• BANDE DESSINEE- Intégrale Tif et Tondu par Marcel Denis: des aventures inédites !

    tiftondu1.JPG

    Christian Jasmes, spécialiste BD

    En 1960 et en 1961, Tif et Tondu a été dessiné par Marcel Denis. Cet auteur de Monceau-sur-Sambre fait l’objet d’une intégrale, dont l’introduction, richement documentée, est signée Christian Jasmes, un spécialiste BD de Montigny-le-Tilleul.

    tiftondu3.jpg

    Marcel Denis, un auteur méconnu et pourtant talentueux de Tif et Tondu

    Dans « Tif et Tondu », les enquêteurs présentent une particularité liée à leur nom : Tif est le chauve, et Tondu le barbu ! Cette bande dessinée a été créée par Fernand Dineur dans le Journal de Spirou en 1938, et fait véritablement partie de l’ADN du magazine. La série, animée de 1949 à 1991 par le dessinateur Will et les scénaristes Rosy, Tillieux et Desberg, puis par le duo Sikorski-Lapière de 1993 à 1997, est aujourd’hui reprise par Blutch au dessin et par Robber au scénario. Mais très peu de lecteurs sont au courant qu’elle a été dessinée en 1960-1961 par Marcel Denis, né en 1923 et décédé en 2002.

    Christian Jasmes présente cet auteur de Monceau-sur-Sambre dans une nouvelle intégrale. « J'ai rencontré Marcel, à plusieurs reprises entre 1988 et 1992 » signale cet auteur spécialisé de Montigny-le-Tilleul.  « Je lui ai consacré une exposition au Salon BD de Charleroi, et une interview dans le fanzine L'Âge d'or ».

    Christian a accompagné Jacques Guelton, grand collectionneur de BD, chez la belle-sœur de Marcel, nonagénaire, à Goutroux. Deux personnes ont beaucoup aidé aussi Christian Jasmes pour écrire son ouvrage : Stéphane Lucien, un éditeur qui possède les droits sur son oeuvre, et Dominique Léonard, un collectionneur dinantais.

    un récit inachevé, le plus abouti

    L’intégrale reprend trois titres d’albums inédits : « Tif et Tondu à Hollywood », publié dans le journal Spirou en 1960, « Ne tire pas sur l’Hippocampe » (1961), ainsi que « Les saucisses du docteur Snoss » (1960) ». « Bien qu’il ne soit pas a achevé, ce dernier récit est le plus abouti. Je possède d’ailleurs une planche avec des indications de couleurs superposées, rétro-éclairées » poursuit Christian. « J’ai réussi à sauver les planches in extrémis ! Je trouve que les personnages, assez rondouillards et très expressifs, correspondent bien à l’esprit de la série. Le scénario de Rosy (toujours excellent !) sert bien le dessin de Marcel ». Malheureusement, les trois titres n’obtiendront pas le succès escompté. Par la suite, il collaborera un peu avec Remacle. Sa plus grosse déception vient du refus de Charles Dupuis d’éditer en album « Tif et Tondu à Hollywood », alors que la couverture était prête pour l’impression.

    Tif et Tondu à Hollywood - Illustration2.jpg

    Tif et Tondu à Hollywood - Planche 10B (originale).jpg

    Tif et Tondu à Hollywood - Planche 16 - Case 5.jpg

    extraits de Tif et Tondu à Hollywood

    Cet oubli est à présent réparé avec la sortie de l’intégrale Tif et Tondu de Marcel Denis, aux éditions Dupuis. 144 p. Prix : 35 €. www.dupuis.com JEAN-CLAUDE HERIN

    marceldenisetchristianjasmes.jpg

    Marcel Denis et Christian Jasmes se sont rencontrés entre 1988 et 1992

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • EXPOSITION SUR LE RWANDA

    exporwanda.jpg

    Une initiative du Service Jeunesse de la Ville de Charleroi et de la Province de Hainaut-Hainaut Mémoire.

    Entre avril et juillet 1994, en seulement cent jours, environ un million de personnes ont été assassinées au Rwanda. Des hommes, des femmes, des enfants, principalement issus de l’ethnie Tutsi, qui verra 75% de sa population décimée. C’est un génocide, un crime contre l’humanité commis dans l’intention de détruire un groupe national, ethnique, racial ou religieux. Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi les différentes ethnies qui composent le peuple rwandais - les Hutu, les Tutsi et les Twa – se sont-elles à ce point haïes, divisées et déchirées ? Comment la haine à l’égard d’une catégorie de la population s’est-elle attisée ? Quels liens peut-ont faire entre la Belgique et ce qui s’est passé là-bas ? Quel rôle ont joué les Nations Unies, dont la mission de maintien de la paix, s’est soldée par l’assassinat de dix Casques bleus belges et le retrait des troupes, laissant la population rwandaise à son triste sort ?
    La cellule Hainaut Mémoire du Secteur Éducation permanente et Jeunesse de la Province de Hainaut s’est associée à l’asbl Les Territoires de la Mémoire et au War Heritage Institute pour retracer l’histoire complexe du pays des mille collines, du Rwanda précolonial à l’après-génocide et à la reconstruction de la nation.

    Itinérante, gratuite et accessible à tous les publics, l’exposition "Rwanda 94. Comprendre l’incompréhensible" est destinée à être présentée et guidée dans un maximum d’écoles et de lieux associatifs ou culturels qui en font la demande. C’est le cas du Service Jeunesse de la Ville de Charleroi et de l’asbl Centre universitaire Zénobe Gramme qui l’accueilleront dans les locaux du campus (rue Lebeau à Charleroi), du 4 au 15 novembre prochains. Des visites commentées par les animateurs de Hainaut Mémoire y seront organisées pour les écoles secondaires, supérieures et les universités de la région. Elle sera également accessible au public.

    Inauguration le lundi 4 novembre à 18h.

    Le jeudi 7 novembre, à 13h30, vous pourrez assister au témoignage de Mr Tatien Ndolimana Miheto, rescapé du génocide des Tutsi au Rwanda (réservation indispensable au 064 43 23 40 ou christine.nopere@hainaut.be).

    Gratuit.

    Infos et réservations pour les groupes: Hainaut Mémoire - 064 43 23 40 - christine.nopere@hainaut.be

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire