MARCHIENNE-AU- PONT: Rockerill: L'Indus Garden, le 14 juillet !

indusgarden.jpg

L'artiste Oton est programmé le 14 juillet 

Que le public du Rockerill se réjouisse : l’été sera musical avec l’Indus version « Garden », le 12 juillet, et d’autres concerts par la suite.

Reconvertir les Forges de la Providence en salle de concert : ce pari fou était lancé, il y a quinze ans, par Michaël Sacchi et son équipe.  Fusion des noms  « rock » et de «  Cockerill (Sambre), le « Rockerill » était né.

Aujourd’hui, cette institution se porte bien, puisqu’elle est, après le PBA, la deuxième en nombre de fréquentation à Charleroi, avec un public oscillant entre 40 000 et 50 000 personnes par an.  

Mais l’arrêt des concerts, pour cause de Covid-19,  à la mi-mars,  a frappé  durement le Rockerill.  Le coordinateur du Rockerill, ainsi que  ses deux associés le DJ Globul et  Julian Trevisan, attaché de communication, doivent se mettre en chômage à temps partiel durant  4 mois. 

« Pendant le confinement, nous avons continué  à soutenir des artistes belges et nous avons lancé le concept du « Dites 33 », pour la partie rock, et les live streaming, pour la partie électro.

indusgarden2.jpg

Michaël Sacchi 

Le concept : 1 groupe du label Rockerill Record était interviewé chaque fois par un journaliste ou un(e) artiste, comme ce fut le cas avec Jungle et Mélanie De Biasio ».

«  Les pertes enregistrées pour le Rockerill  sont considérables,  parce que, pour nous,  les mois d’avril, de mai et de juin sont les plus importants de l’année. A cette période, nous rassemblons, en effet,  environ  15 000 personnes, lors des Apéros Industriels tous les jeudis (qui devaient fêter, cette année leurs 10 ans d’existence), d’une dizaine de soirées/concerts,  de soirées électroniques,… Il faut encore y ajouter les expositions ou les week-ends événementiels comme le Vintage Market ou le salon des Micro-Brasseries » signale Michaël. 

Petite éclaircie dans ce ciel bien sombre : les subventions à hauteur de 100 000 du Ministère de la Culture de la FWB  et de 30 000 de la Ville de Charleroi.

L'Uzine Festival, maintenu ou reporté à novembre

Autre bonne nouvelle: la mise sur pied de manifestations musicales en juillet-août. A commencer par l’Indus Garden, le 12 juillet, dans l’esprit du Flash Forward (électro-techno-house). A l’affiche : l’artiste belge Oton. Le concert sera donné dans les jardins, avec une jauge limitée à 200 personnes, sur réservations. Les 20 et 21 : soirées funk-latino en présence de DJ’s résidents du Rockerill : Woodboy, El Delincuente, Johnny Guerrero,…

Une quinzaine de groupes  de la FBW pourraient être aussi programmés jusqu’à fin décembre.                                    

« Comme salle de concerts, nous sommes un peu logés à la même enseigne que  l’Eden et le Vecteur, nos principaux partenaires » poursuit Michaël Sacchi. « Nous serons bientôt fixés sur notre sort par le Conseil National de Sécurité,  et notamment sur la mise sur pied de l’Uzine Festival,  le 5 septembre, en collaboration avec Back in the Dayz. 

Notons que ce festival, qui  pourrait être décalé en novembre, si le Protocole sanitaire lié à la Covid-19 l’exige, est devenu une référence : Roméo Elvis y a fait notamment ses débuts ! Toute la crème de l'electro et du hip hop y est concentrée.  

Cet événement,  qui suit le Festival de Dour (et qui en influence la programmation),  attire 2500 personnes autour de 30 groupes, dans 3 salles intérieures et 1 extérieure.     

JEAN-CLAUDE HERIN

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.