• SPECTACLE: LAMY RALE au Comédie Centrale

    lamyrale.jpg

    André Lamy dans la peau de Marie-Martine Schyns... complètement bourrée !

    C’est déjà le 22ème spectacle pour André Lamy ! Une belle performance  pour l’humoriste belge qui en change le contenu en fonction de l’actualité.    

    Le titre «Lamy râle » porte bien son nom, car l’humoriste belge y livre ses coups de gueule (la mobilité, les migrants, le climat,…), en passant les personnalités belges et quelques étrangères au rouleau compresseur.                       

    Avec un ton comique bien sûr, mais aussi au contenu plus politique et plus féroce que lors de ses one-man-show précédents. Il faut dire que les résultats des dernières élections belges, marquées par la percée de l’extrême-droite en Flandre, donnent du grain à moudre à moudre à André Lamy. C’est ainsi  que l’on voit le fantaisiste dans la peau de Bart De Wever, tel un nouveau Jésus, faire une campagne de séduction en Wallonie, dénonçant au passage l’islamo-gauchisme, la luxure, la fainéantise,... Léopold Lippens, bourgmestre de Knokke, pense ériger un mur « anti-migrants ».

    En prennent pour leur grade, l’ex-roi Albert II (son personnage fétiche), bien embêté avec les tests de paternité, son fils Philippe, pas très fute-fute, Joëlle Milquet (surnommée « Joëlle Mil-couilles! »), aux prises avec la justice, Marie-Martine Schyns, complètement bourrée (elle avait été contrôlée positive, sous l’influence de l’alcool), Didier Reynders, qui, en politique, « se retrouve à terre », Emmanuel Macron, accompagné de « sa vieille », Donald Trump qui se bat contre les fake news,… Quant à Elio Di Rupo, on le retrouve à la fin de sa vie, dans un centre gériatrique, pour faire le bilan du PS !

    une place P. Magnette à Charleroi ?

    Toutes les personnalités ne sont pas logées à la même enseigne. Ainsi l’humoriste peut aussi se montrer très positif. Charles Michel est congratulé  par son père qui déclare : « A sa naissance, mon fils était déjà tout bleu ! ». Laurent fait l’objet d’une émission spéciale de « Secrets d’Histoire » de Stéphane Bern, où le prince parle le poulpe ! «  Et pourquoi ne pas ériger à Charleroi une place Paul Magnette ? » se demande André Lamy.

    A ne pas rater des imitations de Bigard (dans L’île de la tenta«cule»), Maggie De Block (très, très arrondie !), Raymond Devos (tout un sketch sur son ventre !), Gérard Depardieu, Jacques Brel, et beaucoup d'autres…

    « Lamy râle », écrit par André Lamy et Benoit Noël, est à voir jusqu’au 21 juillet et du 29 août au 8 septembre au Comédie Centrale, 33, rue du Grand Central à Charleroi. Tél. :071 30 50 30. Tarif : de 25€ à 12,50€- www.facebook.com/comedie.charleroi   JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire