SPECTACLE AU POCHE THEATRE EN HOMMAGE A MARCEL MOREAU

moreau1.jpg

Marcel Moreau

Le metteur en scène Stefan Thibeau réunit le musicien carolo Olivier Terwagne et la comédienne Morgane Vanschepdael dans « BuvonZuncoup », un hommage à l’écrivain wallon Marcel Moreau (86ans). A voir le 29 mai.

moreau4.jpg

Olivier Terwagne

Quand il ne se produit pas en concert, le très talentueux chanteur et compositeur multi-instrumentiste carolo Olivier Terwagne s’adonne à une autre de ses passions : le théâtre. Dans « BuvonZuncoup », l’auteur des « Cartes des Vacances » assure la musique et les ambiances sonores du spectacle dédié à l’auteur Marcel Moreau, né à Boussu en 1933 et parti s'exiler à Paris.

L’empreinte que ce dernier a laissée dans le Borinage est encore bien présente. Soutenu par de grands noms tels que Simone de Beauvoir, Michel Bouquet, Jean Dubuffet ou Pierre Alechinsky,… mais tenu à l’écart  d’une certaine sphère médiatique, Marcel Moreau n'aura eu de cesse de parcourir ses instincts, à travers plus de 60 livres.

Le spectacle est entièrement constitué de textes écrits par Marcel Moreau. « Vous vous trouvez face à face avec un homme ligoté sur une chaise : l’auteur » précise Stefan Thibeau, concepteur, metteur en scène et acteur dans le spectacle. « Côté jardin, le journaliste Karl écoute, grâce à un enregistreur, l’interview de Marcel Moreau qu’il a réalisée. Côté cour, un musicien incarne un personnage appelé Fou sert d’entremetteur entre l’auteur et son écriture.

une prison lyrique

Harmonium indien, tambourins, clavier,… rythment le spectacle autant que les mots de Moreau. « Dans cette atmosphère envoûtante créée par le Fou ( joué par moi-même ), l’Ecriture, interprétée de façon allégorique par la comédienne Morgane Vanschepdael, joue de sa sensualité et fustige son géniteur qui « a pour assassin sa propre écriture » fait remarquer Olivier Terwagne. « Entre elle et son auteur, cet homme qui s’est affranchi de son milieu ouvrier par la seule force des mots, tout cela n’a que trop duré ».

Cette création théâtrale introduit le spectateur dans la tête d'un écrivain malmené par son écriture.  Une façon de mettre en avant cette relation houleuse entre un auteur et son verbe, entre un homme et la malédiction de sa "prison lyrique". Dans les meilleurs moments, elle est une amante ; dans d'autres, un cancer qui le ronge. « BuvonZuncoup », en partenariat avec La Fédération Wallonie-Bruxelles et La Roulotte Théâtrale ( dont le cheval de bataille est et a toujours été les auteurs belges), est à voir au Poche Théâtre, 70, rue du Fort à Charleroi, le 29 mai à 20h. Entrée : 12 €. Réservations : b.suin@me.com ou 0495/207 209.  J.C.HERIN

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.