• CHARLEROI - Village provençal à la place de la Digue

    provençal3.JPG

    provençal4.JPG

    Bon appétit !

    Sur la place de la Digue, une quarantaine d’exposants provençaux vendaient et faisaient goûter leurs produits, ce WE

    Avec 34 degrés enregistrés à Charleroi, ce samedi, les températures étaient très méridionales. De quoi coller encore plus au plus à la chaleur du sud de la France ! Le dimanche, il faisait un peu moins chaud…

    Le Toulonnais Vincent Frantzen, coordinateur de « La Balade Provençale » se félicitait du succès rencontré : « Le public carolo est très friand de produits provençaux. Pour ma part, les croquants aux amandes, les sablés au citron ou au caramel,… sont toujours aussi appréciés ». Emilie vendait des huiles essentielles : une cinquantaine d’huiles à la lavande, à l’eucalyptus, au romarin,… Cette habitante de Grasse proposait aussi aux clients une « boite magique » pour chasser les moustiques.

    Dumè, son mari, commercialisait, quant à lui, des produits typiquement corses : de la charcuterie à base de porc : la coppa (échine, salée, fumée et séchée), le lonzu (filet), le figatellu (foie et joue), le prisuttu (jambon cru),… ainsi que des canistrelli, petits gâteaux secs à l’orange, les confitures de cédrat (ancêtre du citron), gelées de myrte (baie sauvage du maquis),… Les gourmets ont trouvé leur bonheur, ce week-end, dans le Village provençal ! J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • SAISON DE CHARLEROI DANSE 2019-20: La Biennale: "une fusée dans le ciel carolo"

     

    danseurs1.jpg

                 " Cria"copyrigt : Renato Mangolin : le spectacle met en valeur le passinho, danse urbaine apparue à Rio de Janeiro.

    danseurs2.jpg

                  "De tête en cape" : copyright : Mirabelwhite : une grenouille et Superman

    La Biennale, qui se déroulera du 4 au 26 octobre 2019, vient renforcer une programmation déjà riche de Charleroi danse pour sa prochaine saison, avec 75 représentations. 3 écoles de Charleroi bénéficieront d’ateliers chorégraphiques tout au long de l’année.

    danseurs3.JPG

    Annie Bozzini, directrice de Charleroi danse

    Chaque spectateur venu assister à la soirée de présentation de la saison 2019-2020 de Charleroi danse est reparti avec un œillet. La raison ?

    danseurs.jpg

                         « Nelken » : des milliers d’œillets sur scène. Crédit : Alex Goulaiev.

    danseurs4.JPG

    Les spectateurs très attentifs, lors de la soirée de présentation

    Du 5 au 7 décembre 19, le plateau du centre chorégraphique carolo sera recouvert de milliers de ces fleurs (fausses, vu la saison) pour le spectacle « Nelken », mis en scène et chorégraphié par Pina Bausch. Une pièce avec 22 danseurs en exclusivité pour la Belgique ! Créativité et originalité sont toujours de mise pour la prochaine saison, ainsi qu’une véritable ouverture sur les différentes cultures chorégraphiques chez nous et dans le monde.

    Depuis son arrivée à la tête de Charleroi danse, Annie Bozzini a cassé cet hermétisme, qui collait parfois à la danse contemporaine, pour la rendre plus accessible.                

    La programmation de cette biennale est exceptionnelle, avec plus de 15 spectacles. « Ce sera une véritable fusée dans le ciel carolo ! » s’exclamait la directrice. La première date est fixée au vendredi 4 octobre, avec « Levée » de Boris Charmatz (des enfants de la région y seront mis à l’honneur !), chorégraphe français en résidence à Charleroi danse. Le festival se poursuivra avec « Le chant des ruines » de Michèle Noiret, « Infini » de Boris Charmatz, « El Amor Brujo » de Israël Galvan, « Weg » de Ayelen Parolin,…

    Superman parmi les animaux

    La saison accueillera des spectacles qui ne manqueront pas d’intérêt : « I-Clit » de Mercedes Dassy, une pièce qui aiguise l’outil du « féminisme pop », « Le Tour du monde des danses urbaines en dix Villes »d’Ana Pi, « Cria » d’Alice Ripoll, qui met en valeur le passinho, danse urbaine apparue dans les rues de Rio de Janeiro, « Blessed » de Meg Stuart, solo pour un danseur,…

    Les enfants ne seront pas oubliés avec « De tête en cape » de Balkis Moutashar, -une pièce où une grenouille et un ours rencontreront Superman !- « Le poids des choses &Pierre et le Loup » de Dominique Brun et « Horses » de Joke Laureyns et Kwint Manshoven. Charleroi danse continue sa collaboration avec l’Ancre, l’Eden et le PBA.

    A partir de septembre prochain, elle proposera des ateliers chorégraphiques avec l’école Cobaux, l’IET Notre Dame, et l’Institut Saint-Joseph. Infos pratiques : réservations sur le site charleroi-danse.be, ticket@charleroi-danse.be. Par téléphone : 071/20 56 40. JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COUPS DE COEUR POUR LE WE

    pneus3.jpg

    Les sculptures de Xavier Mary

    Culture et société font une fois de plus bon ménage dans les bons plans de ce WE. Pour ceux qui ne partent pas (encore) en vacances !

    Très intuitif et imaginatif, Xavier Mary reconstitue, avec de gigantesques pneus de camion(s) usagés, des temples sacrés des civilisations d’Asie du Sud Est. Le plasticien belge construit ces sculptures monumentales,et pour mieux les fusionner, il associe différentes catégories spatiales, temporelles et symboliques. Le tout pose question dans un XXIe siècle mondialisé. Cette expo: « MX Temple », ainsi que celle de Sanam Khatibi :« De ta salive qui mord », sont à voir jusqu’au 1er septembre 2019, du mardi au dimanche de 10h 18h, au BPS22, Boulevard Solvay, 22 à Charleroi. Pour tous contacts : 071 27 29 71. info@bps.22.be. Tarifs : 6 €à 3€. Enfants de moins de 12 ans : gratuit.

    Culture/Société

    Adaptée aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et leurs proches, la « visite guidée inoubliable » plonge le public dans les collections permanentes et expositions temporaires du Musée de la Photographie, 11, Avenue Paul Pastur à Mont-sur-Marchienne, le 29 juin de 14 h à 16h. Renseignements et réservation obligatoire : 071/53 91 72 ou Eliane Janssens au 0479/52 11 16. A partir de 18 ans.

    Service Club

    Le Lions Club de Charleroi Métropole d’Europe fête son 25ème anniversaire de remise de charte, en collaboration avec la Ville de Charleroi. La séance académique aura lieu le 29 juin à 18h à l’hôtel de ville de Charleroi et se poursuivra par un repas à 19h30 au Roy d’Ys, rue de Charleroi, 50 à Fontaine l’Evêque. Pour tous renseignements : Olivia Culot au 0489/417 253.

    Vie sociale

    Les résidents, le personnel et la direction du Soleil Levant invite le public à sa brocante + barbecue, stand pâtisserie, grand tournoi de pétanque, château gonflable,… le 30 juin, de 8h à 16h. A 11h30 : verre de l’amitié et inauguration des nouveaux espaces du SRA « Les Oliviers », sentier des Combles, 24 à Montignies-sur-Sambre. Pour tout contact : Christophe Bruyndonckx, Directeur au 071/42.28.20 - 0479/33.96.75 071/41 88 48.

    Artisanat

    Ce 30 juin de 10h à 18h, le Centre des Métiers d’Art « La Spirale » et « Les amis du château de Trazegnies » unissent leur dynamisme pour proposer un événement qui fera la part belle aux différents métiers artisanaux : « Castel Art ». Il se tiendra dans les superbes salles et le site classé du Château de Trazegnies, place Albert 1er. Près de 50 créateurs d’exception viendront exposer leurs dernières œuvres. On pourra y découvrir céramistes, bijoutiers, sculpteurs, vannière, artisan du papier, émailleur, créateur d’hôtels à insectes, bronzier, tisserande, maîtres verriers, tourneur sur bois, ferronnier, designers, maroquiniers, mosaïstes, chantourneurs, ébénistes, dinandiers, ...Pour tout contact : 083/690 790. www.laspirale.beWWW.chateaudetrazegnies.be. Entrée + visite du château : 4 €.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • INSOLITE: Auto-stop de Bruxelles à Barcelone pour Louis et Marie-Sarah

    barcelona1.jpg

    Le 14 juillet, Louis Georis et Marie-Sarah Dumont feront équipe pour relier Bruxelles à Barcelone… en autostop ! Les bénéfices seront versés pour le financement d’une école au Mexique.

    Louis Georis (19 ans) termine ses études d’hôtellerie à l’IND Fleurus. Toutefois, ce n’est pas dans un projet gastronomique qu’il va se lancer cet été, mais dans une grande course en auto-stop. Avec son équipière Marie-Sarah Dumont (20 ans) de Liège, étudiante en droit, le jeune homme de Landelies partira à Barcelone. « J’aime vivre de nouvelles expériences qui débouchent sur des rencontres » signale-t-il. 300 équipes feront de même également depuis Paris et Amsterdam pour « Le Barcelona Express ».

    L’aventure s’inspire d’un projet un peu fou, celui de Jonathan Kubben Quiñonez qui a imaginé parcourir le monde sans mettre la main au portefeuille ou presque… Alors qu’il était en voyage, ce jeune Bruxellois de 28 ans a posté une photo sur laquelle il apparaissait, une pancarte en main : « Mom, I’m fine » ( Maman, je vais bien!). Jonathan a créé un compte Instagram et, depuis lors, de nombreux followers le soutiennent sur les réseaux sociaux. Les bénéfices du Barcelona Express lui seront reversés pour participer à son incroyable projet : la construction d’une école au Mexique à base de plastique recyclé provenant des océans.

    10’ de gagné grâce à cet article !

    L’inscription pour Barcelona Express coûte 250€, mais cette somme peut être obtenue par des sponsors. Des épreuves permettent également aux participants de gagner du temps bonus.  Cet article de presse, par exemple, fait gagner à Louis et Marie-Sarah 10 minutes sur le temps de parcours. « Nous avons grignoté également 20 minutes supplémentaires grâce à 300 personnes qui ont déjà liké notre page Facebook, et nous invitons tout le monde à faire de même ! » précise Louis.

    A chacune des 5 étapes, les candidats font connaissance avec de nouveaux compagnons de route. Quant à l’emplacement de l’étape suivante, il n’est connu que le lendemain matin, lors du départ !

    Des maillots (jaune, vert, à pois) seront remis à la fin du parcours, et l’équipe victorieuse se verra offrir un précieux sésame pour un tour du monde ! JEAN-CLAUDE HERIN

    barcelona2.png

    Déjà le maillot jaune !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • 100 ANS POUR LA RUCHE THEATRE

    élisabeth1.jpg

    La Reine Elisabeth est venue à la Ruche en 1955. A l’arrière, la comtesse d’Oultremont.  

    C’est en juin 2009 qu’une bande de copains rouvrait La Ruche Théâtre. Un lieu mythique qui célèbrera, la saison prochaine, sa onzième « nouvelle » saison et ses 100 ans d’existence.              

    Le défi était un peu fou, mais il a été relevé haut la main. Avec le soutien de quelques associés, l’architecte et comédien carolo Thierry Piron redonnait vie, en 2009, à la Ruche, une salle qui, depuis les années 1920, proposait des événements culturels (cinéma, théâtre, opérettes, concerts rock,…) et ponctuait la vie sociale à Marcinelle (fêtes, mariages,…).

    De nombreuses personnalités y sont venues, comme la Reine Elisabeth en 1955.                                    

    En 2007 étaient entrepris des travaux. Deux années ont été nécessaires pour tout rénover. Aujourd’hui, trois salles: la Grande Ruche (330 places), le Grenier (91 places) ainsi que le Blue Bar, espace polyvalent avec terrasse, accueillent différents types de spectacles. Un restaurant de 50 couverts a également été créé à l’entrée du théâtre.

    La saison 2018-2019 a fait 22 000 entrées, 200 soirées pour une soixantaine de spectacles. « Ces chiffres sont très encourageants. Nous attirons un public carolo, mais aussi, de plus en plus, venant de l’extérieur» souligne Eladia Cerrato Sanchez, responsable de la programmation.

    nombreuses productions propres

    Les 100 ans de la Ruche Théâtre seront fêtés le 14 septembre 19, lors d’une soirée spéciale : « Gatsby : années folles ». La Ruche consolide ses productions propres avec un Cabaret Rive Gauche « Bienvenue en enfer » (décembre) et deux spectacles théâtraux familiaux: « Peter Pan » (novembre) et « Alice au Pays des Merveilles (mars-avril).

    Pour la deuxième année consécutive, La Ruche produit également les soirées des Mercredis du rire (avec Sumprod) et les comédies du Vaudeville dirigé par Alain Lackner avec « Panique au ministère »(19/9-6/10), « Qu’est-ce que sexe ? » (14 au 17/11), « Le Père Noël est une ordure » ( 26/12- 12/1), « Vol au dessus d’un nid de coucou » ( 27/2-14/3) et « L’Illusion conjugale » (4/6 -7/6).

    ImproCarolo poursuit ses rencontres mensuelles avec quelques soirées thématiques.

    La musique et la chanson ne sont pas en reste avec le guitariste Jacques Stotzem(19/10), « Le jazz, ça paye pas » de Benoît Mansion (15/11), Charly Good Tonight, cover des Rolling Stones (7/12), Hullabaloo, cover de « Muse » (18/1), Djangofolllies (24/1), la Fête de la Musique (20/6),… La Ruche Théâtre, c’est aussi des cours de théâtre par Alain Lackner, des cours de comédie musicale par MV School et des cours de cinéma par Alexandre Jallali et Geoffrey Carpiaux. Pour tout contact : 0473/39 00 82. info@laruchetheatre.be- www.laruchetheatre.be JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- 2800 personnes au Dôme pour la soirée Années 80 !

    quatrevingt2.JPG

    Thriller, Take on me, The Final Countdown, Eye of the tiger, Marcia Baila, Comment ça va pour vous ?,…Tous ces tubes des années 80 ont fait danser 2800 personnes, samedi soir, sur le parquet du Dôme. Les DJ carolos Junior, Foxy et Jean-Luc aux platines, en association avec Nostalgie, ont mis une ambiance de feu pour fêter les 15 ans de la grande soirée carolo des Années 80. Deux échasseurs ont parcouru la salle, tout en strass et paillettes ! JCH

    quatrevingt5.JPG

    quatrevingt6.JPG

    quatrevingt4.JPG

    quatrevingt3.JPG

    Les DJ's carolos ont mis le feu !

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • Soirée nostalgie sur la place Verte

    nonante1.JPG

    nonante2.JPG

    Groupe The return to 90's

    La Fête de la Musique a battu son plein, durant 5 jours. Une édition couronnée de succès autant pour les concerts extérieurs qu’indoor.

    Avec le groupe cover « Return to the 90’s », samedi soir, sur la place Verte,               les grands tubes de Ricky Martin, Jamiroquai, Britney Spears, Will Smith, Backstreet Boys, Nirvana, Michael Jackson, Snap, Paradisio,… (re)plongeaient le public dans l’univers du rock, de la dance, de la pop, du hip-hop ou encore de la musique latino de ces années-là. Tous des hits qui ont rendu ces années mythiques ! L’ambiance était à la décontraction. Plusieurs spectateurs portaient chapeaux de paille et colliers de fleurs, généreusement distribués  par le bar à cocktails Tam-Tam, à la rue de Marcinelle.

    nonante3.JPG

    nonante4.JPG

    L'exotisme en plein cœur de Charleroi

    En raison du temps ensoleillé, les concerts ont attiré la toute grosse foule, que soit à l’intérieur des tavernes, salles de spectacle,… qu’à l’extérieur.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • GOSSELIES- Tour Saint-Jean: 2 Tchots !

    tchot4.JPG

    tchot1.JPG

    Les 2 Tchots

    Dorénavant, on compte deux Tchots à Gosselies : le gamin, dont la statue se trouve à la place des Martyrs, et un géant !

    tchot5.jpg

    Dimanche, le Tour Saint-Jean en était à sa 459ème édition. Pour la première   fois, cette année, un grand défilé dans les rues de Gosselies réunissait des Compagnies du 1er Empire : le 112ème Régiment de Ligne d’Empire, l’Armée de Napoléon à Charleroi, les Gendarmes d’élite Français et les Grognards de Jumet.

    tchot2.JPG

    Le P'tit Tchot baptisé !

    La veille, un géant a fait son apparition et il a été baptisé ! Il porte le nom de «P’tit Tchot », pour le différencier du Tchot, jeune garçon gosselien aimant la vie, un peu farceur et espiègle, dont la statue se trouve sur la place des Martyrs. Le « nouveau » géant a été conçu fabriqué par l’Espace Citoyen de Gosselies, coordonné par Eliane Beguin, et sera installé, dès la semaine prochaine, à la maison communale. « La Ville soutient pleinement l’Espace Citoyen à travers les budgets participatifs.

    tchot3.JPG

    Depuis deux ans, les membres qui en font partie prennent une part importante aux festivités de la Saint-Jean» soulignait Julie Patte, échevine de la Participation Citoyenne. En début d’après-midi, Babette Jandrain, échevine des Fêtes, Jean-Paul Georges, président de l’ASBL Fête de la Saint-Jean, les Goss’Citoyens, l’Harmonie Policière de Charleroi,… participaient également à un Hommage au Tchot. J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI : Températures exceptionnelles pour la Brocante des Quais !

    kora5.JPG

    kora4.JPG

    Samedi, en fin d’après-midi, la Brocante des Quais et la Fête de la musique, organisées conjointement, ont eu un effet attractif à la Ville Basse.  Si la météo joue encore de ses charmes, la barre des 100 000 personnes pourrait facilement être atteinte, dimanche soir.

    kora1.JPG

    Philippe et Thomas: " des objets qui ont une âme"

    Ouf ! Les températures caniculaires ne sont prévues que pour le milieu de la semaine prochaine. Les visiteurs peuvent donc encore bénéficier d’une douce chaleur pour la Brocante des Quais et la Fête de la Musique. Parmi les objets, on trouve bien sûr un peu de tout, c’est le principe d’une brocante !

    Remarquons tout de même que certains exposants proposent des pièces qui sortent du lot, parce qu’elles ont une âme. C’est le cas de Philippe Jakubczyk qui tenait, jusqu’en 2010, la boutique « Alieu Suso Shop », au Boulevard Tirou. (Ses clients le connaissent bien, car il offrait l’apéro tous les jours sur le temps de midi !) Ce Gerpinnois et son fils Thomas exposent toutes sortes d’objets devant la Maison du Hainaut. « J’ai beaucoup bourlingué : Togo, Sénégal, Burkina Faso, Cameroun, Benin,… Durant de nombreuses années, j’ai acheté  en Afrique pour revendre en Europe » signale-t-il. « Parmi les pièces, je possède une kora (luth à 21 cordes) assez exceptionnelle, car elle a appartenu à Alieu Suso, un grand maître luthier en Gambie, des bronzes (cires perdues)d es Dogons au Mali, des statuettes vaudous,… Je ne m’interdis aucune pièce, sauf certains objets de culte qui font l’interface entre le monde des anciens et des vivants ».

    druauxbrocante.JPG

    Jacky Druaux, chineur invétéré

    Jacky Druaux est ce qu’on appeler un chineur de la première heure. Cela fait déjà de nombreuses années que le comédien carolo de Cabaret 2000 et responsable de la Communication au Théâtre Marignan fouille, farfouille, trie,… pour trouver une pièce qui l’intéresse. « Mon intérêt se porte surtout pour la culture. Je viens d’acheter des ouvrages de contes provençaux et napolitains qui m’inspireront très probablement pour mes prochains spectacles. Amateur de BD franco-belge, je suis à l’affût d’albums de certains auteurs, comme Franz, l’auteur de Jugurtha ou de Lester Cockney. En matière musicale,    je reste attaché au CD. Le son MP3, c’est vraiment pas du tout la même chose ! 

    enterrement… sur la place Verte

    Parmi les visiteurs, certains ont marqué la vie de la Cité comme Etienne Knoops, qui a été conseiller communal de Charleroi de 1964 à 2012. 

    « Je suis à la recherche de vaisselles, de faïences, d’horloges anciennes,… Bon, on ne trouve pas toujours ce qu’on recherche, mais c’est très agréable de se promener sur les quais par un temps pareil. Mon épouse Bernadette apprécie aussi ! » fait-il remarquer.

    kora2.JPG

    Etienne Knoops et son épouse Bernadette

    La Place Verte avec ses chalets est très animée. Elle est traversée par des groupes musicaux qui mettent une sacrée ambiance.

    kora7.JPG

    Parmi les musiciens sur la Place Verte s'est glissé un extraterrestre !

    Lucas et David en font un terrain de jeux avec leur BMX. On assiste aussi à d’autres petites festivités.

    kora6.JPG

    Entourée de ses deux témoins Johnny et Wendy, Bobette, une habitante de Gilly, enterrait sa vie de jeune fille. « Je dois chercher sur la place des personnes qui sont nées la même année que mon futur mari, interroger des personnes âgées qui donnent le secret de l’amour, vendre de petits objets, comme des sifflets, sucettes et autres préservatifs ! ».

    kora3.JPG

    Bobette enterre sa vie de jeune fille sur la place Verte

    La bonne humeur et une part d’insouciance sont vraiment de mise durant trois jours ! JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • FETE DE LA MUSIQUE, CE DIMANCHE ENCORE

    Lancement explosif de la Fête de la Musique à Charleroi et dans l’arrondissement, vendredi soir ! A Thuin, les tenanciers se sont réunis  dans le jardin du Mousse-tier. Les festivités se poursuivent dimanche.

    moustier1.JPG

    Les tenanciers thudiniens réunis

    Dans un jardin à proximité de la Taverne du Mousse-tier à Thuin, les gérants  du Mousse-Tier, de l’Escale, de l’Impérial, du Beffroi, du Rapido, de la Casa Nostra, de l’Estaminet et du Tennis Club de Thuin ont uni leurs forces pour mettre sur pied « Thuin s’emmêle ». Leur café respectif est fermé, durant tout le week-end, pour qu’il y ait le plus de monde possible à la Fête de la Musique!

    « On est vraiment content d’être ici. Les examens sont terminés. Il fait beau. La bière est bien fraîche. Que demander de plus ? »     s’exclamaient Pierre et Serge, deux jeunes de Biercée, localité assez proche.                                            

    moustier3.JPG

    Ambiance cool dans les jardins

    Les concerts se déroulaient sous un chapiteau déjà dressé pour la Saint-Roch.

    moustier2.JPG

    Virus: un excellent cover !

    L’affiche était très attrayante avec Back Dead suivi de Virus ( un très bon cover !) et d’une animation DJ en fin de soirée. Samedi, le groupe Tribute Muse débutait les concerts, suivi de Captain Oaet. Ce dimanche, on annonce « Tonton Crevette » à 15h !

    Charleroi n’était pas en reste, avec différents concerts à la station métro/gare du sud, au Mistral, au Kilimandjaro, au Cribbi, à l’auberge de jeunesse, au Nophil, aux Filles d’à côté,…

    L’Eden proposait aussi une belle programmation avec les Great Montain Fire, Run Sofa, Bagarre,… La prestation du groupe anglais « The KVB » a particulièrement conquis le public. Actif depuis 2012, cette formation de rock indépendant britannique joue une musique qualifiée de post-punk, gothique et shoegazing.

    moustier5.JPG

    The KVB: post-punk et gothique

    moustier4.JPG

    La Fête de la musique n’est pas terminée. Ce dimanche : 10h : animations au PBA avec « Dirige ton orchestre », 10h15 : visite guidée technique du PBA et apéro lyrique. A l’Eden : Vide dressing de 13h à 17h. A la Place Buisset : 13h30 : Académies de musique : rythmes du monde. Au Parc de Monceau: 14h30 : ensemble instrumental Roger Tourneur, See you later, Margie|The Stinsons, Fizz et DJ Mix. Au Vecteur : 16h : Gablé Comicolor. Pour toute info : www.fetedelamusique.be  J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COUPS DE COEUR POUR LE WEEK-END

    charlykingston.jpg

    Charlykingstone: 100 % carolo

    Les Fêtes de la Musique et la Brocante des Quais feront battre le cœur de Charleroi, tout ce week-end marqué par le retour de l’été ! Dans la périphérie également, les animations feront le plaisir de tous

    Découverte

    Le Sommelier du Thé, 51, rue Félix Dutry à Beaumont met sur pied son 3ème WE Découverte. Au programme : dégustation de thé, cuisine indienne, spectacle avec Ashu Devgan (voyage en musique au pays des maharadjahs), bien-être, exposition des tableaux de Isabelle Fagot, le 21 juin de 17h à 22h,  les 22 et 23 juin de 12h à 22h. Gratuit. Pour tout contact : 071/33 09 21.

    Fête de la Musique

    La bonne musique va résonner et se faire entendre partout dans le grand Charleroi et au Centre Ville. Le 21 juin dès 19h à l’Eden, bd Jacques Bertrand à Charleroi : Bagarre + The KVB + Run SOFA + Great Mountain Fire + Black Mirrors. Le 22 juin, à la place Buisset à Charleroi : programme proposé par Charbon actif + Charlykingston + Djembé Mitoussa + Urbanda + TDU avec dès 15h : Déambulation d’Urbanda et Temps Danses Urbaines, Jim, Digital Bastardx Délice, Yingré, Maya, Ballet Deggo, Babelsouk. Le 23 juin : programme proposé par PBA. Dès 13h30 : Académies de Charleroi. Tous ces concerts sont gratuits.

    digitalbastard.jpg

    Digital Bastard

    Soirée/DJ

    Pour fêter les 15 ans de la grande soirée carolo des Années 80 en 2019, les organisateurs convient le public au Dôme, le 22 juin, rue des Olympiades, 2 à Charleroi, pour une soirée spéciale « Années 80 », avec toujours Junior, Foxy et Jean-Luc aux platines en association avec Nostalgie. Prix : 20 €. Prévente : 15 € à la taverne Le Centenaire à Montignies-sur-Sambre et au Circus Bowling à Gosselies. www.soireeannees80.be. Interdit aux moins de 18 ans.

    Folklore

    Le Tour de la Saint Jean est l'occasion de se réunir pour de nombreux Gosseliens, et une vraie procession qui se déroule dans les rues. Plusieurs groupes y participent comme la Fraternité gosselienne, le 112e Régiment de ligne d'Empire, les petites bergères,... Le 21 juin : ouverture des loges foraines. Le 22 juin : 13h : honneur au Tchot. Le 23 juin : Grand Tour. A 6 h15: réunion des pèlerins à l'église et des cavaliers au Faubourg de Charleroi. 6h30: départ du Tour, de la Place des Martyrs à Gosselies. 9h15: messe en plein air à la Chapelle Saint-Jean. 10h30 : départ de la Chapelle. A 11 heures, rassemblement des médaillés au Pont du Carrosse à Gosselies. 11 h 30: rentrée en ville du Tour avec les reliques de saint Jean, encadré par les Bergères, escorté par le 112ème de Ligne. 12h : messe solennelle dans l'église Saint-Jean-Baptiste.

    Danse

    Temps Danses Urbaines organise sa seconde édition de la District East Party (rencontres citoyennes urbaines), sur la place Try Royelle à Gilly, le 23 juin, de 13 à 18h. L’occasion de rassembler les citoyens du District Est ainsi que les acteurs socioculturels et sportifs lors d’un moment festif. Pour tout contact : Camille L’Hoost : 0498/40 92 81.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • CHARLEROI- Poche Théâtre: "L'Ile au trésor" jusque dimanche !

    Le rhum répandra ses effluves sur la scène du Poche dans« L’Ile au trésor » de Robert- Louis Stevenson. La pièce, dernière de la saison, est interprétée par 11 comédiens, dans une adaptation de Jérôme Roose. Tous à l’abordage !

    trésor2.JPG

    Entraînement avec Jean-Michel Werrion

    Le plus grand butin de tous les temps de mémoire de pirate est vivement recherché dans « L’Ile au trésor » !

    Sous la direction du comédien carolo Jérôme Roose, qui a également assuré l’adaptation de l’oeuvre parue en 1883, les célèbres personnages de l’écrivain voyageur Robert-Louis Stevenson reprennent force et vigueur sur la scène du Poche. Et en costumes d’époque !

    Et pour pousser le réalisme encore plus loin, les comédiens se sont entraînés auprès du maître d’armes de la Compagnie de la Licorne : Jean-Michel Werrion, qui a suivi lui-même les enseignements de Claude Carliez, à la direction des combats dans des films avec Jean Marais ou Jean-Paul Belmondo.                    

    L’histoire tient en quelques mots. Second du légendaire Capitaine Flint, le vieux loup de mer Billy Bones laisse derrière lui un précieux parchemin. Et c’est ainsi que Jim Hawkins, le fils de l’aubergiste chez qui le corsaire est venu finir ses jours, hérite de la fameuse carte et se lance dans l’aventure…                

    Le jeune homme partage sa découverte avec le docteur Livesey qui embarque avec lui sur l'Hispaniola à la recherche du trésor. Mais ils ne sont pas les seuls dans cette course.

    Long John Silver souhaite aussi s'emparer du trésor avec l'aide des autres marins du bateau, eux aussi pirates…

    « Ce spectacle, je l’ai voulu très familial. J’ai évité, par exemple, des passages trop brutaux » précise Jérôme Roose, metteur en scène. « Ce qui n’empêche pas de montrer une scène où les pirates bousculent violemment le jeune Jim. La piraterie est vraiment un milieu où l’on ne fait pas dans la dentelle et où l’on ne peut se fier à personne !

    « L’île au trésor » par l’équipe Dérisoir, avec Jérôme Roose, Léopold Colart, Maurice Lebrun, Vivien Charlier, Christian Vanhaudenhuyse, Anthony Pellitteri, José Larcher, Marco Badalamenti, Emmanuel Strobbe, Gilles Fontaine et Jean Plaisant. A voir au Poche Théâtre, 70, rue du Fort à Charleroi, les 21/06 et 22/06 à 20h30 et le 23/06 à 15h. Tarifs : 16€ sur place -13€pré-vente-8€ étudiants. Promo 5€ pour enfants déguisés et animation autour de la piraterie le dimanche à 13h30 (sur réservation). Infos/réservations : 0499/34 39 06. derisoirprod@hotmail.com J.C.HERIN

    trésor1.JPG

    Belle distribution !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI - Eden - Un défilé pas comme les autres !

    grabuge1.JPG

    Vitrine des ateliers de l’Eden, « Grabuge » a clôturé la fin de saison de l’Eden. Avec un défilé vraiment pas comme les autres, signé Daniele Bossi.

    grabuge5.jpg

    Daniele Bossi a créé des tenues originales

    grabuge4.JPG

    A travers un défilé, le styliste carolo Daniele Bossi, animateur au Labo d’Arts Textiles & Upcycling, présentait quelques-unes de ses créations : des tenues originales à base de tissus jaunes (la couleur rappelle le combat mené par les gilets jaunes) et d’origami.

    Quelques femmes du Service Résidentiel pour Adultes Les Oliviers (Soleil Levant à Montignies-sur-Sambre) étaient fières de montrer également leurs réalisations textiles. Parmi les objets représentés, on trouvait des tissus peints, des fauteuils roulants décorés de fleurs, et même un bâton chatouilleur utilisé lors du Carnaval à Charleroi ! « Avec les participantes, nous sommes parties au Musée du Masque à Binche pour glaner quelques idées. Durant toute l’année, j’ai eu beaucoup de plaisir d’éveiller la créativité, à travers mes ateliers » faisait remarquer Laurence Vits, animatrice.

    grabuge2.JPG

    Laurence Vits et des participantes des Oliviers

    Des caisses en carton balisaient le parcours. « Le chiffre 6 est mis à l’honneur dans les créations, puisque il est représenté 3 fois dans l’année de la fondation de la Ville : 1666 » faisait remarquer Peggy Francart, animatrice du Café Tricot.              

    Puis des slameurs de l’atelier/M sont venus dire leur texte. (Pour rappel, des scènes ouvertes de slams de poésie se tiennent une fois par mois dans la brasserie de l’Eden).

    « Depuis quelques années déjà, mon équipe et moi-même avons mis en place un véritable Centre d’Expression et de Créativité, un espace qui est véritablement conçu comme un laboratoire de pratiques artistiques (arts plastiques, textiles, mouvement,… » signalait Fabrice Laurent, directeur. « Faire du grabuge, c’est littéralement foutre le b…. ! C’est aussi prouver que l’inventivité peut aller dans tous les sens ». JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • ANCRE- Deux créations de l'Ancre au Festival d'Avignon

     
     
     
     
     
    LE GRAND FEU
     
    JACQUES BREL / JEAN-MICHEL VAN DEN EEYDEN / MOCHÉLAN / RÉMON JR
     
    Après   Nés Poumon Noir, Mochélan, Rémon Jr et Jean-Michel Van den Eeyden
    se retrouvent avec l’envie de se confronter à Brel. À la croisée du théâtre et de la musique,   Le Grand Feu est un rendez-vous avec l’artiste, ses mots,sa pensée.
     
    THÉÂTRE DES DOMS
    5 > 27 juillet à 22h
    (relâches les 10,16 et 23 juillet)
     
     
     
     
    L.U.C.A.
     
    CIE ERANOVA / 
    GREGORY CARNOLI & HERVÉ GUERRISI
     
    « D’où viens-tu ? » En partant de cette question à priori anodine,   L.U.C.A. (Last Universal Common Ancestor)  remonte jusqu’aux origines de l’Homme et explore avec (im)pertinence les notions d’héritage et d’intégration.
     
    LA MANUFACTURE
    5 > 25 juillet à 17h30
    (relâches les 11 et 18 juillet )

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCHIENNE-AU-PONT: Combats de catch au Rockerill !

    catch1.JPG

    au centre de la photo : Pietro Badiali (70 ans) surnommé Python Man. A droite de la photo : Monster MC, catcheur de Montignies-sur-Sambre.

    Au cours du 6ème Rockerill Festival, les concerts ont alterné avec des combats de catch. Avec Jason TNK en vedette !

    catch2.JPG

    Jason TNK prêt à en découdre...

    Au Rockerill, la fièvre du samedi soir se vivait aussi bien dans la salle de concert, où se sont produits plusieurs groupes, que dans la grande salle, autour d’un ring de catch. « Les combats entre catcheurs (un peu comme le jeu de balle pelote) ont fait les beaux jours de Charleroi.

    C’est pourquoi j’ai voulu recréer cette ambiance particulière au Rockerill » expliquait Michaël Sacchi, directeur. La soirée a vu défiler bon nombre de joueurs appartenant au groupe LMC (Lady Man Catch).

    Le public était bien présent, très chaud pour le show. Le carolo Jason TNK défendait son titre. Après 15 bonnes minutes, le champion du club l’emportait haut la main contre son adversaire montois Robby Ken Way.

    catch3.JPG

    « Le catch, je m’y prépare mentalement » signalait Monster LMC (26 ans) de Montignies-sur-Sambre, technicien en électroménager dans la vie. « Avant d’entrer en scène, je suis toujours un peu stressé. Et puis, j’y vais, et je me donne à fond ». Le club carolo a été fondé en 1998 par Pietro Badiali (70 ans). Ce dernier portait le surnom de « Python Man », car il a livré de nombreux combats en exhibant un python de 7 mètres. Pietro était une véritable star locale de 1974 à 2007, année où il a malheureusement été victime d’un grave accident qui a mis fin à sa carrière. Les entraînements du club, qui compte une trentaine de membres, ont lieu à la Maison des Jeunes de Couillet. J.C.HERIN

    catch5.JPG

    groupe "Last Night"

    catch6.JPG

    Michaël Sacchi et le photographe Franco Giannone

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire