Cultures - Evénements - Page 3

  • CHARLEROI- Clap d'Or au Quai 10 Côté Parc

    clap3.JPG

    Des prix ont été remis samedi aux participants de Clap d’Or. Un festival de courts-métrages qui témoigne des préoccupations des jeunes.

    clap1.JPG

    Les élèves de l'Institut Saint-André ont imité une ambiance de classe

    La grande salle de Quai 10- Côté Parc était bondée, samedi, pour la projection des courts-métrages et pour la remise des prix de la 9ème édition du festival Clap d’Or. Après délibérations du jury, composé par Frédéric Legrand (réalisateur carolo), Anthony Cujas (présentateur sur Nrj et Charleking), Charlotte Vandriessche (responsable jeunesse Quai 10), Stanislas Starzinski (directeur de la médiathèque de Charleroi), - Benjamin D’Aoust de la série «La Trêve» était excusé-, les résultats sont les suivants : - Prix du public :"Qui je veux quand je veux". - Prix du meilleur acteur à Sully du court-métrage "Tu es sûr de ce que tu fais ?"- Prix de la meilleure actrice : à l'actrice Eva du CM " Blessure d'enfance". - Prix du jury : "Leçon de vie"- prix du clap d'or: "Les Gilles et Djônes".

    De petits intermèdes étaient assurés par les élèves de l’Institut Saint-André (théâtre) et par les «Fascinateurs» (séance d’hypnose). Des élèves de l’Institut Jean Jaurès ont pris des photos et ont filmé l’événement. Le principe du festival est simple : chaque groupe a proposé un document visuel (documentaire, fiction…).

    Ce concours est initié par l’AJMO de Charleroi et plus précisément par Sergio Costabeber, Tiffany Candeloro et Gauthier Destrée, en partenariat avec les maisons de jeunes. «Nous proposons aux jeunes de s’exprimer sur des thématiques qui leur sont propres : la vie en institution, les assuétudes, le harcèlement,… Nous leur apportons, bien sûr, une aide technique pour la réalisation de leur film» » explique Sergio Costabeber.  J.C.HERIN

    clap2.JPG

    Les élèves de l'Institut Jaurès ont filmé l'événement

    clap5.jpg

    Séance d'hypnose avec les Fascinateurs

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Salle comble pour "Carmen" au PBA

    carmen1.JPG

    Le chef d’œuvre de Georges Bizet était joué ce week-end au PBA par de jeunes artistes belges et étrangers.

    carmen2.JPG

    A l’origine du drame, une gitane : Carmen. Née en 1847 sous la plume de Prosper Mérimée, celle-ci ressuscite une trentaine d’années plus tard dans la partition d’un opéra-comique en quatre actes de Georges Bizet. L’écrivain et le compositeur participent à la création d’un mythe, littéraire et populaire, celui d’une bohémienne andalouse farouche et séductrice, provocante et libre, d’une femme fatale qui choque la bourgeoisie du XIXe siècle.

    Sous la direction artistique et coaching vocal de Marcel Vanaud et Cécile Bolle, dans une mise en scène de Dorian Fourny, et sous la direction musicale de Philippe Gérard, la pièce était jouée, ce week-end, dans le hangar du PBA par le jeune Studio Lyrique. Répondant à son objectif de production, mais aussi de formation et de sensibilisation au monde de l’opéra, de l’opérette et de la comédie musicale, ce studio, destiné aux jeunes chanteurs professionnels ou en fin de cursus dans les écoles supérieures de musique en Belgique comme à l’étranger, a été créé à partir de janvier 2017au PBA. Cette expérience permet à de jeunes talents de vivre une première vraie expérience professionnelle, encadrés par des artistes de renom, dans une approche scénique et dramaturgique orientée vers la représentation publique. J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Commémorations pour le Rwanda

    rwanda1.JPG

    A l’hôtel de ville de Charleroi et au parc Reine Astrid, toutes les pensées allaient aux Tutsi, victimes d’un génocide sans précédent. C’était il y a 25 ans…

    Samedi, une journée en mémoire des victimes du génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda était organisée par la Ville de Charleroi, par l’Ambassade de la République du Rwanda en Belgique, par l’ASBL Ibuka Mémoire et Justice et par La Diaspora Rwandaise de Charleroi, présidée par Désiré Rwamfizi.                                       

    La délégation ainsi que le public ( famille, proches,…) se sont recueillis devant une stèle au Parc Reine Astrid. Cette année est un peu particulière, puisque les tragiques événements remontent à 25 ans. La cérémonie s’est poursuivie à l’hôtel de Ville par un mot de bienvenue, l’allumage des bougies en mémoire aux victimes, le témoignage d’un rescapé, l’allocution de Lya Mukuru, présidente d’Ibuka-Mémoire et Justice, et de S.E. Amandin Rugira, l’ambassadeur du Rwanda à Bruxelles.

    Ce dernier a souligné :«Ces commémorations sont l’occasion de rappeler un passé qui ne passe pas et ne s’oublie pas. Quelques génocidaires ont été jugés et condamnés par des tribunaux nationaux et internationaux. Mais d’autres s’organisent en dehors du pays et transmettent l’idéologie génocidaire à leurs enfants. Nous observons cette situation en Belgique.»

    rwanda12.JPG

    rwanda2.jpg

    Une stèle au parc Reine Astrid

    une pré-cérémonie par la RGTH

    Françoise Daspremont, échevin des Associations patriotiques, s’est aussi exprimée : « Charleroi ne pouvait être absente de cet effort collectif du devoir de la mémoire, et c’est pourquoi je tiens à rendre également hommage aux 10 Casques bleus belges sauvagement assassinés à Kigali, le 7 avril 1994. Nous sommes fiers d’eux, car ils ont combattu pour une cause noble et juste ». Avant la cérémonie officielle se tenait une commémoration par la RGTH, les Rescapés du génocide perpétré contre les Tutsi vivant en Hainaut-Belgique et les familles des 10 Casques bleus belges et leurs sympathisants. «Visiblement, nous n’étions pas les bienvenus auprès de l’Ambassade.  Nous ne comprenons pas pourquoi nous n’avons pas été intégrés dans les célébrations officielles »signalait Nathalie Jacquemin, avocate. JEAN-CLAUDE HERIN

    100.JPG

    Des membres de la RGTH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Le Collège du Sacré-Coeur joue "Notre-Dame de Paris"

    notredame1.JPG

    Une belle équipe !

    Les élèves de 6ème année du Collège répètent «Notre-Dame de Paris», bien avant l’incendie. Le spectacle n’en est pas bouleversé pour autant. A voir ce week-end.

    Au Collège du Sacré-Cœur de Charleroi, la pièce des rhétos est une tradition.  Cette année, compte-tenu des récents événements, le spectacle revêt un caractère particulier, puisqu'il s'agit de "Notre-Dame de Paris".

    «L’incendie de la cathédrale, qui s’est déclaré le 15 avril, nous a tous très touchés » signale Elodie Gaetti, une des 5 metteuses en scène, avec Aurélie Baudoux, Pauline Renaux, Déborah Massaux et Laure Meulemans. «Pour autant, nous n’avons pas voulu verser dans le sensationnalisme, ni bouleverser l’ordre de la pièce. Seuls quelques éléments de décors et allusions rappellent le drame».

    Le spectacle est une véritable création, puisqu’il intègre, pour la première fois dans une version théâtrale, des éléments de l’œuvre de Victor Hugo, du spectacle musical «Notre Dame de Paris» et le dessin animé de Walt Disney: «Le Bossu de Notre Dame».  

    140 m2 de décor

    «Nous y travaillons depuis la mi-septembre, à raison de plusieurs répétitions  par semaine » poursuit Elodie. La pièce est le fruit du travail assidu de 45 personnes, parmi lesquelles une vingtaine de comédiens pour interpréter Phoebus, Frollo, Quasimodo, Esmeralda,…, des figurants, une dizaine de musiciens (15 morceaux musicaux sont programmés), l’équipe technique,…

    Autre performance: le décor s’étend sur 140 m2. Toute la salle s’imprègne de l’ambiance de Notre-Dame.  JC Hérin

    notredame2.JPG

    Frollo, Phoebus, Quasimodo, Esmeralda ( de gauche à droite )

    Complet le 3 mai. A voir le samedi 4 mai à 20h et le dimanche 5 mai à 15h au Collège du Sacré-Cœur, 58, boulevard Audent à Charleroi. Tarifs : 12 €- 10 € en prévente. Pour toute info et/ou réservation : piecerhétos@sacrecoeurcharleroi.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • THEATRE- "Le plus heureux des trois" par la Compagnie des Loufs

    trois.jpg

    Le plus heureux n'est pas (toujours) celui qu'on croit …

    Dans «Le plus heureux des trois», Eugène Labiche décline à l'infini le trio du mari, de la femme et de l'amant. Cette comédie vaudevillesque est jouée par la Compagnie des Loufs.

    Infidélité, sexualité, rapport au secret, mensonge, doute, peur, orgueil, valorisation de soi,… Tous ces thèmes sont abordés dans «Le plus heureux des trois». «Le dramaturge français Eugène Labiche n’est guère tendre lorsqu’il dépeint les mœurs bourgeoises du 19ème siècle» note Jean-François Lacroix, metteur en scène. «On peut même parler d’une cruauté sous-jacente. Un rapport entre proie et prédateur s’installe rapidement entre les personnages».

    Le défi pour la Compagnie des Loufs était de jouer cette pièce écrite en 1870 (à la veille de la Commune de Paris), en costumes, et en respectant scrupuleusement le texte. Trois hommes sont au cœur des intrigues amoureuses: - Marjavel, le maître de maison, veuf en premières noces de Mélanie, époux d’Hermance et coureur de jupons, - Ernest, son ami, homme à tout faire, et amant d’Hermance,- Jobelin, oncle d’Ernest, brave homme un peu mélancolique qui a été l’amant de Mélanie. A ces personnages, il faut ajouter une cousine Berthe, amoureuse d’Ernest, une boniche discrète, Pétunia, un couple de serviteurs alsaciens, Krampach et Lisbeth, originaux autant que malhonnêtes.

    Il reste à mélanger le tout dans un langage soutenu et dans un imbroglio rapide fait de quiproquos inattendus, d’entrées et de sorties répétées, de péripéties pimentées, de mensonges et de jeux d’apparences. JCH

    Avec: Stéphanie Decoux, Odette Feron, Stéphane Lessinnes, Sophie Mannoy, Maryse Neirynck, Anthony Pellitteri, Eddy Verset, Blaise Yernaux. «Le plus heureux des trois » par la Compagnie des Loufs est à voir au Centre Culture de Mont-sur-Marchienne, rue du Château, n° 3, les 3 et 4 mai à 20h et le 5 mai à 16h. Prix d’entrée : 12 € - Si réservation : 10 € - Moins de 18 ans : 8 €. Réservations : 0473/770213 - 0476/849307.Email : lacompagniedesloufsasbl@yahoo.fr

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CLAP D'OR LE 11 MAI A QUAI 10

    I n v i t a t i o n

     

    Chers Amis

    Chers Collègues

    Chers Membres du Jury,

    L’AJMO, La Maison de jeunes La Broc, L’Eveil, L’AMJ Namur et le Quai 10 ont l’honneur de vous inviter à la 9èmeédition du prestigieux « Festival du Clap d'Or » qui remporte chaque année de plus en plus de succès. C'est l’occasion de profiter du talent et des productions de plus de 40 adolescents qui vivent une expérience cinématographique dans une ambiance prestigieuse et décalée. Seul, en famille ou avec vos jeunes, participez à cet événement agrémenté de surprises et d’animations. N'hésitez pas à l'ébruiter car il en vaut sincèrement la peine...Nous vous y attendons nombreux.

    13h15 : Accueil du jury

    13h30 : Accueil du public

    14H00 : Début de la projection des différents courts métrages

    16H00 : Délibération et remise des prix

    17H00 : Drink dînatoire

    Avec la participation dans le jury:Benjamin D’AOUST (de la série « La Trêve »), Frédéric LEGRAND (réalisateur carolo), Anthony CUJAS (présentateur sur NRJ et Charleking), Charlotte VANDRIESSCHE (responsable jeunesse Quai 10), Stanislas STARZINSKI (directeur de la médiathèque de Charleroi).

    Avec l’intervention surprenante des « FASCINATEURS »

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • JOURNEE TIC TAC MOMES, CE DIMANCHE 5 MAI

    JOURNEE « TIC-TAC Mômes »De 11 à 18 h : rendez-vous au stand d'accueil - Place de Crawhez n° 40 à Dampremy pour y découvrir les nombreuses animations gratuites qui vous seront proposées. 

    De quoi s’agit-il ? D’un dimanche familial d’animations et de sensibilisation autour des thématiques suivantes :

    alimentation saine et équilibrée;

    • pratique d’une activité physique seul, en groupe ou en famille, dès le plus jeune âge;
    • bien-être moral et physique;
    • sommeil et sensibilisation aux média

     Que pourra-t-on y faire ?

    Sur base d’un circuit qui va vous mener dans trois villages thématiques, vous pourrez, gratuitement, participer à des animations, visiter des expositions et obtenir des informations.

    Village « Activités Physiques » situé sur la place de Crawhez n°40 :

            chasse au trésor ;

    • château gonflable ;
    • gym douce ;
    • initiation sportive ;
    • cours de Zumba ;
    • 3 promenades découvertes de la gym urbaine ;
    • parcours d’escalade « Yamakasi » (enfants + de 8 ans) ;

     Village « Alimentation » situé à l’arrière de l’Espace citoyen :Jeu du marché ;

    • stand sur les aromates ;
    • GAC : présentation du Groupement d’achats collectifs (paniers de fruits et légumes bios) ;
    • Dégustations en tous genres : jus de fruits (pressés au moyen d’un vélo), tartinades végétales ; barres de céréales et énergy balls fabrication maison, et autres…
    • Village « Bien-être » situé dans le parc du « Crahwa » :
    • Coin lecture
    • Jeux de société
    • Coloriage ;
    • Mandala Géant
    • Grimage
    • Et de manière décentralisée, à 17h., un spectacle pour enfants (3 à 12 ans) Intitulé « Le pays des objets perdus » à la rue Paul Barré (local du Comité d’Initiative de Dampremy).

    Sur la Place de Crawhez, buvette et barbecue vous permettront de vous nourrir et de vous désaltérer !

     Qui sont les organisateurs et les partenaires de l’événement

     Cette journée est le fruit du travail de la plateforme « Santé-communautaire » qui se réunit depuis plusieurs années, une fois par mois, à l’Espace citoyen de Dampremy. Ses membres sont :des Espaces Citoyens du CPAS de Charleroi (Dampremy, Docherie), l’Observatoire de la Santé en Hainaut, l’Office de la Naissance et de l’Enfance (Dampremy, Marchienne-Au-Pont, Matadi, Monceau-sur Sambre, la Docherie), TIBI , le Centre Psycho Médico-Social Provincial Charleroi II, le Centre Local de Promotion de la Santé, la Mutualité chrétienne, Solidaris, Charleroi Ville Santé.Aux membres de cette plateforme organisatrice, s’ajoutent d’autres professionnels partenaires mais aussi toute une série de groupes d’habitants qui viennent partager leurs connaissances et savoir faire : la Ville de Charleroi (service des sports), l’IPKN, le service d’insertion sociale de Dampremy, le groupe jardin de Dampremy le Groupement d’achats collectifs de Dampremy, le groupe AD-IN de Marchienne Docherie, les bénévoles de l’Ecole des Devoirs de l’Espace Citoyen de Dampremy, le Cédic, l’école CECS de Couillet-Marcinelle, le Service de Santé Mentale du CPAS de Charleroi et le Comité d’Initiative Damrémois (partenaire traditionnel de l’Espace citoyen de Dampremy sur toutes les organisations locales). 

    Pour plus d’informations : Espace Citoyen de Dampremy : Valérie Vankelekom 071/53.26.20

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Boucle Noire au départ de l'Eden

    En dépit d’une météo peu favorable, quelques centaines de marcheurs ont parcouru 23 km, dimanche. Pour une randonnée dans notre «Pays Noir».

    boucle1.JPG

    Fabrice Laurent chauffe le moral des troupes

    Le site de l’Eden annonçait pas moins de 1000 participants pour cette nouvelle édition de la «Boucle Noire», que les organisateurs définissent comme une «procession poético-punk au cœur des paysages post-industriels du Pays Noir».

    Combien étaient-ils vraiment, à l’Eden, dimanche matin ? Difficile de le dire avec certitude, car le départ s’effectuait par vagues successives, dont une pour les retardataires, à laquelle participait l’échevin carolo Xavier Desgain. Une bonne petite collation, avec une brioche noire sucrée, attendait les participants dans la brasserie.

    boucle3.JPG

    «C’est la première fois que je marche. J’accompagne une amie » pointait Huguette de Nalinnes. «Hier, j’ai déjà effectué 39km séparant Forchies-la-Marche de Waterloo. Je ne sais pas si j’aurai encore le courage de marcher 23 km » poursuivait Daniel de Jumet. Un groupe de scouts de Saint-Stanislas était venu de Mons.

    boucle4.JPG

    Les scouts de Mons

    Des ponchos étaient distribués : il valait mieux s’équiper contre le mauvais temps ! Equipé d’un porte-voix, Fabrice Laurent, directeur de l’Eden, motivait les courageux : «La grisaille fait un peu partie de l’esprit de la marche ».

    cheveux noirs sur la hampe

    Cette année, «Boucle Noire», jeune fille aux cheveux couleur anthracite, que l’on voit sur la brochure de la randonnée, a donné un peu de ses cheveux à une dizaine de médiateur(rices), qu’ils portent sur des hampes.       

    boucle2.JPG

    Les médiateurs avec la "'moumoute" de Boucle Noire

    « Ceux-ci accompagneront les marcheurs tout au long de la Boucle Noire. Le cas échéant, ils les réorienteront s’ils se trompent de chemins» précise Carmela Morici, responsable du service de relations aux publics et communication de l’Eden.

    Signalons que tous ces médiateurs ont reçu une formation auprès de Micheline Dufert et Francis Pourcel ( initiateurs de «cheminsdesterrils.be »)et ont déjà effectué la randonnée en entier ! Le parcours était inversé par rapport à l’année précédente : d’abord la zone de la Chaîne des Terrils puis la partie plus plate. Des interventions artistiques agrémentaient le parcours. La journée se terminait par l’accueil au Nophil, place de la Digue. JC Hérin     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 1 commentaire
  • DOME- Full live show de Kid Noize !

    noize2.JPG

    Le concert de Kid Noize, qui signait officiellement le début de sa nouvelle tournée, a véritablement «déchiré», samedi soir, au Dôme. 2500 personnes ont applaudi l’artiste carolo à la tête singe.

    noize1.JPG

    noize6.JPG

    4 enfants carolos ont accompagné Kid Noize sur scène

    C’est une véritable révolution ! Le live show de Kid Noize au Dôme, samedi soir, fera date dans l’Histoire. Envolée la table de mixage centrale qui cachait en partie le DJ.

    Durant toute la durée du concert (presque jusque minuit !),«The man with a monkey face», comme il s’appelle dans son deuxième album CD, s’est tenu en pied devant les spectateurs, s’avançant vers les spectateurs, bondissant d’une table de mixage verticale à l’autre, mixant et scratchant sur ses platines, actionnant des boitiers multi-effets qu’il réglait pour modifier les sonorités live,… Le tout dans un foisonnement de couleurs tropicales et de lumière. En s’entourant pour la première fois de musiciens : Niko, batteur, et Adrien, guitariste, Kid Noize abandonnait la formule du DJ set pour une formule live. Généreux sur scène, Kid Noiz se montrait très éclectique.

    «Je vous offre des nouveautés, mais je n’oublie pas non plus mes fans de la première heure !» s’exclamait l’artiste. Il a aussi salué ses « nouveaux » amis chinois dans la salle.

    noize3.JPG

    entouré d’enfants carolos

    Elèves à 2 MAd et à Yuka Dance Academy, section hip hop, Anaé ( 9 ans) de Montigny-le-Tilleul, Thalia (11 ans) de Mont-sur-Marchienne, Lila ( 12 ans) de Jumet et Thibaut (13 ans) de Châtelet ont dansé sur un titre de Kid Noize. Ces enfants s’étaient déjà fait remarquer au au Kid’s Club by Kid Noize, à l’Eden, en novembre dernier.

    «Ce type est vraiment un extraordinaire show man » s’exclamait Isabelle, une de ses admiratrices de Binche. «Avec ses sonorités électro, son univers bien à lui et son attachement à Charleroi, il me surprend toujours».

    noize5.JPG

    Isabelle de Binche

    En première partie du concert, Radio contact organisait son DJ Contest qui donne le précieux sésame pour mixer à Tomorrowland . Le jury était constitué des DJ Daddy K, Eversone (gagnant de l’année passée) et de Kid Noize. C’est le DJ Shiver qui l’a emporté.

    noize4.JPG

    le jury

    noize8.JPG

    Le DJ Shiver

    Après le concert de Kid Noize, le public assistait à l'afterparty avec Dj Furax, Mademoiselle Luna et Dux & Mr.Dum. Toujours dans une chaude ambiance ! JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Le Musée du Verre s'enrichit d'une nouvelle collection

    wacquez1.JPG

    Catherine Thomas et Michel Wacquez, veuf de Christine Ermel

    25 œuvres de la donation de la galeriste Christine Ermel sont exposées au Musée du Verre jusqu’au 1er septembre. Son mari Michel Wacquez était présent au vernissage, samedi après-midi.

    wacquez4.jpg

    Originaire de Fleurus, Christine Ermel, décédée en 2013, s’est démarquée sur le marché de l’art notamment aux innombrables voyages qui ont ponctué sa vie dans le domaine. Durant toute sa vie, cette féministe engagée et femme active au parcours hors du commun a développé un véritable talent pour trouver de grands artistes qui ont marqué l’histoire du verre contemporain.

    Son mari Michel Wacquez a souhaité qu’à son décès, la collection de son épouse rejoigne définitivement le Musée du Verre, pour qu’elle soit transmise aux générations futures.

    «Deux raisons à cela» expliquait-il lors du vernissage. «La première est culturelle : Charleroi et sa banlieue ont toujours été réputées pour l’industrie du verre, surtout dans les objets utilitaires. La seconde est plus sentimentale. Je suis attaché à la région, car je me suis marié avec Christine, à Fleurus, le 4 août 1956, soit 4 jours seulement avant la catastrophe du Cazier. Ce souvenir de la tragédie me marquera à tout jamais ».

    wacquez5.jpg

    ambassadrice du verre

    En 2018, le Musée du Verre a bénéficié d’une importante donation de Michel Wacquez : 69 sculptures représentant le Mouvement Studio Glass des années 80-début des années 90, fruit du savoir technique et de l’imagination d’artistes majoritairement originaires d’Europe de l’Est. Constituant un véritable trésor, cet ensemble illustre le travail entrepris par Christine Ermel, entre 1983 et 1994, au sein de la sa galerie Transparence, en plein cœur de Bruxelles.            

    En 10 ans de carrière, la galeriste a organisé une quarantaine d’expositions. Grâce à son action, elle est devenue une véritable ambassadrice du verre. Catherine Thomas, conservateur du Musée du Verre, a souhaité rendre hommage à la galeriste par une sélection de 25 œuvres de Stanislas Libensky   et Jaroslava Brychtova, Tessa Clegg, Antoine et Etienne Leperlier, Askold Zacko, Zoltan Bohus, Jaromir Rybak, Colin Reind,… en résonance avec d’autres sculptures des collections des musées. Un catalogue de 112 pages reprenant l’ensemble de la donation est publié et mis en vente au prix de 10 €. JCH

    wacquez2.JPG

    L’exposition est accessible au Musée du Verre (Bois du Cazier) jusqu’au 1er septembre. Infos et réservations : 0496/599 214. www.charleroi-museum.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • EXPO - André Benn à la Galerie des Bulles du 4 mai au 30 juin

    benn.jpg

    L'exposition sur l'oeuvre d'André Benn commencera le samedi 4 mai à 10h et durera jusqu'au 30 juin. Une dédicace sur rendez-vous est prévue le 18/05 a partir de 13h sur rendez-vous au 0485852565 ou par mail bullesdado@gmail.com -  rue de Marcinelle,38.

    benn3.jpg

                                                  Le célèbre Mic Mac Adam

    Exposition de l'oeuvre d'André Benn notamment des hommages, des mises en couleur réalisées par Philippe Delaby et André Benn pour Murena en 1999, une couverture de Mic Mac Adam, une couverture de Elmer et moi...

    Qui est André Beniest?

    André Benn , né le 4 novembre 1950 à Ixelles, commence la BD en 1969 en signant ses premiers dessins "Petit-Beure", "Sam et Tibond"pour le journal Ons Volske- Junior. Ensuite, il entre  à l'académie des Beaux-Arts de Bruxelles pour se spécialiser dans la technique du fusain et de la Gravure . En 1970, il publie aux Editions Dupuis deux mini-récits "La Famille Tik-Tak"

    Fin 1971, André Benn travaille avec les Studios Peyo à l'album "Histoires de Schtroumpfs". En 1973, il réalise un one shot Yves Boreal "Autant en emporte le Blizzard" édité aux éditions Curiosity.

    À partir de 1975, Benn crée avec le scénariste Vicq Les Aventures de Tom Applepie pour le journal Tintin. Il passe ensuite chez Spirou où il rencontre André Franquin qui lui dévoile des astuces en lui réalisant quelques croquis . Mic Mac Adam, qui est pour moi une de ses plus grandes réussites, apparaît aux éditions Dupuis en 1982. Stephen Desberg en est le scénariste juqu'en 2000 et sera succédé par Luc Brunschwig en 2001, pour les éditions Glénat.

    André Benn réalise ensuite"Monsieur Cauchemar", "Elmer et moi" en 1987 pour les Editions Glénat et "Woogie" pour les éditions Dargaud en 1992 . Il reçoit le grand prix du festival de Durbuy en 1990, le grand prix du jury de Hyère en 1992 et le crayon d'Or de Brignais en 1998. 

    En 1999 , Philippe Delaby réalise un chef d'oeuvre scénarisé par Jean Dufaux. Mécontent des couleurs du premier tome, il fait appel à André Benn et travaillent ensemble pour la mise en couleur des planches de Murena"De sable et de sang"

    En 2010, il réalise le dyptique "Valentine Pitié" et enfin "Le magicien de Whitechapel" en 2015 pour les éditions Dargaud.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • LIVRE- Eric Martin et ses Zèb'Rhino Féroces

    ericmartin1.JPG

    Eric Martin est à gauche

    En compagnie du photographe Gilles Durvaux, le plasticien carolo Eric Martin invite le public à un road trip photos du Zéb’Rhino-féroce. L’ouvrage est un cri d’amour et un coup de gueule.

    ericmartin2.JPG

    Le fameux zèb'rhino-féroce

    Des Zéb’Rhino-féroces,- rappelant bien sûr nos fameux Zèbres !-, chacun de nous peut s’inspirer pour taper du poing sur la table et exprimer tout ce qui le dérange et le révolte dans la société. Voilà sans doute pourquoi les drôles de créatures imaginées par Eric Martin sont très proches du Carolo !

    Tenu par le très sympathique Jean-Yves Wargnies, le bistro «Chez ta mère», à place de la Digue, recevait le plasticien carolo, vendredi soir, à l’occasion de la publication d’un ouvrage invitant le lecteur à confronter la vision de l’artiste sur les œuvres avec la sienne.

    Les rencontres artistiques d’Eric Martin vont l’amener à découvrir un patrimoine d’un passé et d’une région qui lui sont propres. «Ce livre est l’histoire un artiste protéiforme, de Zéb’Rhino-Féroces  et du photographe Gilles Durvaux qui décident d’arpenter Charleroi, depuis trois ans» souligne Carmela Morici, responsable du service de relations aux publics et communication de l’Eden. «C’est aussi l’histoire d’une ville et de ses habitants qui se raconte de manière subjective, l’histoire d’un coup de gueule aussi fort qu’un cri d’amour».

    matière et diversité des techniques

    Eric Martin se distingue aussi par le Récup’Art, une autre marque de fabrique. Il ré-invente tous ces objets, ces morceaux de «choses» dont on ne se sert plus, qu’on ne regarde plus, ... Il leur donne une autre vie, une nouvelle place dans son monde en créant des œuvres des plus petites aux monumentales. Ces œuvres dénoncent ce gaspillage quotidien, cette consumation humaine grandissante, cette poursuite d’un bien-être qui pousse l’homme à épuiser ses propres ressources... JC Hérin

    Attiré par les matières, la diversité des techniques, la création sous toutes ses formes, le plasticien repousse les lignes de conduite et leur donne une autre dimension empreinte de sa propre énergie. Pour tout contact : Eric Martin. Site : www.ericmartin.beinfo@ericmartin.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • RAGNIES- Des caravanes événementielles

    caravanes2.JPG

    Alexis Fronistas, à l'origine du concept des caravanes événementielles

    Les caravanes d’Alexis Fronistas apportent une solution «clé sur porte» aux organisateurs d’événements. La nouvelle saison était lancée samedi à la Distillerie de Biercée.

    caravanes5.JPG

    caravanes7.JPG

    Devant le dôme

    Avec sa joyeuse start-up «La Caravane passe», le Thudinien Alexis Fronistas a eu une idée géniale: depuis 2015, il donne une seconde vie à de vieilles caravanes, en les reconvertissant en caravanes événementielles.

    Samedi, 16 d’entre elles (sur les 34 au total) étaient exposées dans la cour de la Distillerie de Biercée, inondée de soleil, pour le lancement de la saison estivale. Les véhicules réutilisés servent pour la billetterie, des photomatons, des bars mobiles, des ventes de produits (goodies), des podiums pour DJ, des puzzles games,… Le Dôme présentait une expo d’une mosaïque de photos pixélisées.

    caravanes.JPG

    Dans le Dôme

    gain de temps…

    «Mes drôles de roulottes sont prisées surtout pour des événements en plein air, comme des festivals ou autres rassemblements» signale Alexis. «Pour une location de 300 € par jour et par événement, elles permettent souvent un gain de temps. Nous arrivons avec un produit prêt à l’emploi. Sans nous, un organisateur de festivités peut parfois mettre un temps fou à monter un frigo, par exemple ».

    caravanes3.JPG

    Lors de la journée, Alexis Fronistas présentait ses partenaires : -WC propre (Olivier et Dolorès Byl), référence en locations et maintenance de WC Portables avec des remorques de 6 douches et toilettes de luxe, - Smile Cab, location de bornes photo pour les événements et - 4 your party ( Jérémy Tondeur), location de matériel. Un verre de bienvenue était offert en fin de matinée. Des démonstrations et animations avaient lieu l’après-midi. Une ginguette était ouverte en soirée. L’Office de tourisme de Thuin était partenaire de la journée. J.C.HERIN

    caravanes4.JPG

    Des toilettes... de luxe !

    caravanes6.JPG

    La Caravane photomaton !

    caravanes9.JPG

    Le Puzzle Games

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • THEATRE- Petit Théâtre de la Ruelle: Le Béret de la tortue du 17 mai au 9 juin

    Un petit air de vacances...

    A partir du 17 mai au 9 juin 2019, on sort les maillots et les parasols au Petit Théâtre de la Ruelle à Lodelinsart (rue des Platicheûs - près de la Ruche Verrière) pour un avant-goût cocasse et épicé des vacances avec une comédie qui n'épargne pas les zygomatiques, LE BERET DE LA TORTUE de Jean Dell et Gérald Sibleyras.

    tortue.jpg

    Trois couples d’amis louent ensemble une villa pour les vacances dans le Sud de la France, en bord de mer. La cohabitation tourne très rapidement au vinaigre…

    De la répartition des chambres au choix des activités en commun en passant par la division à parts égales des frais de nourriture, les motifs de conflits ne manquent pas. Si durant les premiers jours, chaque couple critique ses voisins et leurs enfants dans l’intimité de sa chambre à coucher, très vite les mesquineries débordent et enveniment l’atmosphère. Des yaourts bio périmés, un chien euthanasié, une visite imposée au musée du napperon, des enfants soi-disant surdoués et un zèbre qui cherche à se faire inhumer vont venir gravement perturber ce qui devait être deux semaines de bonheur intense.

    Les caractères se confrontent, les esprits s’échauffent, les histoires s’entremêlent, les ego enflent, jusqu’au dîner final durant lequel sonne l’heure du règlement de comptes!...

    Comédie décapante sur les aléas de la cohabitation, «Le béret de la tortue» a été écrit en 2000 par Gérald Sibleyras et Jean Dell, deux célèbres auteurs, connus notamment pour avoir obtenu en 2003 cinq Molières avec leur pièce «Un petit jeu sans conséquence». Des dialogues percutants, des couples au bord de la crise de nerf, tous les ingrédients sont réunis pour en faire une comédie rythmée et tourbillonnante.

    La distribution pour LE BERET DE LA TORTUE sera composée de Valérie D'Hane, Erika Blommaert, Maïté Saint-Hubert, Serge Siraux, Salvatore Vullo et Jacques Delmeire tandis que la mise en scène sera de Victor Scheffer.

    Les représentations auront lieu du 17 mai au 9 juin 2019 (les vendredis, samedis 20 h et les dimanches 16 h - représentation supplémentaire le jeudi 6 juin à 20 h) au Petit Théâtre de la Ruelle - rue des Platicheûs - près de la Place Edmond Gilles - à 6042 Lodelinsart.

    Réservations : 0474 388 032

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire