GOSSELIES- Visite du Bois-Lombut, un véritable poumon vert au milieu d'un secteur industrialisé

patrimoinenature1.jpg

Conçu comme un parc à l’anglaise, au milieu du 19ème siècle, par l'architecte paysagiste Édouard Keilig, le Bois-Lombut s’étend sur 110 hectares. Le domaine, qui s'articule autour d'un château et ses dépendances, a reçu, samedi matin, la visite de Valérie De Bue, ministre wallonne du Patrimoine.

patrimoinenature2.JPG

 

A peine le vicomte Louis le Hardÿ de Beaulieu a-t-il commencé la visite guidée, qu’une chevrette, courant dans les fourrés, attire l’attention du public. Non loin de là, une quarantaine de vaches et de génisses paissent paisiblement.

patrimoinenature3.JPG

Paisibles vaches et génisses...

D’autres hôtes comme le lapin de garenne, la bernarche du Canada ou encore le fuligule morillon fréquentent aussi les lieux. La flore n’est pas en reste avec des ormes, des hêtres pourpres, des saules têtards, des rubaniers rameux,…

« Ce parc est un véritable écrin de verdure dans lequel l’architecte Edouard Keilig (1827-1895) a créé des perspectives vers des prairies, des espaces boisés, ainsi que vers une succession de six étangs disposés en ligne et reliés entre eux » explique le vicomte, dont la famille est installée depuis deux siècles.

Ce week-end, ce domaine est exceptionnellement ouvert au grand public, à Gosselies, lors des Journées du Patrimoine. Au cours de l’année, il peut recevoir aussi,  des chercheurs, des architectes, ou d’autres groupes lors de séminaires…

premier point d’arrêt pour Valérie De Bue

La visite peut se faire libre, avec la possibilité de scanner un QR Code,      ou en groupes de 20 personnes, pour respecter le Protocole sanitaire. Mais attention, vu le nombre limité du public, il n’est plus possible de s’y inscrire.  Sœur Bernadette et Sœur Françoise n’auraient pas voulu rater ce rendez-vous,  samedi matin. « C’est la première fois que nous voyons si bien la propriété. Et en plus, le temps est magnifique !

Nous connaissons bien les membres de la famille Hardÿ de Beaulieu, qui se rendent régulièrement à la messe à l’église Saint Jean-Baptiste » notent les deux Sœurs de la Providence à Gosselies.                          

patrimoinenature4.JPG

Valérie De Bue, ministre wallonne du Patrimoine

Valérie De Bue a inscrit le domaine comme le premier de ses points d’arrêt, sur l’ensemble des 259 sites ouverts lors des Journées du Patrimoine, dont la thématique est centrée sur les parcs et jardins.

«  Le Bois-Lombut est  un véritable havre de paix et de nature au sein d'un secteur fortement industrialisé, comptant, en bordure immédiate, l'ancienne usine Caterpillar et l'aéroport de Charleroi » signale la ministre wallonne du Patrimoine.                        

«  En parcourant le site, nous voyons bien que Charleroi et son entité, au riche passé industriel, comptait des châteaux seigneuriaux et des industries qui étaient agrémentés de jardins ou de parcs souvent réalisés par des architectes-paysagistes de grande renommée. »

JEAN-CLAUDE HERIN

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.