Sujets thématiques - Page 2

  • TRAVAUX A LA RUE JOSEPH WAUTERS A JUMET

    travaux.jpg

    Ça fourmille véritablement sur le chantier de rénovation de la rue Wauters  !

    Une équipe s'active à la pose du tarmac sur les zones de parking.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • ACTION DE JEUNES AGRICULTEURS, SAMEDI MATIN

    agriculteurs1.JPG

    Venus avec trois tracteurs, une dizaine de membres de la FJA  (Fédération des Jeunes Agriculteurs) de Thuin-Nalinnes-Gerpinnes ont fait, samedi matin, une action de sensibilisation (relayée dans toute la Wallonie) devant et à l’intérieur du magasin Carrefour du Bultia, ainsi qu’au Colruyt de Gerpinnes.

    Le sujet qui fâche : les marges bénéficiaires entre le producteur et le consommateur. « Cette campagne vise à pointer les pratiques de certains maillons qui lèsent les deux extrémités de la chaîne » signale Xavier Willame, président de la Fédération locale.

    agriculteurs8.JPG

    « Monopolisée par les intermédiaires qui se trouvent  entre le producteur et le consommateur, la répartition des marges semble inéquitable et à tout le moins opaque. Un exemple pour le lait: le coût de production est de 0,40 €/L. Il est payé à l’agriculteur 0,33 €/L. Il revient à 1,00 €/L au consommateur. La marge bénéficiaire est donc de 67 cents : c’est assez inadmissible. Les intermédiaires fournissent un service qui  engendre des coûts, mais le manque de transparence est criant » !JC HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • FOLKLORE- Rencontre: "Egalité dans les rangs !"

    marchesrolende8.jpg

                      Mireille Absil( debout) , responsable d'un peloton de femmes "Les Vivandières" et en avant-plan Michel Robert, échevin du Folklore

    Les avis sont partagés entre conservatisme et évolution dans le folklore

    Le jeune Collectif « Femmes en marche » affirme qu’à la Sainte-Rolende  (et dans d’autres marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse), la femme est sous-représentée. Une discussion sur le sujet se tenait au cours d’un apéro-rencontre intitulé : « L’égalité dans les rangs », à la Maison de Village de Lausprelle. Les mentalités seraient-elles en train de changer ?

    marcheurs6.jpg

    «  Il y a trop peu de place(s) pour les femmes à la Sainte Rolende ! » tonne Margaux Joachim. Voici 6 mois, la jeune militante créait une page Facebook   pour s’indigner de la discrimination hommes/femmes dans les Marches de l’Entre -Sambre-et-Meuse, et notamment à la Sainte Rolende. Rapidement, des femmes lui ont emboité le pas dans sa réflexion.

    Avec Manon Simons, Emilie Henry et Pauline Bertand, Margaux créait un collectif : « Femmes en marche ». « Nous nous sommes retrouvées à diverses reprises pour y réfléchir, nous avons rencontré des groupes d'ailleurs qui effectuaient ou avaient effectué la même démarche » explique Margaux. « Puis, nous avons décidé de mettre sur pied une première rencontre publique pour présenter notre collectif, nourrir notre argumentation, sensibiliser le public venu en masse et surtout inviter les femmes et les hommes qui aimeraient se pencher sur la question à nous rejoindre. Dès aujourd'hui, les différents comités des marches vont être contactés pour tenter de faire évoluer les choses. Nous sommes donc aux prémices du changement : nous pensons que c'est possible ! »

    Alexandra Collin, femme tambour-major

    Dans les marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse, certaines compagnies acceptent les femmes en tant que cantinière ou vivandière, d’autres leur interdisent tout simplement de marcher. Doit-on accepter cette différence au nom du folklore et de la tradition? Telle était la question posée au cours de la rencontre.  Pour Jean-Pierre Foulon, la réponse est claire : «Le folklore doit évoluer».  Le docteur en Histoire de l’Art de l’UCL et fervent défenseur des femmes  dans les Marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse prenait pour exemple la marche de la Trinité à Walcourt, qui a subi des modifications importantes entre 1948 et 2016. Le rôle de la femme dans les marches s’était aussi invité dans toutes les discussions, en septembre 2019, à la St-Feuillen de Fosses-la-Ville, lorsqu’Alexandra Collin a pris les habits de tambour-major.  JEAN-CLAUDE HERIN

    Pour rejoindre le collectif Collectif en marche: - femmesenmarche.6280@gmail.com - facebook : Femmes en marche

    Michel Robert, Echevin du Folklore et de la Culture : « Est-on prêt au changement ?

    «  Je marche dans la Compagnie de Gerpinnes-Centre, laquelle, comme à Hymiée et Gougnies, n’accepte pas les femmes. Jusqu’il y a peu, j’avouerai que la présence féminine à la Sainte-Rolende n’était pas dans mon esprit ni dans celui des officiers responsable : ce sont des siècles d’héritage de transmission.  Il est peut-être temps de mettre en œuvre l’évolution de la tradition.  Mais il faudra réguler, user de compromis… Notons tout de même que la femme participe de manière active à la Sainte te Rolende : elle veille à ses enfants, à son mari, aux marcheurs, elle reçoit, prépare les repas,… Sur la commune, il existe 18 compagnies de marcheurs qui représentent plus de 5000 personnes. Les femmes participent comme marcheuses dans 15 compagnies comme vivandières, cantinières, infirmières,… Est-on prêt à Gerpinnes à voir défiler des marcheuses? Évidemment, je pense que nous sommes dans une période d’ouverture ».

    Création d’un « Comité F» à la Saint-Roch à Thuin.

    marcheurs2.JPG

    Damien Bourguet

    Damien Bourguet (35 ans) est adjudant de la Cinquième Infanterie de la Compagnie Saint-Roch de Thuin. Thudinien depuis toujours et marcheur depuis bientôt 25 ans. « La Compagnie Saint-Roch a constaté que la place de la femme dans la marche n’était plus en phase avec celle qu’elle occupe dans notre société » souligne-t-il. « Il y a environ deux ans, le président a demandé à l’ensemble des marcheurs de réfléchir à 3 questions : la place et le choix des cantinières, la place pour nos jeunes filles de plus de 16 ans dans la marche et la place, en général, des femmes dans la marche. Afin de dégager des pistes de réflexion, 5 sections ont mené différentes approches. Une de ces sections a créé un groupe de travail nommé « Commission F ». Les statuts de la Compagnie ont été révisés, votés et acceptés par tous nos marcheurs en fin d’année 2019.  « Pas de femme en habit de soldat masculin, pas de femme musicienne dans les batteries. Mais par contre, nous avons modifié les statuts pour améliorer l’égalité homme-femme dans la marche" explique Damien Bourguet.

    pas encore les mêmes facilités

     Depuis 38 ans, Mireille Absil marche à la Saint Roch et Saint Frégo de Lausprelle, comme cantinière chez les tromblons/grenadiers et dans la saperie, comme porte-chapeau,  et depuis 2 ans, comme responsable d'un peloton de femmes : les Vivandières. « Les femmes, chez nous, ont une place. Certes, une femme n'a pas encore les mêmes facilités qu'un homme pour marcher, nous avons toujours des conditions d'âge parfois, d'ancienneté et de nombre, mais nous œuvrons à plus d'égalité. A l'exception de la cavalerie, la mixité n'est pas encore à l'ordre du jour. Nous sommes également en phase de relecture et de révision de nos statuts ». J.C.HERIN 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Sujets thématiques 0 commentaire
  • MONOPOLY SNCB: un jeu imaginé par deux Carolos: Didier Colart et Eric Hublart

    Monopoly.jpg

    Les deux compères réunis

    Les Carolos Didier Colart et Eric Hublart ont imaginé un Monopoly collector sur l’Odyssée du train en Belgique : « A Belgian Rail Odyssey » ! Les amateurs peuvent se le procurer au musée du « Train World ».

    Cocorico ! Charleroi a déjà fait l’objet de 3 boîtes de jeux DicoGames :le Monopoly Charleroi en 2006, le Cluedo Charleroi 1666, pour les 350 ans de Charleroi (1ère ville belge à avoir son Cluedo !) et le Monopoly Sporting de Charleroi en 2017.

    Depuis 10 ans, Didier Colart est à la barre de DicoGames (Dico en sont les initiales), une société carolo à laquelle s’est associé Eric Hublart, depuis 1 an.

    Sorti en décembre dernier, le Monopoly SNCB « Belgian Rail Odyssey » est le 11ème Monopoly et le 17ème jeu de la gamme Hasbro, imaginé par DicoGames. « Les chemins de fer belges sont mis à l’honneur pour la première fois dans un Monopoly ! » précisent Didier Colart et Eric Hublart. «  De la conception à la commercialisation de ce projet, il s’est bien écoulé 1 an. Le temps nécessaire pour les premiers contacts, la conception, l’infographie, la création complète du jeu (en Irlande),… Et nous planchons déjà sur d’autres adaptations, notamment sur un Puissance 4 et un Docteur Maboul personnalisés ! »

    un jeu illustré par François Schuiten

    Dans ce Monopoly SNCB, Les petits et les grands pourront ainsi s’amuser tout en découvrant l’évolution des trains dans notre pays, du premier voyage en 1835 jusqu’à aujourd’hui.

    Le but est d’être le premier à acheter les propriétés du plateau (trains et gares) et à y construire des postes d’entretien ou des ateliers afin de percevoir un maximum de loyers. De la première locomotive de 1835 au Thalys, en passant par les mythiques voitures Wagons-Lits et les trains les plus modernes de la SNCB, les plus beaux et les plus performants engins ferroviaires sont à acquérir.

    Train World et la SNCB ont collaboré avec les sociétés DicoGames, Winning Moves et Hasbro pour réaliser ce jeu. Celui-ci sera exclusivement en vente à Train World, le musée du train créé par la SNCB. Il est somptueusement illustré par le dessinateur de BD François Schuiten.

    Signalons encore qu’en février 2020, le Monopoly fêtera ses 85 ans ! L'ancêtre du Monopoly s'appelait The Landlord's Game. Elaboré  en 1903 par une Américaine Elizabeth Magie Phillips, pour dénoncer les dérives du grand monopole aux Etats-Unis, le jeu a très vite été copié et inversé pour devenir le jeu du monopole ... et l'idée géniale de Charles Darrow est de déposer la marque « Monopoly » en 1935 ! Boutique à la Galerie Bernard. Pour tout contact : www.dicogames.be- 071 34 15 50- 0498/52 83 08.  JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Sujets thématiques 0 commentaire
  • CARNAVAL- Ephémérides des Récalcitrants

    Bonjour,

    Vous trouverez ci-joint l'horaire de la répétition de batterie des Gilles Les Récalcitrants de Charleroi.

    LES RECALCITRANTS

    Répétition de batterie- 11 janvier 2020

    Les Templiers             16h00            17h20

    La Cuve à Bière           18h00            18h15

    Le Beffroi                  18h35           18h50

    Le Monument              19h30           19h45

    Le Royal Nord            20h15           20h30

    Le Bar in town            21h20           21h35

    Le Bastia                   22h00           22h15

    Les Filles d’à côté      23h00           23h15 

    Les Templiers            23h45            .......

    Ephémérides 2020 

    RÉPÉTITION DE BATTERIE : le Samedi 11 janvier 2020

    SOUMONCE EN BATTERIE : le Samedi 25 janvier 2020

    SOUMONCE EN MUSIQUE : le Samedi 8 février 2020

    ASSEMBLÉE GÉNÉRALE pré-carnavalesque : le Vendredi 14 février 2020

    SOUMONCE GÉNÉRALE : le Samedi 22 février 2020

    MARDI-GRAS : le Mardi 25 février 2020 

    RACLOT : le mercredi 26 février 2020

    BBQ des Récalcitrants le samedi 25 avril 2020 au Château de Monceau

    A samedi

    Les Récalcitrants
    Local "Les Templiers" Place du Manège 6000 Charleroi 

    Secrétariat : Rue de la Paix 169 Montignies sur Sambre GSM +32486297225. recalcitrantscharleroi@gmail.com

    http://recalcitrantscharleroi.blogspot.com  IBAN BE93 3600 4079 4667 BIC BBRUBEBB

    Compte épargne  BE13 3604 0086 5539 BIC BBRUBEBB

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • TSHIRT MANIA ET WONDERFRIENDS: "Les soldes ne sont pas une priorité"

    soldes1.JPG

    soldes3.JPG

    Petit clin d'œil à Magritte

    Si, depuis vendredi, les soldes suscitent un véritable engouement dans les grandes enseignes à Charleroi, il n’en est pas de même pour les plus petites structures, comme les boutiques de création et de déco carolos TShirt Mania ou Wonderfriends : la clientèle leur est toujours fidèle tout au long de l’année.

    soldes2.JPG

    Il ya 1 an, TShirt Mania, boutique fondée par Nicolas Géa, quittait Pop&C à la rue de Marcinelle, pour s’installer au 39, rue de Dampremy. Depuis cette nouvelle ouverture, 11 947 like ont été enregistrés sur la page Facebook !               

    Ingrid d’Ham-sur-Heure et Jessica de Marcinelle sont devenues des clientes régulières. Les deux amies sont déjà venues y faire des achats pour la Noël, et y sont retournées, samedi, après les fêtes. « Nous avions déjà craqué pour des bonnets et des pulls avec les inscriptions: « Carolo et bien élevé » et "Sale djône". A présent, nous nous laisserions bien tenter par des goodies, des autocollants ou encore de petits badges. Ici, nous avons vraiment l’impression de nous sentir « chez nous » et de retrouver notre identité carolo » signalent les deux clientes. Si la période des soldes a commencé vendredi, elle a, par contre, très peu d’incidence sur les ventes à TShirt Mania, comme nous l’explique Virginie Severino, vendeuse: « Nous mettons en solde des articles en fin de stock, par exemple, quelques T-shirts et singlets, sweats, bodys, … mais, en général, nous pratiquons des prix ronds. Notre clientèle ne vient pas vraiment chez nous pour chiner. Nous offrons un service personnalisé et très apprécié : le client peut choisir la couleur de son T-shirt et la phrase à imprimer. Chaque pièce est ainsi unique. Mais si l’occasion se présente, les produits soldés peuvent intéressés nos clients».

    razzia sur la Charleroi City Map !

    Chez Wonderfriends, un concept store mode original, ouvert en 2011, au 13, rue de Montigny, quelques marques sont soldées comme King Louie, Louizon, Fat Box, Designletters,… mais le son de cloche est le même qu’à TShirt Mania. «  Nous sommes plus axés sur la décoration que sur la mode. Dès lors, les soldes ne sont pas une priorité » explique Caroline De Paepe, gérante.                 

    soldes5.JPG

    Client habitué, Eric de la Louvière, accompagné de ses deux filles Emma et Olivia, n’est d’ailleurs pas venu pour les soldes: « Nous trouvons ici ce que nous ne retrouvons pas dans la grande distribution » fait-il remarquer. Parmi les articles non soldés, qui ont la cote, citons les sacs en cuir Paul Marius ou encore la Charleroi city map : un plan chic de Charleroi sur 24 cartes en synaps (papier synthétique, imperméable, infroissable). « Il ne nous en reste déjà plus ! » signale Caroline De Paepe.  JEAN-CLAUDE HERIN

    soldes6.JPG

    La city map Charleroi a recueilli un franc succès

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Sujets thématiques 0 commentaire
  • CHARLEROI- Festival de la Montagne jusque dimanche !

    montagne8.JPG

    montagne9.JPG

    Les jeunes danseurs d'Armetiss ont rejoint le festival

    Désireux de revitaliser la rue de la Montagne, désertée depuis quelques années, Oliviero Stefano et son équipe d’Insolite Event lancent le 1er festival de la Montagne. Jusque dimanche, la rue commerçante, ainsi que la place Verte sont le théâtre d'animations.                          

    La grosse foule ne se pressait pas, vendredi, à la rue de la Montagne, à cause du mauvais temps et de la fermeture des magasins, en raison du joue férié. En fin d’après-midi, Armetiss est venu rompre un peu la monotonie et la grisaille de cette journée. «  Malgré les mauvaises conditions atmosphériques, nos danseurs sont contents de venir danser au Centre Ville » s’exclamait Majid Kawas, coordinateur du groupe de l’école de danse carolo. Diverses animations sont proposées : DJs, food trucks, dégustation de crêpes bretonnes et de « sweet food », …

    montagne1.JPG

    montagne5.JPG

    montagne3.JPG

    montagne4.JPG

    montagne.JPG

    à gauche, Oliviero Stefano

    La place Verte est aussi animée par des food trucks, des DJs, ainsi que des chalets à thèmes : produits de bouche,  champagne, bière,… «  Au départ, nous avions pensé installer ces chalets à la rue de la Montagne, mais la dénivellation de la rue ne nous le permet pas » précisait Oliviero Stefano. Jeudi soir, le public avait répondu présent sous le chapiteau, mais certains foodtrucks avaient fermé assez tôt.

    Des animations viendront régulièrement prendre place prochainement à la rue de la Montagne et sur la place Verte, dont une édition d’hiver qui se déroulera du 23 décembre au 5 janvier, avec des artisans au rez-de chaussée de l’ancienne H&M. Fin 2019, « La Boutique », un espace commercial sur 2 étages, s’y ouvrira. Après les projets de drônes et de kots, celui d’Oliviero Stefano tiendra-t-il la route ? C’est à espérer… Le Festival sera ouvert encore ce samedi de 11h jusqu’aux petites heures de la nuit, et ce dimanche de 11h à 20h. JC HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Sujets thématiques 0 commentaire
  • COMMENT SAUVER UNE VIE ?

    secours.JPG

    secours3.jpg

    En reconstituant une scène d’accident sur le parking, - une personne git sur le sol, à côté de sa moto - le Centre hospitalier de Lobbes Hainaut a mis les visiteurs face à la réalité, lors des Journées Découvertes entreprises. Quels sont les gestes à faire et à ne pas faire ?

    Félix Gendebien, médecin urgentiste au SAMU, donnait les premières instructions, avant l’arrivée des ambulanciers et des médecins. « Quelques secondes peuvent décider de la vie, de la mort ou des séquelles d’un accidenté. C’est pourquoi il est vital d’agir correctement et de décider rapidement des mesures immédiates qui peuvent sauver une vie. Prêter secours d’urgence et premiers secours est un devoir envers son prochain. »                         

    Parmi les recommandations données, il faut stimuler la personne accidentée de façon tactique, sécuriser le lieu de l’accident si nécessaire, mettre les victimes en sécurité si nécessaire, et alerter les secours professionnels.                  

    « En moyenne, les secours arrivent dans un délai de 10 minutes » poursuivait Félix Gendebien. « Arrivé sur place, le personnel médical évalue l’état du patient selon le schéma A-B-C-D : c'est-à-dire les voies aériennes, la respiration, la circulation et le système nerveux. Des techniques sont mises en place pour apaiser les douleurs de la victime, avant d’être admise à l’hôpital. Nous disposons à l’hôpital d’un spray nasal qui permet à des antidouleurs d’être plus efficaces que par baxter ».  

    Le Centre hospitalier de Lobbes est un des 6 hôpitaux du Groupe Jolimont, qui emploie plus de 6000 personnes. Au travers d’un parcours dans l’hôpital, le public découvrait l’hôpital de jour chirurgical et le bloc opératoire, avec présentation de nouvelles techniques en matière de chirurgie, le service d’auto-dialyse, le projet d’agrandissement et la rénovation de l’hôpital (avec maquettes et vidéos), la pédiatrie, ainsi que les services de gastro-entérologie et d’oncologie. J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Sujets thématiques 0 commentaire
  • EDEN: Les jeunes et le climat

    L’Eden organise le mercredi 13 novembre une soirée (19h-21h) dédiée à l’engagement des jeunes autour des questions climatiques. Quatre jeunes, engagé-e-s au niveau national (Génération Climat, Students for Climate) et au niveau local (les Jedis du climat), parleront des motivations de leur engagement, des obstacles et satisfactions, de l’impact de cette mobilisation (notamment au niveau politique), et de son actualité (et maintenant). Le débat sera animé par Robin Lebrun, politologue et spécialiste de l’engagement des jeunes.

    La soirée se fera en deux temps : dans une première partie, la parole sera donnée aux intervenant-e-s, et dans une seconde, que nous voulons assez longue, il y aura un échange avec la salle.

    Pour plus d’informations et les inscriptions :

    https://www.eden-charleroi.be/agenda/youth-for-climate

    Pour la diffusion de l’événement :

    https://www.facebook.com/events/469775970465562/

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • Les joueurs du Sporting de sortie à Charleroi !

    sporting.jpg

    Grande balade pédestre, ce mardi, pour 120 jeunes du Sporting, à travers la Ville et une partie de la Boucle Noire. Une vingtaine d’entre eux partaient du Stade du Pays de Charleroi, ce matin.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • NEW ZEBRA TALENTS- ECOLE DES JEUNES RCSC

    News:

    Dès le 15 septembre, la nouvelle saison de la ZEBRACADEMY reprendra.!

    NOUVEAUTÉS :

    ⚽️ Ouvert aux enfants de U6 à U14
    ⚽️ Spécifique gardiens 
    ⚽️ Intégration d’un préparateur physique dans les séances.

    Ne manquez pas cette opportunité de faire suivre à votre enfant, des entraînements dispensés par les formateurs du Royal Charleroi Sporting Club.

    INSCRIPTIONS : zebracademy@sporting-charleroi.be. Personne de référence: Thomas Trimpont.

    Proud to be a Zebra Talent ! #AMBITION #PASSION #EMOTION

     

     

    1ère séance à 10 euros, ensuite formule d'abonnement: 5 séances à 70 euros, 10 séances à 125 euros.

     

    Centre de Formation Zebra Talents- Ecole des Jeunes RCSC

    Rue du Bois Planté, 228

    Marcinelle.

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • CHARLEROI- Pas la folle ambiance pour l'inauguration de la foire !

    foireaout4.JPG

    Ca ne se bouscule pas à la salle du Conseil

    foireaout.JPG

    Boris Hotye fait part de ses inquiétudes

    Ambiance glaçante pour l’ouverture de la foire d’août, samedi. Les forains ont clairement exprimé leurs inquiétudes quant à l’avenir.

    foireaout1.JPG

    Jean-Noël, Babette et Alicia

    Une salle du Conseil quasi désertée, pas d’accompagnement musical ni personne costumée. Ce n’était pas une cérémonie d’obsèques, mais on s’y serait cru…

    De mémoire de Carolo, jamais une ouverture de foire n’aura été aussi froide et triste ! Heureusement qu’un enterrement de vie de jeune fille égayait un peu la place…

    « D’habitude, nous alimentons une cagnotte pour inviter des sociétés folkloriques et mettre de l’ambiance. Mais, cette année, les circonstances ne s’y prêtent pas » pointait Frédéric Allard, organisateur de la foire à Charleroi. Ce dernier prêtait la parole à Boris Hotye, patron des fritures Delforge : « Malgré de nombreuses réunions, on ne nous tient jamais informés de ce que va devenir la foire de la Ville Haute. Voici 5 ans que cela dure ! Les travaux annoncés ne commencent pas, aucun site n’a été désigné pour nous accueillir. Aujourd’hui, nous sommes vraiment au bord du gouffre. La plupart d’entre nous ont déjà déserté la foire de Charleroi, et si aucune mesure n’est trouvée, l’hémorragie va continuer… ».

    plus de scooter !

    De son côté, Babette Jandrain s’est dite ouverte à poursuivre le dialogue et à chercher des solutions. Mais la discussion restait houleuse… L’échevine des Fêtes n’était entourée que de 2 conseillers communaux : Jean-Noël Gillard et Alicia Monard ( sur 51 personnes que constitue le Collège, c’est peu !). 

    « Le citoyen ne voit plus dans la foire un objet patrimonial. Il est temps qu’il se la réapproprie » faisait remarquer Jean-Noël Gillard ( Défi). Alicia Monard ( PS) poursuivait : «  J’y viens depuis que je suis toute petite !Il faut dégager de nouvelles pistes et peut-être envisager d’autres formules ». 

    Avec 20 attractions proposées uniquement sur la place du Manège, c’est une version très light de la foire qui est proposée au public jusqu’au 26 août.

    foireaout5.JPG

    foireaout2.JPG

    foireaout3.JPG

    Et cette année, il faudra se passer du grand scooter (une tradition pourtant à Charleroi), de la confiserie, d’un des deux tire-à-pipe,… Les dimanches seront toujours consacrés aux enfants (avec clowns, grimage, sculpture de ballons…). Le 15 août, toutes les attractions seront au prix de 2 euros. JCH

     

    foireaout8.JPG

    L'enterrement de vie de jeune fille a mis un peu d'ambiance sur la place

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • RANSART- Inauguration de la rue Gaston Durvaux

    durvaux1.jpg

    durvaux2.jpg

    Inauguration de La rue Gaston Durvaux à Ransart. Gaston Durvaux fut un résistant de la 1ere heure, déporté en 1942 après une rafle et décédé dans le camp de Monthausen la même année. Hommage et surtout respect !

    durvaux3.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • PREMIERE ETAPE POUR L'INSTALLATION DU WI-FI URBAIN A CHARLEROI

    wifi.png

    En tant qu’Echevin du Développement numérique, Eric Goffart a proposé au Conseil Communal de ce soir d’approuver le dossier relatif à la fourniture, au déploiement et à la gestion du Wi-Fi urbain avec accès gratuit à l’Internet public.

    "L’installation du Wi-Fi urbain pose la première pierre du Charleroi numérique de demain. Etudiant.e.s, personnes touchées par la fracture numérique, visiteur.euse.s de notre métropole ou travailleur.euse.s, il est primordial d’offrir aux Carolos un outil performant leur permettant de bénéficier d’une connexion efficace. Que ce soit pour des raisons professionnelles, de loisirs ou simplement pour rechercher un endroit où dîner, ce dispositif apporte une véritable plus-value à l’attractivité de la Ville (commerces, tourisme, mobilité, hébergement…).

    Ce dispositif va permettre aux citoyen.ne.s d’accéder à l’Internet en divers endroits de la ville : Hôtel de ville de Charleroi et Maisons citoyennes, nouveau campus, Place de la Digue, quai de la Rive gauche, place Buisset et Parc reine Astrid. La Ville de Charleroi se donne, via ce marché, la possibilité de couvrir d’autres sites comme la Place Verte Charleroi, le quai de la Rive droite et le Centre culturel l’Eden.

    Dans une logique à plus long terme, il s’agit d’une opération qui s’inscrit dans une volonté politique de faire de Charleroi une Smart city, une ville intelligente, durable et au service du citoyen, à l’horizon 2024" précise Eric Goffart.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire