NOUVELLES EXPOS AU MUSEE DE LA PHOTO

arme2.JPG

"Photographie, Arme de classe"

Le Musée de la Photographie présente ses nouvelles collections, à voir jusqu’au 19 janvier : « Photographie, Arme de Classe », « Arkhê » (Sandrine Lopez), « Zad » (Philippe Graton), les clichés de Henri Doyen et « As if we were tuna » par Zizola/Noor.

Après une grande expo sur le roman-photo, qui a recueilli un joli succès, le Musée de la Photographie s’intéresse à un tout autre domaine : l’Histoire sociale de 1928 à 1936, en France. On y voit, par exemple, le ministre français André Malraux s’adresser, en 1935, au Congrès pour la défense de la Culture, une délégation de grévistes en 1936 à la Fête de la Victoire du Front populaire, une prise de parole par des grévistes aux Usines Citroën au Quartier Javel,  en 1938,…

Tous ces moments-clés sont représentés à travers l’expo « Photographie, Arme de classe », conçue par le Centre Pompidou de Paris.Le titre est celui du texte manifeste du journaliste Henri Tracol (1909-1997), destiné à fédérer la section photographique de l’AEAR, Association des Ecrivains et Artistes Révolutionnaires. Les clichés de la collection Bouqueret acquises en 2011 (7000 tirages environ) viennent combler un manque dans l’histoire de l’Entre-deux-guerres en France.

«  La présentation de cette exposition au Musée de la Photographie est l’occasion d’aborder aussi la spécificité du contexte belge » précisait Xavier Canonne, directeur, lors du vernissage.

arme1.JPG

armes3.JPG

armes4.JPG

Glaçant...

Opposants au projet d’aéroport

Avec comme dénominateur commun la nuit, l’exposition « Arkhè » de Sandrine Lopez donne à voir des portraits abimés, mais sublimés par la photographe. « Croiser un être et savoir que c’est lui. On est proche de la vie pulsionnelle, sexuelle, amoureuse. On est proche du flux sanguin, de la chair, du rêve » déclare l’artiste.

arme6.JPG

expo de Sandrine Lopez

A travers l’expo « Zad » ( Zone d’Aménagement Différé), à Notre-Dame-des-Landes, non loin de Nantes, Philippe Graton s’est intéressé aux farouches opposants au projet de construction de l’aéroport du Grand Ouest. Fraîchement diplômé de la Cambre, Henri Doyen interroge la pratique photographique. Collectif indépendant d’auteurs, de journalistes et de photographes, Noor présente « As if we were tuna » de la série « Sale Suore Sangue » par Francisco Zizola. Les expos sont à voir au Musée de la photographie, jusqu’au 19 janvier 2020. Infos : 071/43 58 10. mpc.info@museephoto.be JEAN-CLAUDE HERIN

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.