Cultures - Evénements - Page 5

  • MADELEINE- Alec Mansion et Philippe Lafontaine en concert

    manslafontaine1.JPG

    manslafontaine3.JPG

    Un concert entraînant

    Accompagné des musiciens Tom Dewatt (saxo), de Thomas Thieffry (batterie) et de Dominique Labille (basse), le binôme Alec Mansion, membre du célèbre groupe : « Léopold Nord&Vous » et Philippe Lafontaine (Gosselien, de surcroît !) donnaient un concert très entraînant dans le kiosque de la Madeleine.

    Le public, évitant les fortes chaleurs, est arrivé un peu plus tardivement que d’habitude. En fin de soirée, on comptait tout de même 1500 à 2000 personnes sur la place Francq et aux terrasses des cafés.

    manslafontaine4.JPG

    manslafontaine5.JPG

    Les fans reprenaient les tubes des eighties, comme « C’est l’amour » ou « Cœur de loup ». Plus surprenante, la chanson « Couleur café » en version reggae, devenue « Couleur Jumet » !

    Fin septembre, Alec Mansion sortira l’album « Porto Alegre » en solo et en duo avec Philippe Lafontaine pour «Ca plane pour moi » de Plastic Bertrand en bossa nova ! Les deux artistes seront à Baisy-Thy (Genappe), ce vendredi, de 19h à 20h30. JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Soirée cubaine avec la Rhumerie

    cuba1.JPG

    Les week-ends, les tenanciers carolos sont mis à contribution, lors de Quartier d’été à la place de la Digue. En cette veille de Fête Nationale, Kevin Diet, patron de la Rhumerie (plus de 100 rhums à la carte !) à la rue Willy Ernst, proposait le fameux cocktail mojito, à base de rhum blanc, sucre de canne, menthe, ainsi que des rhums arrangés, (macération de fruits dans du rhum), des « rhumantiques » (marque propre à la Rhumerie),…

    La musique n’était pas en reste avec le DJ Bruno Delicuente et une sélection de musiques latino-américaines. « Les commerçants de la place profitent aussi de la soirée » précisait Hélène Malnoury, chargée de projets et de communication à l’ASBL Charleroi CentreVille.

    « Nous gardons toujours une carte minimaliste de consommations dans notre bar, pour leur amener du public et faire découvrir des spécialités ». Belle journée, dommage toutefois que l’Escape Room Mobile ait été annulé à cause du temps instable. Vendredi prochain, la soirée sera organisée par la Manufacture Urbaine. Quartier d’été se poursuit jusqu’au 3 août.

    cuba2.JPG

    cuba3.JPG

    Rilax, Max !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • JUMET/THIMEON: Encore une belle Madeleine !

    aldanse8.jpg

    Les Cipayes anglais... tambour battant !

    aldanse5.JPG

    aldanse.JPG

    aldanse6.JPG

    A la Terre al Danse, toutes les fantaisies sont permises !

    Pas une année sans Madeleine ! Cet événement fera battre le cœur des Jumétois avec soirées et animations dans le champ de foire (48 attractions) jusqu’au 25 juillet. Dimanche, le 639ème Tour démarrait, à 5 heures du matin, de la place Francq.

    En temps normal, les 47 sociétés de la Madeleine, dont 17 montées, respectent le pas. Mais à la Terre al Danse à Thiméon, les uns s’agenouillent, tournent sur eux-mêmes, marchent en arrière, font une ronde, les autres sifflent, se tapent amicalement dans le dos, chantonnent, saluent le public, les bras levés,…Cette particularité du Tour remonte à ses origines (il y a 639 ans !), quand un enfant a été miraculeusement guéri de la peste. Le passage à la Terre al Danse a rassemblé environ 500 personnes, le dimanche matin. Le cortège est entré par Viesville et est sorti par Thiméon.

    Hormis l’une ou l’autre petite chute de cheval, tout s’est bien passé. Dans une grande pâture appartenant à un fermier, chaque société était présentée à la tribune d’honneur. « Ce moment est toujours très attendu » signale Florian De Blaere, échevin du Patrimoine Culturel de Pont-à-Celles. « C’est la 40èmeannée que je viens à la Terre al Danse » poursuit Jean-Pierre Yernaux, président de Viesville Vert et Vivant.

    « Nous mettons un point d’honneur à ce que les troupes, en marche depuis 5 heures du matin au départ de la place Francq à Jumet, soient rassasiées à Viesville. Cette pause-déjeuner est devenu un incontournable du Tour ». 

    Le Tour s’est terminé vers 12 h devant la tribune à Jumet Heigne, en présence des échevines Babette Jandrain, Françoise Daspremont et Julie Patte.

    canicule annoncée

    L’autre actualité est le beau temps qui a accompagné les 1358 marcheurs, 596 musiciens (appartenant à 33 phalanges), 131 cavaliers et 500 pèlerins, tout au long de leur périple de 22 km. Mais la canicule est à craindre pour les jours à venir…

    Reconnue Patrimoine Immatériel de l’Humanité par l’Unesco, en 2012, avec d’autres marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse, la Madeleine a ses spécificités, comme le rappelle Jean-Pierre Staumont, président de la Commission de folklore de la Madeleine: «Des sociétés du Premier Empire existent à Jumet, mais ce n’est pas la majorité (à la différence des marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse). Par contre, elles sont souvent en lien avec l’histoire de Jumet ou nationale». Jean-Philippe Preumont, responsable de la Communication au sein des Jeunes Bourgeois/Comité des Fêtes poursuit : «  Une autre particularité de la Madeleine est qu’elle est vraiment ouverte à tout le monde. C’est à la fois sa force et parfois sa différence ». JEAN-CLAUDE HERIN

    aldanse7.JPG

    Johnny Delahaye préfère la Madeleine à l’Armée

    aldanse1.JPG

    Originaire de Jumet et habitant aujourd’hui Erquelinnes, Johnny Delahaye (45 ans) présentait son sabre devant les autorités communales de Pont-à-Celles.  Le capitaine/commandeur des Grognards de Napoléon est à la tête d’une société de 80 membres, comptant également la Cavalerie et la Musique. Johnny marche depuis l’âge de 8 mois à la Madeleine. Il y totalise 37 années de marche, et pas davantage puisqu’il a servi l’Armée belge pendant 8 ans comme militaire de carrière en Afghanistan, en Somalie, en Irak,… « Je m’y suis battu pour honorer mon pays. Après cela, j’étais heureux de retourner marcher à la Madeleine ! C’est un folklore auquel je suis viscéralement attaché. Chaque année, c’est avec un plaisir renouvelé que j’y participe». J.C.HERIN

    aldanse3.JPG

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • Reconnaissance milanaise pour Salvatore Gucciardo

    gucciardo1.jpg

    Habité par des questions métaphysiques et cosmologiques, Salvatore Gucciardo présentait son dernier roman : «Le Voyage Intemporel ».                          

    Le peintre et écrivain de Monceau-sur-Sambre vient de recevoir le Prix d’Excellence littéraire 2018 par l’Académie Universelle de Lettres et Sciences Parthénope (Milan), présidée par Giuseppe Sorentini.

    « Je suis très honoré d’avoir obtenu ce Prix ( symbolisé par une tablette en cuivre) pour mes poèmes, d’autant plus que je ne m’étais inscrit à aucune sélection » a souligné l’artiste. J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • SPECTACLE: LAMY RALE au Comédie Centrale

    lamyrale.jpg

    André Lamy dans la peau de Marie-Martine Schyns... complètement bourrée !

    C’est déjà le 22ème spectacle pour André Lamy ! Une belle performance  pour l’humoriste belge qui en change le contenu en fonction de l’actualité.    

    Le titre «Lamy râle » porte bien son nom, car l’humoriste belge y livre ses coups de gueule (la mobilité, les migrants, le climat,…), en passant les personnalités belges et quelques étrangères au rouleau compresseur.                       

    Avec un ton comique bien sûr, mais aussi au contenu plus politique et plus féroce que lors de ses one-man-show précédents. Il faut dire que les résultats des dernières élections belges, marquées par la percée de l’extrême-droite en Flandre, donnent du grain à moudre à moudre à André Lamy. C’est ainsi  que l’on voit le fantaisiste dans la peau de Bart De Wever, tel un nouveau Jésus, faire une campagne de séduction en Wallonie, dénonçant au passage l’islamo-gauchisme, la luxure, la fainéantise,... Léopold Lippens, bourgmestre de Knokke, pense ériger un mur « anti-migrants ».

    En prennent pour leur grade, l’ex-roi Albert II (son personnage fétiche), bien embêté avec les tests de paternité, son fils Philippe, pas très fute-fute, Joëlle Milquet (surnommée « Joëlle Mil-couilles! »), aux prises avec la justice, Marie-Martine Schyns, complètement bourrée (elle avait été contrôlée positive, sous l’influence de l’alcool), Didier Reynders, qui, en politique, « se retrouve à terre », Emmanuel Macron, accompagné de « sa vieille », Donald Trump qui se bat contre les fake news,… Quant à Elio Di Rupo, on le retrouve à la fin de sa vie, dans un centre gériatrique, pour faire le bilan du PS !

    une place P. Magnette à Charleroi ?

    Toutes les personnalités ne sont pas logées à la même enseigne. Ainsi l’humoriste peut aussi se montrer très positif. Charles Michel est congratulé  par son père qui déclare : « A sa naissance, mon fils était déjà tout bleu ! ». Laurent fait l’objet d’une émission spéciale de « Secrets d’Histoire » de Stéphane Bern, où le prince parle le poulpe ! «  Et pourquoi ne pas ériger à Charleroi une place Paul Magnette ? » se demande André Lamy.

    A ne pas rater des imitations de Bigard (dans L’île de la tenta«cule»), Maggie De Block (très, très arrondie !), Raymond Devos (tout un sketch sur son ventre !), Gérard Depardieu, Jacques Brel, et beaucoup d'autres…

    « Lamy râle », écrit par André Lamy et Benoit Noël, est à voir jusqu’au 21 juillet et du 29 août au 8 septembre au Comédie Centrale, 33, rue du Grand Central à Charleroi. Tél. :071 30 50 30. Tarif : de 25€ à 12,50€- www.facebook.com/comedie.charleroi   JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MOLIERES ET MOCASSINS - Stage de théâtre pour enfants

    Vous recherchez une activité artistique mais à la fois ludique et enrichissante pour votre enfant ou votre ado ? Alors n’hésitez pas ! Pour la 13ème année, LES MOLIERES ET MOCASSINS organisent un STAGE DE THEATRE pour les 8-12 ans

    Entourés par 2 comédiens professionnels issus des Conservatoires Royaux de Belgique, les stagiaires pourront s’essayer au théâtre grâce à l’improvisation, au travail corporel, vocal, à la création de personnages mais également au travail de saynètes amusantes, ludiques et adaptées à l’âge des participants.

    A la fin de la semaine, les stagiaires auront le plaisir de présenter un spectacle sur une vraie scène devant leurs parents et amis.

    Ce stage donne l’occasion de s’essayer à l’art dramatique et de vivre intensément pendant une semaine l’aventure de la scène.

    STAGE POUR LES ENFANTS du 05/08 au 11/08

    Les stages se dérouleront au Petit Théâtre de la Ruelle rue des Platicheûs à Lodelinsart (près de la Place Edmond Gilles)

    Prix : 125 € (assurance comprise).

    Renseignements et inscriptions au 0474/388.032

    Vu le nombre limité (15 stagiaires), il est prudent d’inscrire votre enfant le plus vite possible.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • Gozée: Magnifique prestation de Sylvia Huang !

    huang.JPG

    Retour sur ses terres pour Sylvia Huang. Accompagnée par l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, la jeune violoniste virtuose de Montigny-le-Tilleul a fait une magnifique prestation, vendredi soir, au Juillet Musical d’Aulne, en exécutant des œuvres de Joseph Haydn, Eugène Ysaye et Michel Lysight.

    Lauréate du Concours Reine Elisabeth 2019, la musicienne a obtenu le Prix du Public Musiq3 et Canvas-Klara. 

    «Le public à Gozée a été très chaleureux. Je reconnais d’ailleurs plusieurs personnes dans la salle, qui m’ont beaucoup soutenue, lors de ma formation. Enfant, je venais souvent écouter des concerts ici-même, en compagnie de ma sœur, de ma mère et de ma grand-mère. C’est un retour aux sources, en quelque sorte » confiait Sylvia, toute souriante. « La suite de mon emploi du temps ? Je vais encore un peu travailler au Studio 4 de Flagey, et puis je partirai en randonnée en Islande, pour des vacances bien méritées ». JC Hérin

    huang4.JPG

    un public conquis !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Concours, Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • BOUFFIOULX-Les potiers à l'heure du design

    potiers1.JPG

    De gauche à droite: Didier Lardinois, Stéphanie Dubois, fille du potier Bernard Dubois, Sébastien Lambert (poterie Biron), Patrick Everaert, designer belge et Clovis Lambert ( père de Sébastien ), devant les créations/protoypes de Patrick Everaert.

    La Fête des Potiers de Bouffioulx soufflait, ce week-end, ses 50 bougies ! De nombreuses animations ont égayé la Cité.

    potiers3.JPG

    Les petits potiers

    C’était la toute grosse foule, vendredi soir, à la Maison de la Poterie, pour le vernissage de la Fête de la Poterie. De petits potiers vendaient des pots à liqueur à l’entrée. Les membres de la Confrérie des Potiers de Bouffioulx avaient revêtu leur toge.

    Une édition marquée, cette année, par la présence d’invités  exceptionnels: Claude Aiello, céramiste-designer de Vallauris (Provence-Alpes-Côte d’Azur) et Patrick Everaert, designer belge. Ce dernier  a fait forte impression en présentant ses derniers prototypes : un luminaire à double fonction, à la fois lampe et de poche et lampe de bureau, un vinaigrier, dont la poignée est fermée avec un bouchon de liège (ce qui évite de soulever le couvercle), des bougeoirs, dans lesquels on met des bougies chauffe-plat pour garder la flamme à la même hauteur,…

    potiers4.JPG

    Spectacle par "La Tribu"

    potiers6.JPG

    à gauche, Claude Aiello interviewé par Martial Dumont

    les trois potiers dans un collectif

    Didier Lardinois, Bernard Dubois et Sébastien Lambert (poterie Biron), réunis dans un nouveau collectif « L’Avenir des Potiers de Bouffioulx » sont inspirés par les créations de Patrick Everaert.

    Au mois d’octobre, les trois potiers bouffaloniens participeront à un salon à Liège. « Le design est un bon moyen  de donner un second souffle à notre poterie locale. Il faut absolument privilégier le circuit court » a précisé Jean-Sébastien Pirnay, président du Syndicat d’initiative de Châtelet.

    La fête se poursuivait par le Village de la Terre : démonstrations et initiations aux différentes techniques de la terre, le marché artisanal, la bénédiction des potiers, le workshop du chef Stéphane Chermanne : « le grès dans tous ses états », un cortège folklorique et par le concert d’Andy Kirk. Original : les géants Madame Amphore et Monsieur Pichet ont renouvelé leurs vœux de mariage ! JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Bois du Cazier: Expo de Roman Minin en virtuel et réalité augmentée

    minin1.JPG

    Un vitrail de Roman Minin

    Par l’observation directe, ou à l’aide d’un casque ou d’un smartphone, le public est amené à découvrir l’univers onirique de la mine par l’artiste urkrainien Roman Minin. Les œuvres sont réparties dans tout le site du Cazier.

    Avec son T-shirt aux couleurs vives et aux motifs géométrisés, reproduisant l’une de ses œuvres, Roman Minin faisait sensation lors de l’inauguration de l’exposition : « Mining Charleroi ». Réfugié de Donetsk, à cause des contentieux russo-ukrainiens, Roman Minin est très attaché à la mine. Né en 1981 dans le Donbass, une région où règne encore une intense activité minière, le plasticien est issu lui-même d’une famille de mineurs.

    « Le mineur, je le vois avant tout comme quelqu’un de courageux, qui se dévoue, voire se sacrifie pour les autres » précisait-il.

    Avec « Mining Charleroi », c’est le travail de ce peintre, graphiste, auteur d’installations scénographiques et graffeur ukrainien, de renommée internationale, qui est mis en valeur. Avec sa façon bien à lui de mêler des icônes du folklore populaire, ses compositions sont toujours très colorées et morcelées, à la manière d’un jeu de construction. Par ses courbes et le remplissage des tableaux, ses œuvres ne sont pas sans rappeler celles de l’artiste belge Jean-Luc Moerman.

    le numérique, pas une fin en soi

    « Cette expo est aussi liée aux bonnes relations entre l’Ukraine et la Belgique, et à leur passé minier commun » a précisé Litiaga Vladyslava, 2ème secrétaire de l’Ambassade ukrainienne.

    Sur le site du Cazier sont disséminées plusieurs œuvres de Roman Minin, dont 5 bâches géantes, une tapisserie, un bas-relief (représentant des mineurs au pied des deux chevalements) et un vitrail.                        

    Les œuvres en 2D sont sublimées par la réalité augmentée par le biais d’un smartphone (8 stations) ou en réalité virtuelle avec un casque (2 animations).

    « Il s’agit d’un pas de plus dans l’univers des nouvelles techniques numériques. En octobre 2018, nous avions déjà créé une application pour smartphone pour guider les visiteurs de manière ludique selon trois circuits sur le site. Cela dit, les nouvelles technologies ne constituent pas une fin en soi, mais elles peuvent attirer de nouvelles générations » avertit Jean-Louis Delaet, directeur du Cazier.      

    minin2.JPG

    Dans le casque, tout un univers à découvrir

    vitrail géant à réaliser

    Pour découvrir l’installation, il faut télécharger gratuitement l’application SIMO AR, et conserver la 4G activée pendant tout le parcours.

    L’utilisateur devra se repérer en suivant la numérotation sur le plan et en scannant les différents lutrins verts. Attention : il est conseillé de disposer de smartphones de générations récentes ! Les 9, 10 et 11 juillet prochain, le public est invité à réaliser un vitrail géant. De 10 à 12h pour les enfants de 8 à 12 ans, et de 14h à 16h : pour tous dès 12 ans. 25 € pour l’ensemble de l’animation.                

    L’expo « Mining Charleroi », mise sur pied en collaboration avec la galerie bruxelloise Mhaata (le galeriste Jacques-Antoine Tanner a initié les contacts avec Roman Minin et expose des œuvres de Roman Minin jusqu’au 21 juillet), Asymétrie et l’Ambassade d’Ukraine en Belgique, est à voir jusqu’au 6 octobre 2019 au Bois du Cazier. JC Hérin

    Prix : 8 € à 4,50 €. - de 12 ans : gratuit. Ouvert tous les jours sauf le lundi. Du mardi au vendredi : de 9h à 17h. Samedi et dimanche : de 10h à 18h. Infos : 071/ 88 08 56

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COUPS DE COEUR DU WEEK-END

    huang1.jpg

                           Sylvia Huang, lauréate du Concours Reine Elisabeth 2019- photo Siska Vandecasteele

    L’ombre du Cannibale va planer sur le Tour de France Charleroi avec des activités sur la Place Verte et à Gosselies. Un WE placé aussi sous le signe de la culture et de la créativité !

    Animations

    Du 5 au 9 juillet se déroule la traditionnelle ducasse de Nalinnes-Centre, organisée pour la sixième édition par le Comité des fêtes. Le mot d'ordre est toujours le même, " Joie et bonne humeur dans une ambiance festive ! ". Ouverture des loges le 5 juillet à 17h. 21h30 : danses sur des tubes des années 60. Le 6 juillet à 15h30 : course de brouettes. 9 juillet à 20h30 : lancer de nounours. Pour info : Pierre Guadagnin : 0477/862 148.

    Musique classique

    Le Juillet musical d’Aulne se tiendra sur le site de l’abbaye d’Aulne à Thuin. Le 5 juillet à 20h : Orchestre de Chambre de Wallonie et Sylvia Huang, lauréate du Concours International Reine Elisabeth – session 2019, originaire de Montigny-le-Tilleul. Le 6 juillet à 15h : Concert du Wind Band Stage par les étudiants des académies et conservatoires de la Fédération Wallonie-Bruxelles et à 20h : Canadian Brass. Le 7 juillet à 10h : Messe des Artistes avec la Chorale « La Chanterelle ». Les concerts du vendredi et du samedi seront précédés d’une conférence avant le concert à 18h45. Pour info  et/ou réservations: 0479/11 55 50- www.festivaldaulne.be

    Animations/artisanat

    La Fête de la Poterie est une fête entièrement dédiée à l'artisanat au cœur de la Vallée des Potiers à Bouffioulx, du 5 au 7 juillet 2019. Au programme : festival « Les Musicales estivales », artistes & artisans, grimage à la barbotine, espace associatif avec l'UNICEF, bar à bulles, brasserie & restauration,… Informations : Maison de la Poterie, rue Général Jacques Bouffioulx. Tél. 071/ 39 51 77

    Evénement

    Le Tour de France passe par Charleroi, le 6 juillet. Place du Calvaire à Gosselies: animations de 11h à 18h : ambiance musicale, animations pour les enfants, concert. Infos et inscriptions : facebook.com/ACGGosselies/. Au Centre Automobile, avenue du Millénaire, 2 : expo « J’avais 16 ans en 1969 » dédiée au regretté Dominique Saucin, membre du CP Nord qui vient de nous quitter d’une façon inopinée. Fan de la première heure, il a passé sa vie à collecter des souvenirs relatifs au maillot jaune le plus célèbre du monde. – Au Centre-Ville de Charleroi : animations de 14 h à 18h : balades en vélo sur le Ravel au départ de la place Verte, parcours cycliste de la Cellule cyclisme de la Ville, expo sur l »histoire du vélo,… Infos et inscriptions : www.charleroicentreville.com ; info@charleroicentreville.com; facebook.com/CharleroiCentreVille.

    Brocante/solidarité

    Le 6 juillet, de 13h à 16h, rien ne se vend, rien ne s’achète, mais tout se donne et se reçoit dans la gratuité totale à l’Atelier/M- 45, rue de Monceau-Fontaine à Monceau-sur-Sambre. Le public y trouvera des stands et ateliers autour du thème zéro déchet, de la fabrication de produits faits maison, d’économie, d’écologie, de solidarité, de simplicité ! Le tout dans une ambiance musicale festive et avec un château gonflable pour les enfants. Info : Le Germoir 071/27 05 40- secretariat@germoir.be

    Chant

    La Pastourelle, la Bois du Cazier et la Ville de Charlerio présentent, le 7 juillet à 14h30 le Festival International de Chant choral au Bois du Cazier à Marcinelle. Prix d’entrée : 10 €. Prévente : 8 €. Gratuit pour les moins de 12 ans. Renseignements : 071/21 48 87. info@la-pastourelle.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • KINO CAROLO- En hommage à Jean-Jacques Rousseau

    rousseau2.JPG

    Le festival du court-métrage Kino Carolo rend hommage, cette année, à Jean-Jacques Rousseau, cinéaste souvrétois. Une soirée, le 6 juillet,  clôturera une semaine de tournage.

    Après le Château de Monceau, l’an passé, c’est le château de Cartier qui sert, cette année, de QG à une quinzaine de personnes comprenant metteurs en scène, comédiens, monteurs,…

    Samedi matin, David Quinaux, porte-parole de la police de Charleroi, est venu prêter main forte à l’équipe pour indiquer les lieux où il est possible de tourner dans l’hôtel de police (notamment dans les cellules). Quatre thèmes ont été retenus : l’Apocalypse, la nature, la politique et le cirque. Autour de Chanel, l’organisatrice, les discussions allaient bon train.                         

    Le concept : il s’agit de produire des courts-métrages, en une semaine, dans Charleroi et son agglomération. Les films seront mis bout à bout dans un plus long: « Une journée dans la vie d’une bienveillante », le soir de la clôture, le 6 juillet, à partir de 18h, au Bois du Cazier.

    une fille en manque d’un père

    Cinéaste indépendant, bien connu pour ses films à petit budget, Jean-Jacques Rousseau, décédé en juillet 2014, est mis à l’honneur comme « parrain » de cette 5ème édition. « Faire un film, c’est faire la guerre » était un peu la devise de Jean-Jacques, qui, durant toute sa carrière, s’est battu pour produire ses films déjantés et absurdes, balançant entre humour et provocation » explique Frédérique Rousseau, la fille du réalisateur souvretois. « Voilà pourquoi j’ai décidé de lui consacrer un court-métrage, en jouant dans le film, en le réalisant et en composant la musique ». Chanel y est assistante-réalisatrice et y joue le rôle d’Eléonore, une fille en manque d’un père. Dans la distribution, on retrouve également les jeunes Shirley Geiregat et Marjorie Le Thiec.

    Pour tous ces artistes amateurs, le festival donne la possibilité de se faire des contacts et de pouvoir mettre en avant leurs œuvres publiquement. JCH

    rousseau1.JPG

    Frédérique Rousseau, fille de Jean-Jacques

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- CONCERTS SUR LE TERRIL DES HIERCHEUSES

    hiercheuses3.JPG

    Rémi Parson

    Ecouter de la musique, cool, sur un terril : voilà ce que proposait l’ASBL Rafales, samedi, par un temps… très, très ensoleillé !

    hiercheuses1.JPG

    Après le stress des examens, vive les vacances ! Samedi, environ 600 personnes les ont entamées de façon assez originale : en montant les pentes, parfois assez abruptes, du terril des Hiercheuses à Marcinelle, pour « Panorama », une après-midi et une soirée de concerts.

    L’affiche était assez attrayante et internationale, avec Elvin Byrds, Acte Bonté, Rémi Parson,  France Frites, Bear Bones, Why The Eye, Svoer, United Stasis of Etherica Julien Tassin (le guitariste carolo de la bande),… Si les bonnes surprises venaient de la programmation, concoctée par des opérateurs culturels carolos tels que  l’Eden, le Vecteur, le Rockerill, elles provenaient aussi du côté des températures : il faisait chaud, voire très chaud ! Doigts de pied en éventail, torse nu, chapeau de paille vissé sur la tête, certains spectateurs s’étaient mis en mode cool pour écouter les concerts. L’installation sur le site n’était pas sans rappeler certains festivals avec tentes, tonnelles, auvents,…

    Pour un peu, on se serait cru à Woodstock, la toute grosse foule en moins, bien sûr ! « Je viens de l’Ile d’Oléron » faisait remarquer Lola, une festivalière française. « Quand j’ai appris que mes potes de Bruxelles assistaient aux concerts, je n’ai pas hésité une seconde à faire le déplacement ! »

    patrimoine et rencontres

    Des passionnés se trouvent à la base de « Panorama », dont Axel Delepinne et Régis Laurent. Avec Bruno De Laet, ces deux derniers fondaient « Rafales », en mai 2007. But de l’ASBL : contribuer au redressement de Charleroi, par des manifestations festives et culturelles. Les amis ont, par exemple, créé une revue sur le net, la Nef Onirique, où chacun peut poster ses créations.                          

    « Notre événement Panorama met bien en valeur le patrimoine carolo – les friches industrielles en font partie- et favorise les rencontres et les échanges. Notre mission est bien remplie ! A l’année prochaine pour une nouvelle édition ! »J.C.HERIN

    hiercheuses4.JPG

    Régis Laurent et Axel Delepinne

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • SAISON DE CHARLEROI DANSE 2019-20: La Biennale: "une fusée dans le ciel carolo"

     

    danseurs1.jpg

                 " Cria"copyrigt : Renato Mangolin : le spectacle met en valeur le passinho, danse urbaine apparue à Rio de Janeiro.

    danseurs2.jpg

                  "De tête en cape" : copyright : Mirabelwhite : une grenouille et Superman

    La Biennale, qui se déroulera du 4 au 26 octobre 2019, vient renforcer une programmation déjà riche de Charleroi danse pour sa prochaine saison, avec 75 représentations. 3 écoles de Charleroi bénéficieront d’ateliers chorégraphiques tout au long de l’année.

    danseurs3.JPG

    Annie Bozzini, directrice de Charleroi danse

    Chaque spectateur venu assister à la soirée de présentation de la saison 2019-2020 de Charleroi danse est reparti avec un œillet. La raison ?

    danseurs.jpg

                         « Nelken » : des milliers d’œillets sur scène. Crédit : Alex Goulaiev.

    danseurs4.JPG

    Les spectateurs très attentifs, lors de la soirée de présentation

    Du 5 au 7 décembre 19, le plateau du centre chorégraphique carolo sera recouvert de milliers de ces fleurs (fausses, vu la saison) pour le spectacle « Nelken », mis en scène et chorégraphié par Pina Bausch. Une pièce avec 22 danseurs en exclusivité pour la Belgique ! Créativité et originalité sont toujours de mise pour la prochaine saison, ainsi qu’une véritable ouverture sur les différentes cultures chorégraphiques chez nous et dans le monde.

    Depuis son arrivée à la tête de Charleroi danse, Annie Bozzini a cassé cet hermétisme, qui collait parfois à la danse contemporaine, pour la rendre plus accessible.                

    La programmation de cette biennale est exceptionnelle, avec plus de 15 spectacles. « Ce sera une véritable fusée dans le ciel carolo ! » s’exclamait la directrice. La première date est fixée au vendredi 4 octobre, avec « Levée » de Boris Charmatz (des enfants de la région y seront mis à l’honneur !), chorégraphe français en résidence à Charleroi danse. Le festival se poursuivra avec « Le chant des ruines » de Michèle Noiret, « Infini » de Boris Charmatz, « El Amor Brujo » de Israël Galvan, « Weg » de Ayelen Parolin,…

    Superman parmi les animaux

    La saison accueillera des spectacles qui ne manqueront pas d’intérêt : « I-Clit » de Mercedes Dassy, une pièce qui aiguise l’outil du « féminisme pop », « Le Tour du monde des danses urbaines en dix Villes »d’Ana Pi, « Cria » d’Alice Ripoll, qui met en valeur le passinho, danse urbaine apparue dans les rues de Rio de Janeiro, « Blessed » de Meg Stuart, solo pour un danseur,…

    Les enfants ne seront pas oubliés avec « De tête en cape » de Balkis Moutashar, -une pièce où une grenouille et un ours rencontreront Superman !- « Le poids des choses &Pierre et le Loup » de Dominique Brun et « Horses » de Joke Laureyns et Kwint Manshoven. Charleroi danse continue sa collaboration avec l’Ancre, l’Eden et le PBA.

    A partir de septembre prochain, elle proposera des ateliers chorégraphiques avec l’école Cobaux, l’IET Notre Dame, et l’Institut Saint-Joseph. Infos pratiques : réservations sur le site charleroi-danse.be, ticket@charleroi-danse.be. Par téléphone : 071/20 56 40. JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COUPS DE COEUR POUR LE WE

    pneus3.jpg

    Les sculptures de Xavier Mary

    Culture et société font une fois de plus bon ménage dans les bons plans de ce WE. Pour ceux qui ne partent pas (encore) en vacances !

    Très intuitif et imaginatif, Xavier Mary reconstitue, avec de gigantesques pneus de camion(s) usagés, des temples sacrés des civilisations d’Asie du Sud Est. Le plasticien belge construit ces sculptures monumentales,et pour mieux les fusionner, il associe différentes catégories spatiales, temporelles et symboliques. Le tout pose question dans un XXIe siècle mondialisé. Cette expo: « MX Temple », ainsi que celle de Sanam Khatibi :« De ta salive qui mord », sont à voir jusqu’au 1er septembre 2019, du mardi au dimanche de 10h 18h, au BPS22, Boulevard Solvay, 22 à Charleroi. Pour tous contacts : 071 27 29 71. info@bps.22.be. Tarifs : 6 €à 3€. Enfants de moins de 12 ans : gratuit.

    Culture/Société

    Adaptée aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et leurs proches, la « visite guidée inoubliable » plonge le public dans les collections permanentes et expositions temporaires du Musée de la Photographie, 11, Avenue Paul Pastur à Mont-sur-Marchienne, le 29 juin de 14 h à 16h. Renseignements et réservation obligatoire : 071/53 91 72 ou Eliane Janssens au 0479/52 11 16. A partir de 18 ans.

    Service Club

    Le Lions Club de Charleroi Métropole d’Europe fête son 25ème anniversaire de remise de charte, en collaboration avec la Ville de Charleroi. La séance académique aura lieu le 29 juin à 18h à l’hôtel de ville de Charleroi et se poursuivra par un repas à 19h30 au Roy d’Ys, rue de Charleroi, 50 à Fontaine l’Evêque. Pour tous renseignements : Olivia Culot au 0489/417 253.

    Vie sociale

    Les résidents, le personnel et la direction du Soleil Levant invite le public à sa brocante + barbecue, stand pâtisserie, grand tournoi de pétanque, château gonflable,… le 30 juin, de 8h à 16h. A 11h30 : verre de l’amitié et inauguration des nouveaux espaces du SRA « Les Oliviers », sentier des Combles, 24 à Montignies-sur-Sambre. Pour tout contact : Christophe Bruyndonckx, Directeur au 071/42.28.20 - 0479/33.96.75 071/41 88 48.

    Artisanat

    Ce 30 juin de 10h à 18h, le Centre des Métiers d’Art « La Spirale » et « Les amis du château de Trazegnies » unissent leur dynamisme pour proposer un événement qui fera la part belle aux différents métiers artisanaux : « Castel Art ». Il se tiendra dans les superbes salles et le site classé du Château de Trazegnies, place Albert 1er. Près de 50 créateurs d’exception viendront exposer leurs dernières œuvres. On pourra y découvrir céramistes, bijoutiers, sculpteurs, vannière, artisan du papier, émailleur, créateur d’hôtels à insectes, bronzier, tisserande, maîtres verriers, tourneur sur bois, ferronnier, designers, maroquiniers, mosaïstes, chantourneurs, ébénistes, dinandiers, ...Pour tout contact : 083/690 790. www.laspirale.beWWW.chateaudetrazegnies.be. Entrée + visite du château : 4 €.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire