Sudinfo Charleroi - Page 2

  • CHARLEROI- Expo: Maison du Hainaut: quand les femmes dessinent...

    afsar1.JPG

    L’exposition : « Femmes qui dessinent » est une conversation illustrée entre Diana Afsar et Diane Delafontaine, deux plasticiennes.

    afsar2.JPG

    Comment une personne dite « extra-ordinaire » transmet-elle ses impressions, voire ses émotions, à travers la peinture ? Diana Afsar dessine au CREAHM (CREAtivité et Handicap Mental) à Bruxelles. Le travail de cette artiste est avant tout figuratif. Ses personnages, truculents, sont de plain-pied dans la réalité. Diana s’inspire de people ou de têtes couronnées, notamment de la famille royale d’Angleterre.

    « Diana Afsar semble faire glisser les pointes de ses crayons sans résistance et donne à son dessin une dynamique très expressive. La composition se permet de remplir très souvent, toute la grande feuille: c’est qu’il lui faut de la place pour réécrire l’Histoire à sa manière ! » souligne Sophie Vincent, coordinatrice des expositions. 

    L’autre artiste, Diane Delafontaine, plasticienne intimiste, joue à contourner/détourner les messages existentiels et n’oublie pas de s’interroger : « Qu’est ce que la vérité, qu’est ce que l’illusion ?

    « En plus, ajouter un bout de nature, par- ci par- là, ça lui plaît ! Elle s’y retrouve comme ça avec le Monde !» poursuit Sophie Vincent. A voir jusqu’au 16 août 2018, du lundi au vendredi    de 8h à 12h et de 13h à 16h à la Maison du Hainaut, 20, Quai Arthur Rimbaud à Charleroi. 071/64 10 61. Sophie.vincent@hainaut.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Cortège déjanté du doigt d'Alzon !

    alzon.JPG

    Les 4 fondateurs du Doigt d'Alzon entourent les trois Français

    L’Escorte du Doigt d’Alzon Internationale (la JEDAÏ) est bien dans l’esprit du surréalisme à la belge. Le joyeux cortège démarrait, samedi, de la place de la Digue pour un tour à la Ville Basse.

    alzon11.JPG

    Il n’est jamais trop tard pour participer à L’Escorte (ne dites plus procession, pour ne pas choquer les puristes) du doigt d’Alzon. Un exemple ? Ce n’est que le vendredi, peu avant minuit, que Victor et Etienne de Lille, stagiaires à la SONACA, et Martin, leur copain breton, se sont inscrits aux festivités, en discutant avec Vincent Collin, patron de l’établissement du Nophil.            

    Samedi, lors des festivités, les jeunes Français étaient habillés en marinière et portaient béret et baguette sous le bras ! Un cliché qui vaut bien celui de nos moules/frites ! En début d’après-midi, les joyeux drilles étaient environ 200 à former le cortège sur la place de la Digue.

    Parmi les zozos, on trouvait Don Camillo et Peppone, des membres de la fanfare bidon, la troupe des fabuleux majorets du Doigt d’Alzon, un groupe important de pirates de la Sambre, un clan des Siciliens,… Un nouveau groupe faisait son apparition : les Nonnes de Charleroi Nord (formées d’animatrices de l’ASBL Consoude) et de Blandine de Livre ou Verre. « Si nous sommes habillées en religieuses, c’est que nous occupons un ancien couvent » signalaient Estelle et Emilie, animatrices.

    alzon5.JPG

    Les nonnes de Charleroi Nord avec Babette Jandrain

    fête de la multi-culturalité

    Parmi les reliques, on comptait celle du doigt d’Alzon ( qui provient de la statue du doigt du Révérend Père Emmanuel d’Alzon au Collège du Saint-Michel à Gosselies ), ainsi que les restes d’une certaine trancheuse (de doigt), d’un lit alzonien dont la valeur historique est inestimable, d’une mystérieuse couscoussière (il est mondialement connu que le Révérend Père d’Azon se nourrissait exclusivement de couscous !), d’un très long doigt gisant, d’une trompette sortant de l’ordinaire,…

    13 commerçants de la ville Basse ont charitablement accepté d’accueillir l’Escorte au travers des rues de Dampremy, du boulevard Tirou, de la rue de Marcinelle, de la place Verte, des Quais et du passage de la Bourse. « Cette fête est aussi celle de la multi-culturalité » précisait Dominique Cabiaux, très sérieux historiographe de la société. « La présence de la géante Julia ( de l’Eden) parmi nous rappelle que nous avons toujours été une terre d’accueil. Un message que les électeurs du Nord du Pays semblent avoir oublié ». JEAN-CLAUDE HERIN

    alzon4.JPG

    Les pirates étaient aussi bien présents

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCHIENNE-AU-PONT- Rockerill: Clin d'oeil à Hitchcock

    festival1.JPG

    La scène culte de Psychose rejouée !

    Le meurtre de Marion Crane (Janet Leigh), sous la douche, dans "Psychose" d’Alfred Hitchcock est encore dans toutes les mémoires. Accompagnée d’instruments classiques, cette scène culte du cinéma était projetée, vendredi, au Rockerill, lors d’une soirée qui se déroulait dans le cadre de la tournée des Festivals de Wallonie.

    Au programme : - Sphere Trio, percussions : M. Charue / Cie Kahlua / T. De Mey / M. Ford, - Sarah Defrise : L. Berio / J. Cage / K. Berberian, - Down the rabbit hole : A. Schubert / F Verrières.

    Une triple soirée pour découvrir une autre facette de la « grande » musique, celle des 20ème et 21ème siècles. Ces groupes se succédaient dans les forges et la grande salle pour donner à voir et entendre des œuvres ludiques, intrépides, joyeuses et/ou intrigantes, mêlant jeu théâtral, improvisation et vidéo… J.C.HERIN

    festival2.JPG

    Musique classique au Rockerill

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • SAINT ROCH A CHATELET: Le soleil a chauffé !

    noa4.JPG

    Décidément, la météo est au centre de tous les discussions des Marches de l’Entre-Sambre- et-Meuse. S’il pleuvait à seaux à Thuin, par contre, le soleil brillait de mille feux à Châtelet. «  Ca va chauffer à l’intérieur de nos habits et sous nos bonnets d’ours ! » lançait un des 750 marcheurs du 1er Empire.        

    noa3.JPG

    La marche commençait, dimanche matin, par la remise du drapeau par l’Etat-Major au porte-drapeau du bataillon et se terminait, en début de soirée, par la rentrée solennelle à la place Saint-Roch.

    Le cortège se composait de 8 compagnies adultes, de la Jeune Compagnie, et de la Marche Saint-Eloi, une des plus anciennes sociétés de musique de Châtelet.

    Cette année, les Chasseurs fêtaient leur 40ème anniversaire. Autre événement : après 12 ans de marche, Noa (14 ans), petit-fils d’Emile Louche, Colonel de la Marche, devenait le nouveau Colonel de la Jeune Marche !

    noa.JPG

    Noa et son grand-père Emile

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • PREMIERE ETAPE POUR L'INSTALLATION DU WI-FI URBAIN A CHARLEROI

    wifi.png

    En tant qu’Echevin du Développement numérique, Eric Goffart a proposé au Conseil Communal de ce soir d’approuver le dossier relatif à la fourniture, au déploiement et à la gestion du Wi-Fi urbain avec accès gratuit à l’Internet public.

    "L’installation du Wi-Fi urbain pose la première pierre du Charleroi numérique de demain. Etudiant.e.s, personnes touchées par la fracture numérique, visiteur.euse.s de notre métropole ou travailleur.euse.s, il est primordial d’offrir aux Carolos un outil performant leur permettant de bénéficier d’une connexion efficace. Que ce soit pour des raisons professionnelles, de loisirs ou simplement pour rechercher un endroit où dîner, ce dispositif apporte une véritable plus-value à l’attractivité de la Ville (commerces, tourisme, mobilité, hébergement…).

    Ce dispositif va permettre aux citoyen.ne.s d’accéder à l’Internet en divers endroits de la ville : Hôtel de ville de Charleroi et Maisons citoyennes, nouveau campus, Place de la Digue, quai de la Rive gauche, place Buisset et Parc reine Astrid. La Ville de Charleroi se donne, via ce marché, la possibilité de couvrir d’autres sites comme la Place Verte Charleroi, le quai de la Rive droite et le Centre culturel l’Eden.

    Dans une logique à plus long terme, il s’agit d’une opération qui s’inscrit dans une volonté politique de faire de Charleroi une Smart city, une ville intelligente, durable et au service du citoyen, à l’horizon 2024" précise Eric Goffart.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • LODELINSART- Jusqu'au 9 juin au Petit Théâtre de la Ruelle: comment passer des vacances pourries?

    béret.jpg

    l'amitié va vite se transformer en règlements de comptes...

    Le séjour dans le sud de la France que vont passer trois couples d’amis sera tout, sauf paradisiaque. Petit mode d’emploi pour passer des vacances pourries avec la troupe des Molières et Mocassins !

    Pas toujours facile d’accorder ses violons quand on cohabite pendant les vacances ! Trois couples d'amis : Xavier et Martine, Alain et Mireille, ainsi que Luc et Véronique vont l’apprendre à leurs dépens. Les estivants décident de louer une maison ensemble dans le sud de la France, pour deux semaines. 

    Si, au départ, les caractères s’accordent assez bien, très vite l’expérience va tourner au vinaigre. Les visites imposées au musée du napperon (parce qu’il  n’y a rien d’autre à voir dans la région!), les yaourts périmés dans le frigo qu’il faut se dépêcher de consommer, les chambres et les dépenses à se répartir, un chien euthanasié après avoir été heurté par une voiture,… vont devenir de réelles pommes de discorde.

    Dans ces situations, la promiscuité va devenir inévitable. Les uns commencent à chuchoter et à fantasmer, les autres à casser du sucre sur leurs amis dans l'intimité d’une chambre à coucher, ce qui donne lieu à des scènes assez cocasses !

    008.JPG

    comment vivre avec une femme aussi radine ?

    003.JPG

    confidences sur l'oreiller

    l’heure du bilan à table

    Si, dans la première partie du spectacle, les couples défilent un à un, livrant leurs impressions et leurs médisances, dans la seconde partie, l’heure est au rassemblement des convives autour d’un repas sur la terrasse et aux règlements de compte.

    Les esprits s’échauffent rapidement. La moindre parole mal placée peut devenir rapidement explosive ! Et si toutes ces tensions pouvaient s’aplanir par une séance de thérapie sensorielle collective ?

    011.JPG

    Et si une séance de thérapie sensorielle pouvait les rapprocher ?

    Une comédie sympathique et rafraîchissante qui rappellera à certains spectateurs des situations (et tensions) vécues pendant les vacances ! JC Hérin

    « Le béret de la tortue » de Jean Dell et Gérard Sibleyras est à voir jusqu’au 9 juin, le je/ve/sa à 20h et di/16h au Petit Théâtre de la Ruelle à Lodelinsart, place Ed.Gilles. Mise en scène de Victor Scheffer. Avec Jacques Delmeire,  Salvatore Vullo, Valérie D’Hane, Erika Blommaert, Maïté Saint Hubert, Serge Siraux. Prix : 16 à 9 €. Infos et réservations : 0474/388 032.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • TEMPS DANSES URBAINES- Spectacle le 23 juin

    Temps Danses Urbaines asbl, école de danse urbaine à Gilly mais pas que, organise sa deuxième édition de la District East Party - rencontres citoyennes urbaines le dimanche 23 juin de 13h à 18h, Place Try Royelle.

     
    Un événement festif qui rassemble les citoyens du District Est, parce que oui, ça bouge aussi à Gilly ! L'occasion de découvrir la culture urbaine, mais aussi les différents acteurs socioculturels et sportifs du District Est. Une brocante est également organisée pour l'occasion.
    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHARLEROI- WE italien sur la place Verte

    pouilles1.JPG

    De gauche à droite : Sergio Scalzo, directeur du Novotel ; Vito Sante Cecere, sommelier, Franco Cazzetta, président de l’association Pugliese de Charleroi, Mariano D’Onghia, grand chef des Pouilles et Daniele Di Franzo, représentant des Pouilles.

    Le WE Italien a piqué la curiosité de 20 000 visiteurs sur la place Verte. Toute la Botte était mise à l’honneur à travers la gastronomie, la culture, le sport,… Les Pouilles y tenaient le stand d’honneur dans l’Apulian Village.

    pouilles3.JPG

    pouilles2.JPG

    dégustation de mozzarella et burrata

    La place Verte, ce week-end, a attiré bon nombre d’Italiens, mais pas seulement… Beaucoup de communautés (belge et étrangères) ont tissé des liens particuliers avec l’Italie et leurs habitants.

    Toutes les régions de la Botte étaient représentées lors du Week-end, avec, cette année, un focus sur les Pouilles. Dans le grand Charleroi résident quelque 6000 Italiens qui en sont originaires. Des facilités sont offertes aux Carolos pour s’y rendre : depuis l’aéroport de Gosselies, il est possible d’aller à Bari ou Brindisi. Chaque année, le talon de la Botte attire 20 millions de touristes, dont de nombreux Belges. 

    Franco Cazzetta, président de l’association Pugliese de Charleroi et vice-président d’Eventi Italiani, association qui organise depuis 9 ans les festivités à Charleroi, ne cachait pas sa joie de voir tant de monde réuni sur les trois jours, et de voir sa région mise en avant: « De mon enfance passée à Ginosa dans les Pouilles, avant d’arriver en Belgique en 1963 ( mon père travaillait à Hainaut Sambre ), je garde de très bons souvenirs : la mer à 15 km, les plages de sable fin, la chaleur des habitants,… Régulièrement, je rends visite à mes oncles, mes tantes et mes cousins ».

    dégustation de burrata et mozzarella

    Au stand de l’Apulian Village (Village des Pouilles), Matteo Capozzi, jeune homme qui venait tout droit de Gioia del Colle, ville métropolitaine de Bari, faisait une démonstration avec la mozzarella : il travaillait à la main le lait caillé et formait un ruban de pâte qu’il étirait et nouait. Il faisait également goûter la burrata, fromage italien fait à partir de mozzarella, avec un cœur crémeux, ainsi que les orecchiette, pâtes alimentaires en forme de petites oreilles.  

    Toute une délégation est venue directement d’Italie : Daniele Di Franzo, représentant des Pouilles en Italie, Mariano A.D’Onghia, grand chef italien, ainsi que 8 étudiants des écoles hôtelières de Castellana et de Castellaneta. Des groupes musicaux animaient la place, comme « Il Grupo di Ricerca popolare de Ginosa » qui a recueilli beaucoup de succès.

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Défilé de Vespas et autres animations

    Organisée avec le Consulat Général d’Italie de Charleroi, la Fête Italienne s'installait durant trois jours sur la Place Verte, ainsi que dans le Complexe Rive Gauche, où le public pouvait partit en Italie, le temps d’une photo.                            

    De nombreuses animations ponctuaient les festivités : hymne national, ambiance musicale, concerts, danse, conférences au Novotel, film à Quai 10, présence d’artistes et groupes locaux comme le musicien Toni Coscia ou Temps Danses Urbaines, défilé de voitures de la « Scuderia Belgio ».

    pouilles7.JPG

    De bons produits italiens

    pouilles6.JPG

    On retiendra aussi le défilé du symbole italien à deux roues, la « Vespa » du Vespa club de Charleroi. Samedi après, 45 Vespas du club se mélangeaient au cortège de l’Escorte du Doigt d’Alzon sur la place de la Digue. Ce club, présidé par Alberto Genovese, a été fondé en 1958 et, après quelques années d’arrêt, repris en 2008. Cette année, le rallye national du club aura lieu le 18 août. J.C.HERIN

    pouilles4.JPG

    Toni Coscia, musicien carolo

    pouilles5.JPG

    Concentration de vespas

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Sport/terrils au Bois du Cazier: Comme si le poisson mordait...

    peche1.JPG

    Une simulation de pêche à la ligne venait s’ajouter à une vingtaine d’activités proposées, ce week-end, au Bois du Cazier, dans le cadre de « Sport Terrils pour tous ».

    peche2.JPG

    Le simulateur de pêche à la ligne

    Lors de cette 8ème édition de « Sport Terrils pour tous », le soleil dardait généreusement ses rayons sur le Bois du Cazier (on ne s’en plaindra pas au vu de la météo de ces derniers jours), pour le plus grand bonheur des familles. Dans ce cadre vert, les terrils devenaient, tout le week-end, un formidable terrain de jeux. Et tout était gratuit.

    Muni d’un plan, le public peut choisir une activité sportive, d’agilité et d’audace de son choix : spéléo-Box, accrobranche, balades en poney, badminton, escalade, grimpes d’arbres, orientation,…

    peche5.JPG

    le death ride

    A tester absolument: le death ride (tyrolienne) à partir des chevalements, qui procure toujours des sensations fortes. L’école de Pêche Itinérante de Namur est invitée pour la première fois. Dans le stand, une canne à pêche est reliée à une poulie et à un PC. 

    peche3.JPG

    Grâce à ce système, les participants ont l’impression qu’ils pêchent réellement des poissons. Les prises varient en force et en intensité selon la taille et la force du poisson. « Celui qui tire le plus est assurément le silure ! »fait remarquer Aland Duray, animateur. Cette école propose aussi des activités de sensibilisation au respect des milieux aquatiques, des initiations aux différentes techniques de pêche, des teams building,… Chaque année, elle participe au salon de la pêche à la mouche d’Aiseau. JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • APERO DES QUAIS: 4ème saison !

    quais3.JPG

    Franck aux platines

    quais2.JPG

    quais1.JPG

                       au centre de la photo : Sofiane Salamat et Julien Warrand, fondateurs

    Voici tout juste quatre ans, les Apéros des Quais prenaient leurs quartiers,   de façon éphémère, le long de la Sambre. Mercredi, plus de 1000 personnes participaient au troisième événement de la saison pour une édition spéciale Nostalgie. Rencontre avec Julien Warrand ( 36 ans), fondateur.

    - Julien, les Apéros attirent toujours autant de monde…

    J.W. : Oui, c’est un succès renouvelé, que nous devons aussi à nos nombreux bénévoles. Le public (de 7 à 77 ans !) est fidèle à ce rendez-vous que nous fixons pour 10 dates de mai à septembre. Et parmi le public, il n’y a pas que des Carolos. Nous attirons aussi des gens de Gerpinnes, Mons, Namur, Liège,… et même des Français ! Nous comptons 50 000 personnes depuis sa création ! La revue Flair nous a classés 2èmeApéro éphémère de Wallonie-Bruxelles, après celui de Liège et devant Boeremet.

    -Quelle était vraiment le concept de départ ?

    J.W. En mai 2016, Sofiane Salamat et moi-même avons eu l’idée de mettre en valeur les quais récemment aménagés. La belle vue sur la Sambre et la proximité du parc des bus près de la gare étaient aussi des atouts de taille. Cette année-là, le Boulevard Tirou était en plein chantier pour la construction de Rive Gauche. Charleroi était en pleine mutation, et nous voulions nous inscrire dans ce renouveau.

    -Un objectif est aussi de mettre en avant les initiatives et partenaires locaux.

    J.W. Exactement. Nous mettons à l’honneur des artistes de la région, comme le DJ Franck (et bien d’autres encore), ou encore des établissements comme Rive Gauche, la Manufacture Urbaine, dont le suis le gérant (pour l’Atelier) ou TShirt Mania. Nous travaillons aussi avec l’hôtel Van der Valk ( Charleroi Airport) à Gosselies pour les nuitées. Les Apéros se terminent vers 22 heures pour faire vivre le commerce local (bars, restaurants, hôtels),…

    -Le but n’est-il que commercial ?

    J.W. Nous avons aussi une vocation sociale et culturelle! A chaque édition, nous soutenons des associations qui luttent contre la précarité (ASBL Formidable) ou qui favorisent l’intégration (Carolo Moussem). Nous agissons, quand l’occasion se présente, dans l’urgence. Par exemple, cette fois-ci, en soutenant financièrement le club de rugby « Black Star » à Jumet, dont la buvette vient d’être incendiée. Lors de nos Apéros, nous organisons aussi des animations grimages, clowns, sculptures de ballons,…

    -Et, cette année, les Apéros se déplacent à la place de la Digue, pour les Quartiers d’été.

    J.W. Ce sera le 24 juillet, qu’on se le dise. La Ville de Charleroi, qui a repris l’organisation des Quartiers d’été, ainsi que l’Intercommunale TIBI,nous aident, depuis le début de l’aventure, dans l’organisation des Apéros Urbains. Notre nouvelle échevine des Fêtes, Babette Jandrain, a bien repris le flambeau ! Propos recueillis par J.C.Hérin

    quais4.JPG

    Un millier de personnes, mercredi, dont Laure, Emilie, Géraldine,... ( à gauche sur la photo )

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • COUPS DE COEUR POUR LE WEEK-END

    géry.jpg

    L'église Saint-Géry

    Beaucoup de sorties indoor et en plein air sont programmées, ce week-end. Détentes et loisirs à 1 mois des grandes vacances !

    Concert

    Pour la seconde année, le Rockerill, rue de la Providence, 136 à Marchienne-au Pont, accueille une soirée de musique classique organisée conjointement avec les Festivals de Wallonie ! Une triple soirée pour découvrir une autre facette de la « grande » musique, celle des 20e et 21e siècles. Trois groupes se succèderont dans les forges et la salle du Rockerill pour vous donner à voir et entendre des oeuvres ludiques, intrépides, joyeuses et/ou intrigantes, mêlant jeu théâtral, improvisation et vidéo… Le 31 mai. Accueil à 20h. Prix : 5,50 €. Infos: 071/70 20 19.

    Patrimoine

    Pourquoi ne pas (re)découvrir son patrimoine, en visitant l’église Saint-Géry à Bouffioulx ? Celle-ci fait partie du demi-millier d’églises de Belgique, du Luxembourg, du Nord et de l’Est de la France qui, ce week-end-là, ouvriront leurs portes dans le cadre des Journées Eglises ouvertes. La première mention écrite de l’église Saint-Géry remonte au XVIIe siècle, mais son origine est bien plus ancienne. La société d’histoire Le Vieux Châtelet apportera sa précieuse contribution en évoquant l’évolution des quartiers de Bouffioulx. Eglise Saint-Géry, place des Martyrs 8, à Bouffioulx. Les samedi 1er et dimanche 2 juin, de 10 à 13 h et de 14 à 18 h. Entrée libre. Contacts : Andrée Cowez 071 40 15 42     0497 48 79 94  

    Animations

    La Confrérie du doigt d’Alzon organise son escorte annuelle qui s’élance, le 1er juin, à 13h30 de la place de la Digue à Charleroi. Cette Confrérie est encadrée par de nombreux et joyeux moines et nonnettes issus de différentes congrégations, de la géante Julia (du Centre culturel l’Eden) accompagnée de ses danseuses, de la fanfare bidon, des fabuleux majorets, de pirates,… 0495/ 55 75 52 Page Facebook.

    Familles/sports

    "Sport terrils pour tous" revient pour sa 8ème édition ! Les 1er et 2 juin prochains, le Bois du Cazier proposera son événement sportif, convivial et gratuit sur les 25 hectares de son domaine boisé. Ayant attiré plus de 3.500 personnes l’année dernière, "Sport terrils pour tous" présentera plus d’une vingtaine de sports adaptés à tous les âges et tous les genres. L’occasion de passer un bon moment en famille ou entre amis dans un cadre unique. Parmi les activités proposées : Death Ride du haut du chevalement ou du terril, escalade, le grimpe d’arbres, tir à l'arc, le Slack Line, street soccer, “Boot Camp” et bien d’autres… Nouveauté cette année, une activité cirque aérien (avec trapèzes, cerceaux…) et monocycles par Cirk'enciel. Gratuit

    Festivités

    Le 2 juin, c’est le jour de la Fête Nationale Italienne. A cette occasion, des festivités sont organisées, non plus à Montignies-sur-Sambre, mais à la Place Verte de Charleroi, les 31 mai, 1er et 2 juin. La grosse foule y est attendue ! Entrée gratuite. On y trouvera des stands de différentes régions d'Italie et cette année, particulièrement de la Pouille, défilé de voitures italiennes, vespa, masques vénitiennes, danses, concert et chants. Entrée gratuite.

    JEAN-CLAUDE HERIN

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • SOCIETE- Le Triangle, résidence familiale, ouvrait ses portes

    023.JPG

    Au cours de la Journée des Voisins, le public a pu visiter les locaux du Triangle. Une ASBL qui pourrait encore améliorer ses services.

    Installée dans l’ancienne maison des Bateliers, au 28, rue du Beau Site, à Mont-sur-Marchienne, l’ASBL Le Triangle œuvre depuis 25 ans à l’accueil des personnes et des familles en difficultés de logement.

    Une maison d’accueil pour familles a été crée en fin 1993 et agréée le 1er juillet 1994. On y compte 13 chambres et 9 cuisines. Un abri de nuit a été ouvert le 1er juillet 2001, accueillant familles, couples et femmes isolées. En 2018, cet abri accueillait 366 personnes, soit une hausse de 15% par rapport à 2017. Un centre de jour « Transi-toi » s’est ouvert fin novembre 2017, en semaine (pas encore le week-end) pour accueillir les familles (au sens large) et les femmes enceintes, en couple ou isolées. En 2018, 59 familles ont fréquenté ce centre.

    024.JPG

    Lors de la Fête des Voisins, une tonnelle était installée dans le jardin, favorisant les rencontres entre riverains, membres du personnel (une petite vingtaine en tout) et les occupants. Une visite guidée du bâtiment était aussi organisée dans les locaux ( chambres, salle de réunion, espaces de rencontres,…).

    « De nouveaux projets sont en cours pour améliorer l’accueil» expliquait Bernard Gailly, directeur.

    « Nous souhaitons permettre à la maison d’accueil d’avoir son logement intégré unifié, à chaque famille de disposer d’un logement familial    et individuel tout en gardant les locaux d’activités et d’épanouissement collectifs ( salle de la parentalité, cuisine collective, salon éducatif) et faire en sorte, pour l’abri de nuit, que chaque personne et chaque famille disposent d’un coin de repos personnel ». Les dons ( vêtements, livres, nourriture,… ) sont toujours les bienvenus. triangle.dir.vdw@skynet.be. 071 43 80 06.  JC HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • THUILLIES- Cavalcade de printemps

    gillesthuillies1.JPG

    gillesthuillies2.JPG

    Alors qu’ils se passaient l’anneau au doigt, samedi, Emmanuelle et Audrey fêtaient aussi l’heureux événement, dimanche, en compagnie des gilles de Thuillies, lors de la Cavalcade de printemps. Même le tracteur en tête de cortège était décoré pour la circonstance. Les festivités commençaient en début d’après-midi par la formation du groupe à la Ferme Laduron et se poursuivaient par un concert de cornemuse et par le rondeau sur la place communale. Lundi avait lieu le brûlage des bosses dans la cour du centre culturel. Cette 45ème édition rassemblait une quarantaine de gilles ainsi que des paysannes. Les membres de la société ont fait parler d’eux en allant voter… en tenue de gille !

    gillesthuillies3.JPG

    gillesthuliies4.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Cirk'En ciel au chevet de la Terre

    gaia4.JPG

    Pour son deuxième spectacle de la saison 18-19, la Compagnie Cirk’En Ciel présentait, à l’Espace 6001 de la Cité Parc, « Gaïa », une création centrée sur la Terre et sur son avenir.

    gaia2.JPG

    Le message : si l’Homme a dégradé fortement l’environnement ( certaines scènes sont très sombres, voire apocalyptiques), il n’est pas trop tard pour retrouver le chemin vers l’Harmonie. Bravo à Caroline Pitot et à toute sa troupe pour autant de créativité dans la mise en scène et le placement des jeunes et des adultes.

    gaia3.JPG

    Cirque aérien ( cordes, voiles, tissus,…),  jeux de lumières, chorégraphies, musiques modernes très rythmées (à tendance « tribale » pour la majorité),… ont ponctué le tout.                    

    Un petit bémol ? On attend plus de mixité. Hugo Hallet a livré, comme à son habitude, une prestation époustouflante, se déplaçant de liane en liane tel Tarzan, mais où étaient les autres garçons ? JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Fête des Voisins à Marcinelle Villette !

    saucisses1.JPG

    Dimanche, les membres du Comité de quartier du Bierchamp mettaient sur pied la Journée des Voisins dans le parc. Barbecue, brocante, démonstrations de premiers soins, jeux gonflables pour enfants,... étaient au programme.

    saucisses2.JPG

    Le quartier du Bierchamp était en fête

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire