• SPECTACLE- "La bonne planque" à voir au Théâtre Marignan jusqu'au 5 janvier + soirée du réveillon

    planque2.JPG

                Le fou rire au téléphone de Perrin : inoubliable! Photos: J.C.Hérin

    La troupe carolo de Cabaret 2000 fait revivre « La Bonne Planque » de Michel André.  Cette pièce comique, écrite en 1962 pour Bourvil, est un véritable classique du boulevard !

    « Péquinet a arrêté un malfaiteur, et il ne sait pas quoi en faire ! ». Cette phrase fait littéralement hurler de rire Bourvil, au téléphone, dans la peau d’Antoine Perrin, paisible fonctionnaire au ministère de l’Agriculture et musicien du groupe « Les Joyeux Colibris ». Cette scène-culte figure bien sûr dans la pièce jouée au Théâtre Marignan. Le comédien Jacky Druaux se lance aussi dans un fameux fou-rire, et multiplie les clins d’œil à Bourvil, notamment dans les chansons :"Ce P'tit Air Là », « Pouet Pouet » ou encore « A Bicyclette » (référence).

    004.JPG

    Jacky Draux et Michelle Vercammen: une belle complicité

    L’intrigue de la pièce : Émile et Frédo sont deux truands qui viennent de commettre un vol à main armée dans une banque parisienne. Pour échapper à la police, Émile, accompagné de son amie Lulu, se réfugie dans l’appartement d’Antoine Perrin. Afin d’éviter que le maître des lieux ne reçoive « un coup sur la cafetière »,  Lulu se propose de le séduire… Jacky Druaux endosse avec brio le rôle de Perrin de bout en bout, avec Michelle Vercammen dans le rôle de Lulu. Le duo fonctionne bien : il faut dire que les comédiens sont complices depuis la création de Cabaret 2000 ! Avec eux, le rire est assuré, mais aussi de bons moments de tendresse et d’émotion.

    Dans la distribution, on retrouve aussi Georges Volral (Emile), Brigitte Boisacq (Fernande), Vincent Kerkhofs (inspecteur de police Péquinet), Damien Lucaselli (le reporter) et Christophe Dethier (Frédo). La pièce est fidèle au texte de Michel André, avec quelques allusions à l’actualité, comme le fameux « Dodo la Saumure », proxénète français.

    026.JPG

    Le décor, le mobilier et les tenues vestimentaires (certaines sont vraiment très typiques !) sont fidèles aux années 60. Petite surprise avec une vidéo, en fin de première partie ! « La Bonne Planque », dans une mise en scène d’Antoine Vandenberghe et de Jean-Charles Gosseries, est à voir jusqu’au 5 janvier 2020 au Théâtre Marignan, 53, boulevard Tirou à Charleroi, je/ve/sa à 20h30 et le dimanche à 16h30. Prix : 18 € à 10 €. Réveillon 31/12 à 18h et 21 h (spectacle, champagne et zakouskis). Infos et réservations au 0495/10 20 14. www.theatremarignan.be J.C.HERIN

    planque3.JPG

    Attention, Frédo débarque !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • JAMIOULX- 51èmes Féeries : "White is white!"

    djamas6.JPG

    djamas24.jpg

    djamas11.JPG

    En quelques années, les féeries festives ont plutôt pris le pas sur les féeries lumineuses. Le pic de fréquentation de cette 51ème édition, qui s’achève vendredi, a été atteint chez le conseiller communal Didier Trine, avec un millier de personnes !

    djamas5.JPG

    Soirée Karaoké sous le chapiteau

    Vendredi soir, sous un chapiteau non loin de la place, quelques chanteurs prenaient le micro dans une ambiance bon enfant et conviviale.                                  

    « Cette soirée karaoké est bien dans l’esprit des Féeries ! » faisaient remarquer Carinne Wilmotte et Aurélien Grenier, membres actifs du Syndicat d’Initiative, dont le dynamique Olivier Dandois assure la présidence.

    djamas16.jpg

    Canotiers à la tête, canne et parapluie lumineux à la main, le groupe folklorique des Mistingots distribuait des cougnoux aux plus sages, dans les rues.

    djamas10.JPG

    Les Mistingots

    A la rue des Déportés, Didier Trine accueillait à son domicile… un millier de personnes, en deux jours ! Au programme : dégustation de bières et de vins et concerts de jazz.                              

    «  C’est la onzième année que je reçois les amis - de plus en plus nombreux ! -, sous 1 chapiteau, 3 tonnelles et dans 6 caves. Bientôt, il faudra élargir les murs ! » signalait avec humour le conseiller communal de Nalinnes/Ham-sur-Heure.  Signalons que les bénéfices seront versés à la Jeunesse Sportive de Jamioulx, dont Didier Trine est le président.

    djamas.JPG

    Didier Trine (deuxième à gauche), son épouse, Charles Trine (le fils) et Patrick Cuillier, vigneron (à gauche de la photo ).

    djamas4.JPG

    djamas3.JPG

    djamas1.JPG

    djamas2.JPG

    Après un démarrage le 20 décembre, les Féeries se sont poursuivies par diverses animations : concert des Francis Francis (groupe local), l’arrivée du Père Noël, un bar chili, une soirée Djamas (groupe philanthropique de Jamioulx), des animations pour enfants,… Le 3 janvier, à 21h, cette 51ème édition se clôturera par le concert de Mother Cover. Depuis 2016, le thème des Féeries est « White is white » : le blanc pour chasser la grisaille !

    djamas12.JPG

    djamas9.JPG

    premier concours en 1969

    Comme le veut la tradition, les rues sont illuminées et décorées. Avec leur nez rouge, les sapins coniques près de l’église ressemblent à des gnomes. Différentes figurines ornent les jardins. Dommage que l’engouement des riverains se soit quelque peu essoufflé au fil des années, mais le cœur y est ! « Les inventeurs » des Féeries sont M. et Mme Roeland, suite à un voyage en Suisse. En décembre 1968, le couple aperçoit à la sortie d'un virage un point lumineux. Après quelques centaines de mètres, la route leur laisse admirer un splendide sapin brillant de mille feux et de mille couleurs. De quoi réchauffer le cœur de nos touristes livrés à la rigueur de l'hiver. Plus loin, c'est un autre village qui va leur apparaître scintillant de dizaines et de dizaines de sapins, tous illuminés. Quel spectacle, quelle féerie ! «  De là leur est venue l’idée d’un premier concours d’illuminations qui verra le jour en décembre 1969, avec des prix à la clé » explique Olivier Dandois. La quatrième année voit plus de 80 participations, à la grande joie des automobilistes, qui ralentiront pour mieux les observer. Lors de la dix-septième féerie, les organisateurs décident d'imposer un thème: « le cirque » (les autres années: le western, les anciens métiers, la B.D., illumination d'une chanson, Noël en Europe, etc.). La féerie la plus brillante est sans conteste la vingtième avec 313 participants !

    JEAN-CLAUDE HERIN

    100.JPG

    djamas7.JPG

    Les illuminations sont à voir jusqu'au 3 janvier

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHANSON- Nouveau single pour Joane

    joane.jpg

    Demi-finaliste à The Voice Belgique en 2018, Joane (Adrien Binon) sort un single en version acoustique : « Différent ». L’artiste carolo s’attache à déconstruire des stéréotypes.

    Avec l’arrêt, en 2016,  du groupe d’électro-rock « Rising Sparks », remarqué lors du Festival l’Envol des Cités, Adrien Binon, leader/chanteur du groupe, Adrien Binon avait déjà tourné une page. Une autre s’est aussi refermée après son passage, comme chanteur solo, dans « The Voice Belgique ». De son passage télé, l’artiste carolo en garde un souvenir mitigé. « Le bon côté des choses, c’est que le public, me reconnaissant, vient encore vers moi. Mais je ne veux plus participer aujourd’hui à des concours, quels qu’ils soient. J’ai assez donné ! ». Aujourd’hui, le jeune homme s’est (re)baptisé Joane. «  Pourquoi ce nom ? Parce qu’il est à la fois masculin et féminin. C’est une combinaison de mots entre mon voisin Johan et ma cousine Joan. Je revendique le fait d’être non-binaire, c'est-à-dire que j’estime être entre le genre masculin et féminin, ou plutôt un « mélange » des deux, ou aucun des deux ».

    plusieurs cordes à son arc

    Tourné au BPS 22, et réalisé par le Carolo Paul Canindo, le single « Différent », à visionner sur You Tube et les plateformes de streaming, défend la position de ne pas entrer dans des cases. « Depuis tout gamin, je me suis toujours senti « autre », déjà par ma grande taille, mon look, ma voix, mes origines philippine par ma mère et belge par mon père : cette double appartenance m’a valu de rater des castings à cause de ça, parce que je suis jugé trop « basané »par certains » explique-t-il.

    Le single radio « Tête Haute », qui sortira en janvier 2020, s’inscrit dans la même démarche. Son style musical est la pop française. « Ma musique se veut exploratrice des relations intimes entre l’art de la parole, du mouvement, de la scène et des relations humaines, afin de partager nos histoires, et cultiver nos différences» explique-t-il. L’artiste a plusieurs cordes à son arc : il donne également des cours de comédie musicale au CPAS de Marcinelle et dans la troupe Art Fantesies (Béatrice Fante). Il ne dirait pas non à un rôle comme acteur dans une film ou une série. Pour tout contact : info@joanemusic.com . réseaux officiels : @joane.officiel JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COUPS DE COEUR DU WEEK END

    ordure2.JPG

    Héloïse Gimondi ( Josette/Zézette) et Thomas Gomrée ( Pierre ) dans "Le Père Noël est une ordure"

    Dernière ligne droite avant le Nouvel An, même, si ce week-end, les animations de Noël fleurissent encore un peu partout…

    Création/atelier

    Le CEC- La Souris Qui Crée propose, ce 27 décembre, de 9h à 16h, un workshop pour les petits et les grands, au Centre culturel de la Haute Sambre, 32, rue des Nobles à Thuin. Les participants embarqueront dans des univers artistiques variés avec des artistes animateurs plasticiens professionnels. Un beau cadeau à se faire pour conclure cette année 2019 en famille. A partir de 6 ans. Prix : 10€. Contact/informations : Anaïs Neyman. 071/ 59 71 06. cec.lasourisquicree@centrecultureldethuin.be www.centrecultureldethuin.be

    Spectacle/Théâtre

    Attention ! Les très déjantés Félix, Zézette, Katia et M.Preskovic débarquent au Centre SOS Détresse-Amitié, où les très dévoués Pierre et Thérèse tiennent une permanence… « Le Père Noël est une ordure » par la troupe du Vaudeville est à voir ce ve/sa à 20h30 et le di/16h30 (jusqu’au 12 janvier), à la Ruche Théâtre, 1, avenue Meurée à Marcinelle. Mise en scène d’Alain Lackner. PAF : 15€. Infos/réservations : www.laruchetheatre.be. 0473/390082.

    Contes

    La Maison du Conte de Charleroi invite le public à partager la magie de Noël, le 28 décembre, dans le Hall Rouge du Théâtre Marignan, Bd Tirou, 53 à Charleroi. 14h: + 3 ans. Tarif : Enfant : 5€. Accompagnant adulte : 3 €. Infos et réservations : 0472/59.14.09. www.contecharleroi.be. Site Web : http://www.contecharleroi.be

    Soirées /animations

    -L’Apéro des Couples : le Nautilus, au 104, rue de Montigny à Charleroi,  propose aux couples qui se sont rencontrés dans leur établissement un apéro spécialement conçu pour eux le 27 décembre de 21h à 23 h! Les messieurs peuvent venir avec leur moitié prendre l'apéro. Coupes de Champagne offertes. Shooting Photo professionnel + impression des clichés. Tirage au sort entre tous les couples présents, un repas pour deux à gagner « En Face Du Nauti », le 14 février.

    - Le 28 décembre, de 20h à 23h, grande soirée Karaoké, à la Taverne des Fiestaux, 154, rue de Villers à Couillet.  Le dernier karaoké de l'année avant de passer le cap de 2020 dans une ambiance amicale sans se prendre la tête avec des amis chanteurs ou pas et prendre le verre de l'amitié !

    - Le Black Box Club, 17, rue du Palais à Charleroi, propose « Disco Dasco »,le 28 décembre, à partir de 22h. Only house music. Tenue correcte exigée. Table VIP (sous réservation), 17, rue du Palais à Charleroi. 0800/37123- blackboxcharleroi@hotmail.com . www.blackboxclub.be

    Concert/Musique classique

    Le 49ème concert de Noël sera donné en l’église Saint-André à Jamioulx, le 28 décembre à 20h, avec l’Orchestre "Nuove Musiche". Au programme : des œuvres de J.S.Bach et J.Haydn. Renseignements : 071 / 21.43.34 - thomas.philippot@belgacom.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • RUCHE THEATRE- "Le Père Noël est une ordure " par le Vaudeville du 26 décembre au 12 janvier

    ordure5.png

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • LIVRE- "Bloody Mary" par Eric Brogniet, en hommage à Marilyn Monroe

    marilyn.JPG

    Auteur d’une œuvre poétique remarquable, l’auteur de Mont-sur-Marchienne Eric Brogniet signe un ouvrage remarquable en hommage à Marilyn Monroe : « Bloody Mary ». Textes et sérigraphies s’y mêlent.

    Aujourd’hui prépensionné, mais néanmoins très actif, Eric Brogniet a occupé diverses fonctions, dont celle de « catalographe » à Liège et de conseiller littéraire à la Maison de la Poésie de Namur. A ce jour, cet habitant de Mont-sur-Marchienne est l’auteur d’une vingtaine de livres. Son dernier ouvrage s’intitule « Bloody Mary ». « Il s’agit là d’un véritable road-movie pour Marilyn Monroe » note l’écrivain. «  Bien qu’elle ait été une icône dans les années 50-60 aux Etats-Unis, Marilyn reste encore une femme très moderne. Je suis aussi très sensible à sa détresse. Sa vie a été un véritable « trou noir », sa mort mystérieuse en est un triste exemple ».

    Après Sémira et Monica

    « Bloody Mary » n’est pas un biopic, mais plutôt « un recueil de poésies pareilles à des fragments d’un kaléidoscope » explique-t-il. Le livre dénonce aussi toute l’ambiguïté d’un star-system auquel le public alimente des fantasmes. Les textes poétiques sont accompagnés de reproductions de sérigraphies de son ami liégeois Thierry Wesel. Cet ouvrage s’inscrit dans la continuité d’un précédent : «  Nos lèvres sont politiques », consacré à deux figures féminines emblématiques des années 90 : Sémira Adamu, la jeune ressortissante nigériane, étouffée par des policiers liégeois, et Monica Léwinsky, stagiaire sous Clinton. « A propos de ces deux femmes,  broyées par la vie moderne, on pourrait dire : « Vivre ou mourir » et « Etre tout ou rien » poursuit-il. « Bloody Mary » aux Editions Le Taillis Pré. 97 pages. 14 €. Pour tout contact : E.Brogniet : 0475/83 54 36. ebrogniet@hotmail.com J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MERITES CULTURELS ET SPORTIFS

    pevenasse.JPG

    Vendredi soir, les prix des Mérites sportifs et culturels de Gerpinnes 2019 étaient décernés à la Maison de Village de Lausprelle. Une belle occasion de mettre à l’honneur les artistes, sportifs et groupements de la localité.                        

    La soirée était animée par le journaliste et auteur lovervalois Eddy Piron, accompagné de Carine Bolle, échevine des Sports, et de Michel Robert, échevin de la Culture. Le 1er Prix du Mérite Culturel a été remis en ex-aequo à Etienne Pévenasse, directeur du Centre Culturel de Gerpinnes de 1978 à 2019 (Adeline Degraux en est l’actuelle directrice) et à Côté Cours, école de danse à Joncret, créée en 2006 par Yolande Borghese, danseuse professionnelle.  J.C.HERIN

    pevenasse1.JPG

    Etienne Pévenasse

    pévenasse3.JPG

    Côté Cours

    pévenasse5.JPG

    Un jeune talent de Gerpinnes

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • JOYEUX NOEL !

    joyeuxnoel.jpg

    Merci à vous, cher public, de visiter régulièrement le blog Charleroi Sud Info.

    Joyeux Noël !

    Jean-Claude

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHARLEROI- Galerie/boutique: "De passage": Nicolas Hellas expose ses mosaïques

    hellas1.JPG

    Des hamburgers aux églises, le Marcinellois Nicolas Hellas fait véritablement le grand écart dans ses mosaïques. A voir jusque fin décembre, à la galerie/boutique : « De passage », au Passage de la Bourse.

    hellas2.jpg

    Nicolas Hellas travaille dans l’atelier « Composite » à la Route de Philippeville (Marcinelle), un espace créatif partagé entre plusieurs artisans/artistes, dans le but de conjuguer convivialité, rencontres et collaboration.  Infographiste de formation, Nicolas est un véritable créateur. Longtemps, il a peint à l’huile et à l’acrylique, puis il a voulu se chercher un nouveau moyen d’expression.

    Un jour, ce Marcinellois trentenaire a eu un véritable coup de cœur pour la mosaïque romaine, à tel point qu’il a voulu en savoir plus sur cette technique particulière, à travers des articles et sur Internet. « Les Anciens maitrisaient totalement cet art dans l’Antiquité ! » s’exclame-t-il.

    Dans une boutique spécialisée, le plasticien se fournit en pâtes de verre et en carrelages de faïence de différentes couleurs, qu’il découpe précautionneusement. Pour ce faire, « Nico » utilise des outils particuliers : pinces à molettes ou pinces chinoises.

    La patience, qualité requise

    « A partir de Photoshop, je projette ce que je veux représenter sur une plaque de bois. Après cela, je m’attaque au remplissage » souligne le plasticien. « Mes sources d’inspiration : la vie moderne ! Un bon gros hamburger est  pour moi un bon sujet. Je suis très inspiré par le courant « street art » ou encore « pop art ».

    Dans un autre domaine, je peux m’intéresser tout à fait au patrimoine, comme une église. Il n’y a pas de limite(s) à mon imagination ! Je ne compte plus les heures passées pour chaque œuvre, tant il faut de la patience. C’est une véritable passion ! » Pour tout contact : Nicolas Hellas : nicolashellas@gmail.com- 0468/42 59 29. J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • BANDE DESSINEE- Le Bois du Cazier dans une BD sur l'immigration italienne en Belgique

    immigration.jpg

    Le Comites Belgique vient d’éditer une nouvelle BD  sur l’immigration italienne dans notre pays. La catastrophe du Cazier y est évoquée.

    Dans le cadre de l’Année Européenne du Patrimoine Culturel, les Comites de Bruxelles, du Brabant et de Flandre ont reçu la reconnaissance par la Commission européenne d’un label pour le projet de bande dessinée : « Une histoire importante- 70 ans d’immigration italienne en Belgique et plus ».

    «  Le projet de raconter l’histoire des Italiens en Belgique est né de la conscience que notre communauté a été une actrice cruciale au cours de l’histoire belge, en se distinguant dans les domaines culturel, politique, sportif et professionnel » explique Raffaele Napolitano, président du Comites Bruxelles, Charleroi et Flandre. « L’histoire des Italiens est marquée par de grands sacrifices motivés par l’espoir d’offrir un avenir meilleur à ses proches et par la volonté d’outrepasser les tragiques événements qui ont caractérisé l’histoire du continent européen dans l’après-guerre. Ce sacrifice n’a pas été vain. Le résultat ne peut être que positif pour tous et particulièrement pour les générations futures ».

    Quatre planches sont consacrées à la catastrophe du Cazier.

    La BD est signée Antonio Cossu (scénario et mise en scène) et Fred Druart (crayonnés, encrage et couleurs). 72 pages. Edition : Comites Belgique. Pour tous contacts : comites.bxl@gmail.com. 02/741 24 27.  JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • FESTIVAL DU JOUR LE PLUS COURT, CE SAMEDI

    court.jpg

    Chanel Agura

    La seconde édition belge du Jour le plus Court se tiendra, ce samedi, à partir de 19h, à l'Atelier 6 4 2 Marcinelle, rue Delestienne, 45. Au programme: « Carnage » de Brandon Gotto, « Mémoire d’une vie perdue » de Khephren Bricourt , « Cremeria Italia » de Antonio Palumbo, « Voyou » de Alexandre Jallali, « Je t’aime, papa » de Frédérique Rousseau, « La Loi Déshonneur » de Francisco Luzemo et « Appolonia » de Pasquale Aquillone et Chanel Agura . «  Le Jour le plus court est une fête populaire et participative qui a pour objectif de promouvoir le court métrage dans tous les lieux et sur tous les écrans » signale Chanel Agura, coordinatrice à Charleroi et organisatrice du Kino Charleroi. « Cette opération est un coup de projecteur festif sur un format singulier, mais aussi l’occasion de valoriser et de promouvoir la richesse de la production de la Fédération Wallonie-Bruxelles, auprès d’un public le plus large possible et de mettre à l’honneur les acteurs  et lieux qui travaillent à sa diffusion au long de l’année ». PAF: 5€ et un verre offert. J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • COMEDIE CENTTRALE: Richard Ruben dans un nouveau spectacle

    richard.JPG

    Au cours d’une représentation exceptionnelle, l’humoriste belge Richard Ruben revenait sur la scène du Comédie Centrale avec son tout nouveau stand-up : « En Chanté ». Les Carolos (et les autres !) en ont pris pour leur grade…

    Richard Ruben est un véritable habitué du Comédie Centrale. Pourtant Bruxellois, l’humoriste connaît bien le public de Charleroi et de la région.  

    Sa cible : les « péteux » de Loverval et de Gerpinnes, qu’il aime taquiner ! 

    richard2.JPG

    Il brocarde aussi nos politiques. « Depuis qu’il est en poste à Chicago-sur-Sambre, euh… je veux dire Charleroi, et surtout depuis sa mission d'informateur, votre bourgmestre a créé un véritable courant « magnett…ique ! » lançait-il. Au cours du tout nouveau stand-up: « En Chanté » (44 dates sont programmées !), mis en scène et co-écrit par Sam Touzani, Richard Ruben a montré toute l’étendue de son talent.

    Soulignons ses performances vocales, en prenant la voix de David Bowie, Amy Winehouse, Angèle, Sting, Adèle, Gims, Brel (49 de ses chansons en 1 minute 20 !),… L’humoriste était accompagné par Thom Dewatt, jouant pas moins de sept instruments de musique en live sur scène !

    richard1.JPG

    Richard Ruben et Thom Dewatt

    Le show-man se montre aussi extraordinaire, quand il imite Jean-Claude Van Damme (toujours aware !), Johnny Hallyday, Sarkozy,… mais aussi (plus rarement imités) Stéphan Degroodt, Stéphane Bern ou encore Emmanuel Macron.

    Un spectacle « feel good » et mordant, en phase avec l’actualité (notamment sur l’absence de gouvernement fédéral belge ou la politique menée par Donald Trump), dans lequel Richard Ruben, une fois de plus, bluffe son public !  J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COUPS DE COEUR DU WE

    planque1.jpg

    "La Bonne planque": un cassique du boulevard

    Théâtre

    -Pour « planquer » une somme dérobée au cours d’un hold-up dans une banque parisienne, Emile (Georges Volral), un gangster pénètre dans un appartement vide. Le cambrioleur s’installe, visite le frigo, se sert un apéritif… Lulu (Michelle Vercammen), sa petite amie, qui l’a accompagné « pour vivre du suspense », est loin de se sentir aussi à l’aise, d’autant que le bandit parle d’assommer le propriétaire, s’il revient chez lui. « Je me suis renseigné, c’est un cornichon », dit de lui Émile. Mais le cornichon, Antoine Perrin (Jacky Druaux), rentre plus tôt que prévu… Ce classique du théâtre de boulevard de Michel André est revisité par la troupe Cabaret 2000 jusqu’au 5 janvier, au Marignan Théâtre, boulevard Tirou, 53 à Charleroi, les je/ve/sa/20h30 et les di/16h30. Place : 18 € -25 ans: 10 €. Seniors : 14 €. Venez fêter le réveillon du 31 décembre avec 2 séances (18h et 21h). Adultes 45€/-25ans 35€/ Abonnés: 35€ (Spectacle +champagne+ zakouskis). Infos et réservations : 0495.10 20 14.

    - Londres, 24 décembre 1920, Emily et George, les deux époux gérants de l’orphelinat Maxwell, se préparent à rencontrer la richissime famille Astor. Ils comptent bien les convaincre de leur faire don d’une coquette somme d’argent afin d’améliorer la vie des orphelins dont ils s’occupent. En réalité, ces deux hypocrites n’ont qu’une idée en tête : détourner les fonds pour mener la grande vie sur le dos des enfants ! Un spectacle drôle et émouvant à vivre en famille ou entre amis les 20 et 21 décembre à 19h30 et le 22 décembre à 16h, au centre culturel de Presles, rue de la Rochelle, 1. Magie de Noël garantie !PAF 10 €. Infos et réservations : www.tousenscene.net

    Dédicace :

    L’animateur télé Jérôme de Warzée dédicacera le tome 3 du « Grand Cactus », de 11 h à 13h, à la librairie Huwart, Avenue Paul Pastur 24, 6032 Mont-sur-Marchienne. Téléphone : 071 43 05 50

    Marché de Noël

    Le 21 décembre, de 11h à 21h, une quinzaine d’artisans/commerçants seront présents à la salle communale et aux alentours, rue Charon, 29 à Loverval,  et le public pourra trouver des articles cadeaux, une gamme de vins pour les fêtes, de la déco de Noël, des livres, des articles en tissu, des santons, du chocolat, des charcuteries de Bourgogne,… La table est à réserver au 0477/623 767. Le bar de la salle avec la bière de Noël sera tenu par le Lions Club Charleroi Sextant au profit de ses œuvres. Entrée gratuite.

    Soirée

    Noël comme il se doit : il fera très chaud durant cet hiver à Charleroi, à la rue des Français 47, à Dampremy. Préparez vos plus belles tenues et venez vivre, le 21 décembre, à partir de 20h, une Fête de Noël totalement incroyable avec les meilleurs DJ’s de la région ! Au micro : Fadil Le Sorcier. PAF 10 €. Infos et réservations : 0465/ 49 61 50 ou 465/ 48 37 92.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • MARCINELLE - Spectacle cabaret: "Bienvenue en enfer"

    enfer1.jpg

    enfer3.jpg

    enfer4.JPG

    Saint-Pierre et Méphisto

    Après un spectacle/cabaret consacré, l’an passé, aux croisières et aux voyages en général, toute la troupe de la Ruche Théâtre est réunie pour faire passer de bons moments, en cette fin d’année, lors de son Cabaret Rive Gauche annuel : « Bienvenue en Enfer ! ». Cela se passe dans le Blue Bar (les spectateurs pourront consommer durant le spectacle), et la bonne humeur est vraiment communicative ! Cette année, chanteurs et comédiens emmènent le public du côté de Saint Pierre et Mephisto, aux déguisements délirants. Tous deux se disputent le sort d’humains qui ne savent pas encore qu’ils pourraient passer l’arme à gauche ! « On suivra leur(s) parcours. Le voyage promet d’être surprenant, après tout, le méchant n’est pas toujours celui que l’on croit !» signale Eladia Cerrato, meneuse de revue. Les moments d’humour alternent avec des retournements de situation, le tout rythmé par d’inoubliables tubes de cabaret. Les excellents musiciens viennent de Nivelles et jouent avec La Ruche Théâtre, depuis 4 saisons. Le guitariste Benoit Tereur et le bassiste Steve Dhoore ont un autre groupe : « Mc Terror ». La mise en scène/scénographie Alexandre Carovis. A noter qu’un morceau de tarte est offert pour l'entracte du dimanche, et ce pour toutes les productions de La Ruche Théâtre ! En soirée : 20h30 et le dimanche à 16h30. Infos et réservations : 0473/ 39 00 82- www.laruchetheatre.be J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • FESTIVAL DE LA CHANSON ITALIENNE

    canzone8.jpg

    Chaude ambiance au Centre Culturel de Mont-sur-Marchienne pour élire les plus belles voix italiennes de Wallonie et de Bruxelles, lors de la 3èmeédition du Festival « Canzone Italiana Vallonia/Bruxelles ».

    La soirée était animée par Maria Di Donato, présidente de l’ASBL V.I .A.L.E, et par le chanteur italien Andrea Caltagirone. 1er Prix : Loris Laforgia (19 ans) de La Louvière. 2ème Prix : Luigi Plano (34 ans) de La Louvière. 3ème Prix : ex-aequo : Felicia Amore  (11 ans) d’Anderlues et Fiona Lumia (17 ans) d’Anderlues. Prix Public : Felicia Amore : 11 ans. Prix Radio-Hitalia Belgio : Laurent De Angelis (42 ans) de Gilly. Félicitations à tous ces candidats d’avoir chanté dans la belle langue de Dante !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Concours, Coup de coeur 0 commentaire