CHARLEROI- Le magasin de modélisme A.Piérard pénalisé par les nouvelles mesures sanitaires

maquettes.jpg

Pascal De Maeseneire, gérant depuis trois ans

Depuis trois générations, le magasin A.Piérard est une référence.

De mai à octobre, la vente de matériaux de modélisme s’est très bien portée, au magasin A.Piérard. Mais actuellement, avec la deuxième vague du Covid-19, le patron Pascal De Maeseneire craint une baisse importante de ses chiffres d’affaires.  La vente en click &collect n’épongera pas les pertes…

Installé depuis 1936, au 3,5,7, boulevard de l’Yser, le magasin A. Piérard  est  une véritable institution en matière de train électrique miniature et de modélisme en général, à Charleroi. Le public vient parfois de très loin, même des pays environnants, pour s’approvisionner en rails, maquettes, figurines, circuits, pinceaux,…

Ce magasin est aussi une histoire de famille, depuis trois générations ! Aimé Piérard a fondé le magasin en vendant exclusivement du matériel d’optique. S’apercevant que les opticiens allemands vendaient du train électrique, ce dernier a fait de même dans les années 50.  L’ajout du modélisme mécanique et des view-masters, puis des maquettes d’avions, de bateaux, de voitures,… dans les années 60,  a boosté les ventes.

En 1967, Pierre De Maeseneire, époux de Joëlle Piérard,  la fille d’Aimé, a repris le magasin.

Puis leur fils Pascal (47 ans), au comptoir depuis 1993 et gérant depuis 3 ans, a repris le flambeau. « C’est à l’âge de 3-4 ans que j’ai reçu mes premiers matériaux. Cette passion, je la tiens vraiment de mon grand-père maternel, le fondateur,  et elle ne me quitte pas ! » souligne Pascal.

pénalisé pendant les fêtes de fin d’année

En mars dernier, l’annonce du confinement a marqué un coup dur. «  Nous avons connu un début de mois exceptionnel, parce que les gens voulaient occuper leur temps libre, mais par la suite, avec la fermeture complète jusque mai, nous avons vraiment vécu des moments difficiles » poursuit Pascal. « Alors que les ventes repartaient très bien lors du déconfinement, nous voici confrontés encore à un avenir très incertain, lors de ce reconfinement. Une vente en click&Collect a été mise en place depuis fin octobre.  (Avec ce système, le client prend directement contact avec moi, et vient chercher la marchandise,  à l’entrée du magasin, à des heures convenues).  Mais cette vente a des limites, surtout en cette période de fêtes de fin d’année, où je réalise 30% de mes ventes annuelles.                     

Je ne vois pas pourquoi ce secteur est ainsi pénalisé, alors que d’autres commerces « de confort » (comme les librairies, par exemple) peuvent rester ouverts ».  Pour tous contacts : 071/32 70 70. Livraisons les mercredis et samedis de 14h à 18h.

JEAN-CLAUDE HERIN

Lien permanent Imprimer 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.