MARCINELLE- Premiers visiteurs au Bois du Cazier après 9 semaines de confinement !

réouverture1.JPG

sur la photo, les trois premières "visiteuses" et les membres de l'équipe du Cazier 

Ce mardi, 5 adultes, 2 enfants et un acheteur ont franchi les grilles du Bois du Cazier, à l’occasion de sa réouverture. C’est déjà un bon démarrage, 9 semaines après la fermeture du site pour cause de Covid-19.

Comme s’il avait voulu, lui aussi, être de l’événement, un magnifique soleil dardait ses rayons sur le Bois du Cazier. A 10h, Margaux  et ses enfants Maël (5 ans) et Cyrielle (2 ans) de Nivelles bouillaient d’impatience de visiter les lieux. « Mes enfants ont pris l’habitude de se rendre, avec moi, dans un musée belge, 1 fois par mois. Cette démarche fait partie de l’éveil culturel que je veux leur donner. Le Bois du Cazier fait partie des incontournables » note Margaux. « En plus, le grand-père de mon mari était ingénieur dans les mines, ce qui suscite d’autant plus l’intérêt de Maël et Cyrielle ». 

Agnès et Guy, un couple  de Hal, leur emboitaient le pas, mais à distance, selon les prescriptions de distanciation physique recommandée  (1,50m).  « J’ai toujours été attiré par  les charbonnages »  confie Guy.  « Tout petit déjà, j’avais été très marqué par  la descente dans la mine de Zolder (fermée en 1992), à plus de 1000 mètres de profondeur ».

réouverture2.JPG

Agnès et Guy, à gauche sur la photo

Une perte d’environ 120 000 euros.

Les pertes durant la fermeture sont estimées à 120 000-130 000 euros.  Aujourd’hui,  les 26 personnes de l’équipe ont retrouvé leur poste. 20 d’entre elles ont dû être placées en chômage temporaire jusqu’alors. 

A l’exception de la galerie de mine reconstituée à l’entrée, tout le site est rouvert au public, c'est-à-dire 25 hectares, comprenant le charbonnage et les 3 terrils.                                

Le Musée du Verre est aussi de nouveau accessible. « Nous visons une jauge   de 50 visiteurs par jour » fait remarquer Catherine Thomas, Conservatrice.               

Du jamais vu : depuis la mi-mars, pas un visiteur ne s’est profilé à l’horizon.  « Quel contraste avec les 2827 personnes en avril et 3258 personnes de mai dernier ! » signale Isabelle Saussez, attachée de communication.  Cette année, pour le redémarrage, le Bois du Cazier souhaite atteindre 10% de ces chiffres en ce mois de mai ainsi que 20%  des 1730 personnes enregistrées en juin dernier. « Soyons optimistes. Le fait que  les Belges resteront majoritairement dans le pays,  cet été, nous permettra même de dépasser certainement ces estimations» note Jean-Louis Delaet, directeur.

réouverture5.JPG

Jean-Louis respecte les mesures sanitaires 

remise d’un plan de circulation

Les mesures sanitaires, exigées par la note de la Fédération Wallonie/Bruxelles, seront respectées à la lettre : les audio-guides seront désinfectés après chaque utilisation, de même que les écouteurs du film ou encore  le terminal de paiement électronique. Le service d’accueil (billetterie et boutique) ainsi que le musée de l’Industrie disposeront d’écrans de protection en plexiglas. Du gel hydro-alcoolique est disponible. Le port du masque est recommandé. Pour ceux qui n’en posséderaient pas, des masques seront vendus au comptoir de la billetterie à 1 euro. Un maximum de 40/50 personnes pourront entrer le matin et 50/70 personnes l’après-midi. 10 personnes sont autorisées toutes les ½ heures.  Les visites guidées ne pourront pas être organisées. Un fléchage unidirectionnel ainsi des pictogrammes sont mis en place. A l’arrivée du visiteur, un plan de circulation, adapté aux nouvelles mesures de circulation, est remis aux visiteurs. Le Bois du Cazier joue bien la carte de la prudence, de quoi rassurer les visiteurs.    

réouverture3.JPG

réouverture4.JPG

On lave et on frotte ! 

L’expo « Défense de jouer » accessible en juin

Aucune expo temporaire n’est organisée dans cette phase de dé-confinement, hormis l’exposition didactique et interactive, à partir du début du mois de juin : « Défense de jouer » qui traite du travail des enfants, hier en Belgique et aujourd’hui dans le monde. Egalement pour des mesures d’hygiène, les tablettes tactiles ont été remplacées par des témoignages écrits et les casques virtuels ont été supprimés. Se tenant à l’origine dans le Musée de l’Industrie, elle a été déplacée dans le forum.

J.C.HERIN

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés le week-end et la semaine entre 21 h - 07 h (Europe/Paris).

Optionnel