PETIT THEATRE DE LA RUELLE- LODELINSART- "21, rue des Roses" avec Carmela Locantore, pour ouvrir la saison

Ouvrant la nouvelle saison du Petit Théâtre de la Ruelle, « 21, rue des Roses » est joué par Carmela Locantore. La comédienne y raconte sa vie de fille de mineur, dans le quartier de la Grande Chenevière à Marcinelle.

 

carmellla.jpg

Carmela Locantore

« Avant tout, la nouvelle saison est centrée sur l’humain ! Bien sûr, le rire sera présent, mais aussi une bonne part d’émotion traversera tous nos spectacles » assure Jacques Delmeire, directeur du Petit Théâtre de la Ruelle. C’est d’ailleurs par un seul(e)-en-scène vibrant que débute la saison « Chocolat piment ».  

Dans « 21, rue des Roses », du 20 septembre au 6 octobre, Carmela Locantore emmène le public avec sensualité, poésie, rythme endiablé, engagement, suavité, humour et profondeur, au récit des chapitres passionnants de son vécu à Marcinelle. « J’avais 10 jours quand je suis entré dans cette maison de la Grande Chenevière, au cœur d’une cité, comme on les construisait après la guerre » explique-t-elle.

« Fille de mineur, je me demandais pourquoi ma mère refusait de donner un baiser à mon père. Progressivement, la poésie a réussi à extraire cette gamine que j’étais d’un milieu social précaire ».                    

Tour à tour, la comédienne y évoque la catastrophe du Cazier, fabrique des pâtes sur scène, parle de l’immigration italienne,…

23ème Revue !

Du 1 au 17 novembre: « Rapt » d’Ahmed Madani. Henri et Simone sont au bout du rouleau : pas de travail, pas d’argent, seulement un peu d’amour, mais quand on mange des pâtes et des pommes depuis des mois, ça tue la vie ! Alors, ils ont tous deux une idée diabolique : enlever un vieux du quartier qui vient de gagner au millionnaire.

Du 13 décembre au 12 janvier (et probablement avec prolongations) : la Revue 2020 : l’actualité de la bonne ville de Charleroi en rires et en chansons. La 23ème édition d'un rendez-vous attendu ! Du 13 au 29 mars : « Chocolat piment » de Christine Reverho. Cet immense gâteau d’anniversaire, chocolat piment, Paul s’en serait bien passé. Comme il se serait bien passé de fêter cet anniversaire, si ses deux filles, affublées de son gendre, ne s’étaient mis en quatre pour tout organiser.  On ne choisit pas sa famille mais choisit-on bien ses amours ? Du 15 au 31 mai : « La nuit des reines » de Michel Heim. Henri III amoureux de sa sœur, la capiteuse Reine Margot, est aux prises avec sa mère, l'irrésistible Catherine de Médicis qui veut le marier à Elisabeth Ier d'Angleterre, la Reine vierge. Vérité historique non garantie, mais rires assurés. Abonnements : 65 € : adultes- 55 € : pensionnés et étudiants. Pour tous contacts : 0474/388 032.  JEAN-CLAUDE HERIN

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.