Cultures - Evénements - Page 4

  • OLIVIER TERWAGNE: Son nouvel EP sur iTunes, avant sa sortie "physique"

     
    Le nouvel EP: Idoles est sur toutes les plateformes. "En ces temps difficiles pour beaucoup de monde, mais aussi pour le monde artistique et culturel, n'hésitez pas à partager ce clip confiné, ou l'art de réinventer le même décor... " souligne le jeune artiste. 

    Terwagne.jpg

    7 titres composent « Idoles », le nouveau mini-album d’Olivier Terwagne.  L’artiste carolo y fait cohabiter plusieurs femmes, dans des genres différents : Luna, manif(i)estante féministe convaincue,  Diotime, prêtresse et poétesse, une voyante, une Aline vintage 2.0. (sortie d’une chanson de Christophe),…

    Pourquoi  Olivier Terwagne a-t-il  choisi ce titre ? «  Je suis un véritable féru d’étymologie »  note-t-il. «  Idoles vient d’un terme grec qui pourrait dire, entre autres, l’ombre des morts, ou encore un miroir,  ou plutôt ce qui se montre  dans un miroir et qui en réalité n'y est pas ».  Et à la fin de l’EP,  le chanteur/compositeur/musicien revient, comme Ulysse, dans sa région natale de Chimay pour y  vanter la richesse et la diversité du terroir.  Les styles musicaux brassent le baroque,  le gospel, hip hop, l’électro,… Le piano, le synthé, le Rhodes (piano électrique), les cuivres (trompette, cor),  la basse,  la guitare,… y sont fortement présents. S’y mêlent les voix féminines de Mara et Destina, deux chanteuses que l’artiste affectionne tout particulièrement pour leur grain de voix singulier.

    une vidéo par jour

    La période de confinement a impacté Olivier Terwagne, puisqu’il a dû annuler une dizaine de prestations. L’artiste ne s’est pas croisé les bras pour autant, puisque, de la mi-mars à fin avril, il a posté, sur sa page Facebook, une chanson qu’il a accompagnée au piano ou à la guitare, sur des airs de salsa, de rap ou encore de bossa-nova,… Il s’est exprimé sur des grands thèmes liés au Coronavirus, à savoir la solitude, le deuil, les couples « refermés sur eux-mêmes », la médecine,…

    Avec d’autres artistes comme Typh Barrow ou encore Saule, Grangeorge, Konoba,… Olivier interpelle régulièrement les autorités belges pour augmenter le quota de diffusion des artistes belges en Fédération Wallonie/Bruxelles.  Pour toute information : info@olivierterwagne.be. 0489/390660.

    J.C.HERIN 

    Terwagne2.jpg

                      Olivier Terwagne, auteur/compositeur/interprète  Crédit Aline Dupont

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • "ON N'EST PAS DES PIGEONS" AU BOIS DU CAZIER ET AU BPS22

    Suivez la vidéo sur la réouverture du Bois du Cazier et d'autres institutions carolos !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • STAGE VIDEO AVEC FRED LEGRAND

    videos.jpg

     

    Deux jours pour apprendre à réaliser votre vidéo à partir de votre smartphone : c'est ces 18 et 19 août à la Maison-Presse de Charleroi, avec Frederic Legrand. Et hop, on s'inscrit !
    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Sujets thématiques 0 commentaire
  • GERPINNES- Une Sainte-Rolende pas comme les autres

    rolende5.JPG

    Leur Tour a commencé à 03h30, ce lundi ! 

    Une situation tout à fait inédite, quasi surréaliste, pour les Rolendiens

    « La Sainte-Rolende 2020 dans nos cœurs » : voilà comment a été surnommée,  à défaut du Tour traditionnel, cette édition pas comme les autres,  vu  le contexte de la crise du Covid-19.  Venant de Gerpinnes et  des  villages aux alentours,  plus d’un millier de marcheurs, en ordre dispersé, ont fait le Tour à leur façon, lors de ce week-end allongé. Un soleil radieux ne les a pas quittés.

    rolende8.jpg

    03h30, ce lundi de Pentecôte.  A l’heure très matinale où aurait débuté une Sainte-Rolende « classique », 250 personnes se sont rassemblées sur le parvis de l’église Saint-Michel, pour une Sainte-Rolende vraiment pas comme  les autres.  Un beau nombre qui illustre un réel engouement, alors que certaines mesures de confinement liées au Covid-19 sont toujours en vigueur. Certes, la distanciation physique de 1,50 m et la règle des groupes de 3 ou 4 personnes maximum n’étaient pas toujours respectées à la lettre, mais aucun débordement  n’a été constaté. Le mot d’ordre était strict : « pas d’uniforme complet ». Certains arboraient alors un képi, un calot,  un pantalon blanc, un T shirt de la Compagnie, … Amandine, une cantinière,  avait revêtu, quant à elle, une tenue plus complète.

    rolende4.JPG

    Julien au tambour 

    rolende3.jpg

    roulements de tambour avec Julien

    Tambour aux Flaches, Julien Herman effectuait une démonstration devant son domicile. Tous les marcheurs, bien motivés, étaient bien décidés à parcourir la trentaine  de kilomètres traversant Gerpinnes Centre  et les villages aux alentours.                        

    tout prévoir dans un sac à dos

    Avec ce si beau soleil, le Tour aurait pu attirer 20 000 personnes, en temps normal ! Mais le virus est passé par là, n’entamant toutefois pas le moral des Rolendiens... « Nous tenions vraiment à être là » insistaient Cyril, Geoffrey et Cédric, trois jeunes de la Compagnie d’Acoz. «  Bien sûr, il a fallu s’organiser différemment et prévoir, dans des sacs à dos, de quoi nous ravitailler en vivres et… en petites gouttes, puisque les cantinières ne pouvaient rien nous servir ! » note avec amusement Cyril.  La plupart des maisons étaient décorées de drapeaux. 

    A l’heure traditionnelle prévue pour le passage de la châsse dans la ville, les cloches sonnaient  à toute volée dans les villages, pendant une dizaine de minutes. Les tambours étaient invités à faire un rigodon devant leur maison à la fin de la sonnerie des cloches.  A  l’heure traditionnelle de la rentrée du reliquaire dans l’église à 20h, les cloches de toutes les églises du Tour Sainte-Rolende ont sonné pendant 5 minutes et les tambours jouaient leur retraite. A noter encore que ce mardi à 21h, les tambours sont invités à jouer encore devant chez eux. 

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Dernier Tour comme échevin du Folklore

    Depuis son domicile à la rue Jean Joseph Piret, à Gerpinnes Flaches,        Michel Robert a effectué le Tour.  « Je l’ai fait seul, mais avec un réel  pincement  au cœur : il manquait surtout la bonne ambiance des marcheurs, mais j’y suis arrivé ! » signalait l’échevin du Folklore. 

    «  En marchant dimanche,  j’ai évité les grosses affluences du lundi.  Mon équipe et moi avions demandé, en effet, à la population qui souhaitait faire un tour symbolique, d’étaler leur départ  sur trois jours ».  Soulignons que Michel Robert marche depuis l’âge de 3 ans, est tromblon dans la Compagnie de Gerpinnes Centre, et a été, pendant de nombreuses années, porte-drapeau de la même Compagnie.

    «  J’ai vu l’évolution du Tour » fait-il remarquer. «  Depuis les années 70 jusqu’à nos jours,  nous sommes passés de 1200 marcheurs  à 3300 marcheurs ! » Pour Michel Robert, c’était aussi le dernier Tour comme échevin du Folklore, puisqu’il passe la main, en janvier prochain, à Julien Herman.

    michelrobert.JPG

    Michel Robert passe le flambeau à Julien Herman, en janvier 21

    Des villages, comme Gougnies, ont aussi bien participé ( photos 1 et 2)

    Des tirs isolés devant le pas de la porte étaient aussi autorisés. C’était le cas notamment à Gougnies.  Régis Paquet ( 52 ans) avait sorti son tromblon. A 13h 15’, il tirait, en l’honneur de Sainte-Rolende.  Il en avait les larmes aux yeux ! Régis marche depuis l’âge de 12 ans dans la Compagnie de Biesme.

    rolende1.JPG

    Régis Paquet au tromblon

    Totalisant respectivement 40 ans et 20 ans de marche comme sapeurs dans la Compagnie de Villers-Poterie, Marc (61 ans)  et Quentin Piret (26 ans) étaient sortis avec leur hache ! La localité a vu passer également la cavalerie.  J.C.HERIN

    rolende2.JPG

    Marc et Quentin Piret: 40 ans et 20 ans de marche dans la Compagnie de Villers-Poterie

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • En chansons avec Alain Vanek et Alain Gilson

    Petite vidéo du jour. Rire et Chansons pour ce beau week-end. La deuxième partie du spectacle triomphant de "Miette" et son "Stars d'un Jour". Souvenir de Novembre 2003 à l'initiative de Philippe Van Cauwenberghe Responsable de la Politique des Aînés afin de vous faire passer un agréable moment. Enregistrement en la salle des Fêtes de l'Hôtel de Ville de Charleroi. Bon week -end à Toutes et Tous. Prenez soin de Vous. On Vous AIME. Alain Vanek et Alain Gilson

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI: Réouverture du Rayon et du V2 sur RDV au Vecteur dès le 3 juin

    vecteur.jpg

    Prolongation de l'exposition de Guillaume Mazauric jusqu'au 24 juin 

     
    On a une super chouette nouvelle à vous annoncer dans tout ce brouillard : le Rayon, notre bibliothèque, ainsi que le V2, notre galerie, rouvrent leurs portes dès ce mercredi 3 juin ! C'est d'ailleurs le cas de la plupart des bibliothèques du réseau de la ville de Charleroi. Vous vous en doutez, cette réouverture n'est pas un retour complet à la normale. Laissez-nous vous expliquer tout ça : 

    Le Rayon garde ses horaires de permanence habituels.  
     
    Mercredi de 15h à 19h
    Vendredi de 15h à 19h 

    Ce qui change : il faudra désormais prendre RDV pour venir nous voir, au plus tard la veille de la permanence qui vous convient. Comment ? En nous contactant par mail : bibliotheque@vecteur.be 
    N'oubliez pas de nous mentionner votre numéro de passeport lecture ainsi que l'heure à laquelle vous souhaitez venir ! Dans un premier temps, il ne sera plus possible de rentrer dans la bibliothèque. Nous allons procéder via une formule du take-away. À savoir : lorsque vous arrivez à l'entrée du Vecteur au 30 rue de Marcinelle, vous sonnez à " bibliothèque " comme d'habitude, et nous viendrons vous rejoindre là pour vous transmettre votre commande. C'est un peu comme au resto, mais avec des livres ! Pour connaître ce qui se trouve dans nos rayons, rendez-vous ici : https://bibliotheques.hainaut.be/ Comme pour l'instant, on ne peut plus vous conseiller des livres depuis la bibliothèque, nous vous proposerons des idées via notre page Facebook ou vous pouvez aussi opter pour un pack surprise, que nous vous préparons avec amour. Pour le réserver, c'est la même procédure que pour prendre RDV, il suffit de nous écrire à bibliotheque@vecteur.be ! N'hésitez vraiment pas à nous solliciter si vous avez la moindre question ou envie de recommandations. On se fera un plaisir de vous répondre ! 
    On est très content d'avoir l'opportunité de vous montrer encore pour quelques semaines l'exposition de Guillaume Mazauric, vernie le 6 mars dernier au V2. Vous vous en doutez, il y a tout de même des adaptations qui ont été faites pour pouvoir vous accueillir dans les meilleures conditions, et ce jusqu'au 24 juin.

    Ce qui change :
    Les horaires des permanences sont adaptés et coïncideront avec celles du Rayon, notre bibliothèque.
    Mercredi de 15h à 19h Vendredi de 15h à 19h. De plus, il est désormais nécessaire de prendre RDV au plus tard la veille de votre venue, mais aussi d'annoncer le nombre de personnes que vous serez, ainsi que l'heure à laquelle vous souhaitez venir. Nous sommes malheureusement limités à 2 personnes maximum dans la galerie. Écrivez-nous à info@vecteur.be afin de réserver vos places ! Le port du masque est vivement recommandé.  L'accès à la galerie ainsi qu'à la bibliothèque reste bien entendu GRATUIT ! Besoin de plus amples informations ? N'hésitez pas à contacter Temese Nottet (temese@vecteur.be - +32 472 77 69 39).
    Le Vecteur
    30 rue de Marcinelle
    Charleroi 6000
    Belgium

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • GOZEE- Réouveture de l'Abbaye d'Aulne le 27 mai

    abbayedaulne.jpg

    L’équipe de l’Office du Tourisme de Thuin est dans les «starting-blocks » pour la réouverture de l’Abbaye d’Aulne ce mercredi 27 mai 2020 dès 13h.

    Le secteur tourisme « en arrêt » tout comme les secteurs de l’HoReCa et de l’événementiel jusqu’au 8 juin, certaines mesures nous permettent d’ouvrir les grilles de l’Abbaye.

    Notre accueil à Thuin et le Beffroi restent quant eux, fermés jusqu’au 7 juin inclus.

    Vous voulez savoir comment notre équipe s’organise sur cette progressive reprise ?

    Envie de nous rencontrer sur place ?

    Appelez-nous au 071/59.54.54. J

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Premiers visiteurs au Bois du Cazier après 9 semaines de confinement !

    réouverture1.JPG

    sur la photo, les trois premières "visiteuses" et les membres de l'équipe du Cazier 

    Ce mardi, 5 adultes, 2 enfants et un acheteur ont franchi les grilles du Bois du Cazier, à l’occasion de sa réouverture. C’est déjà un bon démarrage, 9 semaines après la fermeture du site pour cause de Covid-19.

    Comme s’il avait voulu, lui aussi, être de l’événement, un magnifique soleil dardait ses rayons sur le Bois du Cazier. A 10h, Margaux  et ses enfants Maël (5 ans) et Cyrielle (2 ans) de Nivelles bouillaient d’impatience de visiter les lieux. « Mes enfants ont pris l’habitude de se rendre, avec moi, dans un musée belge, 1 fois par mois. Cette démarche fait partie de l’éveil culturel que je veux leur donner. Le Bois du Cazier fait partie des incontournables » note Margaux. « En plus, le grand-père de mon mari était ingénieur dans les mines, ce qui suscite d’autant plus l’intérêt de Maël et Cyrielle ». 

    Agnès et Guy, un couple  de Hal, leur emboitaient le pas, mais à distance, selon les prescriptions de distanciation physique recommandée  (1,50m).  « J’ai toujours été attiré par  les charbonnages »  confie Guy.  « Tout petit déjà, j’avais été très marqué par  la descente dans la mine de Zolder (fermée en 1992), à plus de 1000 mètres de profondeur ».

    réouverture2.JPG

    Agnès et Guy, à gauche sur la photo

    Une perte d’environ 120 000 euros.

    Les pertes durant la fermeture sont estimées à 120 000-130 000 euros.  Aujourd’hui,  les 26 personnes de l’équipe ont retrouvé leur poste. 20 d’entre elles ont dû être placées en chômage temporaire jusqu’alors. 

    A l’exception de la galerie de mine reconstituée à l’entrée, tout le site est rouvert au public, c'est-à-dire 25 hectares, comprenant le charbonnage et les 3 terrils.                                

    Le Musée du Verre est aussi de nouveau accessible. « Nous visons une jauge   de 50 visiteurs par jour » fait remarquer Catherine Thomas, Conservatrice.               

    Du jamais vu : depuis la mi-mars, pas un visiteur ne s’est profilé à l’horizon.  « Quel contraste avec les 2827 personnes en avril et 3258 personnes de mai dernier ! » signale Isabelle Saussez, attachée de communication.  Cette année, pour le redémarrage, le Bois du Cazier souhaite atteindre 10% de ces chiffres en ce mois de mai ainsi que 20%  des 1730 personnes enregistrées en juin dernier. « Soyons optimistes. Le fait que  les Belges resteront majoritairement dans le pays,  cet été, nous permettra même de dépasser certainement ces estimations» note Jean-Louis Delaet, directeur.

    réouverture5.JPG

    Jean-Louis respecte les mesures sanitaires 

    remise d’un plan de circulation

    Les mesures sanitaires, exigées par la note de la Fédération Wallonie/Bruxelles, seront respectées à la lettre : les audio-guides seront désinfectés après chaque utilisation, de même que les écouteurs du film ou encore  le terminal de paiement électronique. Le service d’accueil (billetterie et boutique) ainsi que le musée de l’Industrie disposeront d’écrans de protection en plexiglas. Du gel hydro-alcoolique est disponible. Le port du masque est recommandé. Pour ceux qui n’en posséderaient pas, des masques seront vendus au comptoir de la billetterie à 1 euro. Un maximum de 40/50 personnes pourront entrer le matin et 50/70 personnes l’après-midi. 10 personnes sont autorisées toutes les ½ heures.  Les visites guidées ne pourront pas être organisées. Un fléchage unidirectionnel ainsi des pictogrammes sont mis en place. A l’arrivée du visiteur, un plan de circulation, adapté aux nouvelles mesures de circulation, est remis aux visiteurs. Le Bois du Cazier joue bien la carte de la prudence, de quoi rassurer les visiteurs.    

    réouverture3.JPG

    réouverture4.JPG

    On lave et on frotte ! 

    L’expo « Défense de jouer » accessible en juin

    Aucune expo temporaire n’est organisée dans cette phase de dé-confinement, hormis l’exposition didactique et interactive, à partir du début du mois de juin : « Défense de jouer » qui traite du travail des enfants, hier en Belgique et aujourd’hui dans le monde. Egalement pour des mesures d’hygiène, les tablettes tactiles ont été remplacées par des témoignages écrits et les casques virtuels ont été supprimés. Se tenant à l’origine dans le Musée de l’Industrie, elle a été déplacée dans le forum.

    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • THEATRE MARIGNAN: Balades contées et nouvelle saison

    marignantheatre.jpeg

    En cette période de déconfinement, le moral regagne progressivement la compagnie carolo Cabaret 2000.  Une affiche toujours très divertissante est proposée pour la saison 2020-2021 au Théâtre Marignan. A ajouter des balades contées qui pourraient avoir lieu cet été.

    Le Covid-19 est-il « derrière nous » ? Pas vraiment : Cabaret 2000 reste  bien lucide. Mais dans la phase actuelle d’assouplissement des mesures    de confinement,  la compagnie, bien implantée à Charleroi depuis 20 ans, ose espérer des jours meilleurs.

    « La situation est tout à fait inédite » signale Jacky Druaux.

    « Les pièces : « Ladies Night » et « Le tombeur », programmées en fin de saison 19-20, auraient pu rassembler toutes deux 4500 spectateurs.  C’est un réel manque à gagner pour un théâtre qui ne dispose pas de subsides de la Fédération Wallonie/Bruxelles et une perte sèche pour certains comédiens,  qui vivent exclusivement de leur métier. 80% de nos rentrées proviennent  de la billetterie. Nous pousserions un « ouf » de soulagement, si le Conseil National de Sécurité donnait, le 8 juin, son feu vert au retour des spectacles ».  

    En attendant, Cabaret 2000 a concocté une belle affiche pour 2020-2021.

    « La reprise pourrait s’effectuer dans le courant de septembre » poursuit le comédien. « Pour être rentable dans une salle qui compte 293 places, il faudrait au moins un taux d’occupation de 150 personnes.  Bien sûr,  toutes les mesures seront prises : gel hydroalcoolique à l’entrée, marquages au sol, distanciation physique entre les spectateurs,… »

    Cabaret pour les 100 ans de Boris Vian

    Plus que jamais, le Théâtre Marignan poursuit sa mission : divertir avec des spectacles de qualité. 5 pièces sont déjà programmées.

    Démarrage avec « Le Prénom », un grand succès qui pourra (enfin !) être joué puisque la Compagnie carolo en a acquis les droits. Exclusivité en Belgique avec « Silence, on tourne », à mi-chemin entre « Thé à la menthe ou t’es citron ? » et « Frou-Frou les Bains ».  Classique du rire au théâtre et au cinéma, « La Soupe au choux » réunira la Denrée, le Glaude, et le Bombé.

    Puis place à « Je préfère qu’on reste amis » et « La Vie de Chantier ». Sans oublier, en novembre, le Cabaret pour les 100 ans de la naissance de Boris Vian. Les spectacles d’accueil n’ont pas encore été déterminés. Et puis, cet été, la Maison du Conte souhaite inviter le public à écouter des contes dans les parcs et jardins.

    « Nous travaillons activement avec Conte’Act pour des spectacles en plein air, en respectant aussi les mesures sanitaires.  A cela pourraient  s’ajouter des stages et des ateliers en rapport avec le conte. Je suis assez optimiste pour ce dossier » précise Jacky Druaux, qui en est le coordinateur.  Les abonnements peuvent déjà s’effectuer maintenant. Pour tous contacts : 0495/10 20 14- abonnements 5 spectacles : 62 et 45 . billetterie@theatremarignan.be.

    Notons aussi que le Marignan participe, avec ses partenaires de Divertiscènes, au festival Eté Divert’, du 17 juillet au 22 août. 

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARTINROU TIRE LA SONNETTE D'ALARME

    2020- 2021 sera la quarantième saison théâtrale de Martinrou. Et pour que l’aventure continue, il faudra que tout le monde soit sur le pont ! Comme tout le monde, depuis le 19 mars, nous sommes entrés en léthargie... Portes fermées, chacun chez soi, télétravail, réunions skype, forums, whatsapp. Plus de spectacles, plus d’ateliers, pas de stages à Pâques, événements annulés, locations de salles à l’arrêt (car oui, pour que la barque flotte, Martinrou propose aussi ses salles à la location).
     
    Bref,confinés, comme tout le monde... ou presque. Mais parmi les opérateurs culturels, souvent menacés, la place de Martinrou est particulière: n ous sommes d’habitude très autonomes –c’est à dire sans filet de sécurité aujourd’hui.
     
    On ne programme plus... donc on ne dépense plus. Mais alors, qu’est-ce qui nous menace ?
     
    Opérateur culturel de province modeste ment subventionné, Martinrou tient debout essentiellement par ses recettes propres : 55% de nos revenus sont assurés par notre public, ce qui n’est pas le cas de tous les lieux subventionnés, bien loin de là , et le taux de remplissage de nos salles en spectacle est de 92% en moyenne.
     
    C’est donc peu dire que l’essence même de Martinrou est de partager la culture avec le plus grand nombre.  Si le public ne répond pas à l’appel, nous sommes voués à disparaître, et que deviennent les artistes en  l’absence de lieux pour les engager et les programmer ? Aujourd’hui, nous lançons donc un cri ; ce n’est pas un cri d’alerte misérabiliste, ni un cri de guerre agressif, ni un cri de joie... Plutôt un cri de rassemblement, pour que les forces qui lui insufflent la vie depuis 40 ans se resserrent plus fort encore autour de Martinrou : les pouvoirs publics, l’équipe permanente de la Ferme et aussi, surtout, le public. C’est seulement comme cela que nous passerons au travers de cette crise !
     
    Infos & réservations: info@martinrou.be -071/81 63 32 Une soirée à Martinrou, entre amis ou en famille. Une restauration de qualité est proposée tant avant qu’après les représentations, ce qui achève de rendre les soirées conviviales et chaleureuses. Rappelons que le vendredi, une séance de cinéma est organisée parallèlement au spectacle, pour les enfants de six ans et plus. Chaussée de Charleroi 615. 6220 Fleurus Tél: +32 71/81 63 32 Fax : +3271/81 63 47 E- mail: info@martinrou.be
     
    Site: http://www.martinrou.be / Banque : be88 3600 1989 8241

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • NOUVELLE SAISON DE LA COMPAGNIE CAROLO DERISOIR AU POCHE THEATRE

    Nouvelle saison pour la Compagnie carolo Dérisoir sur le thème de la littérature et du cinéma. Suivez l'auteur, le comédien et le metteur en scène Jérôme Roose dans cette vidéo. De belles découvertes et rencontres en perspective au Poche Théâtre, 70, rue du Fort à Charleroi. 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • NOUVELLE SAISON DE LA RUCHE THEATRE ROYAL 2020-2021

    Ruche Théâtre Saison 20_21 Carré.jpg

    Amis de la Culture, bonjour.  

     
    Nous espérons que vous vous portez tous très bien ainsi que vos proches.
    Voici  la programmation de la prochaine saison qui sera principalement liée au Rire et à la Chanson, afin  de partager des instants de bonheur.
     
    Une saison qui se voudra Royale ! 

    La Cage aux Folles, Oscar, Charlie et la Chocolaterie, Cabaret Rive Gauche, de la chanson française, les Frères Taloche,... Découvrez la saison en cliquant ici  sur la photo ci dessous! 

    A la Ruche vous n'êtes pas lié à un abonnement, vous pouvez prendre un Pass Partout qui, comme son nom l'indique, vous permet de venir voir le ou les spectacles de votre choix, seul ou à plusieurs sans devoir faire votre choix au préalable ! La liberté de choisir pour une durée illimitée.

    L'équipe de La Ruche Théâtre Royal de Charleroi
    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • SAISON 2020-2021 AU MARIGNAN THEATRE

    Découvrez la nouvelle saison 2020-2021 au Théâtre Marignan ! De l'humour et de la gaieté en perspective. De quoi chasser les mauvais jours que nous connaissons actuellement...

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • DOMINIQUE DELESCAILLE- Roman autobiographique: "Seule ma mère comprenait"

    delescaille3.jpg

                 Entre Dominique et sa maman, des liens indéfectibles

    delescaille2.jpg

    Six ans après le décès de sa maman, à laquelle elle était tant attachée, Dominique Delescaille (50 ans)  se reconstruit lentement.  La journaliste  de Mont-sur-Marchienne, diagnostiquée Haut Potentiel, raconte son incroyable parcours de vie personnel, dans un roman bouleversant : « Seule ma mère comprenait » (Lilys Editions).  Rencontre avec l’autrice.

    Votre premier roman « Ma grand-mère, cette jeune Polonaise morte à Auschwitz » était une quête. «  Seule ma mère comprenait » est une autobiographie. Pourquoi ce changement ?

    Dominique Delescaille : Les deux se rejoignent en fait, car il s’agit,          dans les deux cas, d’histoires vraies qui me concernent. A l’instar de        mon premier opus, « Seule ma  mère  me comprenait » est aussi une      quête d’identité, en quelque sorte.

    NG : Valentine, l’héroïne, est un peu votre miroir, voire votre « alter ego ».  Une façon de vous protéger, étant donné que vous êtes une personne à Haut Potentiel ?

    DD : Parler à la première personne aurait été impossible pour moi.

    Le personnage de Valentine, dans lequel je me projette complètement, m’autorise cette forme de détachement. Mais rien n’est romancé. J’ai choisi cette forme d’écriture certainement par pudeur et pour éviter un sentiment d’imposture. Cela est lié au fait que je suis HP, avec les problèmes d’intégration que cela comporte.  Je ne l’ai appris qu’à l’âge de 42 ans.

    Toute modestie gardée, je fais partie des 5 % de la population qui fonctionne  le plus rapidement au monde : mon cerveau est "en arborescence » : il fonctionne quasiment 24 heures sur 24 ! "                 

    Vous rêviez d’être hôtesse de l’air, vous avez été caissière, journaliste en presse écrite (dont à la Nouvelle Gazette) et audio-visuelle, présentatrice de spectacles, « Madame Télévie », … Ce côté « touche à tout » était plutôt un atout ou non ?

    D.D. : Oui et non. Comme je me lasse très vite, étant donné mes aptitudes, j’ai toujours eu besoin de diversifier mes activités. Cela m’a permis d’aller à  la rencontre d’un maximum de gens dans des catégories professionnelles et sociales très différentes, avec lesquelles je suis toujours très à l’aise.

    J’ai toujours eu l’envie d’en faire plus.  Si certains prennent ça pour de l’instabilité, il n’en est rien. J’ai toujours un peu peur également de ne pas être « à la hauteur ».

    Eprouver une réelle empathie pour les gens fait partie de votre ADN. Or, cette qualité vous a joué bien des tours dans votre vie professionnelle…

    D.D. En effet. Je me souviendrai toujours de la réflexion d’un patron qui  m’a déclaré : « Vous êtes trop proche des gens » ! Heureusement, j’ai pu décrocher plusieurs interviews, notamment dans des reportages d’investigation. Parmi les types d’intelligences, j’ai développé celle de l’intelligence intra-personnelle.  J’analyse beaucoup les comportements

    Par exemple, certaines attitudes choquantes, que d’aucuns trouveraient anodines, peuvent me blesser profondément. Un autre trait de caractère est que je mène des combats, là où beaucoup jetteraient l’éponge…

    JEAN-CLAUDE HERIN

    « Seule ma mère comprenait » par Dominique Delescaille, chez Lilys Editions. www.LilysEditions.comwww.Lilys.shop. 257 pages. 20 .

    delescaille1.jpg

    Dominique Delescaille

    Louise Lewkowitz, trait d’union entre les deux romans

    delescaille4.jpg

    Dans «  Ma grand-mère, cette Jeune Polonaise morte à Auschwitz »        (éditions Jourdan), Dominique Delescaille marche sur les pas de sa mère,  Louise Lewkowitz, laquelle a toujours vécu en pensant avoir été abandonnée par sa mère biologique.  En fait,  cette dernière était une jeune juive polonaise, déportée à Auschwitz en août 1942. Ce n’est que bien des années plus tard que Dominique décide de mener l’enquête. Louise Lewkowitz, rebaptisée Liliane Demeuter,  a été recueillie par un couple qui la protégera des Nazis. Ce n’est qu’à l’âge de 68 ans que « Liliane » découvre une photo, un visage tant attendu, celui de sa mère biologique.  

    La figure de Louise Lewkowitz est aussi centrale dans « Seule ma mère comprenait ».  Elle est la confidente privilégiée de Dominique. Alors quand celle-ci apprend son décès, après des souffrances indescriptibles, le monde semble s’effondrer…  En cette période de confinement, cette absence est vécue encore plus durement pour l’autrice,  et la plonge dans une profonde solitude. La mort touchera aussi l’unique frère de Dominique,  à l’âge de  54 ans, 2 mois seulement plus tard après la disparition de sa maman.

    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • " CINÉ CHEZ VOUS": LE QUAI10 S'INVITE DANS VOTRE SALON!

    Cher public,

    Fermé depuis presque 2 mois, le Quai10, comme beaucoup d'autres, doit faire preuve de créativité et d'innovation pour continuer à offrir ses services au public. Pour répondre à cet objectif capital pour l'équipe, nous vous présentons l'offre "Ciné chez vous".
    La plateforme VOD, lancée en partenariat avec Lumière Cinéma, vous permet d'avoir accès à un catalogue diversifié de films de 3 types:
    • Des films « Nouveaux », qui étaient en salles avant le confinement.
    • Des films « Encore chez nous », avec une sélection de films de qualité que vous avez pu voir dans nos salles. L’occasion de les voir OU les revoir !
    • Des films « Cinematek », qui sont des versions restaurées des classiques du cinéma belge.
    Concrètement, les locations vont de 4.99€ à 8€ en fonction des films et une fois loués, ils sont disponibles pendant 48H. Les films sont en version originale, sous-titrés en français quand nécessaire. 
    Attention, pour que le Quai10 puisse profiter du bénéfice de vos locations, vous devez impérativement suivre le lien ci-dessous ou nous signaler comme «intermédiaire» lors de votre inscription sur la plateforme.

    Nous espérons que cette initiative pourra combler, en partie, votre manque de cinéma!
    A bientôt,

    L'équipe du Quai10

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire