CHARLEROI- WE italien sur la place Verte

pouilles1.JPG

De gauche à droite : Sergio Scalzo, directeur du Novotel ; Vito Sante Cecere, sommelier, Franco Cazzetta, président de l’association Pugliese de Charleroi, Mariano D’Onghia, grand chef des Pouilles et Daniele Di Franzo, représentant des Pouilles.

Le WE Italien a piqué la curiosité de 20 000 visiteurs sur la place Verte. Toute la Botte était mise à l’honneur à travers la gastronomie, la culture, le sport,… Les Pouilles y tenaient le stand d’honneur dans l’Apulian Village.

pouilles3.JPG

pouilles2.JPG

dégustation de mozzarella et burrata

La place Verte, ce week-end, a attiré bon nombre d’Italiens, mais pas seulement… Beaucoup de communautés (belge et étrangères) ont tissé des liens particuliers avec l’Italie et leurs habitants.

Toutes les régions de la Botte étaient représentées lors du Week-end, avec, cette année, un focus sur les Pouilles. Dans le grand Charleroi résident quelque 6000 Italiens qui en sont originaires. Des facilités sont offertes aux Carolos pour s’y rendre : depuis l’aéroport de Gosselies, il est possible d’aller à Bari ou Brindisi. Chaque année, le talon de la Botte attire 20 millions de touristes, dont de nombreux Belges. 

Franco Cazzetta, président de l’association Pugliese de Charleroi et vice-président d’Eventi Italiani, association qui organise depuis 9 ans les festivités à Charleroi, ne cachait pas sa joie de voir tant de monde réuni sur les trois jours, et de voir sa région mise en avant: « De mon enfance passée à Ginosa dans les Pouilles, avant d’arriver en Belgique en 1963 ( mon père travaillait à Hainaut Sambre ), je garde de très bons souvenirs : la mer à 15 km, les plages de sable fin, la chaleur des habitants,… Régulièrement, je rends visite à mes oncles, mes tantes et mes cousins ».

dégustation de burrata et mozzarella

Au stand de l’Apulian Village (Village des Pouilles), Matteo Capozzi, jeune homme qui venait tout droit de Gioia del Colle, ville métropolitaine de Bari, faisait une démonstration avec la mozzarella : il travaillait à la main le lait caillé et formait un ruban de pâte qu’il étirait et nouait. Il faisait également goûter la burrata, fromage italien fait à partir de mozzarella, avec un cœur crémeux, ainsi que les orecchiette, pâtes alimentaires en forme de petites oreilles.  

Toute une délégation est venue directement d’Italie : Daniele Di Franzo, représentant des Pouilles en Italie, Mariano A.D’Onghia, grand chef italien, ainsi que 8 étudiants des écoles hôtelières de Castellana et de Castellaneta. Des groupes musicaux animaient la place, comme « Il Grupo di Ricerca popolare de Ginosa » qui a recueilli beaucoup de succès.

JEAN-CLAUDE HERIN

Défilé de Vespas et autres animations

Organisée avec le Consulat Général d’Italie de Charleroi, la Fête Italienne s'installait durant trois jours sur la Place Verte, ainsi que dans le Complexe Rive Gauche, où le public pouvait partit en Italie, le temps d’une photo.                            

De nombreuses animations ponctuaient les festivités : hymne national, ambiance musicale, concerts, danse, conférences au Novotel, film à Quai 10, présence d’artistes et groupes locaux comme le musicien Toni Coscia ou Temps Danses Urbaines, défilé de voitures de la « Scuderia Belgio ».

pouilles7.JPG

De bons produits italiens

pouilles6.JPG

On retiendra aussi le défilé du symbole italien à deux roues, la « Vespa » du Vespa club de Charleroi. Samedi après, 45 Vespas du club se mélangeaient au cortège de l’Escorte du Doigt d’Alzon sur la place de la Digue. Ce club, présidé par Alberto Genovese, a été fondé en 1958 et, après quelques années d’arrêt, repris en 2008. Cette année, le rallye national du club aura lieu le 18 août. J.C.HERIN

pouilles4.JPG

Toni Coscia, musicien carolo

pouilles5.JPG

Concentration de vespas

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés le week-end et la semaine entre 21 h - 07 h (Europe/Paris).

Optionnel