vitraux de Zéphir Busine, du crucifix de Félix Jacques, de la mosaïque et des fresques de Jean Ransy, après avoir gravi les escaliers jusqu’à la coupole de l’église Saint-Christophe, nous finirons l’après-midi près du Conservatoire Arthur Grumiaux, devant deux façades voisines du boulevard Audent, élevées toutes deux en 1926 mais si différentes: elles démontrent le talent de l’architecte dans ses recherches d’innovation comme dans les œuvres de commande.

    Rendez-vous est pris devant la Maison du Tourisme samedi 5 septembre 2020 à 14 heures précises.

    UN SIECLE DE CITES SOCIALES A CHARLEROI, LA CITE EMPAIN, LA CITE PARC ET LA CITE CECA A MARCINELLE, samedi 26 septembre 2020, 14-18 heures.

    Ville industrielle, Charleroi et ses quartiers périphériques devaient accueillir une population ouvrière abondante en quête de logements. A l’image des cités-jardins nées en Angleterre et développées à Bruxelles dans l’entre-deux guerres, le baron Louis Empain, homme d’affaires et philanthrope, décide le financement d’une cité qui porte son nom. A deux pas de là se sont développées, quelques années plus tard, la cité C.E.C.A et la Cité Parc, sur un vaste site où le vert de la nature est la couleur dominante, en évolution continue, encore aujourd’hui, toujours ouvert aux architectures nouvelles et tout entier dévolu aux habitations sociales. Venez découvrir cet autre haut lieu de Charleroi, capitale sociale de la Région wallonne et ce vaste coin de nature où la notion de Pays Noir a perdu tout son sens.  

    Rendez-vous à 14 heures avenue Mascaux 725, 6001 Charleroi (Marcinelle), à hauteur de la pharmacie des XII, Grégoire Xavier. 

    L’ARCHITECTURE SCOLAIRE XIXè A CHARLEROI, le samedi 3 octobre 2020

    C’est dans la riche architecture scolaire Carolo que nous vous guiderons, à l’ombre de Jules Destrée et de Paul Pastur, deux grandes personnalités qui, au-delà de leur action politique, auront joué un rôle majeur en termes de culture et de scolarisation à Charleroi.

    Entre démolition des fortifications hollandaises et guerre scolaire, Béatrice nous fera entrer de plain-pied dans l'histoire de la première ville industrielle de Wallonie et de son enseignement.

    Outre l’athénée Solvay et son escalier monumental, outre les bâtiments somptueux de l’Université du Travail, nous irons nous perdre dans les longs couloirs et les vastes laboratoires de l’ancien lycée royal, l’actuel athénée Vauban : trois établissements à l'histoire bien remplie et dont les vieux murs abritent le savoir de tant de générations d’enseignants et de "potaches" Carolos.

    Et nous terminerons cet après-midi bien rempli par la montée à la Vigie de l’UT, d’où on découvre un panorama exceptionnel dont on ne se lasse jamais.

    Rendez-vous samedi 3 octobre 2020 à 14 heures devant la grille de l'athénée Solvay, boulevard Devreux 6000 Charleroi (Ring R9, sortie Neuville).

    N’oubliez pas que votre participation implique votre inscription préalable auprès de la Maison du Tourisme de Charleroi:

    Place Charles II 20 - 6000 CHARLEROI   071 86 14 14 ou  maison.tourisme@charleroi.be;

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Une nouvelle oeuvre Street Art à la Ville Basse

    streetart.jpg

    Une fresque monumentale à Charleroi ! ❤

    Dans le cadre de la Fête Nationale et à l’initiative du Palais Royal et de la Loterie Nationale, Anvers, Bruxelles, Zaventem et Charleroi proposent une intervention de street art autour d’une thématique centrée sur la résilience.

    Depuis ce lundi 10 juillet, El Nino76 investit la façade latérale (côté Sambre) du Ministère des Finances. Sa fresque monumentale, Little Red Riding Hood, se déploie sur 25 mètres de hauteur.

    Cette démarche démentielle est une véritable performance physique et artistique.

    N'hésitez pas à découvrir cette oeuvre, ça claque. ( envoi de Julie Patte)

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MADELEINE- La camaraderie renforcée à défaut d'un Tour traditionnel

    mad8.JPG

    Les marcheurs n'avaient pas d'instruments, mais ils les ont imités ! 

    mad9.JPG

    Avec des gazous ! 

    A Tour exceptionnel pour cause de Covid-19, mesures exceptionnelles.  Cette Madeleine 2020, en version très réduite, restera gravée dans les annales.  Pas d’incident à déplorer. L’ambiance est restée bon enfant entre les marcheurs qui ont généralement bien respecté les consignes sanitaires. Et le soleil a réchauffé les cœurs, toute la journée de dimanche!

    Comme à son habitude, Grégory Swyrtek, trésorier des Turcos de Heigne, a ouvert son garage, dimanche, à 5 heures du matin,  à la rue Anseele, pour y recevoir les membres de sa société. « Pour ne pas plomber l’ambiance qui est déjà assez lourde avec les risques de rebond de la Covid-19, j’offre, à défaut de petit déjeuner,  un verre pour nous remonter le moral… On en a besoin !  ».

    Les oriflammes (heureusement, conservées dans la rue !) donnaient aussi un petit air de fête.

    mad6.JPG

    Un p'tit verre pour le moral !

    Un peu plus loin,  la Société des Grognards de Napoléon, composée de 6 tambours et 1 fifre, jouait le réveil des Mad’léneûx. 

    « Nous avons réuni la batterie. Comme il nous est interdit de jouer de la musique en rue, nous le faisons dans un jardin privé » précisait David Buekens, un des membres.

    Quelques instants plus tard, les membres de cette société étaient rejoints par Pierre Arcq, le voisin d’en face. « Je suis partagé entre la déception et la lucidité » confiait l’historien local. « J’espère qu’on ne revivra plus jamais un Tour dans de telles conditions. »

    mad5.JPG

    Les Grognards de Napoléon avec Pierre Arcq ( à droite )

    Très tôt le matin également, quelques dizaines de marcheurs avaient rejoint la place Francq. La police locale de Charleroi (14 policiers pour la journée)  était sur place pour veiller à ce que les consignes de sécurité soient bien respectées :  seuls des groupes de 15 personnes maximum étaient autorisés.

    mad1.JPG

    La police était bien présente, mais n'a pas dû intervenir

    mad2.JPG

    Au départ de la place Jules Francq, à 5 heures du matin 

    Pas d’uniforme non plus, à l’exception d’un élément. Par exemple, un marcheur avait  fait imprimer sur son  Tshirt : «  Madeleine 2021 : on sera co’vid là ! »

    mad12.JPG

    Luc Payen et Maxime Sempo: l'ancien et le nouveau président des Amis de la Madeleine 

    mad11.JPG

    A Courcelles, les Amis de la Madeleine accueillaient aussi les marcheurs mad13.JPG

    Santé !

    Rapidement, les groupes prenaient le départ pour une marche de 21 km, à travers les localités de Roux, Courcelles, Viesville, Thiméon, Gosselies et Jumet, où les accueillaient les membres des Amis de la Madeleine.

    On comptait un petit millier de marcheurs, soit deux fois moins qu’habituellement, mais tout  de même !

    Certains éprouvaient des regrets : «  Nous adorions nous rendre à la Terre al’Danse. C’était un moment où tous les groupes pouvaient laisser libre cours à leur fantaisie » soulignaient Johane (26 ans) de Jumet, Loris (16 ans) d’Anderlues et Amandine (27 ans) de Carnières. Le trio avait emmené leur caniche royal Ruby pour une balade au grand air !

    mad15.JPG

    On sort Ruby ! 

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Jean-Claude Deprez ( 38 ans ) de Jumet

    Dans la vie conducteur d’engins à Châtelet, Jean-Claude Deprez, membre de la Société Royale de la Marine Belge, marche depuis l’âge de 6 mois !  Et sa motivation est intacte.

    « J’ai toujours baigné dans la Madeleine. C’est vrai que cette édition est spéciale, mais pour rien au monde, je n’aurais voulu manquer un Tour. Je viens aussi pour Marie-Madeleine ! C’est elle que l’on honore.  Tous les Jumétois y sont très attachés» déclarait l’intéressé. 

    Jean-Claude, qui avait tenu à être sur la place vers 5 heures du matin, arborait fièrement le Tshirt ainsi que la casquette de sa société. Son groupe, tout aussi enthousiaste que lui, se composait d’amis et de 6 membres de sa famille. Sa femme Nathalie, également inconditionnelle du Tour, marche depuis 13 ans.

    mad3.JPG

    micro-trottoirs

    Véronique Bacu 53 ans de Jumet

    Tenancière du Coq Gaulois, très fréquenté par les Mad’lèneûx, Véronique Bacu accuse le coup.  « Pour moi, il s’agit là d’un fameux manque à gagner. Lorsque la Madeleine se déroule normalement, mon établissement est rempli du samedi au jeudi. On parle, on rit, on boit, on chante,… Bref, il ya de la vie ! Le dimanche, à 5 heures du matin, je reçois les Marins Américains et les Zouaves du Spinoy.  Mais cette année, je ne peux ouvrir qu’à 10 heures. C’est très frustrant ».

    mad16.JPG

    Donovan Nart 27 ans de Mont-sur-Marchienne

    C’est le cœur gros que Donovan, membre de la Garde mobile canadienne, transportait,  dans un cadre, la photo de son père Robert Vassart, membre  de la Garde Républicaine de Paris, décédé cette année. «  Papa se réjouissait  de  fêter ses 50 ans de Madeleine, mais il n’y est hélas pas arrivé » note-t-il. «  Il a commencé comme clairon.  Sa fidélité au Tour était sans faille. Il attendait l’événement et en parlait beaucoup : la Madeleine représentait absolument tout pour lui » !

    mad10.JPG

    Marcheurs de père en fils

    J.C. HERIN

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • CINEMA- La Farciennoise Ioni Matos, 1er rôle dans "Adorables"

    ioni2.jpeg

    ioni1.jpeg

    Ioni joue les "adoles-chiantes" ! 

    Le 7ème Art fait les yeux doux à Ioni Matos (13 ans). Dans le long-métrage franco-belge « Adorables », la jeune comédienne de Farciennes incarne Lila, une jeune fille qui vit une crise d'adolescence au beau milieu d'un couple divorcé. Le film sera projeté en avant-première, le 21 juillet, à 19h 30 au Pathé Charleroi. Rencontre.

    Interview

    Nouvelle Gazette (NG) : Ioni, ce rôle de Lila vous propulse directement comme premier rôle dans un film aux côtés de Elsa Zylberstein ou encore Max Boublil…

    Ioni Matos (IM) : Oui, c’est une formidable aventure qui commence pour  moi et j’espère qu’elle ne s’arrêtera pas en si bon chemin…  A l’école primaire, j’avais déjà fait un peu de théâtre pendant 2 ans, après les cours, mais je ne m’attendais pas à ce qui m’arrive. Cela dit, je dois rester réaliste : l’an prochain, j’entre en deuxième secondaire. Bien sûr, je resterai ouverte aux propositions…

    ioni4.jpeg

    photos: Maité Tausia 

    N.G. : La réalisatrice Solange Cicurel a-t-elle eu un coup de foudre pour votre jeu ?

    I.M. : Immédiatement ! Je me suis présentée au casting, entourée de 70 autres candidates. J’avais triché sur mon âge : il y a 2 ans, je me suis fait passer pour une fille de 14 ans, alors que je n’en avais que 11 !  J’ai bluffé tout le monde… Au départ, je ne devais faire une prestation que d’une dizaine de minutes, mais rapidement, Solange Cicurel m’a demandé de jouer plus. J’ai bien compris qu’elle appréciait mon naturel, et que  j’avais toutes mes chances.  Une fois choisie, la réalisatrice m’a appris diverses techniques pour m’améliorer.

    N.G. : Cette Lila, elle vous ressemble ?

    I.M. : Pas tout à fait: elle est plus excessive que moi ! Lila passe d’une enfant parfaite à une adolescente insupportable. Dans le film, j’ai beaucoup aimé jouer les petites pestes et démonter Emma, ma mère. Lors de la première avant-première à Malmedy, plusieurs jeunes filles se sont d’ailleurs  reconnues en moi. Par contre avec mon père Victor (Lucien Jean-Baptiste), les relations sont plus cool.  

    N.G. Vos meilleures scènes dans le film ?

    I.M. : De manière générale, j’ai passé de bons moments avec les jeunes sur le plateau, et plus encore avec Hugo (16 ans), joué par Sacha Israël. Bien qu’il n’ait pas un grand rôle, il essaie de me séduire. Nous sommes restés d’ailleurs de bons amis.

    N.G. Paul Magnette vous a encouragée ?

    I.M. Oui, le bourgmestre de Charleroi était sur le plateau de LN24 dans l’émission TV : « Ici et pas ailleurs : à la redécouverte de Charleroi ».      Nous sommes tous les deux carolos. Moi, de Farciennes (depuis l’âge de 9 ans) et lui, de Mont-sur-Marchienne. Le courant est plutôt bien passé… Il m’a tenu des propos des propos très agréables.

    ioni3.png

    Ioni et Paul Magnette dans l'émission sur LN 24 

    PROPOS RECUEILLIS PAR JEAN-CLAUDE HERIN

    Le film sera en sortie nationale le 29 juillet.

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • COUPS DE COEUR DU WE DU 17 AU 19 JUILLET

    quotidien1.jpg

    Expo en plein air: Gerpinnes au quotidien

    quotidien2.jpg

    Les activités tournent encore au ralenti, en cette période de crise sanitaire de la Covid-19. Mais il n’y a aucune raison de s’en priver !  

    EXPOSITION

    Commerces et métiers, artisanat, visages et gestes du quotidien,… Sur une initiative de la Commune de Gerpinnes, en partenariat avec le Centre Culturel, 20 clichés de grand format (1 m x 1m), pris par 11 photographes,  sont exposés ce week-end, et les jours de la semaine jusqu’en octobre, sur les murs de l’administration communale.

    Le thème : Gerpinnes au quotidien. « On y retrouve des habitant(e)s bien connu(e)s comme Lauriane Binato (92 ans) qui cultive son jardin, le peintre/sculpteur Gérard Tonnon, les « Bourjwès di Dgèrpène », des marcheurs de la Sainte Rolende,…

    Toutes ces photos montrent le dynamisme de notre Entité »  signale Michel Robert, échevin de la Culture et du Folklore.  Signalons que les clichés ont été sélectionnés par un jury citoyen.  Gratuit.

    MARCHE BIO

    Saveurs et ambiance attendent les visiteurs…En association avec la Locale Ecolo de Montigny, producteurs paysans bio et locaux (légumes, fromages, viande, confitures, jus,...), artisans et commerce équitable, se donneront rendez-vous au Marché  Bio local et bio du Martin-Pêcheur,  le 18 juillet, de 14h30 à 17h30, à la rue de Bomerée, 299 à Montigny-le-Tilleul. Ces marchés se poursuivent durant l’été,  les 3èmesamedis du mois. Contact : GSM: 0476/515275 ou via la page Facebook : « Ferme du Martin-Pêcheur ».

    DANSE/CITOYENNETE

    Reprendre possession de son corps en mouvement, sur place et dans l’espace, en jouant du mètre cinquante de distance. Sortir de cette posture figée, encapsulée par plusieurs semaines de confinement, pour finalement occuper l’espace public, libre et résilient·e. Voici quelques objectifs poursuivis par «  Bouger dans la rue ».  Rendez-vous à l’Eden, 1-3, Boulevard J. Bertrand, à Charleroi,  le 19 juillet à 14h.  Gratuit. Réservation indispensable : peggy@eden-charleroi.be ou 0486 186 883

    CONTES

    Jusqu’au 30 août, la Maison du Conte de Charleroi  emmène le public en voyage, avec les  "Dimanches en balade". L’occasion de (re)découvrir sous l'angle de l'imaginaire et du conte, des lieux différents où la nature s'exprime et se respire. Un moment agréable à partager en famille ! Rendez-vous le  19 juillet à Villers-la-Ville. Puis le 26/07 au parc du Château de Monceau, le 02/08 à Loverval, le 09/08 à  Acoz (balade à vélo), le 23/08 à Sart-Eustache et le 30/08 à Charleroi-Parenville.  Début des balades : 16 h. Réservations par téléphone au 0475 64 95 38 Tarif : 9 € /personne (6 € à partir du 2e enfant). A verser sur  le compte de la Maison du Conte de Charleroi BE36 0688 9551 9181 au plus tard pour le vendredi qui précède la balade, avec la communication : "Dimanche en balade + date de l'événement".

    BALADE PHOTOGRAPHIQUE

    Une balade photographique « en pleine conscience », dédiée à l'Abbaye D'Aulne, mènera les promeneurs de la ferme abbatiale, rue Émile Vandervelde 280 à Gozée, jusqu’aux ruines pour ensuite partir dans les bois. Rendez-vous le 19 juillet à 13h30 dans  la cour de la ferme. Entre 5 et 10 km. Durée : environ : 4h. Pour qui ? Les photographes amateurs et/ou débutants qui veulent se ressourcer grâce à la photographie. Venir avec un appareil photo. Pas de smarphone. Nombre de participants : entre 5 et 10 personnes. Prix : 25 euros/personne (comprend l'entrée aux ruines). Inscription par mail. Happyslowpeople@gmail.com.  0472/44 71 63 - Réservation obligatoire.

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • JUMET Une édition tout à fait inédite de la Madeleine

    madlèneu1.jpg

    "El Mad'lèneû" est en vente, comme au Vî Heigne

    Pour respecter les mesures sanitaires anti Covid-19,  la 640ème Madeleine  sera une édition blanche… mais pas tout à fait ! Outre le fait qu’ils pourront faire le parcours, dimanche, à leur façon,  les marcheurs pourront emporter   un numéro spécial d’« El Mad’lèneû ».

    Succédant depuis janvier au poste de Président des Amis de la Madeleine, à la place de Luc Payen (23 ans dans cette fonction et 50 ans de Madeleine !), Maxime Sempo, nouveau Président de la S.R. « Les Amis de la Madeleine », adresse quelques mots aux clients du Vî Heigne, sur la place Jules Francq.  

    Dans un coin de l’établissement, les Amis vendent un numéro spécial de la revue  « El Madlèneû », disponible au prix de 4 . « Vu son contenu, il va s’arracher ! » pointe Pierre Radermacher, trésorier.        

    A quelques jours de dimanche, le café très prisé des marcheurs sur la place Francq ne connaît pas l’effervescence habituelle de l’avant Madeleine. La raison est simple : le Tour n’aura pas lieu officiellement. Quelques compensations sont tout de même prévues : dès leur l’arrivée, dimanche, sur la place Francq  (à partir de 5 h du matin),  les pèlerins seront  invités à prendre directement le chemin du pèlerinage (compter 21km, 4 bonnes heures de marche).  Les habitants pourront décorer leur maison d’affiches ou d’oriflammes. Mais il n’y aura, non plus, ni tribune,  ni champ de foire, ni variétés sur le podium (seuls quelques concerts isolés seront mis sur pied),… Les cérémonies de remises de médailles ou encore les anniversaires (comme les Tirailleurs sénégalais) seront reportés. 

    sans costume, ni musique ni cheval

    Comme chaque année, la Police locale de Charleroi sera partenaire de ce pèlerinage.  « Le but de notre présence sera évidemment, dans un premier temps,  d’escorter le public afin d’assurer leur sécurité sur l’itinéraire, mais également d’assurer que les mesures décidées par le Conseil National de Sécurité sont respectées » souligne Luc Barbier, Chef Poste Secteur Nord.    

    A noter que les règles d’hygiène, de distanciation sociale et de port du masque restent  prioritaires. Seuls des groupes de 15 personnes maximum sont autorisés.  Attention ! En cas de non-respect, des procès verbaux seront rédigés pour chacun  des membres du groupe, avec à la clé une amende de 250 €.                    

    Le pèlerinage se fera sur les trottoirs en respectant le code de la route.

    En ce qui concerne l’HORECA,  les clients doivent aussi respecter les règles suivantes : un maximum de 15 personnes par table, seules les places assises à table sont autorisées, chaque client doit rester assis  à sa propre table,  aucun service au bar n’est autorisé. Par ailleurs le bourgmestre a pris un arrêté interdisant aux cafés d’ouvrir avant 10 h sur le territoire de la Ville de Charleroi. 

    Il a été aussi confirmé qu’il était interdit de faire le pèlerinage en costume, avec des musiciens ou à cheval. Des règles strictes, mais qui permettront un bon déroulement du Tour.

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Des Madeleine « non autorisées »

    « El Mad’lèneû » contient de petites pépites, comme le texte : «  Les éclipses  de la Madeleine »  écrit par Pierre Arcq sur les Madeleine « non autorisées »  ou clandestines. « Ce sont des épisodes méconnus de la Madeleine » signale l’historien local. «  Le Tour n’a pu reçu l’autorisation de sortir de 1915 à 1917, en 1932 et 1940 et en 1944. Mais des Madlèneûs ont bravé l’interdit : la Madeleine n’a jamais été éclipsée par les événements douloureux qui se sont abattus sur notre pays. Gageons qu’elle sera encore bien présente, au moins dans les cœurs, en cette année 2020 ! ».  Une photo dans la brochure retient aussi toute l’attention : le Cortège de la Madeleine en 1941, remontant la chaussée de Bruxelles. En tête sur son cheval, Marcel Loppes est suivi par l’Etat-major et les Bourgeois de la Jeunesse, le cortège religieux, avec les statues, puis les pèlerins et ensuite les marcheurs en civil.

    madlèneu2.jpg

    Cette photo date de 1941

      « C’est la seule photo connue en temps de guerre » poursuit Pierre Arcq.  « Le gros bâtiment que l'on voit derrière est l'ancien château d'eau de Jumet, qui a été démoli deux ans plus tard (toujours pendant la guerre) pour être remplacé par celui qui existe toujours, mais plus en retrait de la chaussée. Tous les autres bâtiments ont été démolis, il y a quelques années,  pour faire place à la station "Madeleine" des TEC ».

    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Sujets thématiques 0 commentaire
  • CHARLEROI- Halte aux mégots !

    mégots.jpg

    Le bouquiniste Etienne Grandchamps ( Fafouille)  tire la sonnette d'alarme: 

    TOUS LES JOURS: 30 à 40 mégots sont écrasés sur les colonnes classées du Passage de la Bourse, autant par terre. Les colonnes sont noires de suie; Rive Gauche pourchasse les fumeurs. Ils se réfugient dans le Passage de la Bourse. Les sterputs du Passage sont remplis de mégots .puants et suintants d'humidité. Bonjour l'hygiène ! Vecteur de pandémie ! Le Passage de la Bourse est devenu le cendrier de Rive Gauche. Cà me dégoûte, çà m' écoeure, çà me fait vomir. https://www.rtbf.be/info/regions/detail_mesures-contre-la-pollution-a-mons-la-chasse-aux-megots-est-ouverte?id=10542502

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • JAMIOULX- La ferme des 3 Centenaires s'agrandit !

    troiscentenaires5.jpg

    Un bel élevage d'alpagas (Huacayas)

    Depuis son ouverture, il y a deux ans, la ferme des 3 Centenaires ne cesse de grandir et de développer ses activités pédagogiques. Pierre-Xavier Avart et Olivier Fayt y possèdent 11 alpagas, ainsi que des espèces particulières de vaches, moutons, poney,… Des visites guidées sont mises sur pied tous les week-ends.

    troiscentenaires3.JPG

    L'âne du Poitou: un format XXL

    5 hectares de prairies, dont 1 couvert de bois, situés entre l’Eau d’Heure et la forêt de Marbais. Et trois troncs de peupliers noirs d’Amérique, s’élevant fièrement, qui ont donné leur nom au site. Un véritable Eden pour les animaux élevés par Pierre-Xavier Avart et Olivier Fayt !

    Respectivement instituteur à l’Ecole des P’tits Potes à Jumet et commercial, les compagnons consacrent tout leur temps libre à leur micro-ferme,  qu’ils ont inaugurée en octobre 2018, lors d’une Journée Portes Ouvertes.  Suite aux différentes animations proposées, les retours du public ont été énormes, à tel point que les Jameloviens ont acheté une propriété située au bord de la rue d’Andrémont et multiplié par 6 la surface des terrains ! De 4 alpagas de la race Huacayas (originaires des Andes), l’élevage est passé à 11 et bientôt 12 fin août.

    Parmi les autres animaux peu connus, citons des Dexter (mini-vaches),    des Nez-Noirs du Valais (moutons), 1 âne du Poitou (le plus grand de      son espèce), ainsi que des chèvres, poules, daims, poules, canards,…

    troiscentenaires4.JPG

    Des "mini-vaches" 

    la chèvre, une bonne « débroussailleuse » !

    Dès le début, la micro-ferme s’est orientée vers la permaculture.

    « Selon ce concept,  chaque élément doit avoir plusieurs fonctions et associations » expliquent Pierre-Xavier et Olivier. « Chez nous, Les moutons entretiennent les vergers, nettoient le sol des fruits non consommables et dérangent les mulots en détruisant leurs galeries. Ils produisent de surcroît de la laine et de la viande. L’âne et le poney produisent du fumier et peuvent tracter de lourdes charges. La chèvre est une excellente débroussailleuse. Lorsqu’il s’agit de faire le ménage dans un talus ou d’entretenir des zones escarpées, elle est très efficace ! Et nos alpagas ? Ils entretiennent les prairies comme un green de golf, en centralisant leurs excréments à un certain endroit (le fumier est donc facile à récupérer), leur fibre a une valeur supérieure à celle des moutons  et ils sont extrêmement dociles et amicaux (quoiqu’un peu craintifs) avec les enfants ! »  

    IMG_0507.JPG

    A vocation pédagogique, la Ferme des 3 Centenaires organise des stages tout l’été (mais c’est déjà complet ! On peut déjà s’inscrire pour Pâques). Par contre, il est possible de s’inscrire à des visites guidées, les WE. Compter 5 par personne. Pour tous contacts www.les3centenaires.com  ou via la page Facebook. 0496/02 95 91- 0491/90 71 31.

    JEAN-CLAUDE HERIN

    IMG_0494.JPG

    Un véritable Eden pour les animaux 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • VOTEZ POUR LE PLUS BEAU VILLAGE DE WALLONIE

    LE PROJET

    CET ÉTÉ, ÉLISEZ LE PLUS BEAU VILLAGE DE WALLONIE

    GRÂCE À VOS JOURNAUX LA MEUSE, LA NOUVELLE GAZETTE, LA PROVINCE, NORD ECLAIR ET LA CAPITALE.

    Notre Wallonie regorge de villages… tantôt bucoliques, tantôt champêtres ou encore de caractère… qui nous offrent des possibilités de balades et de découvertes insoupçonnées. Nos chefs d’édition vont les mettre à l’honneur et vous les faire découvrir du 4 au 15 juillet prochain, dans l’ensemble de vos éditions et sur votre site www.sudinfo.be

    Nous vous invitons à voter pour votre village préféré parmi les 60 sélectionnés du 4 au 15 juillet !


    VOTEZ
    PROVINCE DU BRABANT WALLON :

    Bousval (4) • Céroux (5) • Ittre (26) • Mélin (34) • Villers-la-Ville (59)

    PROVINCE DU HAINAUT :

    Aubechies (1) • Barbençon (3) • Chaussée-Notre-Dame-Louvignies (7) • Ecaussinnes-Lalaing (13) • Ellezelles (14) • Erbisoeul (15) • Estinnes-au-Val à la place (17) • Feluy (19) • Gougnies (22) • Howardries (25) • Landelies (28) • Mellet (35) • Mont Saint-Aubert (36) • Montbliart (37) • Montignies-Sur-Roc (38) • Ragnies (44) • Saint-Denis (46) • Saint-Symphorien (47) • Sars-la-Bruyère (48) • Steenkerque (51) • Thimougies (53)

    PROVINCE DE LIÈGE :

    Aubin-Neufchâteau (2) • Chokier (8) • Clermont-sur-Berwinne (9) • Dalhem (11) • Deigné (12) • Fontin (20) • Forêt-Village (21) • Harzé (23) • Hayen (24) • Lanaye (27) • Les Waleffes (30) • Limbourg (31) • My (39) • Olne (41) • Pitet (43) • Sart (49) • Soiron (50) • Strivay (52) • Vervoz (57) • Villers-le-Temple (60)

    PROVINCE DU LUXEMBOURG :

    Chassepierre (6) • Ny (40) • Our (42) • Rochehaut (45) • Torgny (55)

    PROVINCE DE NAMUR :

    Crupet (10) • Ermeton-sur-Biert (16) • Falaën (18) • Lavaux-Sainte-Anne (29) • Maredret (32) • Matagne-la-Petite (33) • Thon-Samson (54) • Treignes (56) • Vierves-sur-Viroin (58)

     Notre ambassadeur: Stéphane Bern.

    stephane_bern.jpg

    Quand nous lui avons demandé s’il voulait bien être notre ambassadeur pour l’élection, cet été, du plus beau village de Wallonie, Stéphane Bern a répondu: «Pourquoi pas!» Il faut dire que l’animateur en sait quelque chose sur ce qu’est un beau village! Cela fait neuf ans qu’il présente l’émission «Le village préféré des Français». Une version qui revient à l’antenne en ce mois de juin. Selon Stéphane Bern, un « beau village » doit réunir plusieurs critères: la beauté, le charme, son authenticité, sa richesse patrimoniale et la convivialité. Un village dépend de sa population, des associations qu’il peut y avoir: ça aussi, c’est une richesse. Il faut qu’il ait une histoire à raconter avec un petit ou un grand «h »…

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • ANCRE- Tous les spectateurs masqués, ce samedi, lors d'une soirée Flamenco !

    masquestheatre1.jpg

    Le port des masques est à présent obligatoire 

    masquestheatre2.jpg

    photos: J.C.Hérin

    Lors de la dernière représentation, samedi soir, du spectacle flamenco « Lorca », en compagnie du chanteur carolo Esteban Murillo, du danseur Federico Ordoñez et du guitariste Anthony Carruba, tous les spectateurs  dans la salle (pour des raisons météorologiques, les jardins n’ont pu être utilisés) étaient dans l’obligation de porter un masque.

    masquestheatre3.JPG

    Le trio Esteban- Federico- Anthony   photo: J.C.Hérin

    « Nous respectons à la lettre les récentes mesures sanitaires en lien avec la Covid-19 » signalait le directeur Jean-Michel Van den Eyden, directeur et collaborateur artistique  à la mise en scène du spectacle. « De plus, nous avons étalé les prestations sur 4 jours,  en n’acceptant que 40 personnes par représentation. Des sièges vides étaient laissés entre les spectateurs ».

    masquestheatre4.jpg

    Jean-Michel Van den Eyden   photo: David Fratta 

    « Lorca » marquait  la fin des spectacles de la saison 2020-2021. La programmation de la prochaine saison sera en ligne dès la mi-août. Les 26 et 27 septembre, ouverture de saison « sauvage », placée sous le signe de la fête et de la découverte théâtrale ! www.ancre.beinfo@ancre.be   J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • BANDE DESSINEE- "Putain de chat": les chats sont de véritables petits monstres !

    chat2.jpg

    lapuss5.jpg

    Le tome 6 de « Putain de chat » vient de paraître aux éditions Kennes. Le dessinateur carolo Lapuss’ sort les griffes et nous révèle toute(s) la (les) vérité(s) sur nos petits félins domestiques. Rencontre.

    -La série « Putain de chat » part-elle d’une expérience malheureuse avec des chats ?

    Oui et non. J’ai des chats depuis très longtemps, mais pour tout avouer,  cela s’est bien passé avec chacun d’entre eux. Le fait est que ces animaux de l’enfer ont beaucoup de techniques pour essayer de dominer, voire éliminer l’humain et il faut néanmoins rester sur ses gardes.

    chat3.jpg

    -En possédez-vous ? Chamaillou, Grisbi, Nacho, Cléo,… sont-ils des chats que vous connaissez ?

    Grisbi, Nacho et Cléo sont effectivement des chats que j’ai eus. Moustique également, qui était le héros des premiers volumes. Malheureusement, il ne me reste aujourd’hui plus que la petite Cléo. Chamaillou, par contre, est purement inventé, même s’il fait partie de mes personnages préférés.

    -Où trouvez-vous votre inspiration ? Vous fixez-vous des limites dans l’humour ?

    La réponse la plus classique est dans la vie quotidienne. Je crois qu’on y trouve suffisamment de surréalisme pour fournir des idées. Par contre, j’essaie d’éviter la politique et la religion, ça ne m’amuse pas forcément et plutôt que de mal en parler, je préfère ne pas en parler du tout.

    chat5.jpg

     -Cette BD est résolument moderne…

    Oui, elle est tout à fait dans l’air du temps. Le format carré, pas très courant, a toujours été celui des réseaux avec une lecture qui se veut rapide et facile. D’ailleurs avant d’être imprimée sur papier, j’alimentais surtout ma page Facebook, ce qui m’a permis de créer une belle communauté, constituée de beaucoup de propriétaires  de chats mais pas seulement. Aujourd’hui c’est un bon moyen de communication, surtout sur Instagram.

    chat4.jpg

    -D’autres sorties prévues ?

    « Footeux » a dû être reporté,  étant donné le report de la Coupe d’Europe, il sortira l’année prochaine vers le mois de juin. Les trois tomes sur la vie parentale : « In vitro veritas », « Alea gesta est » et « Ma vie de papa » sont sortis il y a quelques années, et sont dans la même veine que « Putain de Chat », mais moins grossiers forcément. « Un putain de conte de putain de chat »  sera publié au mois d’août, co-écrit avec mon ami Tartuff. Ce sera un format différent, un conte pour adultes et jeunes ados.

    Putain de chat, tome 6, 8 €. Kennes Edition. Facebook.com/putaindechatlapuss

    PROPOS RECUEILLIS PAR JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire