• CHARLEROI: Ouverture officielle de "La Petite Fugue 2.0."

    fugue1.JPG

    A l’Avenue de l’Europe, « La Petite Fugue » était devenue une réelle institution. Malheureusement, l’établissement a fermé ses portes, il y a quelques années. Samedi soir, les nostalgiques pouvaient retrouver un peu la bonne ambiance de ce bar mythique dans « La Petite Fugue 2.0 », à la place de la Digue. « Je vais certainement y retrouver de nombreux potes ! » s’exclamait Christian Bernard, libraire à l’ex « Tropica BD » et aujourd’hui à Slumberland. Parmi les DJs  de la soirée: Bisquette, Cédric Gilbert, Barbe Rousse, DJ Snip, DJ Wavemen, Vincent De Courcel,…

    « L’ambiance est formidable, ici !  Nous sommes tout près de « Chez ta mère », du « Nophil », du « Mistral », de la « La Brasserie de la Digue »,… C’est toute la place de la Digue qui est redynamisée ! » soulignait   le dynamique patron Sofian Salamat, bras droit de Jérémy Warrand, initiateur de l’Apéro des Quais. « La petite Fugue 2.0 » sera ouvert les jeudis, vendredis et samedis de 15h à minuit. J.C.HERIN

    fugue2.JPG

    fugue3.JPG

    à droite, Sofian Salamat, patron

    fugue4.JPG

    fugue5.jpg

    Ouverture en musique !

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • THEATRE- Comédia 77: "Treize nuits": des secrets de famille enfouis

    nuits.JPG

    La troupe Comédia 77 continue à surprendre le public par un choix de spectacles audacieux. La pièce : « Treize nuits », un huis clos insulaire, a fait quasiment sold out le premier week-end !

    « Treize nuits » réunit cinq personnes, Constanza, Itou, Emma, Roman et Samuel, à l’occasion d’un décès, celui de Mona Rosa, la mère de famille, dont on vient de célébrer les obsèques. La famille n’était pas préparée à faire face à cet événement tragique. Comme dans beaucoup d’autres œuvres reposant sur un canevas comparable, cette rencontre sera le prétexte pour chaque protagoniste de mettre au grand jour des secrets dissimulés depuis toujours.          

    Il ne s’agit pas d’un simple tableau familial : au fur et à mesure, on pressent l’intrigue et les comportements énigmatiques qui finissent par s’expliquer jusqu’au coup de théâtre final. Dans ce texte de Luc Girerd, un auteur ardent, varié, profond, subtil et sincère, on notera la place importante laissée aux silences, aux non dits... Le spectateur demeure sans cesse sur le fil du rasoir, entre le dérisoire et le tragique, entre cruauté et humour. Le spectacle aborde aussi de façon très subtile le thème de l’homosexualité féminine.

    Une pièce inclassable, où la férocité des rapports humains se camoufle sous un rire surprenant, donnant à ce huis clos une paradoxale gaieté. « J’aime cette pièce, son écriture, ses personnages. Quelle chance de commencer cette nouvelle expérience théâtrale avec elle et une si belle équipe ! » souligne Sabine Pennetier, metteur en scène.

    « Treize nuits » de Luc Girerd par Comédia 77  avec Pauline Renaux, Bruno Sauvage, Lidia Guerrera, Didier Lahogue, Eric Mahieu, à voir le 24 octobre à 19h30, les 25 et le 26 octobre à 20h30, au Poche Théâtre, 71, rue du Fort à Charleroi. PAF : adultes : 14 €/12 € en prévente. -12 ans : gratuit. Infos et réservations : 0497/132 653- info@comedia-77.be J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • BD DAYS 31 OCTOBRE ET 2 NOVEMBRE A RIVE GAUCHE ET SLUMBERLAND

    A part les dédicaces, il y aura une expo " Spirou et les Droits de l'Homme ", et une expo thématique sur la mythologie pour les enfants, avec "Les Petits Mythos", une série publiée par Bamboo... D'autres choses peuvent encore s'ajouter au programme, que tu peux retrouver en entier sur le site web de Rive Gauche.

    Christian Bernard
    0475 42 15 95

    JEUDI 31 OCTOBRE 2019

    DE 10H00 à 12H00

    • Olivier Boiscommun ( Danthrakon / Le Règne )

    SAMEDI 2 NOVEMBRE   2019

    DE 11H00 à 13H00

    • Marc Hardy ( Pierre Tombal )
    • Ptiluc ( Hitler / Rats )
    • Emmanuel Reuzé ( Faut pas prendre les Cons pour des Gens / L’art du 9ème Art )

    A PARTIR DE 14H30

    • Batem ( Marsupilami )
    • Baudouin Deville ( Leopoldville 60 / Sourire 58 )
    • Philippe Bercovici ( Les Femmes en Blanc )
    • Michel Constant ( Mauro Caldi / La Dame de Fer )
    • Joseph Constant - Livres pour Enfants ( Le Défi / Le Grand Jour )
    • Dan ( Petit Spirou / Soda )
    • Marc Hardy ( Pierre Tombal )
    • Ptiluc ( Hitler / Rats )
    • Georges Van Linthout ( Brian Bones / Lou Smog )
    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • BANDE DESSINEE- Intégrale Tif et Tondu par Marcel Denis: des aventures inédites !

    tiftondu1.JPG

    Christian Jasmes, spécialiste BD

    En 1960 et en 1961, Tif et Tondu a été dessiné par Marcel Denis. Cet auteur de Monceau-sur-Sambre fait l’objet d’une intégrale, dont l’introduction, richement documentée, est signée Christian Jasmes, un spécialiste BD de Montigny-le-Tilleul.

    tiftondu3.jpg

    Marcel Denis, un auteur méconnu et pourtant talentueux de Tif et Tondu

    Dans « Tif et Tondu », les enquêteurs présentent une particularité liée à leur nom : Tif est le chauve, et Tondu le barbu ! Cette bande dessinée a été créée par Fernand Dineur dans le Journal de Spirou en 1938, et fait véritablement partie de l’ADN du magazine. La série, animée de 1949 à 1991 par le dessinateur Will et les scénaristes Rosy, Tillieux et Desberg, puis par le duo Sikorski-Lapière de 1993 à 1997, est aujourd’hui reprise par Blutch au dessin et par Robber au scénario. Mais très peu de lecteurs sont au courant qu’elle a été dessinée en 1960-1961 par Marcel Denis, né en 1923 et décédé en 2002.

    Christian Jasmes présente cet auteur de Monceau-sur-Sambre dans une nouvelle intégrale. « J'ai rencontré Marcel, à plusieurs reprises entre 1988 et 1992 » signale cet auteur spécialisé de Montigny-le-Tilleul.  « Je lui ai consacré une exposition au Salon BD de Charleroi, et une interview dans le fanzine L'Âge d'or ».

    Christian a accompagné Jacques Guelton, grand collectionneur de BD, chez la belle-sœur de Marcel, nonagénaire, à Goutroux. Deux personnes ont beaucoup aidé aussi Christian Jasmes pour écrire son ouvrage : Stéphane Lucien, un éditeur qui possède les droits sur son oeuvre, et Dominique Léonard, un collectionneur dinantais.

    un récit inachevé, le plus abouti

    L’intégrale reprend trois titres d’albums inédits : « Tif et Tondu à Hollywood », publié dans le journal Spirou en 1960, « Ne tire pas sur l’Hippocampe » (1961), ainsi que « Les saucisses du docteur Snoss » (1960) ». « Bien qu’il ne soit pas a achevé, ce dernier récit est le plus abouti. Je possède d’ailleurs une planche avec des indications de couleurs superposées, rétro-éclairées » poursuit Christian. « J’ai réussi à sauver les planches in extrémis ! Je trouve que les personnages, assez rondouillards et très expressifs, correspondent bien à l’esprit de la série. Le scénario de Rosy (toujours excellent !) sert bien le dessin de Marcel ». Malheureusement, les trois titres n’obtiendront pas le succès escompté. Par la suite, il collaborera un peu avec Remacle. Sa plus grosse déception vient du refus de Charles Dupuis d’éditer en album « Tif et Tondu à Hollywood », alors que la couverture était prête pour l’impression.

    Tif et Tondu à Hollywood - Illustration2.jpg

    Tif et Tondu à Hollywood - Planche 10B (originale).jpg

    Tif et Tondu à Hollywood - Planche 16 - Case 5.jpg

    extraits de Tif et Tondu à Hollywood

    Cet oubli est à présent réparé avec la sortie de l’intégrale Tif et Tondu de Marcel Denis, aux éditions Dupuis. 144 p. Prix : 35 €. www.dupuis.com JEAN-CLAUDE HERIN

    marceldenisetchristianjasmes.jpg

    Marcel Denis et Christian Jasmes se sont rencontrés entre 1988 et 1992

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • EXPOSITION SUR LE RWANDA

    exporwanda.jpg

    Une initiative du Service Jeunesse de la Ville de Charleroi et de la Province de Hainaut-Hainaut Mémoire.

    Entre avril et juillet 1994, en seulement cent jours, environ un million de personnes ont été assassinées au Rwanda. Des hommes, des femmes, des enfants, principalement issus de l’ethnie Tutsi, qui verra 75% de sa population décimée. C’est un génocide, un crime contre l’humanité commis dans l’intention de détruire un groupe national, ethnique, racial ou religieux. Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi les différentes ethnies qui composent le peuple rwandais - les Hutu, les Tutsi et les Twa – se sont-elles à ce point haïes, divisées et déchirées ? Comment la haine à l’égard d’une catégorie de la population s’est-elle attisée ? Quels liens peut-ont faire entre la Belgique et ce qui s’est passé là-bas ? Quel rôle ont joué les Nations Unies, dont la mission de maintien de la paix, s’est soldée par l’assassinat de dix Casques bleus belges et le retrait des troupes, laissant la population rwandaise à son triste sort ?
    La cellule Hainaut Mémoire du Secteur Éducation permanente et Jeunesse de la Province de Hainaut s’est associée à l’asbl Les Territoires de la Mémoire et au War Heritage Institute pour retracer l’histoire complexe du pays des mille collines, du Rwanda précolonial à l’après-génocide et à la reconstruction de la nation.

    Itinérante, gratuite et accessible à tous les publics, l’exposition "Rwanda 94. Comprendre l’incompréhensible" est destinée à être présentée et guidée dans un maximum d’écoles et de lieux associatifs ou culturels qui en font la demande. C’est le cas du Service Jeunesse de la Ville de Charleroi et de l’asbl Centre universitaire Zénobe Gramme qui l’accueilleront dans les locaux du campus (rue Lebeau à Charleroi), du 4 au 15 novembre prochains. Des visites commentées par les animateurs de Hainaut Mémoire y seront organisées pour les écoles secondaires, supérieures et les universités de la région. Elle sera également accessible au public.

    Inauguration le lundi 4 novembre à 18h.

    Le jeudi 7 novembre, à 13h30, vous pourrez assister au témoignage de Mr Tatien Ndolimana Miheto, rescapé du génocide des Tutsi au Rwanda (réservation indispensable au 064 43 23 40 ou christine.nopere@hainaut.be).

    Gratuit.

    Infos et réservations pour les groupes: Hainaut Mémoire - 064 43 23 40 - christine.nopere@hainaut.be

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHATEAU DE L'HORREUR A OXYJEUNES

    Halloween11.jpg

    Le château de Farciennes est à nouveau habité, il a été acheté par Madame Jekils. Depuis toujours, les voisins et passants disent qu’il est hanté.

    Des phénomènes étranges ? Des apparitions ? Madame Jekils n’y croit pas ! Pour faire taire les rumeurs, elle fait appel à des enquêteurs du paranormal. Entrez dans le château d’OXYJeunes pour suivre leur enquête, et découvrir ce qu’il se passe dans cette vieille demeure.

    Informations pratiques :

    Conditions: Cette année, l’événement est réservé aux plus de 13 ans. Une activité sera organisée le mercredi pour les enfants (vous pouvez le retrouver dans l’agenda de notre site internet).

    Inscription et paiement obligatoires chez OXYJeunes entre 9h et 17h. Aucun paiement et réservation ne seront acceptés le jour de l’événement. Attention, nombre de places limité.

    Date: Vendredi 25 octobre 2019

    Horaire : L’événement sera divisé en 3 séances d’1 heure :
    – De 18h45 à 19h45
    – De 20h à 21h
    – De 21h15 à 22h15

    Lieu : Château hanté d’OXYJeunes, rue Albert 1er 89 à Farciennes

    Prix : 6€  –  1€ par place sera reversé à l’ASBL New Regard.

    Si vous souhaitez participer aux actions que nous menons, vous pouvez apporter une boite à chaussures vide mais décorée, en rapport avec l’opération Shoe-Box. Plus d’informations : Formidable asbl

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • MEDIAS- Anthony Cujas, présentateur du JT à 24 ans !

    cujas1.png

    Anthony Cujas au JT

    Lundi dernier, le visage d’Anthony Cujas est apparu pour la première fois à la présentation du JT sur Télésambre. Ce jeune homme de Châtelineau nourrit une véritable passion pour l’information de proximité. Rencontre.

    Anthony, tu as eu le trac pour la première du JT ?

    Oui, je redoutais un peu ce moment (rires) ! Le jour de la présentation, je voyais les minutes s’égrainer avant 18 heures, heure fatidique,… Finalement, tout s’est bien passé. Il faut dire que j’ai été bien coaché, quelques jours auparavant, par le journaliste Christophe Baneton, qui m’a donné de bons conseils quant à la posture à adopter, comment regarder la caméra, maîtriser le prompteur, avoir l’air le plus naturel possible,… A la fin de ma prestation, j’ai reçu quelques applaudissements nourris de toute l’équipe de Télésambre (je la considère comme une grande famille) et des messages très positifs dans leur ensemble sur les réseaux sociaux.

    Tu avais déjà travaillé pour Télésambre auparavant…

    A la fin de mes études en Communication, j’ai été pigiste pour la chaîne. Mais ce n’est qu’en juin 2019 que j’ai été engagé comme journaliste. J’ai réalisé de nombreux reportages en été pour le journal télévisé.Il y a quelques semaines, Martial Dumont, rédacteur en chef, m’a demandé si la présentation m’intéressait. J’ai répondu « oui » assez rapidement. J’ai pris cette proposition un peu comme un challenge. J’aime relever les défis. La semaine qui vient, je présente deux JT et après la Toussaint, une semaine sur trois en alternance avec Catherine Businaro et Christophe Baneton.

    Quelle sera ta « patte » dans le journal ?

    Comme je n’ai que 24 ans (bientôt 25), je pense apporter de la fraîcheur et de la spontanéité, à la manière de Laurent Mathieu, à qui on m’a comparé après ma prestation de lundi. J’aime le contact direct avec les gens, et je souhaite installer avec le spectateur ce même rapport de proximité. La présentation du JT ne m’empêchera pas de continuer à faire du terrain, notamment pour des reportages traditionnels ou des« grands formats ». Par exemple, pour le Relais pour la Vie à la Place de la Digue, j’ai donné la parole à des personnes en rémission de cancer. J’ai suivi également à Bruxelles des manifestants de Châtelineau pour le climat et à Liège des comédiens carolos venus défendre « Knock » en wallon. Ce sont de chouettes souvenirs.

    Tu restes à la radio ? La radio est un média que j’affectionne particulièrement: elle est inscrite dans mon ADN. Je suis reconnaissant enversNRJ et Chérie FM, qui m’ont lancé il y a trois ans. Malheureusement, mon contrat s’est terminé fin août avec cette dernière, d'une manière que je n'ai pas appréciée. Heureusement, je garde de chouettes relations dans le groupe et les équipes. J’anime aussi le 6/9 sur Charleking Radio avec mon complice Nathanaël et le dimanche je suis sur Pure de 7h à 12h avec «LazyFactory». Je dois d’ailleurs me lever demain de bon matin. Mon temps est bien occupé !

    PROPOS RECUEILLIS PAR JEAN-CLAUDE HERIN

    cujas.jpg

    Un nouveau défi à relever pour Anthony

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • BOURSE DE COQUILLAGES, CE DIMANCHE

    coquillages4.JPG

                             La « conchyliologie » pour les fêlés de la coquille !

    coquillages1.JPG

    Certes un peu insolite, cette collection rassemble de véritables mordus.

    Ce week-end, les coquilles de mollusques se vendent et s’échangent lors de la 5èmeBourse internationale de coquillages de Pont-à-Celles. Au détour des allées, bien des surprises attendent les 500 visiteurs !

    Merveilles de la nature, par leurs formes, leurs textures et leurs couleurs, entre 10 à 20 000 coquilles, provenant de mollusques marins ou terrestres, sont exposées à l’Ecole du Centre de Pont-à-Celles. Une telle concentration fait de la Bourse internationale des coquillages de Pont-à-Celles la première de Wallonie et la troisième manifestation la plus importante d’Europe. 26 exposants, venus de Belgique, de France, d’Allemagne, d’Italie,… présentent des pièces intéressantes, voire exceptionnelles, de plusieurs continents et de mers (tropicales en général). Ex-technicien en robotique, Marc Alexandre, habitant de Courcelles, est le coordinateur de l’événement. « Cette passion pour la conchyliologie (étude de mollusques à coquilles) a commencé dans un camping sur le littoral belge, au contact de mon ami Jean-Luc Van Hassel, féru d’océanographie » explique-t-il. « J’ai acheté une coquille, puis une deuxième,… et puis j’ai été pris dans une forme de spirale (c’est le cas de le dire) : ça ne s’arrête plus jamais ! ».

    une collection exceptionnelle !

    Ce qui fait la valeur des coquilles ? « Avant tout la rareté et l’esthétique » poursuit Marc Alexandre. «  Par exemple, une Harpa Amouretta, escargot de mer qui a pratiquement disparu des Philippines, ou une gemme sans aucune craquelure et bien colorée feront grimer les prix ». D’autres « fêlés de la coquille » sont aussi présents. C’est le cas de Didier Bertin (62 ans). Cet habitant de Merbes-le-Château possède de 50 000 à 60 000 coquilles de 11000 espèces différentes. « Un ami de mon père était plongeur et ramenait régulièrement des pièces. J’ai donc été baigné par cette passion » raconte-t-il. A voir absolument dans sa collection : une coquille de Spondylus Varius de Nouvelle Calédonie, un mollusque bivalve de Nouvelle Calédonie, ou encore un Amphydromus, un escargot terrestre géant d’Indonésie.

    coquillages2.JPG

    Didier Bertin de Merbes-le-Château

    Des coquillages sont aussi vendus en vrac, sous forme de personnages ou de montages décoratifs,… ainsi que des étoiles de mer, crustacés, poissons séchés,… La bourse se poursuit ce dimanche 20 octobre, de 10h à 15h, au Chemin Célestin Freinet, 1, à Pont-à-Celles. Entrée : 2 €. Pour tout contact : alexandremarc1962@gmail.com. JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • SPECTACLE- "Treize nuits" par Comédia 77 au Poche Théâtre

    treizenuits.jpg

    058.JPG

    052.JPG

    Sur une île de forêts et de rochers, Mona Rosa est morte. Rien n'avait préparé ses proches à la perte soudaine d'un être si énigmatique. Tous se retrouvent dans son village, coupé du continent par une tempête de neige. Cinq personnages si éloignés les uns des autres. Pendant quelques jours, ils vont pourtant devoir survivre ensemble au malheur en réalisant brutalement l'importance de leurs différences.Une pièce inclassable, entre cruauté et humour, où la férocité des rapports humains se camoufle sous un rire surprenant, donnant à ce huis clos une paradoxale gaieté.de Luc GIRERD dans une mise en scène de Sabine PENNETIERAvec: Lidia GUERRERA, Didier LAHOGUE, Eric MAHIEU, Pauline RENAUX, Bruno SAUVAGE. Dates: 18, 19, 20 - 24, 25, 26 octobre 2019Horaire: J: 19h30 / V-S: 20h30 / D: 15h00. Tarifs: Adultes: 14€/12€ (pré-vente) / -26ans et +65ans: 12€/10€ (prévente) -12ans: gratuit. Compte: BE20 6116 4254 6056 Réservations: 0497 132 653 - info@comedia-77.be

    Attention: complet les 18 et 20 octobre

    050.JPG

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 1 commentaire
  • COUPS DE COEUR POUR LE WE

    optimiste.jpg

    P.E. est optimiste !

    COUPS DE CŒUR DU 18 AU 20 OCTOBRE 2019

    Du rire, de la bonne humeur, des loisirs en famille ou entre amis,… Voici nos bons plans pour le Week-end.

    Spectacle/One Man Show

    Voici un Belge qui grimpe dans l’humour, après avoir remporté plusieurs concours. Pierre-Emmanuel (alias PE) se produira, le 18 octobre à 20h30,au Théâtre Marignan dans le spectacle « Optimiste ». Pourquoi ce titre ? «Parce que pour devenir artiste en Belgique, mieux vaut l’être ! » affirme-t-il. Grand gagnant de la Scène Ouverte du « Festival International du Rire de Liège » en 2015, PE  aborde les questions que le public se pose sur le métier d’humoriste. Il évoque la joie de découvrir l’option théâtre à l’école, la réalité de la vie en matière d’emploi, les étapes de la vie sous la protection bienveillante de sa trompette,… Il revendique un humour trash  et convivial. Le spectateur ne verra jamais deux prestations identiques, car PE adore improviser ! A voir au 53, boulevard Tirou, à Charleroi. PAF : 18 à 12,50 €. Réservations : 0495/10 20 14- billetterie@theatremargnan.be

    Bourse

    La 5e Bourse Internationale de coquillages de Pont-à-Celles se déroulera, à la rue Célestin Freinet, 1, le 19 octobre de 10h à 18h et le dimanche 20 octobre de 10h à 15h. A cette occasion, plus de 25 vendeurs internationaux, répartis sur 230 m de tables, exposeront des coquillages venus des 4 coins du monde. Organisateur : Marc Alexandre. Tarif : 2€. Gratuit pour les - de 12 ans. Infos au 071/4612388. alexandremarc1962@gmail.com

    Soirée

    La Fanfare Royale d’Acoz organise une soirée bavaroise, le 19 octobre,  à partir de 19 h30, à la Salle Communale d'Acoz (Salle Pouleur). Animation par « Die frohlichen Acozier Muzikanten ». Possibilité restauration : apéro, choucroute garnie ou assiette ardennaise, dessert. Adulte : 18 €. Enfant : 12 €. Infos : 0477/17.76.21 ou 0496/50.61.79. Entrée gratuite.

    Inauguration/vie carolo

    La taverne « La Petite Fugue 2.0 » ouvrira officiellement ses portes, à la place de la Digue, 2 à Charleroi, le 19 octobre à 19h. DJ confirmés : Bisquette, Cédric Gilbert, Barbe Rousse, DJ Snip, DJ Wavemen, Vincent De Courcel,… Une belle soirée en perspective !

    Exposition

    La Ville de Châtelet invite le public à l’exposition de la 12ème Biennale de l’Art Baron Pierre Paulus de Châtelet. Les objectifs de cette Biennale sont de perpétuer la tradition artistique châtelettaine, de promouvoir l'Art et d'encourager les artistes en les présentant au grand public. Quatorze artistes, sélectionnés par un jury composé de représentants du monde des Arts plastiques et de la Culture, participent à cette exposition. Le public pourra découvrir des tricots en papier, des « sculptures performatives », des céramiques, des gravures,… L’attribution des 3 prix aura lieu le 19 octobre au cours du vernissage de l’exposition des œuvres des candidats retenus qui se tiendra, quant à elle, du 20 au 27 octobre 2019 de 9 h à 17 h en semaine et de 14 h à 18 h le week-end à l'Hôtel de Ville de Châtelet, Place de l’Hôtel de Ville, 11/12. Entrée gratuite.

    Conférence/dégustation

    Bière&Chocolat : une conférence, placée sous le signe de la gourmandise et de la convivialité avec Hervé Filleul (Couleur Chocolat) et Adrien Laduron (La Rogère), se tiendra, le 18 octobre à 19h, dans les locaux de la bibliothèque de Thuin (entrée par le chemin du Martinet). Une sélection de bières et de chocolats et de bières sera dégustée et commentée. Autant d’occasions de théoriser un peu sur une pratique collective encore peu connue. Une exposition « Passion Chocolat » se tiendra du 18 octobre au 6 novembre 2019. Réservation obligatoire au 071/59 50 29 ou bibliotheque@thuin.be. PAF : 2 €. Contact et renseignements : bibliothèque de Thuin – Quartier du Beffroi, 10, Thuin.

    Animations/Fête

    Une Fête de la Moule, ça ne se rate pas, surtout si elle se passe sous chapiteau (chauffé) sur la Place de la Digue, le 20 octobre. Moules / frites : 15 euros. < 12 ans et > 65 ans : 10 euros. Ambiance musicale. Réservations au bistrot « Chez ta Mère » au numéro 29, ou par SMS au 0475/ 544145.GOEIE

    Ecologie/Citoyenneté

    Réparer plutôt que jeter ou gaspiller ! Voilà la réflexion du collectif citoyen qui est à l’initiative du Repair café de Gerpinnes. Les Repaircafés favorisent la rencontre entre les habitants dans la bonne humeur. L’occasion de venir faire réparer vos petits électros, vélos, vêtements et de passer un moment convivial. Entrée et réparations gratuites. Le 19 octobre de 14 h à 17h30, au Centre Culturel de Gerpinnes, rue de Villers, 61.

    Concert

    Fan de la rime qui clash ? Cet événement est fait pour vous ! L’A Cappella Belgium Battle Contest revient à l’Eden en format premium international! Au menu : de la punchline, de la rime et des vannes ! En partenariat avec ABBC et Charlykingston. 19:30 : Ouverture des portes. 20h : battles : Enfant du Mic vs Delta. El Professor vs Trafka. Baboukas vs Mezgo. 21h45 : Battles : MC Kopat vs Mot Dit. Tessouf vs Doc Brrown. Patee Gee vs CRC. 22h30 : Battles : Numéro Zed vs Saminem. K5 vs 6Faces. Freddy Gruesum vs Parano. Minuit: Afterparty. Prix: 18/13/10€ . Boulevard Jacques Bertrand 1-3. 071/202.995. info@eden-charleroi.be

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • THUIN: Un deuxième parcours insolite !

    insolite1.JPG

    Reconnaissez-vous la Vierge Marie dans "Miséricordia" ?

    La Ville de Thuin a fait le plein de visiteurs, samedi après-midi, pour sa deuxième balade insolite !

    Une Vierge Marie sexuée et cyclope, représentée comme une Matriochka et dont le placenta laisse voir une fille ! « Misericordia » (qui fait partie du parcours « Fluide ») de la plasticienne Sara Conti était une des œuvres plutôt surprenantes que le public pouvait découvrir tout au long de la 2ème balade insolite, proposée par l’Office du Tourisme de Thuin. Des visites sortant des sentiers battus avaient déjà été organisées, comme le bateau-musée du Thudo, la Ville pour les malvoyants,…

    Cette fois, Camille Hannequart et Sandrine Maquet, guides touristiques, emmenaient le très nombreux public (il a fallu en refuser pour la première balade), dans des lieux souvent peu ou jamais ouverts au public, comme une cave par laquelle on a accès aux Jardins Suspendus, la base de la Tour Notger, un escalier en colimaçon pour accéder au beffroi,…

    insolite2.JPG

    une Vierge « repêchée » !

    Le début de la visite commençait par une visite par l’ancien Couvent des Sœurs Grises, devenu aujourd’hui l’école Notre-Dame. Une statue de la Vierge, qui y est exposée, y a été (selon la légende) repêchée dans les eaux de la Thure, en 1681 !

    insolite3.JPG

    Les touristes d’un jour se rendaient ensuite devant l’emplacement de l’ancien casino de Thuin, - il est mentionné que le train Paris-Cologne s’y arrêtait avant sa fermeture en 1902-, le posty Bury (poterne), les remparts de la Ville, l’église Notre-Dame des Carmes ( aujourd’hui désacralisée),…

    La visite se terminait par une exposition (en cours) sur les fouilles archéologiques au Bois du Grand Bon Dieu au Centre Culturel. Différentes personnalités de Thuin intervenaient au cours de la balade. Prochaine visite : 3 novembre pour les 225 ans du saccage de l’Abbaye d’Aulne. J.C.HERIN

    insolite4.JPG

    dans la base de la tour Notger

    insolite5.JPG

    expo sur les fouilles archéologiques au Centre Culturel

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • FLEURUS- Place aux enfants ce 19 octobre

    Pour la 25ème année consécutive, la journée « Place aux Enfants » se déroulera le 3ème samedi du mois d’octobre soit le 19 octobre 2019.

    « Place aux enfants » est un projet qui a pour objectif de sensibiliser les enfants de 8 à 12 ans à la citoyenneté, la vie en société et aux principes de la démocratie.

    Le « Monde des adultes » s’ouvre à la curiosité des enfants. Les lieux qui leur sont habituellement inaccessibles leur seront ouverts pour les emmener à la découverte du monde quotidien des adultes.

    Pendant toute la journée, les enfants pourront donc observer et participer à des activités politiques, économiques, sociales, culturelles et sportives.

    Ce beau projet est confié, depuis plus de onze ans, au Service Petite enfance de la Ville de Fleurus.

    Pour la Ville de Fleurus, « Place aux Enfants » est un moment très important car il permet de mettre en évidence des initiatives dynamiques menées par les Autorités publiques, les entreprises et le tissu associatif.

    Cette année, 35 « hôtes d’un Jour », tels que la radio, l’administration communale , le cordonnier, la police, l’historien, la Maison communale d’accueil de l’enfance, le guide nature et bien d’autres ont permis
    d’élaborer 26 circuits comprenant 4 à 5 hôtes qui rencontreront 104 enfants désireux de découvrir l’envers du décor du monde des adultes.

    « Place aux enfants » se prolongera de longues heures encore dans les familles et surtout se concrétisera par de nouvelles initiatives qui donneront aux enfants la place qui leur revient dans la commune.
    Ce moment fort est aussi un moment de réflexion sur la politique communale de l’enfance.

    Contact et informations

    Petite Enfance et Accueil Temps Libre

    Rue de la Closière, 1
    6224 Wanfercée-Baulet
    Tél : 071/820 750
    Fax : 071/820 757
    Courriel :
    petiteenfance@fleurus.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • HUMOUR

    esprit.jpg

    Première d'Esprit Es-Tu Là" ce jeudi à 20H 
    au Centre Culturel d'Anderlues !
    #EspritEsTuLà #Sketchs #Theâtre

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHARLEROI- Relais pour la Vie- 24 heures autour de la place de la Digue pour la rechercher contre le cancer

    cancer6.JPG

    cancer1.JPG

    • Sur le fauteuil, de gauche à droite : Philippe Horis, Yves Poncelet, Victoria, Emmanuelle Laurent, Laurence.

    De samedi à dimanche, 33 équipes, réunissant plus de 1000 participants, ont pris part, au Relais pour la Vie, sur la place de la Digue. Les « battants » ont apporté leur témoignage sur le cancer.

    Durant 24 heures, comme pour signaler que « la maladie ne s’arrête jamais », 1000 participants ont marché ou couru autour de la place de la Digue. Tout un Village, composé de différents stands, s’était constitué pour lutter contre le cancer. « Charleroi s’est bien mobilisée pour cette opération » soulignait Yves Poncelet, coordinateur. « Nous espérons recevoir 50 000 euros de bénéfices qui seront intégralement reversés pour la recherche contre le cancer ».

    cancer3.JPG

    Dans le public avaient pris place 140 « battants », c’est-à-dire des personnes qui ont contracté le cancer. C’est le cas de Victoria (65 ans) de Marchienne-au-Pont. « Je suis sortie d’une leucémie » explique-t-elle. « Heureusement, j’ai un mari ( Vincent) qui me soutient tout le temps, 3 garçons et des gens qui m’aiment.  Aujourd’hui, je mets tous les petits soucis de la vie sur le côté, pour croquer dans la vie à pleines dents ».

    cancer8.JPG

    Victoria a été soutenue par son mari Vincent

    cancer3.JPG

    Une cérémonie des bougies pour les disparus

    D’autres personnes sont en rémission, comme Laurence (48 ans) de Limelette. « Un cancer du sein a été dépisté en octobre 2018. Je dois encore subir des traitements. La présence d’amies comme Anne et Cathy à mes côtés et la reprise de mon boulot de secrétaire dans une étude de notaire m’aident à repousser la maladie ». D’autres personnes sont des fidèles à cette opération, comme Philippe Horis (69 ans) qui a déjà participé à 57 éditions du Relais.

    cancer2.JPG

    Philippe Horis

    cancer9.JPG

    La soirée de samedi s’est terminée sous un chapiteau par la cérémonie des bougies, en hommage aux personnes disparues, par un concert d’Andy Kirk et par des textes et des témoignages. Le marathon s’est terminé dimanche après-midi.

    cancer4.JPG

    hommage aux disparus

    Habituellement réservée à des manifestations à caractère festif, la place de la Digue s’est ainsi doublée d’une vocation sociale, ce week-end, à travers l’opération « Relais pour la Vie ». JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire