• LA COMEDIENNE CAROLO EVELYNE DELFOSSE CHANTE DURANT LE CONFINEMENT

    20h Les applaudissements solidaires!
    #20h02 Dans ma rue joyeuse, une chanson par jour, en forme toujours!

    La java bleue

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • GOZEE- Réouveture de l'Abbaye d'Aulne le 27 mai

    abbayedaulne.jpg

    L’équipe de l’Office du Tourisme de Thuin est dans les «starting-blocks » pour la réouverture de l’Abbaye d’Aulne ce mercredi 27 mai 2020 dès 13h.

    Le secteur tourisme « en arrêt » tout comme les secteurs de l’HoReCa et de l’événementiel jusqu’au 8 juin, certaines mesures nous permettent d’ouvrir les grilles de l’Abbaye.

    Notre accueil à Thuin et le Beffroi restent quant eux, fermés jusqu’au 7 juin inclus.

    Vous voulez savoir comment notre équipe s’organise sur cette progressive reprise ?

    Envie de nous rencontrer sur place ?

    Appelez-nous au 071/59.54.54. J

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • RISK SUR LES MARCHES DE L'ENTRE SAMBRE ET MEUSE: Effectuez déjà vos réservations !

    risk1.jpg

    Les 4 copains François, Laurent, Nicolas et Jean-Ghil 

    risk2.png

    risk3.png

    Qui sommes-nous?

    " Nous sommes  4 marcheurs de l’Entre-Sambre-et-Meuse, passionnés par notre folklore mais également de grands fans du Risk. Nous avons rassemblé ces deux passions afin de vous présenter le « Risk des Marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse ». Ce jeu fût un véritable défi : essayer de ne pas dénaturer le jeu d’origine en gardant le même nombre de territoires, en transposant la carte originale en carte de l’Entre-Sambre-et-Meuse tout en gardant le même gameplay, les mêmes difficultés d’accession d’une région à l’autre" signalent François et Laurent Damay, Nicolas Bohain et Jean-Ghil Honorez.

    risk2.png

    risk3.png

    Après multiples tests, pluies de goûtes et grands débats, nous avons pu mettre en place deux règles additionnelles permettant la mise en avant de notre beau folklore.

    La protection du tambour : le pion tambour permet de rendre un territoire infranchissable. Le tambour est obtenu par celui qui, à la fin de son tour possède le plus grand nombre de territoires où se déroule une Marche reconnue par l’UNESCO.

    Les faits de marches : 16 cartes bonus d’attaque ou de défense ajoutant du piment au jeu. Exemple : « le pas de charge » permet d’ajouter des régiments lors d’une attaque.

    Nous avons maintenant, un produit qui est commercialisable, durable et qui met en avant notre belle région et son folklore sans oublier le petit clin d’œil aux marches reconnues actuellement chefs-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité.

    Vous représentez un comité de Marche ou une commune ?

    En retour de votre aide, nous vous proposons de mettre en avant votre Marche dans notre livret spécifique intégré à chaque boîte de jeu. Chaque foyer aura donc l’occasion d’en savoir plus sur notre beau folklore. Nous vous proposons également d’en faire la promotion dans nos communications digitales.

    Vous représentez une entreprise ?

    Vous souhaitez soutenir de jeunes créatifs et amoureux de leur région, soutenez-nous en échange de visibilité sur nos communications digitales.

     Vous souhaitez offrir un présent original à vos employés, à vos clients, à vos intermédiaires commerciaux ?  Nous vous proposons une mise en valeur de votre entreprise en collant votre logo sur la boîte de jeu afin de personnaliser celui-ci !

    risk5.jpg

    Avec Didier Colart, directeur de Dicogames ( à droite )

    Pour toute commande de cette édition en tirage limité ( 58 euros pièce) : page Facebook - DicoGames 

    Le jeu sortira fin 2020.

    risk6.jpg

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • LA GAZETTE DU BASSON DU 24 AOUT 2020 SORT CE JEUDI !

    gazettebasson.jpg

    Il sort ce jeudi 28 mai et sera en vente au prix de 3€. 
     
    Merci de soutenir ce one shot, cet OLNI étonnant et décalé
    et  d'aider ainsi notre maison d'édition dans sa folie 
    afin de -peut-être- couvrir les frais d'impression.
     

    N'oubliez pas nos deux nouveautés, "VIEILLE PEAU" de Christophe Kauffman et "ODEUR DE BLANCHE" d'André Lalieux :

    "Un certain humour à froid typiquement belge. On espère que la collection va conserver ce niveau de qualité" (K-LIBRE): http://www.k-libre.fr/klibre-ve/index.php?page=livre&id=5748

    "Une réussite pour un éditeur Carolo à qui l'on souhaite longue vie..." (K-LIBRE): http://www.k-libre.fr/klibre-ve/index.php?page=livre&id=5737

    "Il y a un peu de Stephen King" (Gorian Delpâture-RTBF): https://www.youtube.com/watch?v=OzgnPIuDANg&t=9s   

    Et les deux autres Basson Rouge : "LES BIENHEUREUSES" d'André Lalieux et "HULAHUP" d'Antonoff.

    À très bientôt.

    Joëlle Fensie et Etienne Vanden Dooren

    0498/14.82.50

                
     Editions du Basson 
    rue de l'Ange 28, 6001 Marcinelle
    0498/14.82.50
    BNP BE62 0015 9939 0661

    TVA BE 0786.168.568

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • EDEN: Trois fois rien...

    ll y eut d’abord un choc, celui de l’arrêt brutal de toutes les activités. 
    Il y eut ensuite, le confinement et son décompte macabre. 
    Il y eut enfin des reprises, progressives…

    Fabrice Laurent, directeur de l'Eden 

    Et pendant ce temps, RIEN pour la culture si ce n'est l’assourdissant silence du vide.
    Jour après jour, semaine après semaine, nous attendions des nouvelles pour vous écrire, vous dire qu’on pense bien à vous et vous annoncer les modalités de reprise.

    En attendant, les équipes ont travaillé d’arrache-pied à l’élaboration d’une saison que l’on espère pouvoir vous dévoiler sous peu. Les contacts ont été pris, les confirmations se sont succédées… et toujours RIEN. Pas de perspectives, même lointaines, pour un déconfinement du secteur culturel.

    Alors, on s’est dit que, cette fois, on n’allait plus attendre, qu'on allait vous écrire pour vous dire qu’évidemment, on a très envie et hâte de vous retrouver mais pas dans n’importe quelles conditions, ni à n’importe quel prix.
     

    Si la relance de la vie culturelle doit être pensée et organisée dans la plus grande cohérence possible avec la reprise des autres aspects de la vie en société, elle doit aussi l’être en respect avec les équipes ainsi que tou·te·s les partenaires et artistes avec lesquel·le·s nous composons nos saisons. 
     

    Comment faire de la distanciation physique quand notre métier c’est le partage, le mélange et la proximité émotionnelle ? 
     

    Nous sommes prêt·e·s à nous réinventer, à évoluer et à trouver de nouvelles manières de faire ville ensemble avec vous. Mais pour cela, il nous faut un cadre, des perspectives, un horizon. Et à ce jour… toujours RIEN ! 
     En attendant que les autorités se décident à décider, nous continuons d’avancer dans l’espoir de vous retrouver prochainement !

    L'équipe de l'Eden

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • CHARLEROI- Soutenons nos commerces de proximité !

    La Ville de Charleroi et Charleroi CentreVille mettent en place une plate-forme web de bons d’achat dans les commerces locaux et l'HoReCa des 15 communes de Charleroi!

    Un extra de 20% vous est offert.

    Vous êtes clients ? Foncez vous procurer vos bons d'achat avec l'extra de 20% pour soutenir le commerce local.

    Vous êtes commerçants ? Inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme. https://www.cbonpourlelocal.be/- 

    Possibilité de payer en Carol'Or : RDV à l'asbl Charleroi CentreVille.

    La Nouvelle Gazette en parle : https://bit.ly/2T7xyyE A lire aussi sur http://charleroi.blogs.sudinfo.be

    cbonpourlelocal.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Sujets thématiques 0 commentaire
  • 4 CHANSONS avec Jacques Delmeire et Salvatore Vullo du Petit Théâtre de la Ruelle

    Avez-vous reconnu cet air célèbre ? Oui. "Les Amants de Saint-Jean"! Patrick Bruel en a fait une belle reprise. Il y a fort à parier que cette chanson fera partie de la revue de fin d'année des Molières et Mocassins au Petit Théâtre de la Ruelle !!! Suivez également "La danse du Corona" ! avec Jacques Delmeire et Salvatore Vullo.

     

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • MARCINELLE- Premiers visiteurs au Bois du Cazier après 9 semaines de confinement !

    réouverture1.JPG

    sur la photo, les trois premières "visiteuses" et les membres de l'équipe du Cazier 

    Ce mardi, 5 adultes, 2 enfants et un acheteur ont franchi les grilles du Bois du Cazier, à l’occasion de sa réouverture. C’est déjà un bon démarrage, 9 semaines après la fermeture du site pour cause de Covid-19.

    Comme s’il avait voulu, lui aussi, être de l’événement, un magnifique soleil dardait ses rayons sur le Bois du Cazier. A 10h, Margaux  et ses enfants Maël (5 ans) et Cyrielle (2 ans) de Nivelles bouillaient d’impatience de visiter les lieux. « Mes enfants ont pris l’habitude de se rendre, avec moi, dans un musée belge, 1 fois par mois. Cette démarche fait partie de l’éveil culturel que je veux leur donner. Le Bois du Cazier fait partie des incontournables » note Margaux. « En plus, le grand-père de mon mari était ingénieur dans les mines, ce qui suscite d’autant plus l’intérêt de Maël et Cyrielle ». 

    Agnès et Guy, un couple  de Hal, leur emboitaient le pas, mais à distance, selon les prescriptions de distanciation physique recommandée  (1,50m).  « J’ai toujours été attiré par  les charbonnages »  confie Guy.  « Tout petit déjà, j’avais été très marqué par  la descente dans la mine de Zolder (fermée en 1992), à plus de 1000 mètres de profondeur ».

    réouverture2.JPG

    Agnès et Guy, à gauche sur la photo

    Une perte d’environ 120 000 euros.

    Les pertes durant la fermeture sont estimées à 120 000-130 000 euros.  Aujourd’hui,  les 26 personnes de l’équipe ont retrouvé leur poste. 20 d’entre elles ont dû être placées en chômage temporaire jusqu’alors. 

    A l’exception de la galerie de mine reconstituée à l’entrée, tout le site est rouvert au public, c'est-à-dire 25 hectares, comprenant le charbonnage et les 3 terrils.                                

    Le Musée du Verre est aussi de nouveau accessible. « Nous visons une jauge   de 50 visiteurs par jour » fait remarquer Catherine Thomas, Conservatrice.               

    Du jamais vu : depuis la mi-mars, pas un visiteur ne s’est profilé à l’horizon.  « Quel contraste avec les 2827 personnes en avril et 3258 personnes de mai dernier ! » signale Isabelle Saussez, attachée de communication.  Cette année, pour le redémarrage, le Bois du Cazier souhaite atteindre 10% de ces chiffres en ce mois de mai ainsi que 20%  des 1730 personnes enregistrées en juin dernier. « Soyons optimistes. Le fait que  les Belges resteront majoritairement dans le pays,  cet été, nous permettra même de dépasser certainement ces estimations» note Jean-Louis Delaet, directeur.

    réouverture5.JPG

    Jean-Louis respecte les mesures sanitaires 

    remise d’un plan de circulation

    Les mesures sanitaires, exigées par la note de la Fédération Wallonie/Bruxelles, seront respectées à la lettre : les audio-guides seront désinfectés après chaque utilisation, de même que les écouteurs du film ou encore  le terminal de paiement électronique. Le service d’accueil (billetterie et boutique) ainsi que le musée de l’Industrie disposeront d’écrans de protection en plexiglas. Du gel hydro-alcoolique est disponible. Le port du masque est recommandé. Pour ceux qui n’en posséderaient pas, des masques seront vendus au comptoir de la billetterie à 1 euro. Un maximum de 40/50 personnes pourront entrer le matin et 50/70 personnes l’après-midi. 10 personnes sont autorisées toutes les ½ heures.  Les visites guidées ne pourront pas être organisées. Un fléchage unidirectionnel ainsi des pictogrammes sont mis en place. A l’arrivée du visiteur, un plan de circulation, adapté aux nouvelles mesures de circulation, est remis aux visiteurs. Le Bois du Cazier joue bien la carte de la prudence, de quoi rassurer les visiteurs.    

    réouverture3.JPG

    réouverture4.JPG

    On lave et on frotte ! 

    L’expo « Défense de jouer » accessible en juin

    Aucune expo temporaire n’est organisée dans cette phase de dé-confinement, hormis l’exposition didactique et interactive, à partir du début du mois de juin : « Défense de jouer » qui traite du travail des enfants, hier en Belgique et aujourd’hui dans le monde. Egalement pour des mesures d’hygiène, les tablettes tactiles ont été remplacées par des témoignages écrits et les casques virtuels ont été supprimés. Se tenant à l’origine dans le Musée de l’Industrie, elle a été déplacée dans le forum.

    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • THEATRE MARIGNAN: Balades contées et nouvelle saison

    marignantheatre.jpeg

    En cette période de déconfinement, le moral regagne progressivement la compagnie carolo Cabaret 2000.  Une affiche toujours très divertissante est proposée pour la saison 2020-2021 au Théâtre Marignan. A ajouter des balades contées qui pourraient avoir lieu cet été.

    Le Covid-19 est-il « derrière nous » ? Pas vraiment : Cabaret 2000 reste  bien lucide. Mais dans la phase actuelle d’assouplissement des mesures    de confinement,  la compagnie, bien implantée à Charleroi depuis 20 ans, ose espérer des jours meilleurs.

    « La situation est tout à fait inédite » signale Jacky Druaux.

    « Les pièces : « Ladies Night » et « Le tombeur », programmées en fin de saison 19-20, auraient pu rassembler toutes deux 4500 spectateurs.  C’est un réel manque à gagner pour un théâtre qui ne dispose pas de subsides de la Fédération Wallonie/Bruxelles et une perte sèche pour certains comédiens,  qui vivent exclusivement de leur métier. 80% de nos rentrées proviennent  de la billetterie. Nous pousserions un « ouf » de soulagement, si le Conseil National de Sécurité donnait, le 8 juin, son feu vert au retour des spectacles ».  

    En attendant, Cabaret 2000 a concocté une belle affiche pour 2020-2021.

    « La reprise pourrait s’effectuer dans le courant de septembre » poursuit le comédien. « Pour être rentable dans une salle qui compte 293 places, il faudrait au moins un taux d’occupation de 150 personnes.  Bien sûr,  toutes les mesures seront prises : gel hydroalcoolique à l’entrée, marquages au sol, distanciation physique entre les spectateurs,… »

    Cabaret pour les 100 ans de Boris Vian

    Plus que jamais, le Théâtre Marignan poursuit sa mission : divertir avec des spectacles de qualité. 5 pièces sont déjà programmées.

    Démarrage avec « Le Prénom », un grand succès qui pourra (enfin !) être joué puisque la Compagnie carolo en a acquis les droits. Exclusivité en Belgique avec « Silence, on tourne », à mi-chemin entre « Thé à la menthe ou t’es citron ? » et « Frou-Frou les Bains ».  Classique du rire au théâtre et au cinéma, « La Soupe au choux » réunira la Denrée, le Glaude, et le Bombé.

    Puis place à « Je préfère qu’on reste amis » et « La Vie de Chantier ». Sans oublier, en novembre, le Cabaret pour les 100 ans de la naissance de Boris Vian. Les spectacles d’accueil n’ont pas encore été déterminés. Et puis, cet été, la Maison du Conte souhaite inviter le public à écouter des contes dans les parcs et jardins.

    « Nous travaillons activement avec Conte’Act pour des spectacles en plein air, en respectant aussi les mesures sanitaires.  A cela pourraient  s’ajouter des stages et des ateliers en rapport avec le conte. Je suis assez optimiste pour ce dossier » précise Jacky Druaux, qui en est le coordinateur.  Les abonnements peuvent déjà s’effectuer maintenant. Pour tous contacts : 0495/10 20 14- abonnements 5 spectacles : 62 et 45 . billetterie@theatremarignan.be.

    Notons aussi que le Marignan participe, avec ses partenaires de Divertiscènes, au festival Eté Divert’, du 17 juillet au 22 août. 

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARTINROU TIRE LA SONNETTE D'ALARME

    2020- 2021 sera la quarantième saison théâtrale de Martinrou. Et pour que l’aventure continue, il faudra que tout le monde soit sur le pont ! Comme tout le monde, depuis le 19 mars, nous sommes entrés en léthargie... Portes fermées, chacun chez soi, télétravail, réunions skype, forums, whatsapp. Plus de spectacles, plus d’ateliers, pas de stages à Pâques, événements annulés, locations de salles à l’arrêt (car oui, pour que la barque flotte, Martinrou propose aussi ses salles à la location).
     
    Bref,confinés, comme tout le monde... ou presque. Mais parmi les opérateurs culturels, souvent menacés, la place de Martinrou est particulière: n ous sommes d’habitude très autonomes –c’est à dire sans filet de sécurité aujourd’hui.
     
    On ne programme plus... donc on ne dépense plus. Mais alors, qu’est-ce qui nous menace ?
     
    Opérateur culturel de province modeste ment subventionné, Martinrou tient debout essentiellement par ses recettes propres : 55% de nos revenus sont assurés par notre public, ce qui n’est pas le cas de tous les lieux subventionnés, bien loin de là , et le taux de remplissage de nos salles en spectacle est de 92% en moyenne.
     
    C’est donc peu dire que l’essence même de Martinrou est de partager la culture avec le plus grand nombre.  Si le public ne répond pas à l’appel, nous sommes voués à disparaître, et que deviennent les artistes en  l’absence de lieux pour les engager et les programmer ? Aujourd’hui, nous lançons donc un cri ; ce n’est pas un cri d’alerte misérabiliste, ni un cri de guerre agressif, ni un cri de joie... Plutôt un cri de rassemblement, pour que les forces qui lui insufflent la vie depuis 40 ans se resserrent plus fort encore autour de Martinrou : les pouvoirs publics, l’équipe permanente de la Ferme et aussi, surtout, le public. C’est seulement comme cela que nous passerons au travers de cette crise !
     
    Infos & réservations: info@martinrou.be -071/81 63 32 Une soirée à Martinrou, entre amis ou en famille. Une restauration de qualité est proposée tant avant qu’après les représentations, ce qui achève de rendre les soirées conviviales et chaleureuses. Rappelons que le vendredi, une séance de cinéma est organisée parallèlement au spectacle, pour les enfants de six ans et plus. Chaussée de Charleroi 615. 6220 Fleurus Tél: +32 71/81 63 32 Fax : +3271/81 63 47 E- mail: info@martinrou.be
     
    Site: http://www.martinrou.be / Banque : be88 3600 1989 8241

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI: Comment la Ville est gérée pendant la crise du Coronavirus ?

    Comment la ville de Charleroi a géré son "confinement": le bourgmestre de Charleroi Paul Magnette revient sur cette période un peu particulière. Une interview de Marine Calandre et Amélie Hypersiel.

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • LIVRE: Le regretté Louis Delville, auteur de "La Vraie Vérité"

    delville.jpg

    Conteur, membre d’ImproCarolo, président de la Chorale des Motivés (réputée pour ses chansons engagées), Louis Delville nous a quittés, il y a quelques mois. Ce Marcinellois, époux de l’auteure Micheline Boland, a contribué au rayonnement de la culture de Charleroi,  Ville à laquelle il était tant attaché. Ses amis retiendront de lui sa bonne humeur, le goût du bon mot, son humour et sa très grande disponibilité. Louis est aussi l'auteur de "LA VRAIE VÉRITÉ"  paru en mars 2020 aux Éditions Chloé des Lys.

    Un peu plus de soixante textes courts qui amuseront et surprendront le lecteur. Quelques-uns illustrent un proverbe ou une citation d'un érudit fort connu comme Ben Sira le Sage. Certains pastichent un poète, tels les textes écrits à la manière de Gaston Chaissac ou de Constantin Cavafy. D'autres encore parlent de l'histoire avec un grand H, de rencontres et de passions. La plupart ont été écrits en atelier d'écriture en quelques dizaines de minutes. Beaucoup finissent étrangement et souvent de manière imprévisible.

    Des textes sont parfois inspirés par des musiques, comme celle du film "L'Ange Bleu" dans lequel jouait Marlène Dietrich ou encore l'Air de Charon, extrait d'Alceste de J-B Lully.

    Les nouvelles ou contes, qui composent le recueil, sont sans rapport entre eux si ce n'est souvent l'humour des derniers mots. Jugez plutôt avec la fête au village, le petit chaperon rouge, la lettre au père Noël, l'interphone…

    De temps en temps aussi, se découvre un texte un peu plus poétique, voire un sonnet :"Croyez-moi, rien ne vaut une gentille brune Qui vous enseignera à admirer la lune."

    Pour tous contacts: Micheline Boland: 071/43 43 28

    vraieverité.jpg

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • NOUVELLE SAISON DE LA COMPAGNIE CAROLO DERISOIR AU POCHE THEATRE

    Nouvelle saison pour la Compagnie carolo Dérisoir sur le thème de la littérature et du cinéma. Suivez l'auteur, le comédien et le metteur en scène Jérôme Roose dans cette vidéo. De belles découvertes et rencontres en perspective au Poche Théâtre, 70, rue du Fort à Charleroi. 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • NOUVELLE SAISON DE LA RUCHE THEATRE ROYAL 2020-2021

    Ruche Théâtre Saison 20_21 Carré.jpg

    Amis de la Culture, bonjour.  

     
    Nous espérons que vous vous portez tous très bien ainsi que vos proches.
    Voici  la programmation de la prochaine saison qui sera principalement liée au Rire et à la Chanson, afin  de partager des instants de bonheur.
     
    Une saison qui se voudra Royale ! 

    La Cage aux Folles, Oscar, Charlie et la Chocolaterie, Cabaret Rive Gauche, de la chanson française, les Frères Taloche,... Découvrez la saison en cliquant ici  sur la photo ci dessous! 

    A la Ruche vous n'êtes pas lié à un abonnement, vous pouvez prendre un Pass Partout qui, comme son nom l'indique, vous permet de venir voir le ou les spectacles de votre choix, seul ou à plusieurs sans devoir faire votre choix au préalable ! La liberté de choisir pour une durée illimitée.

    L'équipe de La Ruche Théâtre Royal de Charleroi
    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • JOURNALISTES, COMMUNICANTS ET CONFINEMENT

     

    Première vidéo de la Maison de la presse avec le journaliste carolo sportif de la Nouvelle Gazette Manu Salvé 

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire