GOZEE- Bilan des trois jours de Scène-sur-Sambre

lej1.JPG

LEJ: trois filles branchées PHOTOS J.C.HERIN

lej4.JPG

lej3.JPG

lej2.JPG

Avec 22500 personnes en trois jours pour cette 9ème édition, Cédric Monnoye, l’organisateur de Scène sur Sambre, peut se frotter les mains. La programmation a réjoui un large public. De plus, la météo a été exceptionnelle !

Aucun festival n’est à l’abri d’un (gros) imprévu. Apprenant, vendredi soir, que le concert de Soolking, prévu le dimanche, était annulé, Cédric Monnoye a dû trouver rapidement une solution. C’est finalement après plusieurs heures de transpiration et de coups de fil que l’organisateur de Scène-sur-Sambre a pu programmer Black M, en clôture de la 9ème édition.

« Cette annonce s’est répandue comme une trainée de poudre sur les réseaux sociaux. Grâce à Black M, on espère faire grimper la fréquentation, dimanche, à plus de 8000 personnes, alors qu’elle était de 6800 personnes, vendredi, et de 7500 personnes, samedi. Quant aux campeurs, ils étaient plus de 1500 à avoir planté leur tente, et il a fallu refuser du monde » se félicite Cédric Monnoye. D’année en année, le succès de Scène-sur-Sambre se confirme par ses choix musicaux, ciblés en fonction de trois publics : les plus de 40 ans, pour le premier jour, les familles, pour la deuxième, et les jeunes, pour la troisième. « Mais il est parfois hasardeux d’établir des classifications trop rigides » prévient Cédric Monnoye. « J’ai eu des retours très positifs de jeunes qui ont apprécié les Négresses Vertes ou encore les Aventuriers d’un Autre monde. Leur concert a dégagé plein d’énergie, d’émotion, d’humanité et d’énergie.  Et un public plus mature a découvert des petites pépites telles que Lej, Marwa Loud ou encore Youssoupha ».

pour les 10 ans, un événement exceptionnel

Cédric Monnoye est satisfait par l’organisation du festival. « Environ 1000 personnes : bénévoles, musiciens, techniciens,… travaillent pour que tout se déroule au mieux. Une des forces est la proximité des services. A l’avenir, on gardera la grande scène et une plus petite pour les DJs. Ca fonctionne bien, comme ça. » Question finances, Scène sur Sambre finit de résorber le trou laissé, il y a deux ans, par le fait que « les Solidarités » à Namur se déroulait le même week-end, entraînant une perte de 5000 personnes. Parmi les points très positifs, signalons la sécurité (aucun incident n’est à déplorer) et le soleil qui a brillé de mille feux. Petite ombre au tableau : les verres recyclables, imposés par la commune. « Ce système provoque parfois de l’agressivité. Certains volent les gobelets pour les revendre par la suite » constate Cédric Monnoyer. « De plus, la réduction de leur empreinte écologique reste à prouver ».  La 9ème édition a vécu. Et déjà, l’organisateur prévoit un Scène sur Sambre exceptionnel pour la 10ème saison ! JEAN-CLAUDE HERIN

lej6.JPG

lej5.JPG

A l'année prochaine, pour les 10 ans !

Lien permanent Imprimer 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.