JUMET/THIMEON: Encore une belle Madeleine !

aldanse8.jpg

Les Cipayes anglais... tambour battant !

aldanse5.JPG

aldanse.JPG

aldanse6.JPG

A la Terre al Danse, toutes les fantaisies sont permises !

Pas une année sans Madeleine ! Cet événement fera battre le cœur des Jumétois avec soirées et animations dans le champ de foire (48 attractions) jusqu’au 25 juillet. Dimanche, le 639ème Tour démarrait, à 5 heures du matin, de la place Francq.

En temps normal, les 47 sociétés de la Madeleine, dont 17 montées, respectent le pas. Mais à la Terre al Danse à Thiméon, les uns s’agenouillent, tournent sur eux-mêmes, marchent en arrière, font une ronde, les autres sifflent, se tapent amicalement dans le dos, chantonnent, saluent le public, les bras levés,…Cette particularité du Tour remonte à ses origines (il y a 639 ans !), quand un enfant a été miraculeusement guéri de la peste. Le passage à la Terre al Danse a rassemblé environ 500 personnes, le dimanche matin. Le cortège est entré par Viesville et est sorti par Thiméon.

Hormis l’une ou l’autre petite chute de cheval, tout s’est bien passé. Dans une grande pâture appartenant à un fermier, chaque société était présentée à la tribune d’honneur. « Ce moment est toujours très attendu » signale Florian De Blaere, échevin du Patrimoine Culturel de Pont-à-Celles. « C’est la 40èmeannée que je viens à la Terre al Danse » poursuit Jean-Pierre Yernaux, président de Viesville Vert et Vivant.

« Nous mettons un point d’honneur à ce que les troupes, en marche depuis 5 heures du matin au départ de la place Francq à Jumet, soient rassasiées à Viesville. Cette pause-déjeuner est devenu un incontournable du Tour ». 

Le Tour s’est terminé vers 12 h devant la tribune à Jumet Heigne, en présence des échevines Babette Jandrain, Françoise Daspremont et Julie Patte.

canicule annoncée

L’autre actualité est le beau temps qui a accompagné les 1358 marcheurs, 596 musiciens (appartenant à 33 phalanges), 131 cavaliers et 500 pèlerins, tout au long de leur périple de 22 km. Mais la canicule est à craindre pour les jours à venir…

Reconnue Patrimoine Immatériel de l’Humanité par l’Unesco, en 2012, avec d’autres marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse, la Madeleine a ses spécificités, comme le rappelle Jean-Pierre Staumont, président de la Commission de folklore de la Madeleine: «Des sociétés du Premier Empire existent à Jumet, mais ce n’est pas la majorité (à la différence des marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse). Par contre, elles sont souvent en lien avec l’histoire de Jumet ou nationale». Jean-Philippe Preumont, responsable de la Communication au sein des Jeunes Bourgeois/Comité des Fêtes poursuit : «  Une autre particularité de la Madeleine est qu’elle est vraiment ouverte à tout le monde. C’est à la fois sa force et parfois sa différence ». JEAN-CLAUDE HERIN

aldanse7.JPG

Johnny Delahaye préfère la Madeleine à l’Armée

aldanse1.JPG

Originaire de Jumet et habitant aujourd’hui Erquelinnes, Johnny Delahaye (45 ans) présentait son sabre devant les autorités communales de Pont-à-Celles.  Le capitaine/commandeur des Grognards de Napoléon est à la tête d’une société de 80 membres, comptant également la Cavalerie et la Musique. Johnny marche depuis l’âge de 8 mois à la Madeleine. Il y totalise 37 années de marche, et pas davantage puisqu’il a servi l’Armée belge pendant 8 ans comme militaire de carrière en Afghanistan, en Somalie, en Irak,… « Je m’y suis battu pour honorer mon pays. Après cela, j’étais heureux de retourner marcher à la Madeleine ! C’est un folklore auquel je suis viscéralement attaché. Chaque année, c’est avec un plaisir renouvelé que j’y participe». J.C.HERIN

aldanse3.JPG

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.