Cultures - Evénements

  • LES RIBOULDINGUES, COMPAGNIE LAUREATE DE LA COUPE DU GRPA

    knock1.jpg

    Toute l'équipe autour de Jacques Dutrifoy ( Knock )

    Les gens bien portants sont des malades qui s’ignorent", telle est la déclaration du docteur Knock dans la célèbre pièce de théâtre de Jules Romain "Knock ou le triomphe de la médecine" adaptée en wallon par Christiane Malherbe et interprétée par la Cie Riboul'Dingues à la Ruche Théâtre de Marcinelle en octobre dernier.

    Cette pièce "El triomfe d'èle med'cine" a permis à la Cie Riboul'Dingues d'être désignée lauréate du 82ème GRPA (Grand prix du Roi Albert 1er) par un jury chargé de visionner les 8 spectacles en compétition. Il s'agit de la plus belle reconnaissance dans le théâtre wallon. 

    Cette Cie théâtrale qui se voit ainsi récompensée rassemble des figures connues du théâtre wallon carolo, comme Pascal Heringer, Jacques Dutrifoy ou encore Alicia Monard et aura donc le plaisir de présenter son spectacle au Théâtre Trianon à Liège le samedi 1 juin à l'occasion d'une séance de gala en présence du représentant du Roi. 

    Comme dans toute bonne compétition, ils seront accompagnés de supporters qui feront le déplacement en car. Une de nos équipes les a suivis du départ de Charleroi à la remise de la Coupe sur la scène du Tria

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COUILLET- Parc en fête: Animations perturbées par la pluie...

    parc8.JPG

    Le kicker humain... sous la pluie !

    Pour la première fois, le parc communal de Couillet recevait, dimanche, une structure gonflable pour des parties de « baby foot ( ou kicker) humain ».

    Attachées à des barres qui peuvent coulisser et se déplacer latéralement uniquement, 2 équipes de 6 personnes s’affrontaient. Malheureusement, la pluie s’est invitée aux festivités, perturbant l’organisation des rencontres.

    Heureusement que les « Tchanteus de Ducasse », avec leur récital de chansons en wallon, étaient là pour réchauffer les cœurs !

    parc10.JPG

    parc9.JPG

    Et puis, il était toujours possible de s’abriter sous le chapiteau pour boire un bon verre…

    parc11.JPG

    Un bon verre sous le chapiteau !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • FLEURUS: Nuit du blues: toutes les pensées allaient à Michel Roccetti

    blues1.JPG

    Michel Roccetti, fondateur de la Nuit du Blues, était encore dans toutes les mémoires, samedi, sur le site de l’Ancienne abbaye de Soleimont.  Une belle affiche, cette année encore, avec une programmation d’un blues très éclectique.

    blues2.JPG

    Sébastien Hogge Quartet

    Cette 23ème édition de la Nuit du blues, qui se tenait sur le terrain de jeu de Circomédie, a failli ne pas voir le jour…. En cause, le décès accidentel (noyade ?) en Tunisie de Michel Roccetti, en décembre 2018.

    Fabrice Hermans, directeur du Centre culturel de Fleurus et coordinateur depuis la 2ème édition, s’en souvient avec émotion. « Michel était un homme jovial, le cœur sur la main, un militant de gauche aussi. C’était un réel plaisir de travailler avec lui » souligne son ami depuis plus de trente ans. « Quand Michel a lancé ce festival, il était éducateur à l’Ecole Clinique de Montignies-sur-Sambre. Son idée était de reverser les bénéfices à cette institution et de réunir personnes valides et « extra-ordinaires » autour de la musique: ce qu’il a très bien réussi. »  

    blues4.JPG

    Fabrice Hermans, ami de Michel Roccetti

    Entre 800 et 1000 personnes étaient attendues le samedi. La météo a joué un peu les trouble-fête avec de la pluie en plein après-midi. « Nous souhaitons que le public puisse « se promener » dans les différents courants du blues : acoustique, swing, blues, funk, rock, musique africaine, fusion,…» poursuivait Fabrice Hermans.

    Curtis Salgado, en tête d’affiche

    Les musiciens se répartissaient sur deux scènes. Belles découvertes avec notamment « Sébastien Hogge Quartet ».

    Accompagné d’Antoine Dawans à la trompette, Jean Debry à la basse et Lionel Aquilina à la batteri, Sébastien, le leader, met un point d’honneur à fusionner des rythmes funk endiablés aux couleurs harmoniques entre jazz et folk. Excellent groupe du Brabant Wallon, dont le répertoire est essentiellement tourné vers le Blues et le Boogie, « Thyle’s Band » valait aussi le détour.

    Roland Van Campenhout, un des plus vieux bluesman de Belgique ( né en 1944 ) a fait forte impression. Avec l’insolence du talent, cet artiste belge néerlandophone évolue allègrement entre blues, rock, folk, country, avec quelques incursions dans le jazz. Il a signé des musiques de film et écrit pour le théâtre. Venu tout droit des Etats-Unis, Curtis Salgado, la tête d’affiche de ce festival, enchantait le public partout avec sa voix puissante et son excellent jeu d’harmonica. Et il y avait aussi Mike Sanchez, Dalva,The Thomas Henry Orchestra,… L’année prochaine, la Nuit du Blues pourrait se dérouler tout le week-end !

    blues3.JPG

    Un public qui adore le blues

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • BANDE DESSINEE- Palais du Bas: Et Milo créa Bardot...

    bardot1.jpg

    B.B par Manara: pas qu'un symbole érotique...

    Depuis le mois de mars, la femme est au centre de toutes les attentions au Palais du Bas. Deux expos, l’une consacrée à Brigitte Bardot par le dessinateur Milo Manara, et l’autre de la réunionnaise Aurélie Quentin, clôturent le cycle.

    Dans les années 50-60, Brigitte Bardot, surnommé « BB », est devenue rapidement une légende du cinéma français et une star internationale, enchaînant les films à succès aux côtés des réalisateurs les plus influents de l’époque. Une telle icône a bien sûr inspiré Milo Manara dans ses créations ( où la femme a toujours occupé une place centrale) à tel point que le maître italien a réalisé 25 aquarelles de BB.

    L’objectif pour la Maison parisienne Millon était, avec la récolte des fonds, d’édifier, dans l’esprit des BD de Manara, une statue de la star (qui fêtait ses 83 ans), devant le musée de la gendarmerie à Saint-Tropez.

    La galerie Huberty & Breyne, qui a assuré les ventes, a cédé deux aquarelles au Palais du Bas. Sur les oeuvres, l’actrice principale de « Et Dieu créa la femme » a dessiné de petites fleurs. Les aquarelles sont donc cosignées Manara-Bardot.  Les 5 autres œuvres vendues au Palais du Bas sont des épreuves pigmentaires.

    «  Comment ne pas être touché(e) par les aquarelles  de Manara » ? se demande Ornella Cencig, galeriste. « Mon mari Jean-Michel et moi avons rencontré, en janvier 2019 à Angoulême, cet immense artiste, dont je partage la nationalité. A travers ses aquarelles sur Brigitte Bardot, celui-ci sublime le corps de la femme, en ne la réduisant pas toutefois à un symbole érotique ».

    Originaire de l’Ile de la Réunion, l’artiste/peintre Aurélie Quentin, qui a fait des études d’architecture à Paris, offre également une très belle vision de la femme à travers huit huiles de grand format, où elle dépeint la vie quotidienne. J.C.HERIN

    bardot2.jpg

    Les œuvres de Manara et A.Quentin réunies ( avec Ornella Cencig )

    Les expos « Et Milo créa Badot » et d’Aurélie Quentin sont à voir les 15 et 22 juin de 11h à 19h ou sur RDV au Palais du Bas, 27, rue de Marcinelle à Charleroi. L’expo d’A.Quentin se poursuit à la Table de la M.U., place Buisset à Charleroi ( 22 août, présence de l’artiste) jusque fin août. Pour tout contact : Ornella Cencig : 0495/910 135- ornella@filleulgalerie.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • VERNISSAGE AU BPS 22 DE XAVIER MARY ET SANAM KHATIBI

    075.JPG

    La sculpture MX Temple fait de pneus usagés de Xavier Mary

    040.JPG

    animalité et sensualité pour Sanam Khatibi

    063.JPG

    Les artistes en compagnie de Pierre-Olivier Rolin, conservateur

    Les expos se tiennent jusqu'au 1er septembre, du mardi au dimanche de 10h à 18h

    BPS22 - Boulevard Solvay, 22
    B-6000 Charleroi
    T. +32 71 27 29 71
    INFO@BPS22.BE

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • SPECTACLE- "Anastasia" par Art Fantesies, les 8 et 9 juin au PBA

    ANASTASIA

    ART FANTESIES

    JEUNE PUBLIC, LYRIQUE

    Un voyage féerique de Saint-Pétersbourg à Paris à vivre en famille!

    anastasia.jpg

    Après les différentes comédies musicales de ces dernières années (Cendrillon, Alice, La Belle et la Bête...), Art Fantesies revient sur les planches avec un projet ambitieux librement inspiré du film d'animation de la 20th Century Fox : Anastasia. 1917, la révolution russe éclate et Raspoutine a juré d'anéantir la lignée des Romanov. Un jeune garçon aide Anastasia et sa grand-mère à s'enfuir du palais mais la fillette tombe sur le bord du quai et manque le train. Ce sera là le point de départ d'aventures incroyables... Sous la houlette de Béatrice Fante, chanteuse lyrique diplômée des Conservatoires de Mons, de Bruxelles et de l'Academia Verdana en Italie, Art Fantesies réunit sur scène quarante jeunes artistes de la région.

    08 juin 2019 20:00 / PBA / Grande Salle ticket
    09 juin 2019 16:00 / PBA / Grande Salle ticket

    PBA / Grande Salle - Palais des Beaux-Arts
    Place du Manège
    6000 Charleroi
    Comment s'y rendre?

    18 € (adulte)
    16 € (abonné adulte)
    15 € (enfant)

    Une spectacle d'Art Fantesises, soutenu par le PBA

    Réservations: 071 31 12 12 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COUPS DE COEUR POUR LE WEEK-END DU 7 AU 9 JUIN

    tedesco1.jpg

    Le jeune artiste Axel Tedesco se produira à Jumet lors du WE Western

    tedesco2.jpg

    Début de la session d’examens pour les élèves. Mais il n’est pas interdit de souffler un coup… Voici quelques bons plans.

    Jeux/Concours

    Le Comité Royal des Fêtes de la Cité Jardin de Marchienne Matadi met sur pied un concours de belote en 4 actions par équipes formées. Prix : 16 € par personne à partir de 18 ans. Rendez-vous le 7 juin à la salle l’Oasis, rue Brédat. Inscriptions à partir de 19h. Première carte à 20h. Prix en espèces au prorata des équipes inscrites. Pour tout contact : 0475/295 753.

    Exposition

    Reconnu pour ses œuvres où il associe et transforme des objets, signes, logos, sons, images animées,… l’artiste belge Xavier Mary (Liège, 1982) investit les deux grandes salles du BPS22. Au cours de plusieurs voyages au Cambodge, le jeune plasticien a été fasciné par l'architecture des temples anciens. Xavier Mary a notamment produit une installation vidéo montrant la vie d'une sculpture de pierre (représentant ses initiales, comme il le fait depuis longtemps), de sa fabrication par des artisans à son abandon au cœur de la jungle. MX Temple : Vernissage le 7 juin à 19h. A voir du 8 juin au 1 septembre, du mardi au dimanche de 10h à 18h, Boulevard Solvay, 22 à Charleroi. Tarifs : 6 à 3 €. Infos et réservations : 071/27 29 71. info@bps22.be- www.bps22.be

    Animation

    1er WE Western organisé par Fabian Foglietti et Letizia Cambiolo. Avec château gonflable gratuit pour les enfants, grimages, barbecue, brocante (2€/mètre), shows, musiques et danses country, animations comique,...et bien d'autres surprises. Avec la présence exceptionnelle de Daniel Clément et les United Eagles, la magnifique chanteuse Doria Provenza , Linda Deprez qui nous fera encore une fois bien rire avec son show comique et notre ami jumétois Axel Tedesco et son incroyable show chant et danse sur Bowie, M.Jackson,… Spaghetti bolognaise avec un verre de vin pour 10€. Informations 0497210199 ou 0494892276. Du 8 juin à 11h au 9 juin à 22h30 au Café Le Pirson, rue Vandervelde, 56 à Jumet.

    Concerts/Festival

    En hommage à Michel Roccetti, fondateur du festival, le Centre culturel de Fleurus et l'ASBL Lucky&Events organiseront, sur 2 scènes, la 23ème Nuit du Blues le 8 juin sur le site de l'ancienne Abbaye de Soleilmont, ruelle de l’Abbaye, 251 à Fleurus. Démarrage dès 14H30 avec le groupe The Thyle's Band, le Quartet de Sébastien Hogge, The Thomas Henry Orchestra, Dalva, Thomas Henry Orchestra, Roland, Stevo, Stubasa & Tim San Gang, Mike Sanchez, Curtis Salgado ( USA). Depuis plus de trente ans, la voix puissante et l’excellent jeu d’harmonica de ce dernier enchantent le public partout dans le monde ! Before party, le vendredi 7 juin, dès 21h00 avec The Thyle’s Band au Nophil à la Place de la Digue 6000 Charleroi. Réservations : 0473/325 940- 0479/590 517. Tarifs : 25 €- 18 € en prévente. Vente des tickets assurée par Night&Day.

    Festivités

    Le parc communal de Couillet, à proximité du Centre Culturel, rue Vandervelde, sera en fête, le 9 juin de 9h à 18h, avec tournoi de kicker humain (toute la journée : 5 € par personne), catch, brocante, spectacle de danse country,… Infos : 0497/722 695.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Expo: Maison du Hainaut: quand les femmes dessinent...

    afsar1.JPG

    L’exposition : « Femmes qui dessinent » est une conversation illustrée entre Diana Afsar et Diane Delafontaine, deux plasticiennes.

    afsar2.JPG

    Comment une personne dite « extra-ordinaire » transmet-elle ses impressions, voire ses émotions, à travers la peinture ? Diana Afsar dessine au CREAHM (CREAtivité et Handicap Mental) à Bruxelles. Le travail de cette artiste est avant tout figuratif. Ses personnages, truculents, sont de plain-pied dans la réalité. Diana s’inspire de people ou de têtes couronnées, notamment de la famille royale d’Angleterre.

    « Diana Afsar semble faire glisser les pointes de ses crayons sans résistance et donne à son dessin une dynamique très expressive. La composition se permet de remplir très souvent, toute la grande feuille: c’est qu’il lui faut de la place pour réécrire l’Histoire à sa manière ! » souligne Sophie Vincent, coordinatrice des expositions. 

    L’autre artiste, Diane Delafontaine, plasticienne intimiste, joue à contourner/détourner les messages existentiels et n’oublie pas de s’interroger : « Qu’est ce que la vérité, qu’est ce que l’illusion ?

    « En plus, ajouter un bout de nature, par- ci par- là, ça lui plaît ! Elle s’y retrouve comme ça avec le Monde !» poursuit Sophie Vincent. A voir jusqu’au 16 août 2018, du lundi au vendredi    de 8h à 12h et de 13h à 16h à la Maison du Hainaut, 20, Quai Arthur Rimbaud à Charleroi. 071/64 10 61. Sophie.vincent@hainaut.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Cortège déjanté du doigt d'Alzon !

    alzon.JPG

    Les 4 fondateurs du Doigt d'Alzon entourent les trois Français

    L’Escorte du Doigt d’Alzon Internationale (la JEDAÏ) est bien dans l’esprit du surréalisme à la belge. Le joyeux cortège démarrait, samedi, de la place de la Digue pour un tour à la Ville Basse.

    alzon11.JPG

    Il n’est jamais trop tard pour participer à L’Escorte (ne dites plus procession, pour ne pas choquer les puristes) du doigt d’Alzon. Un exemple ? Ce n’est que le vendredi, peu avant minuit, que Victor et Etienne de Lille, stagiaires à la SONACA, et Martin, leur copain breton, se sont inscrits aux festivités, en discutant avec Vincent Collin, patron de l’établissement du Nophil.            

    Samedi, lors des festivités, les jeunes Français étaient habillés en marinière et portaient béret et baguette sous le bras ! Un cliché qui vaut bien celui de nos moules/frites ! En début d’après-midi, les joyeux drilles étaient environ 200 à former le cortège sur la place de la Digue.

    Parmi les zozos, on trouvait Don Camillo et Peppone, des membres de la fanfare bidon, la troupe des fabuleux majorets du Doigt d’Alzon, un groupe important de pirates de la Sambre, un clan des Siciliens,… Un nouveau groupe faisait son apparition : les Nonnes de Charleroi Nord (formées d’animatrices de l’ASBL Consoude) et de Blandine de Livre ou Verre. « Si nous sommes habillées en religieuses, c’est que nous occupons un ancien couvent » signalaient Estelle et Emilie, animatrices.

    alzon5.JPG

    Les nonnes de Charleroi Nord avec Babette Jandrain

    fête de la multi-culturalité

    Parmi les reliques, on comptait celle du doigt d’Alzon ( qui provient de la statue du doigt du Révérend Père Emmanuel d’Alzon au Collège du Saint-Michel à Gosselies ), ainsi que les restes d’une certaine trancheuse (de doigt), d’un lit alzonien dont la valeur historique est inestimable, d’une mystérieuse couscoussière (il est mondialement connu que le Révérend Père d’Azon se nourrissait exclusivement de couscous !), d’un très long doigt gisant, d’une trompette sortant de l’ordinaire,…

    13 commerçants de la ville Basse ont charitablement accepté d’accueillir l’Escorte au travers des rues de Dampremy, du boulevard Tirou, de la rue de Marcinelle, de la place Verte, des Quais et du passage de la Bourse. « Cette fête est aussi celle de la multi-culturalité » précisait Dominique Cabiaux, très sérieux historiographe de la société. « La présence de la géante Julia ( de l’Eden) parmi nous rappelle que nous avons toujours été une terre d’accueil. Un message que les électeurs du Nord du Pays semblent avoir oublié ». JEAN-CLAUDE HERIN

    alzon4.JPG

    Les pirates étaient aussi bien présents

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCHIENNE-AU-PONT- Rockerill: Clin d'oeil à Hitchcock

    festival1.JPG

    La scène culte de Psychose rejouée !

    Le meurtre de Marion Crane (Janet Leigh), sous la douche, dans "Psychose" d’Alfred Hitchcock est encore dans toutes les mémoires. Accompagnée d’instruments classiques, cette scène culte du cinéma était projetée, vendredi, au Rockerill, lors d’une soirée qui se déroulait dans le cadre de la tournée des Festivals de Wallonie.

    Au programme : - Sphere Trio, percussions : M. Charue / Cie Kahlua / T. De Mey / M. Ford, - Sarah Defrise : L. Berio / J. Cage / K. Berberian, - Down the rabbit hole : A. Schubert / F Verrières.

    Une triple soirée pour découvrir une autre facette de la « grande » musique, celle des 20ème et 21ème siècles. Ces groupes se succédaient dans les forges et la grande salle pour donner à voir et entendre des œuvres ludiques, intrépides, joyeuses et/ou intrigantes, mêlant jeu théâtral, improvisation et vidéo… J.C.HERIN

    festival2.JPG

    Musique classique au Rockerill

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • LODELINSART- Jusqu'au 9 juin au Petit Théâtre de la Ruelle: comment passer des vacances pourries?

    béret.jpg

    l'amitié va vite se transformer en règlements de comptes...

    Le séjour dans le sud de la France que vont passer trois couples d’amis sera tout, sauf paradisiaque. Petit mode d’emploi pour passer des vacances pourries avec la troupe des Molières et Mocassins !

    Pas toujours facile d’accorder ses violons quand on cohabite pendant les vacances ! Trois couples d'amis : Xavier et Martine, Alain et Mireille, ainsi que Luc et Véronique vont l’apprendre à leurs dépens. Les estivants décident de louer une maison ensemble dans le sud de la France, pour deux semaines. 

    Si, au départ, les caractères s’accordent assez bien, très vite l’expérience va tourner au vinaigre. Les visites imposées au musée du napperon (parce qu’il  n’y a rien d’autre à voir dans la région!), les yaourts périmés dans le frigo qu’il faut se dépêcher de consommer, les chambres et les dépenses à se répartir, un chien euthanasié après avoir été heurté par une voiture,… vont devenir de réelles pommes de discorde.

    Dans ces situations, la promiscuité va devenir inévitable. Les uns commencent à chuchoter et à fantasmer, les autres à casser du sucre sur leurs amis dans l'intimité d’une chambre à coucher, ce qui donne lieu à des scènes assez cocasses !

    008.JPG

    comment vivre avec une femme aussi radine ?

    003.JPG

    confidences sur l'oreiller

    l’heure du bilan à table

    Si, dans la première partie du spectacle, les couples défilent un à un, livrant leurs impressions et leurs médisances, dans la seconde partie, l’heure est au rassemblement des convives autour d’un repas sur la terrasse et aux règlements de compte.

    Les esprits s’échauffent rapidement. La moindre parole mal placée peut devenir rapidement explosive ! Et si toutes ces tensions pouvaient s’aplanir par une séance de thérapie sensorielle collective ?

    011.JPG

    Et si une séance de thérapie sensorielle pouvait les rapprocher ?

    Une comédie sympathique et rafraîchissante qui rappellera à certains spectateurs des situations (et tensions) vécues pendant les vacances ! JC Hérin

    « Le béret de la tortue » de Jean Dell et Gérard Sibleyras est à voir jusqu’au 9 juin, le je/ve/sa à 20h et di/16h au Petit Théâtre de la Ruelle à Lodelinsart, place Ed.Gilles. Mise en scène de Victor Scheffer. Avec Jacques Delmeire,  Salvatore Vullo, Valérie D’Hane, Erika Blommaert, Maïté Saint Hubert, Serge Siraux. Prix : 16 à 9 €. Infos et réservations : 0474/388 032.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- WE italien sur la place Verte

    pouilles1.JPG

    De gauche à droite : Sergio Scalzo, directeur du Novotel ; Vito Sante Cecere, sommelier, Franco Cazzetta, président de l’association Pugliese de Charleroi, Mariano D’Onghia, grand chef des Pouilles et Daniele Di Franzo, représentant des Pouilles.

    Le WE Italien a piqué la curiosité de 20 000 visiteurs sur la place Verte. Toute la Botte était mise à l’honneur à travers la gastronomie, la culture, le sport,… Les Pouilles y tenaient le stand d’honneur dans l’Apulian Village.

    pouilles3.JPG

    pouilles2.JPG

    dégustation de mozzarella et burrata

    La place Verte, ce week-end, a attiré bon nombre d’Italiens, mais pas seulement… Beaucoup de communautés (belge et étrangères) ont tissé des liens particuliers avec l’Italie et leurs habitants.

    Toutes les régions de la Botte étaient représentées lors du Week-end, avec, cette année, un focus sur les Pouilles. Dans le grand Charleroi résident quelque 6000 Italiens qui en sont originaires. Des facilités sont offertes aux Carolos pour s’y rendre : depuis l’aéroport de Gosselies, il est possible d’aller à Bari ou Brindisi. Chaque année, le talon de la Botte attire 20 millions de touristes, dont de nombreux Belges. 

    Franco Cazzetta, président de l’association Pugliese de Charleroi et vice-président d’Eventi Italiani, association qui organise depuis 9 ans les festivités à Charleroi, ne cachait pas sa joie de voir tant de monde réuni sur les trois jours, et de voir sa région mise en avant: « De mon enfance passée à Ginosa dans les Pouilles, avant d’arriver en Belgique en 1963 ( mon père travaillait à Hainaut Sambre ), je garde de très bons souvenirs : la mer à 15 km, les plages de sable fin, la chaleur des habitants,… Régulièrement, je rends visite à mes oncles, mes tantes et mes cousins ».

    dégustation de burrata et mozzarella

    Au stand de l’Apulian Village (Village des Pouilles), Matteo Capozzi, jeune homme qui venait tout droit de Gioia del Colle, ville métropolitaine de Bari, faisait une démonstration avec la mozzarella : il travaillait à la main le lait caillé et formait un ruban de pâte qu’il étirait et nouait. Il faisait également goûter la burrata, fromage italien fait à partir de mozzarella, avec un cœur crémeux, ainsi que les orecchiette, pâtes alimentaires en forme de petites oreilles.  

    Toute une délégation est venue directement d’Italie : Daniele Di Franzo, représentant des Pouilles en Italie, Mariano A.D’Onghia, grand chef italien, ainsi que 8 étudiants des écoles hôtelières de Castellana et de Castellaneta. Des groupes musicaux animaient la place, comme « Il Grupo di Ricerca popolare de Ginosa » qui a recueilli beaucoup de succès.

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Défilé de Vespas et autres animations

    Organisée avec le Consulat Général d’Italie de Charleroi, la Fête Italienne s'installait durant trois jours sur la Place Verte, ainsi que dans le Complexe Rive Gauche, où le public pouvait partit en Italie, le temps d’une photo.                            

    De nombreuses animations ponctuaient les festivités : hymne national, ambiance musicale, concerts, danse, conférences au Novotel, film à Quai 10, présence d’artistes et groupes locaux comme le musicien Toni Coscia ou Temps Danses Urbaines, défilé de voitures de la « Scuderia Belgio ».

    pouilles7.JPG

    De bons produits italiens

    pouilles6.JPG

    On retiendra aussi le défilé du symbole italien à deux roues, la « Vespa » du Vespa club de Charleroi. Samedi après, 45 Vespas du club se mélangeaient au cortège de l’Escorte du Doigt d’Alzon sur la place de la Digue. Ce club, présidé par Alberto Genovese, a été fondé en 1958 et, après quelques années d’arrêt, repris en 2008. Cette année, le rallye national du club aura lieu le 18 août. J.C.HERIN

    pouilles4.JPG

    Toni Coscia, musicien carolo

    pouilles5.JPG

    Concentration de vespas

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Sport/terrils au Bois du Cazier: Comme si le poisson mordait...

    peche1.JPG

    Une simulation de pêche à la ligne venait s’ajouter à une vingtaine d’activités proposées, ce week-end, au Bois du Cazier, dans le cadre de « Sport Terrils pour tous ».

    peche2.JPG

    Le simulateur de pêche à la ligne

    Lors de cette 8ème édition de « Sport Terrils pour tous », le soleil dardait généreusement ses rayons sur le Bois du Cazier (on ne s’en plaindra pas au vu de la météo de ces derniers jours), pour le plus grand bonheur des familles. Dans ce cadre vert, les terrils devenaient, tout le week-end, un formidable terrain de jeux. Et tout était gratuit.

    Muni d’un plan, le public peut choisir une activité sportive, d’agilité et d’audace de son choix : spéléo-Box, accrobranche, balades en poney, badminton, escalade, grimpes d’arbres, orientation,…

    peche5.JPG

    le death ride

    A tester absolument: le death ride (tyrolienne) à partir des chevalements, qui procure toujours des sensations fortes. L’école de Pêche Itinérante de Namur est invitée pour la première fois. Dans le stand, une canne à pêche est reliée à une poulie et à un PC. 

    peche3.JPG

    Grâce à ce système, les participants ont l’impression qu’ils pêchent réellement des poissons. Les prises varient en force et en intensité selon la taille et la force du poisson. « Celui qui tire le plus est assurément le silure ! »fait remarquer Aland Duray, animateur. Cette école propose aussi des activités de sensibilisation au respect des milieux aquatiques, des initiations aux différentes techniques de pêche, des teams building,… Chaque année, elle participe au salon de la pêche à la mouche d’Aiseau. JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • THUILLIES- Cavalcade de printemps

    gillesthuillies1.JPG

    gillesthuillies2.JPG

    Alors qu’ils se passaient l’anneau au doigt, samedi, Emmanuelle et Audrey fêtaient aussi l’heureux événement, dimanche, en compagnie des gilles de Thuillies, lors de la Cavalcade de printemps. Même le tracteur en tête de cortège était décoré pour la circonstance. Les festivités commençaient en début d’après-midi par la formation du groupe à la Ferme Laduron et se poursuivaient par un concert de cornemuse et par le rondeau sur la place communale. Lundi avait lieu le brûlage des bosses dans la cour du centre culturel. Cette 45ème édition rassemblait une quarantaine de gilles ainsi que des paysannes. Les membres de la société ont fait parler d’eux en allant voter… en tenue de gille !

    gillesthuillies3.JPG

    gillesthuliies4.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Cirk'En ciel au chevet de la Terre

    gaia4.JPG

    Pour son deuxième spectacle de la saison 18-19, la Compagnie Cirk’En Ciel présentait, à l’Espace 6001 de la Cité Parc, « Gaïa », une création centrée sur la Terre et sur son avenir.

    gaia2.JPG

    Le message : si l’Homme a dégradé fortement l’environnement ( certaines scènes sont très sombres, voire apocalyptiques), il n’est pas trop tard pour retrouver le chemin vers l’Harmonie. Bravo à Caroline Pitot et à toute sa troupe pour autant de créativité dans la mise en scène et le placement des jeunes et des adultes.

    gaia3.JPG

    Cirque aérien ( cordes, voiles, tissus,…),  jeux de lumières, chorégraphies, musiques modernes très rythmées (à tendance « tribale » pour la majorité),… ont ponctué le tout.                    

    Un petit bémol ? On attend plus de mixité. Hugo Hallet a livré, comme à son habitude, une prestation époustouflante, se déplaçant de liane en liane tel Tarzan, mais où étaient les autres garçons ? JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire