Cultures - Evénements - Page 3

  • CORONAVIRUS: Clin d'oeil: trois semaines de "vacances" pour Etienne et Régine

    etienne.jpg

    Bon nombre de commerçants voient leur magasin fermé en cette période de confinement. C’est le cas d’Etienne Grandchamps et de son épouse Régine de la bouquinerie Fafouille. Voici ce que ce dernier postait sur sa page Facebook : « Pas évident de faire face à une telle épidémie… C’est presque comme dans les films d'horreur où toute la population s'est envolée; il ne resterait que quelques humains, genre Charlton Heston, Raquel Welch,… Ça ne veut pas dire qu'avec Régine je m'ennuie, que du contraire… Nous sommes allés faire les biesses dans le passage ! Je travaille à la cave: tri de bouquins qui sont dans des cartons depuis 30 ans. Je supprime des vieux livres invendus depuis trop longtemps, environ 10000 sur 30000. Régine qui travaillait sur deux magasins 6 jours sur 7, plus les soirées de Livre ou Verre, se repose. Elle trouve merveilleux d'avoir 3 semaines de vacances totales; moi aussi. Nous nous occupons de nous. Le plus embêtant, c'est de ne plus pouvoir rendre visite à ma Rivière adorée ( je suis kayakiste), les trajets non essentiels ne pouvant dépasser les deux kilomètres, et je n'ai pas vraiment envie de naviguer sur la Sambre. Nous inventons des activités essentielles: promener la tortue, deux kilomètres autorisés ! » 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHALLENGE DE LA SEMAINE AVEC LEA OLIVIER

    Lea Olivier.jpg

    CHALLENGE DE LA SEMAINE • LÉA OLIVIERCHALLENGE DE LA SEMAINE 


    On vous propose une chouette activité à réaliser durant le confinement. Un instant créatif pour s'amuser entre d'éventuels devoirs En quoi ça consiste ? Envoyez-nous votre plus beau dessin de Léa Olivier par message privé. Nous tirerons au sort 10 personnes qui recevront un Duo Tome 1 et 2 de Léa Olivier. Vous pouvez nous les envoyer jusqu'au lundi 23 mars à 23h59. Tirage au sort le mardi 24 mars à 12h. Nous nous réservons le droit de publier ces dessins sur nos réseaux, de manière anonyme. A vos crayons ! 

    Rendez-vous sur la page Facebook Kennes Editions

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CINEMA- Margaux Colarusso primée pour son rôle dans "L'enfer n'est pas loin"

    margaux1.jpg

    Déjà nominée au Fusion Film Festival de Londres pour le film « AB Négatif » d’Antoine Panagiotopoulos, la jeune actrice thudinienne Margaux Colarusso vient de remporter le prix du concours en ligne du « Best Actor Award of New York -Award Platinum » pour « L’enfer n’est pas loin », un long-métrage indépendant, écrit, produit et réalisé par le cinéaste Brandon Gotto, déjà connu pour ses fan films : Star Wars, Batman, Halloween,… Le pitch du film : après une tragédie familiale, Iris et son père Daniel partent s’isoler dans une petite maison au fin fond de la forêt ardennaise. Peu à peu, la tristesse, le deuil et la colère les mèneront vers d’inévitables dérapages… Ce long-métrage fera bientôt l’objet d’une avant-première au cinéma « Caméo » de Tamines.
    J.C.HERIN

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CORONAVIRUS: COUP DUR POUR LES COMEDIENS ET TROUPES CAROLOS

    aliceee.jpg

    chocolatpiment.jpg

    Spectacles reportés à cause du Coronavirus

    En plein mois de mars, intense en spectacles, les mesures de confinement prises pour éviter la propagation du Coronavirus ont un impact réel sur les troupes de la région : les spectacles sont supprimés ou reportés. Rencontre avec des comédiens, opérateurs et metteurs en scène carolos

    Jacques Delmeire et Salvatore Vullo, comédiens au Petit Théâtre de la Ruelle (Lodelinsart)
    « Nous venions de terminer la générale de notre prochain spectacle « Chocolat Piment » de Christine Reverho. La répétition s'était très bien passée. Tant les comédiens que la metteure en scène étaient ravis de la prestation et donc tout était prêt pour la première. Et au beau milieu de l'excitation, de l'enthousiasme, l'annonce est tombée avec l'obligation de fermer pour toutes les salles de spectacle, même les salles de moins de 100 places. Là, c'est le ciel qui nous tombe sur la tête, un peu comme des enfants qui apprennent un 6 décembre que Saint Nicolas n'existe pas ! Il y a tout le travail qui a été accompli depuis plus d'un mois, des heures de mémorisation, de remise en question, des heures de répétition, la construction d'un décor, la recherche des costumes, des accessoires, de la musique... et tout d'un coup, apprendre que tout cela ne servira pas, que les efforts, l'argent investi sont perdus.

    On a envie de hurler à l'injustice, à l'abus de pouvoir et au fur et à mesure de notre réflexion, on se dit que ces mesures sont sûrement indispensables et on rejoint l'avis des décideurs tout en rejoignant aussi l'inquiétude des restaurateurs, des cafetiers qui vont devoir fermer boutique et s'exposer à un sérieux manque à gagner ! Tout de suite, on pense à programmer le spectacle à une date ultérieure et là on se heurte à un tas de difficultés. On ignore quand les mesures d'interdiction qui nous frappent seront levées, on a des inquiétudes sur la liberté des comédiens à d'autres dates, on envisage la nécessité de reprendre des répétitions... Et puis, il y a encore un spectacle à créer avant la fin de la saison...Ce soir-là, on ferme le théâtre en pensant que l'on vit un mauvais rêve et que le lendemain, on va se réveiller en se disant qu'on a vraiment trop d'imagination ».


    Jacky Druaux, comédien et responsable de la communication au Théâtre Marignan :
    « Jeudi soir, c'est après les contes coquins par la Maison du Conte de Charleroi que la nouvelle est tombée. On s'y attendait, de même que notre public, car depuis une dizaine de jours déjà, les demandes de réservations étaient calmes. Maintenant, nous voici en chômage technique avec des reports à programmer, notamment pour le spectacle : « Ladies Night », ou des annulations de location. On ne peut pas lutter contre cette fatalité, on va organiser ce temps libre pour rafraîchir, et programmer quelques travaux d'entretien tout en continuant de préparer la reprise mais aussi la mise en route de la saison 2020/2021 avec de nombreux partenaires et des projets très variés. Donc patience… »


    Bernard Baudaux, président de Divertiscènes et directeur du Poche Théâtre
    « Les spectacles « Luigina », « Ils s’aiment depuis 20 ans » et « Ni dieux, ni maîtres, mais du rouge » (avec Eric Boschman) au Poche Théâtre sont supprimés ou reportés. La décision d’annuler toutes les activités dites récréatives pour les 3 semaines à venir au minimum affecte particulièrement les petites structures indépendantes telles que les nôtres. Nous participons au nécessaire effort de solidarité afin de tenter d’endiguer au plus vite la propagation du virus COVID-19, tout en attendant des pouvoirs publics qu’ils apportent rapidement des réponses concrètes aux inquiétudes évidentes que soulève la perte sèche causée par cette mesure sans précédent »


    Eladia Cerrato Sanchez, directrice de la Ruche Théâtre
    « Nous allons reporter les dates et non pas les annuler autant que possible. Nous sommes tristes bien entendu de devoir reporter la grosse production de la saison, à savoir « Alice au Pays des Merveilles » qui devait se jouer du 19 mars au 5 avril : des mois de travail, un investissement aussi bien au niveau personnel pour les comédiens, metteur en scène, mais aussi au niveau coût des décors, publicité… c’est une grosse perte financière pour la Ruche Théâtre. Nos clients nous aideraient en ne demandant pas de remboursement de places déjà payées à l'occasion, mais un report pour une date ultérieure. Nous acceptons, bien sûr, un don pur et simple pour nous aiderà passer ce cap difficile. Durant ce temps de "repos forcé" nous travaillerons principalement sur la nouvelle saison, qui s’annonce bien chargée en espérant que tout rentre rapidement dans l’ordre pour tous ».


    Jean-François Lacroix, metteur en scène des «Loufs » de Mont-sur-Marchienne
    « Nous étions à 3 semaines des représentations du « Bal des Voleurs » de Jean Anouilh. C’est un spectacle qui nous tient particulièrement à cœur, avec un décor sonore sur scène ! Tout était prêt à 98%. Bien sûr, nous aurions pu ne pas déprogrammer la pièce, puisqu’elle arrive après les dates du confinement. Mais qui sait combien de temps durera réellement cette période ? Et puis, nous ne pouvions pas prendre de risques au cours des répétitions. La mesure gouvernementale qui a été prise est raisonnable: au nom de la solidarité, la santé prime avant tout ! Le spectacle sera reporté en début de saison 20-21.
    PROPOS RECUEILLIS PAR JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Spectacle de flamenco avant les mesures prises pour le Coronavirus

    federico1.jpg

    federico3.jpg

    Pour son nouveau tablao flamenco, l’Atelier 642, à la rue Delestienne, accueillait Federico Ordoñez à la danse, le carolo Esteban Murillo au chant et Anthony Carrubba « El Carru » à la guitare. La salle affichait complet. A la fin du spectacle, le trio a été chaudement applaudi par un public véritablement conquis par une telle prestation ! JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • PORTRAIT- Joël Minet, un Madeleineu qui donne de la voix !

    minet.jpg

    Pierre Arcq ( à gauche sur la photo)- Joël Minet ( à droite )

    Avec sa grande moustache frisottante et sa voix de ténor, Joël Minet (61 ans) est une figure bien connue à Jumet, puisqu’il est marcheur à la Madeleine. Cet artiste lyrique se produira bientôt en concert à la chapelle de Jumet-Heigne.

    Tous deux sont très attachés à la Madeleine. Pierre Arcq est historien de la Marche. Joël Minet est ténor et membre de la Société Royale de la Garde Anglaise et ses Ecossais. Dernièrement, les amis Jumétois s’étaient donné rendez-vous au Bella Vigna, un petit café de quartier à ambiance sympa à proximité de la place du Ballon. « Joël Minet fait partie intégrante de la marche. Tous les Madeleineus le connaissent bien, car il n’hésite pas à chanter chez l’habitant ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il met une sacrée ambiance… » souligne Pierre. Joël Minet a un parcours un peu atypique. Employé aux GB-Inno-BM de Jumet, l’intéressé a joué, dans les années 70, au football en national à Marchienne. Pendant 4 ans, il a présidé le Royal Club Jumet Sport. Chanteur à ses heures, Joël a été remarqué, lors d’un souper/karaoké à Gilly, par Jacques Taylès, metteur en scène de « Charleroi Opérettes », qui lui a fait passer une audition qui s’est avérée très concluante ! Guy Rassel, directeur du PBA, partageait cet enthousiasme.

    dans la distribution de « Tintin »

    « La période de Charleroi/Opérettes était formidable ! Je participais vraiment à toutes les grandes réalisations dans la matière » faisait remarquer Joël Minet. « Cette Compagnie carolo a fait déplacer la Belgique entière. C’est par cars entiers qu’on venait nous écouter ! ». En 2002, Joël Minet a eu l’occasion de participer à la comédie musicale « Tintin et le Temple du Soleil ». Sa carrière s’est poursuivie par de très nombreux concerts. Au cours de la saison 2016/17, entouré de 20 musiciens, il incarnait un rabbin dans « Un violon sur les toits », lors d’une tournée « Ars lyrica ». Joël est resté fidèle à la Madeleine. Depuis 2014, et cela tous les deux ans, il chante à la chapelle de Jumet Heigne, place du Prieuré à Jumet. Le samedi 2 mai à 19h, il sera en concert dans « L’amitié chante » (opéra, opérette, mélodie) avec Ekaterina Petrova (pianiste) et Vincent le samedi 2 mai à 19h Bertrand ( baryton). Prix : 15 €. Gratuit pour les enfants de – 12 ans. Réservations au 0474/49 43 48.
    JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • GOSSELIES- Scout Silver Cup: 1850 Scouts à Gosselies, samedi passé !

    scouts.jpg

    scouts2.JPG

    scouts5.jpg

    scouts10.JPG

    scouts11.jpg

    Si la météo a joué les trouble-fête en semaine, par contre, la journée de samedi était ensoleillée et les températures assez douces pour la 24ème édition de la Scout Silver Cup ! Et c’est tant mieux, car la plupart des activités sportives et d’adresse se déroulaient en plein air. Sur le thème des « super méchants », 1850 louveteaux, scouts, guides, pionniers,… s’étaient donné rendez-vous pour des joutes entre équipes dans le parc du Collège Saint-Michel. Un concours était organisé pour désigner le meilleur déguisement. Une belle journée de saine détente et d’amitié pour tous ces jeunes ! Soulignons aussi l’appui de la Ville de Charleroi et le formidable investissement des bénévoles qui ont œuvré au succès de cette Scout Silver Cup, le plus grand rassemblement scout de Wallonie.

    scouts6.JPG

    scouts4.JPG

    Une telle journée ne serait plus possible avec les mesures prises pour le Coronavirus 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • PETIT THEATRE DE LA RUELLE: 13 AU 29 MARS: "Chocolat piment"

    piment.jpg

    une recette plaisir...                                                                                           CHOCOLAT PIMENT au Petit Théâtre de la Ruelle

    Du 13 mars au 29 mars, le Petit Théâtre de la Ruelle portera à l'affiche la pièce de Christine Reverho, CHOCOLAT PIMENT, une comédie drôle et piquante qui croque avec délice les relations familiales !

    Paul, veuf, solitaire et bougon se serait bien passé de fêter son anniversaire si ses deux filles et son gendre ne s’étaient mis en quatre pour tout organiser. L’aînée, Stéphanie, court d’échec en échec dans sa vie affective. Caroline, sa sœur, croit avoir réussi son mariage avec Franck qui n’a d’yeux… que pour sa carrière. Mais les cadeaux, comme les surprises, sont parfois embarrassants... Et le piment peut se révéler aussi doux que le chocolat peut être amer. Et voilà l'équilibre familial qui bascule sur un surprenant et savoureux coup de théâtre où se côtoient rire et émotion. Joyeux anniversaire Paul ! Au menu, une pièce délicieusement épicée.

    La distribution de la pièce comprendra 5 comédiens : Alain Boivin, Agnès Piantadosi, Stéphanie Frère, Nancy Priesterbosch et Salvatore Vullo tandis que la mise en scène sera signée par Janick Daniels.

    Les représentations auront lieu du 13 au 29 mars (les vendredis, samedis 20 h et les dimanches 16 h - représentation supplémentaire le jeudi 26/3) au Petit Théâtre de la Ruelle - rue des Platicheux (près de la Place E.Gilles) - à 6042 LODELINSART.

    Réservations : 0474 388 032

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • THEATRE WALLON- Cercle de Mellet: « Ene istwêre di famîye »

    mellettroupe1.jpg

    "Ene istwêre di famîye"

    Dans l’une des communes de notre royaume, une rumeur se confirme : Le bourgmestre Edmond Brichard est le père d’un enfant naturel. L’intéressé qui passe pour être d’une grande rigueur morale, jure qu’il n’a jamais connu d’autre femme que la sienne. De plus, toute paternité lui est impossible du fait des oreillons qu’il a contractés durant sa jeunesse. Et pourtant !… Le dénouement de l’intrigue prend un tour inattendu et donne lieu à de multiples rebondissements. Plusieurs quiproquos mettent les nerfs d’Edmond et des autres protagonistes à rude épreuve. A la fin de l’histoire, l’infortuné père apprendra une nouvelle étonnante qui bouleversera le cours de son existence.

    Mise en scène: Richard Dewez

    Adresse: ruelle Gaspard

    Spectacle 3, 4,5,17,18 et 19 avril, ve/sa à 19h30 et les di/15h30.

    jean-polus@skynet.be 0472/13 02 88

    dewez.richard@gmail.com: 0477/86 28 89

    Prix: 8 euros. 

    José STEVENNE

    Secrétaire du cercle Royal "Art et Récréation" de Mellet

    0478 435 635  jose_stevenne@hotmail.com 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • FORCHIES-LA-MARCHE: La douche pour les Gilles !

    gillesforchies5.jpg

    Les Vrais Amis ne craignent pas la pluie ! 

    Dimanche, les 5 sociétés de gilles : les Vrais Amis, les Volontaires, les Gais Lurons, les Pierrots et Pierrettes du Mouligneau (52 ans d'existence!) et les Boute-en-train (société invitée de La Louvière) effectuaient leur grande sortie. Mais la météo n’était pas favorable pour les gilles et leurs ladies qui ont été bien douchés ! JC Hérin

    gillesforchies7.jpg

    gillesforchies4.jpg

    gillesforchies3.jpg

    Il valait mieux ouvrir son parapluie...

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • FESTIVAL KICKS AU BOIS-DU-CAZIER: Mission Survie !

    terribl2.jpg

    terribl3.jpg

    terribl4.jpg

    Samedi soir, 120 candidats se sont lancés dans un parcours « TerriBl ! », à l’assaut de 3 terrils à proximité du Bois du Cazier. Pour une mission survie ! Avec la participation, pour la première fois, de la Défense.

    Grimés comme des guerriers, baskets aux pieds et lampe sur le front, les participants, très motivés, se sont rassemblés dans le forum du Bois du Cazier pour y recevoir les instructions de Christelle Dethy. « Vous disposerez de 120 minutes pour survivre à la fin du monde ! » annonçait-elle aux candidats.

    terribl6.jpg

    Après une saynète sur du tofu modifié génétiquement, jouée par de jeunes comédiens du festival Kicks !, l’organisatrice du jeu remettait à chaque groupe une carte topographique ainsi qu’une enveloppe, contenant un crayon, des allumettes, du sparadrap, des vies,…

    terribl5.jpg

    Les jeunes acteurs du festival Kicks !

    Le parcours « TerrBil ! » tenait à la fois du jeu « Fort Boyard », puisqu’il s’agissait de collecter des mots cachés afin de résoudre une énigme, et du jeu « Koh Lanta », puisque les candidats devaient se débrouiller en pleine nature, afin de trouver un abri survivaliste. Les chemins sinueux et boueux des terrils ne facilitaient pas la tâche. Heureusement que seules des gouttelettes sont tombées en début de soirée, alors qu’il avait plu abondamment les jours précédents.

    Une bonne soupe à la fin du parcours!

    Parmi les épreuves : tirer à l’arc, porter une civière, franchir des obstacles, garder une bougie allumée, attraper un (faux) canard, passer en dessous d’une zone radioactive, traverser un double câble (pont de singe),… Cette dernière activité était proposée pour la première fois par la Défense belge. « Nous avons tenu à être présents pour la première fois sur le site pour expliquer nos missions aux jeunes » signalait le commandant Philippe. « Mon équipe et moi nous sommes associés avec beaucoup de plaisir à ce parcours. Nous serons là aussi pour la journée « Sports/Terrils » en juin, avec en plus, une tyrolienne ».

    terrbl1.jpg

    terribl7.jpg

    sur le double câble

    A la fin des épreuves, une bonne soupe attendait les candidats dans la Forge. « M’orienter ne pose pas de problème pour moi, car je fais partie du Cercle d’Orientation du Hainaut » signalait David, un habitant de Châlelineau. « Le dépassement de soi et l’entraide ont permis à toute l’équipe d’en venir à bout ! » poursuivait Léa de Leernes. Cette activité était mise sur pied par L’Ancre (dans le cadre du festival Kicks !), Le Bois du Cazier, Charleroi Nature ASBL et La Défense. JC HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • STUDIO LYRIQUE- PBA- 7 jeunes artistes en récital

    studiolyrique1.JPG

    Hier soir, 7 chanteurs lyriques, dont Tiffany Delguste de Mont-sur-Marchienne, donnaient de la voix au PBA lors d’un récital « Jeunes talents ». Du 7 au 9 mai, ces artistes se produiront dans « Così fan tutt’ », l’aboutissement de quatre mois de travail vocal et scénique.

    Blandine Coulon, Tiffany Delguste, Kenny Ferreira, Marie-Juliette Ghazarian, Cécile Lastchenko, Halidou Nombre et Nicolas Roy n’ont qu’une envie : percer dans l’art lyrique et faire de leur passion une profession. Pour tous ces chanteurs, venus de France et de Belgique, le Studio Lyrique pourrait constituer un formidable tremplin. Porté par Pierre Bolle, directeur du Palais des Beaux-Arts, ce Studio, une master class pour les jeunes chanteur(se)s lyriques, a été mis en place, il y a 4 ans, dans le but de former et de sensibiliser au monde de l’opéra, de l’opérette et de la comédie. En première partie de spectacle, hier soir, le récital « Jeunes Talents » permettait de découvrir la promotion 2020 dans les plus beaux et grands airs d’opéra (Mozart, Rossini, Gounod, Gershwin, Bizet). Les chanteurs étaient accompagnés par 40 musiciens de l’Orchestre de la Chapelle Musicale de Tournai, sous la direction de Philippe Gérard. La direction artistique et le coaching vocal sont assurés par Marcel Vanaud et Cécile Bolle.

    Un rôle à part entière pour Tiffany

    Dans la seconde partie, les jeunes artistes présenteront des extraits de l’opéra bouffe : «Così fan tutt’ », une fable philosophique de Mozart, sous la houlette de la dramaturge Karine Van Hercke. Les femmes sont-elles fidèles ? C’est la question que se posent les deux officiers Guglielmo et Ferrando. Lors de cette pièce, les jeunes chanteurs découvrent les méandres de leurs sentiments. Personne ne sera épargné et Don Alfonso sera pris dans ses propres filets, pour le plus grand plaisir du public, puisque tout ceci n’était que du théâtre. Le titre « Così fan tutte » a été modifié en « Cosi fan tutt’… : puisque tant les hommes que les femmes sont bien entendu capables d’infidélité.

    studiolyrique2.JPG

    Tiffany Delguste

    Tiffany Delguste (26 ans) fait partie de la promotion. Cette habitante de Mont-sur-Marchienne a chanté dans les chœurs de la Monnaie. En 2014, elle intégrait l’IMEP (Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie) en 2014. Elle termine en ce moment un master class. Dans le cadre du programme Erasmus, Tiffany est partie 1 an au Conservatoire de Rome. « Mon but est d’accumuler des expériences scéniques supplémentaires et de travailler un rôle dans sa totalité : ce qui est le cas ici dans « Così fan tutt’ », puisque j’incarne la soubrette Despina » souligne Tiffany Delguste.

    Le concert « Jeunes talents » sera réjoué le 13 mars à Bruxelles (Wolubilis) et le 19 mars à Tournai (Église Saint-Jacques). Les représentations de « Così Fan Tutt’ » auront lieu du 7 au 9 mai dans le Hangar du PBA. Prix : 16€ (plein) – 13€ (-26 ans) – 11€ (abonné). Infos et réservations : 071/ 31 12 12. JC Hérin

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COUPS DE COEUR

    mirad.jpg

    " Mirad, un garçon de Bosnie » : photo Ernesto Tim

    Théâtre

    Mirad a 13 ans quand la guerre civile éclate en Bosnie-Herzégovine. Son père et sa sœur assassinés, sa mère disparue, Mirad s’enfuit et se retrouve seul en France. Mais comment accepter de se reconstruire quand cette dernière est peut-être encore en vie ? Il décide de retourner sur sa terre natale toujours en conflit pour tenter de la retrouver. À travers ce voyage initiatique, Mirad nous raconte son histoire, une histoire de tous les temps, celle des victimes de la guerre et de son absurdité, celle de l’exil des réfugiés politiques. Un témoignage intime et émouvant qui nous touche au cœur par son humanité et nous rappelle la chance que nous avons de vivre en paix. « Mirad, un garçon de Bosnie » de Ad de Bont (traduction Jan Simoen, l’Arche éditeur) dans une mise en scène de Christophe Laluque est à voir à L’Ancre, 122 rue de Montigny, le 6 mars à 20H30, dans le cadre du Festival « Kicks/Regards(s) sur la Jeunesse ». Tarifs : plein 14€, réduit 11€, abonnements : 9€. Le festival se poursuit jusqu’au 21 mars par d’autres spectacles, de la danse, des stages, des lectures, des résonances,… info@ancre.be ou www.ancre.be- 071/31 40 79.

    Concert
    Depuis maintenant plus de 15 ans, le chanteur et musicien carolo Aurélien Belle, un de nos ovnis de la chanson belge, sillonne sans relâche les scènes de Wallonie et Bruxelles pour notre plus grand plaisir. Auteur-compositeur interpellant et inclassable, il nous fait passer du rire aux larmes et nous permet de méditer sur notre société actuelle avec cette touche belgo-belge facétieuse et le dixième degré qui le caractérise. Son spectacle en formule piano-voix vous propose ses nouvelles chansons, ainsi qu'un best-off de ses plus grands classiques. Un nouvel album reprenant l'ensemble de ces nouveaux titres est en préparation ! Le 6 mars à 20h30 à la Folie Ordinaire, 38, place de la Digue à Charleroi. Entrée gratuite.

    Souper
    Les Nouveaux Gilles de Marchienne-au-Pont mettent sur pied un « Souper de l’Amitié », le 7 mars, à 19h, au Salon Communal de Marchienne-au-Pont, place Kennedy (derrière la maison communale). Au menu : apéro des Nouveaux Gilles- porchetta ou lasagne- dessert. Animation de la soirée : Sono Babis. Adultes : 20 €. 6-12 ans : 10 €. – de 5 ans : Gratuit. Infos et/ou réservations : 0486/78 39 05 ou 071/325 937.
    Carnaval

    Atelier/Enfant
    Un atelier « chanteur/euse pour enfants de 0 à 3 ans débutera, au Centre Culturel d’Aiseau-Presles, 1, rue de la Rochelle à Presles, le 8 mars de 9h45 à 10h45 avec Stéphanie Guilmin. On chante, on tape en rythme, on écoute, on se balance. Et on recommence à la maison... 3€ = un adulte et un enfant. Adulte supplémentaire: 1€. Réservations au 071/400317 ou ccaiseaupresles@hotmail.com (mettez en objet bébés chanteurs). Les prochains ateliers: 8/3, 19/4, 17/05 et 14/06.

    chhht.jpg

                                                   Spectacle : « Chhht… » : Crédit Nicolas Verfaillie.

    Expositions

    -Dans le cadre de Femmes de Mars, la Maison du Hainaut, au Quai Arthur Rimbaud, 20 à Charleroi, expose « Figures de femmes » du 13 mars au 13 juin. Accès gratuit du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h à 16h. Vernissage, le 13 mars de 18h30 à 21h 30. Concert « The Girls ». Poésie : Fidéline Dujeu. Pour info : 071/64 10 61. sophie.vincent@hainaut.be

    -Le Lions Club Charleroi Sextant met sur pied une exposition BD-peinture-photographie et sculpture de 14 artistes du 14 mars au 17 mars de 14h à 18 h, au Salon Communal de la MCA, place Albert 1er à Montignies-sur-Sambre. Entrée libre- Vernissage le 13 mars à 19h30.

    Portes ouvertes- Espace numérique

    Le Coder Dojo, club de programmation sympa et détendu, de Fontaine-l'Evêque a été créé en 2018 à l'occasion de la Semaine du Code. Avec une moyenne de 26 à 28 « ninjas », il est un des centres de la région qui accueille le plus de participants à raison d'un samedi par mois, de 9h à 12h. Venez découvrir cette activité dans l’Espace Numérique à l'occasion d'une journée « portes ouvertes » à la Bibliothèque de Fontaine-L'Evêque, le 14 mars de 10h à 12h. Place de la Wallonie, 16 Fontaine-l'Eveque. Gratuit. A partir de 7 ans. 071/54.81.98. - Pas de réservation.

    Santé/Bien-être 

    Les Plans de Cohésion sociale de Ham-sur-Heure-Nalinnes et de Gerpinnes et leurs administrations communales respectives invitent le public à leur 4ème Journée santé, le 14 mars de 10h à 18h au Château de Ham-sur-Heure, chemin d’Oultre-Heure, 20. Cette journée a pour but d’informer, de sensibiliser et ... de divertir sur le thème de la santé. Activités : parcours trial, snag golf et jeux de bois par Hainaut Sports, apprentissage de lecture sur les lèvres par l'ASBL Les Malentendants, psychomotricité par la Maison des Familles, Géocatching (par l'Observatoire de la Santé), chasse au trésor,… Attention, inscription obligatoire au 071/22.93.75 . virginie.gonze@publilink.be- Plan de Cohésion sociale de Gerpinnes Patricia Druszcz - 071/50.90.21 - pdruszcz@gerpinnes.be


    Concert
    Le Festival Gerpina Musica reçoit l’Orchestre de la Fondation Grumiaux, sous la direction de Luc Dewez. Artiste : Emmanuel Tondus-violoncelle solo, le 15 mars à 17h à l’église Saint-Michel de Gerpinnes, place des Combattants. PAF : 12 €. Réservations : 071/ 50 11 64.


    Théâtre/Enfant
    Chhht…. Les enfants dorment enfin. Commence alors pour les parents le grand bal quotidien des tâches ménagères. Mais les éléments semblent déchaînés ! Et si ce soir tout allait sens dessus dessous ? Quel enfant n’a jamais rêvé, le soir tombé, de se transformer en petite souris, sortir silencieusement de sa chambre et d’observer discrètement ses parents ? C’est ce que nous révèle ce spectacle pétillant où la poésie du quotidien s’écrit dans les gestes les plus simples et où l’humour n’est jamais loin. Une épopée parentale burlesque, à la frontière entre rêve et réalité. « Chhht… » par la Compagnie Ceux qui marchent. Création collective à voir le 15 mars à 15h. Durée : 40 ‘. De 3 à 6 ans. Prix : 9 et 8 €. A La Ferme de Martinrou ASBL, Chaussée de Charleroi à Fleurus. 071 81 63 32- 071 81 63 47- info@martinrou.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • RUCHE THEATRE: "Vol au-dessus d'un nid de coucou" au Vaudeville: Mc Murphy: jusqu'où ira sa "folie" ?

    nid.jpg

    Un univers… glaçant ! Au centre McMurphy. A droite l'infirmière tyrannique Miss Ratched 

    Virage à 180° pour le Vaudeville. Contrairement aux pièces habituelles de cette Compagnie carolo, les portes ne claquent pas dans « Vol au-dessus d’un nid de coucou », mais grincent plutôt… Tout l’univers psychiatrique y est décrit dans sa froideur.

    En adaptant « Vol au-dessus d’un nid de coucou » sur la scène de la Ruche Théâtre, Alain Lackner a réalisé un véritable tour de force. Puisant dans la pièce de Dale Wasserman, d’après le roman de Ken Kesey, le metteur en scène carolo a réussi à réunir 16 comédiens, en tête desquels se hisse Georges Kelessidis, incarnant l’inoubliable Randall Patrick McMurphy. Immortalisé au cinéma par Jack Nicholson, en 1975, dans le film de Milos Forman, ce criminel, qui purgeait une peine ailleurs, est transféré dans un hôpital afin que sa santé mentale y soit analysée. Le nouvel arrivé y voit surtout une occasion de se faire la malle… !

    Mais à peine entré au centre psychiatrique, « cette forte tête » s’oppose violemment à la tyrannie et aux règles arbitraires de l’infirmière Miss Ratched (Annick Poulain). Loin de vouloir remettre Mc Murphy sur pied, cette dernière cherche plutôt à le contrôler. Le fait que le bouillonnant « malade » se lie d’amitié pour les autres pensionnaires et essaie de les faire sortir d’une certaine torpeur la met hors d’elle.

    Un appel à la résistance

    La galerie de personnages se complète de Chef Bromden (Olivier Clément), le plus ancien pensionnaire de l’hôpital, dont tout le monde pense qu’il est sourd et muet (il apparait surtout par la pensée dans la pièce), Cheswick (Jacques Dutrifoy), un gentil barjot, Harding (Giuseppe Maglieri), le révolté, Billy (Judicaël Vlieghe), l’hyper-sensible,…

    007.JPG

    Chef Bromden ( Olivier Clément ): est-il vraiment sourd et muet ? 

    « J’ai particulièrement travaillé le caractère de chaque personnage. Il fallait trouver des tics et des tocs pour chacun» poursuit Alain Lackner. Si certains pensionnaires ont peu de répliques, ils n’en dégagent pas moins une charge émotive. C’est le cas de Martini (Fabrice Gobessi). Ancien soldat du Vietnam, il ne peut plus supporter le bruit des avions. Un autre tient tout le temps ses bras en croix ou joue avec un élastique. L’univers psychiatrique est bien représenté par son personnel infirmier : Washington (Eric Lootens) et William (Loris Maldré), le parloir, le micro, les thérapies de groupes,…

    « Cette pièce est un aussi un appel à la résistance. Comment ne pas faire un parallèle avec le Printemps arabe, par exemple ? » fait encore remarquer le metteur en scène.

    La pièce démarre (trop) lentement, et la distribution est un peu inégale (le médecin n’est pas du tout convaincant), mais très vite le spectateur est pris dans cette spirale de violence et de folie. Une exclusivité par la troupe du Vaudeville à voir jusqu’au 14 mars, je/ve/sa à 20h30 et les di/16h30, à la Ruche Théâtre, Avenue Marius Meurée, 1 à Marcinelle. PAF : 15 à 12 €. Tél. 0473/ 39 00 82.info@laruchetheatre.be. www.laruchetheatre.ben  JEAN-CLAUDE HERIN

    096.JPG

    16 comédiens sur scène !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire