EDEN: Trois fois rien...

ll y eut d’abord un choc, celui de l’arrêt brutal de toutes les activités. 
Il y eut ensuite, le confinement et son décompte macabre. 
Il y eut enfin des reprises, progressives…

Fabrice Laurent, directeur de l'Eden 

Et pendant ce temps, RIEN pour la culture si ce n'est l’assourdissant silence du vide.
Jour après jour, semaine après semaine, nous attendions des nouvelles pour vous écrire, vous dire qu’on pense bien à vous et vous annoncer les modalités de reprise.

En attendant, les équipes ont travaillé d’arrache-pied à l’élaboration d’une saison que l’on espère pouvoir vous dévoiler sous peu. Les contacts ont été pris, les confirmations se sont succédées… et toujours RIEN. Pas de perspectives, même lointaines, pour un déconfinement du secteur culturel.

Alors, on s’est dit que, cette fois, on n’allait plus attendre, qu'on allait vous écrire pour vous dire qu’évidemment, on a très envie et hâte de vous retrouver mais pas dans n’importe quelles conditions, ni à n’importe quel prix.
 

Si la relance de la vie culturelle doit être pensée et organisée dans la plus grande cohérence possible avec la reprise des autres aspects de la vie en société, elle doit aussi l’être en respect avec les équipes ainsi que tou·te·s les partenaires et artistes avec lesquel·le·s nous composons nos saisons. 
 

Comment faire de la distanciation physique quand notre métier c’est le partage, le mélange et la proximité émotionnelle ? 
 

Nous sommes prêt·e·s à nous réinventer, à évoluer et à trouver de nouvelles manières de faire ville ensemble avec vous. Mais pour cela, il nous faut un cadre, des perspectives, un horizon. Et à ce jour… toujours RIEN ! 
 En attendant que les autorités se décident à décider, nous continuons d’avancer dans l’espoir de vous retrouver prochainement !

L'équipe de l'Eden

Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés le week-end et la semaine entre 21 h - 07 h (Europe/Paris).

Optionnel