• DOME- Full live show de Kid Noize !

    noize2.JPG

    Le concert de Kid Noize, qui signait officiellement le début de sa nouvelle tournée, a véritablement «déchiré», samedi soir, au Dôme. 2500 personnes ont applaudi l’artiste carolo à la tête singe.

    noize1.JPG

    noize6.JPG

    4 enfants carolos ont accompagné Kid Noize sur scène

    C’est une véritable révolution ! Le live show de Kid Noize au Dôme, samedi soir, fera date dans l’Histoire. Envolée la table de mixage centrale qui cachait en partie le DJ.

    Durant toute la durée du concert (presque jusque minuit !),«The man with a monkey face», comme il s’appelle dans son deuxième album CD, s’est tenu en pied devant les spectateurs, s’avançant vers les spectateurs, bondissant d’une table de mixage verticale à l’autre, mixant et scratchant sur ses platines, actionnant des boitiers multi-effets qu’il réglait pour modifier les sonorités live,… Le tout dans un foisonnement de couleurs tropicales et de lumière. En s’entourant pour la première fois de musiciens : Niko, batteur, et Adrien, guitariste, Kid Noize abandonnait la formule du DJ set pour une formule live. Généreux sur scène, Kid Noiz se montrait très éclectique.

    «Je vous offre des nouveautés, mais je n’oublie pas non plus mes fans de la première heure !» s’exclamait l’artiste. Il a aussi salué ses « nouveaux » amis chinois dans la salle.

    noize3.JPG

    entouré d’enfants carolos

    Elèves à 2 MAd et à Yuka Dance Academy, section hip hop, Anaé ( 9 ans) de Montigny-le-Tilleul, Thalia (11 ans) de Mont-sur-Marchienne, Lila ( 12 ans) de Jumet et Thibaut (13 ans) de Châtelet ont dansé sur un titre de Kid Noize. Ces enfants s’étaient déjà fait remarquer au au Kid’s Club by Kid Noize, à l’Eden, en novembre dernier.

    «Ce type est vraiment un extraordinaire show man » s’exclamait Isabelle, une de ses admiratrices de Binche. «Avec ses sonorités électro, son univers bien à lui et son attachement à Charleroi, il me surprend toujours».

    noize5.JPG

    Isabelle de Binche

    En première partie du concert, Radio contact organisait son DJ Contest qui donne le précieux sésame pour mixer à Tomorrowland . Le jury était constitué des DJ Daddy K, Eversone (gagnant de l’année passée) et de Kid Noize. C’est le DJ Shiver qui l’a emporté.

    noize4.JPG

    le jury

    noize8.JPG

    Le DJ Shiver

    Après le concert de Kid Noize, le public assistait à l'afterparty avec Dj Furax, Mademoiselle Luna et Dux & Mr.Dum. Toujours dans une chaude ambiance ! JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Le Musée du Verre s'enrichit d'une nouvelle collection

    wacquez1.JPG

    Catherine Thomas et Michel Wacquez, veuf de Christine Ermel

    25 œuvres de la donation de la galeriste Christine Ermel sont exposées au Musée du Verre jusqu’au 1er septembre. Son mari Michel Wacquez était présent au vernissage, samedi après-midi.

    wacquez4.jpg

    Originaire de Fleurus, Christine Ermel, décédée en 2013, s’est démarquée sur le marché de l’art notamment aux innombrables voyages qui ont ponctué sa vie dans le domaine. Durant toute sa vie, cette féministe engagée et femme active au parcours hors du commun a développé un véritable talent pour trouver de grands artistes qui ont marqué l’histoire du verre contemporain.

    Son mari Michel Wacquez a souhaité qu’à son décès, la collection de son épouse rejoigne définitivement le Musée du Verre, pour qu’elle soit transmise aux générations futures.

    «Deux raisons à cela» expliquait-il lors du vernissage. «La première est culturelle : Charleroi et sa banlieue ont toujours été réputées pour l’industrie du verre, surtout dans les objets utilitaires. La seconde est plus sentimentale. Je suis attaché à la région, car je me suis marié avec Christine, à Fleurus, le 4 août 1956, soit 4 jours seulement avant la catastrophe du Cazier. Ce souvenir de la tragédie me marquera à tout jamais ».

    wacquez5.jpg

    ambassadrice du verre

    En 2018, le Musée du Verre a bénéficié d’une importante donation de Michel Wacquez : 69 sculptures représentant le Mouvement Studio Glass des années 80-début des années 90, fruit du savoir technique et de l’imagination d’artistes majoritairement originaires d’Europe de l’Est. Constituant un véritable trésor, cet ensemble illustre le travail entrepris par Christine Ermel, entre 1983 et 1994, au sein de la sa galerie Transparence, en plein cœur de Bruxelles.            

    En 10 ans de carrière, la galeriste a organisé une quarantaine d’expositions. Grâce à son action, elle est devenue une véritable ambassadrice du verre. Catherine Thomas, conservateur du Musée du Verre, a souhaité rendre hommage à la galeriste par une sélection de 25 œuvres de Stanislas Libensky   et Jaroslava Brychtova, Tessa Clegg, Antoine et Etienne Leperlier, Askold Zacko, Zoltan Bohus, Jaromir Rybak, Colin Reind,… en résonance avec d’autres sculptures des collections des musées. Un catalogue de 112 pages reprenant l’ensemble de la donation est publié et mis en vente au prix de 10 €. JCH

    wacquez2.JPG

    L’exposition est accessible au Musée du Verre (Bois du Cazier) jusqu’au 1er septembre. Infos et réservations : 0496/599 214. www.charleroi-museum.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Dreamwall/Keywall. Direct pour le journaliste Laurent Luyat

    luyat9.JPG

    Laurent Luyat... à gauche sur la photo, bien sûr !

    Lors d’une journée Portes Ouvertes, ce dimanche, 174 personnes ont visité Dreamwall, studio d'animation, de graphisme et de décors virtuels et Keywall, immense studio de 400 m² qui permet l'enregistrement d'émissions faisant appel aux décors virtuels. Le présentateur sportif français Laurent Luyat assurait un direct pour la course cycliste Liège-Bastogne-Liège et, intéressé par la réalité augmentée, repérait les lieux pour les Jeux Olympiques de Tokyo de 2020.

    luyat3.JPG

    Marie-Pierre nous fait un bulletin météo

    luyat4.JPG

    Des décors pour le film "Max et Léon"

    luyat5.JPG

    Une visite très appréciée

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • EXPO - André Benn à la Galerie des Bulles du 4 mai au 30 juin

    benn.jpg

    L'exposition sur l'oeuvre d'André Benn commencera le samedi 4 mai à 10h et durera jusqu'au 30 juin. Une dédicace sur rendez-vous est prévue le 18/05 a partir de 13h sur rendez-vous au 0485852565 ou par mail bullesdado@gmail.com -  rue de Marcinelle,38.

    benn3.jpg

                                                  Le célèbre Mic Mac Adam

    Exposition de l'oeuvre d'André Benn notamment des hommages, des mises en couleur réalisées par Philippe Delaby et André Benn pour Murena en 1999, une couverture de Mic Mac Adam, une couverture de Elmer et moi...

    Qui est André Beniest?

    André Benn , né le 4 novembre 1950 à Ixelles, commence la BD en 1969 en signant ses premiers dessins "Petit-Beure", "Sam et Tibond"pour le journal Ons Volske- Junior. Ensuite, il entre  à l'académie des Beaux-Arts de Bruxelles pour se spécialiser dans la technique du fusain et de la Gravure . En 1970, il publie aux Editions Dupuis deux mini-récits "La Famille Tik-Tak"

    Fin 1971, André Benn travaille avec les Studios Peyo à l'album "Histoires de Schtroumpfs". En 1973, il réalise un one shot Yves Boreal "Autant en emporte le Blizzard" édité aux éditions Curiosity.

    À partir de 1975, Benn crée avec le scénariste Vicq Les Aventures de Tom Applepie pour le journal Tintin. Il passe ensuite chez Spirou où il rencontre André Franquin qui lui dévoile des astuces en lui réalisant quelques croquis . Mic Mac Adam, qui est pour moi une de ses plus grandes réussites, apparaît aux éditions Dupuis en 1982. Stephen Desberg en est le scénariste juqu'en 2000 et sera succédé par Luc Brunschwig en 2001, pour les éditions Glénat.

    André Benn réalise ensuite"Monsieur Cauchemar", "Elmer et moi" en 1987 pour les Editions Glénat et "Woogie" pour les éditions Dargaud en 1992 . Il reçoit le grand prix du festival de Durbuy en 1990, le grand prix du jury de Hyère en 1992 et le crayon d'Or de Brignais en 1998. 

    En 1999 , Philippe Delaby réalise un chef d'oeuvre scénarisé par Jean Dufaux. Mécontent des couleurs du premier tome, il fait appel à André Benn et travaillent ensemble pour la mise en couleur des planches de Murena"De sable et de sang"

    En 2010, il réalise le dyptique "Valentine Pitié" et enfin "Le magicien de Whitechapel" en 2015 pour les éditions Dargaud.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • LIVRE- Eric Martin et ses Zèb'Rhino Féroces

    ericmartin1.JPG

    Eric Martin est à gauche

    En compagnie du photographe Gilles Durvaux, le plasticien carolo Eric Martin invite le public à un road trip photos du Zéb’Rhino-féroce. L’ouvrage est un cri d’amour et un coup de gueule.

    ericmartin2.JPG

    Le fameux zèb'rhino-féroce

    Des Zéb’Rhino-féroces,- rappelant bien sûr nos fameux Zèbres !-, chacun de nous peut s’inspirer pour taper du poing sur la table et exprimer tout ce qui le dérange et le révolte dans la société. Voilà sans doute pourquoi les drôles de créatures imaginées par Eric Martin sont très proches du Carolo !

    Tenu par le très sympathique Jean-Yves Wargnies, le bistro «Chez ta mère», à place de la Digue, recevait le plasticien carolo, vendredi soir, à l’occasion de la publication d’un ouvrage invitant le lecteur à confronter la vision de l’artiste sur les œuvres avec la sienne.

    Les rencontres artistiques d’Eric Martin vont l’amener à découvrir un patrimoine d’un passé et d’une région qui lui sont propres. «Ce livre est l’histoire un artiste protéiforme, de Zéb’Rhino-Féroces  et du photographe Gilles Durvaux qui décident d’arpenter Charleroi, depuis trois ans» souligne Carmela Morici, responsable du service de relations aux publics et communication de l’Eden. «C’est aussi l’histoire d’une ville et de ses habitants qui se raconte de manière subjective, l’histoire d’un coup de gueule aussi fort qu’un cri d’amour».

    matière et diversité des techniques

    Eric Martin se distingue aussi par le Récup’Art, une autre marque de fabrique. Il ré-invente tous ces objets, ces morceaux de «choses» dont on ne se sert plus, qu’on ne regarde plus, ... Il leur donne une autre vie, une nouvelle place dans son monde en créant des œuvres des plus petites aux monumentales. Ces œuvres dénoncent ce gaspillage quotidien, cette consumation humaine grandissante, cette poursuite d’un bien-être qui pousse l’homme à épuiser ses propres ressources... JC Hérin

    Attiré par les matières, la diversité des techniques, la création sous toutes ses formes, le plasticien repousse les lignes de conduite et leur donne une autre dimension empreinte de sa propre énergie. Pour tout contact : Eric Martin. Site : www.ericmartin.beinfo@ericmartin.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Rencontre avec Laurent Mathieu

    mathieu.JPG

    Belle rencontre à Charleroi avec le journaliste/présentateur de la RTBF (et excellent guitariste) qui monte, qui monte... Laurent Mathieu a été un de mes élèves au cours d'Histoire, en 3ème année secondaire au Collège du Sacré-Coeur de Charleroi. Cela remonte à 2002 ! JC

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • BONS PLANS SORTIES: LE STEAK HOUSE & BAR'S AU BOULEVARD TIROU

    tarkan1.jpg

    Pour vos sorties resto, une bonne adresse: Steak House & Bar's au Boulevard Tirou, 96. Merci à Tarkan Kasular pour son accueil chaleureux !  Pour tout contact: 0800 37 007. Ouvert tous les jours de 11h à 23h.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • COUPS DE COEUR DU WEEK-END

    guiz.jpg

    Guillermo Guiz vendredi et samedi au Théâtre Marignan

    COUPS DE CŒUR DU WEEK-END DU 26 AU 28 AVRIL

    Beaucoup d’animations et de festivités en ce dernier week-end d’avril. Le concert de Kid Noize, le samedi soir, au Dôme, la foire de Pâques qui se poursuit à la Ville Haute,… et notre sélection habituelle.

    Livre

    Attiré par les matières, la diversité des techniques, la création sous toutes ses formes, Eric Martin repousse les lignes de conduite et leur donne une autre dimension empreinte de sa propre énergie. Depuis trois ans, l’attachement à sa ville Charleroi le pousse, accompagné du photographe Gilles Durvaux, à poursuivre cette histoire avec un road trip photos du Zéb’Rhino- féroce, qu’il présente le 26 avril dès 18h, « Chez ta mère », place de la Digue, 29 à Charleroi.

    Spectacle/Humour

    Dans «Guillermo Guiz a un bon fond», l’humoriste et chroniqueur belge revient une dernière fois à Charleroi avec son stand up tendre, comique et piquant, dans lequel il raconte sa jeunesse anderlechtoise, le racisme, le sexe ou l'hypothèse d'une absence des femmes sur terre. Rien de révolutionnaire dans les thèmes, mais un vrai décalage dans l'écriture, entre humour méchant, noir ou absurde. A voir au Théâtre Marignan, boulevard Tirou, 53, les 26 et 27 avril à 20h30. Tarifs : 25 et 20 €. Infos et réservations : Théâtre de la Toison d’or 02/510 05 10 ou en ligne.

    Associatif

    La Consoude ASBL invite chaleureusement le public à son inauguration festive, le 27 avril à partir de 14h. L'occasion de découvrir ce nouveau projet basé à Charleroi Nord, dans l'ancien couvent des Soeurs de Saint André. L’ASBL est conçue comme un laboratoire d’initiatives citoyennes et socioculturelles, un lieu d'expérimentation, en constantes mutations et co-construction. Programme complet sur Facebook La Consoude - Rue Bethléem 36. Courriel : laconsoude@gmail.com

    Exposition

    En 2018, le Musée du Verre a bénéficié d’une importante donation :  69 sculptures représentant le mouvement Studio Glass constituant la collection personnelle de la galeriste Christine Ermel, décédée en 2013. Pour lui rendre hommage et remercier les donateurs, une sélection de 25 œuvres de la donation seront exposées au Musée du Verre, 80, rue du Cazier, à Marcinelle. Le vernissage de ce focus aura lieu le samedi 27 avril à 15h.

    Musique

    Soirée musicale le 27 avril à 20h de la Chapelle Musicale de Tournai, sous la direction de Philippe Gérard avec Christophe Delporte à l’accordéon. Tarifs : 20-15 €. – 25 ans : gratuit. Au Centre Culturel de Mont-sur-Marchienne, 3, rue du Château. Tél. 0487/47 84 51.

    Animaux

    4ème balade canine et salon pour le bien-être animal et humain, le 28 avril dès 10h au Pircha, rue Trévieusart à Gosselies. Pour toute info : 0474/631 767.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • RAGNIES- Des caravanes événementielles

    caravanes2.JPG

    Alexis Fronistas, à l'origine du concept des caravanes événementielles

    Les caravanes d’Alexis Fronistas apportent une solution «clé sur porte» aux organisateurs d’événements. La nouvelle saison était lancée samedi à la Distillerie de Biercée.

    caravanes5.JPG

    caravanes7.JPG

    Devant le dôme

    Avec sa joyeuse start-up «La Caravane passe», le Thudinien Alexis Fronistas a eu une idée géniale: depuis 2015, il donne une seconde vie à de vieilles caravanes, en les reconvertissant en caravanes événementielles.

    Samedi, 16 d’entre elles (sur les 34 au total) étaient exposées dans la cour de la Distillerie de Biercée, inondée de soleil, pour le lancement de la saison estivale. Les véhicules réutilisés servent pour la billetterie, des photomatons, des bars mobiles, des ventes de produits (goodies), des podiums pour DJ, des puzzles games,… Le Dôme présentait une expo d’une mosaïque de photos pixélisées.

    caravanes.JPG

    Dans le Dôme

    gain de temps…

    «Mes drôles de roulottes sont prisées surtout pour des événements en plein air, comme des festivals ou autres rassemblements» signale Alexis. «Pour une location de 300 € par jour et par événement, elles permettent souvent un gain de temps. Nous arrivons avec un produit prêt à l’emploi. Sans nous, un organisateur de festivités peut parfois mettre un temps fou à monter un frigo, par exemple ».

    caravanes3.JPG

    Lors de la journée, Alexis Fronistas présentait ses partenaires : -WC propre (Olivier et Dolorès Byl), référence en locations et maintenance de WC Portables avec des remorques de 6 douches et toilettes de luxe, - Smile Cab, location de bornes photo pour les événements et - 4 your party ( Jérémy Tondeur), location de matériel. Un verre de bienvenue était offert en fin de matinée. Des démonstrations et animations avaient lieu l’après-midi. Une ginguette était ouverte en soirée. L’Office de tourisme de Thuin était partenaire de la journée. J.C.HERIN

    caravanes4.JPG

    Des toilettes... de luxe !

    caravanes6.JPG

    La Caravane photomaton !

    caravanes9.JPG

    Le Puzzle Games

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • NALINNES- 12 heures vélos

    vélo1.JPG

                                                        Martin Daue et son vélo... médiéval

    Il y avait beaucoup d’ambiance et de soleil, toute la journée de samedi,dans et autour du champ de Fontenelle,  pour la 21ème édition des 12 heures vélo (une belle course d’endurance !) des Pionniers de Nalinnes.                            

    Les cyclistes de tous âges effectuaient un parcours de 3 km en boucles, fermé à la circulation. Le thème de cette année était le Moyen Age. C’est ainsi que Martin Daue a équipé son vélo d’un bélier et d’une catapulte    et d’un bélier. «Un véritable petit char d’assaut !» s’exclamait le jeune homme de Nalinnes.

    vélo2.JPG

    Assis sur un ballot de paille, Alexandre Hubin ( 19 ans ), membre également de l’équipe de rugby de Nalinnes-Ham-sur-Heure, s’exclamait :«Je participe aux 12h vélo depuis 5 ans. C’est l’occasion pour moi aussi de retrouver tous mes potes ! ».

    vélo4.JPG

    Alexandre Hubin, scout motivé de Nalinnes

    vélo5.JPG

    Le plaisir de se retrouver... entre potes

    D’autres participants avaient revêtu un T shirt pour protester contre le Trident Light projet de tracé de la E420-N5 au sud de Charleroi. La soirée s’est terminé par un festival avec, entre autres, les Charlie’s Good Tonight et le groupe Colt. Ce 12 heures/vélo a rassemblé environ 600 personnes… dans la bonne humeur. JC Hérin

    vélo10.JPG

    vélo7.JPG

    vélo6.jpg

    Des cyclistes mobilisés contre le projet du Trident Light

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI NORD- Inauguration de la Consoude

    INAUGURATION SAMEDI 27 avril 2019 à partir de 14h

    La Consoude ASBL vous invite chaleureusement à son inauguration festive, décontractée et ouverte à tou×te×s. L'occasion de découvrir ce nouveau projet en pleine effervescence, basé à Charleroi nord, dans l'ancien couvent des Soeurs de Saint André.

    Depuis février 2019, la Fondation Habitat et Humanisme, propriétaire du bâtiment, nous permet d'occuper, pour une période de deux ans, ce lieu de 1000 mètres carrés et autant de possibles. Une démarche innovante à Charleroi, grâce à laquelle un espace inoccupé depuis quelques années revit avant la réalisation des projets ultérieurs de la Fondation.

    Concrètement, nous envisageons notre ASBL comme un laboratoire d’initiatives citoyennes et socioculturelles, un lieu d'expérimentation, en constantes mutations et co-construction.

    Les valeurs que nous défendons sont notamment basées sur la redynamisation urbaine, l'inclusion sociale, interculturelle et intergénérationnelle, via le vivre ensemble, la promotion socioculturelle, la promotion des circuits courts et la sensibilisation à l'environnement.

    Notre action se traduit au travers de mises à disposition des espaces, de partenariats et de collaborations avec plusieurs organismes, ASBL, associations de voisins, artistes, riverains.

    Nous accueillons également des résidences artistique et créatives d'intervenants qui prennent ou prendront place dans le renouveau carolorégien.

    La Consoude fera vivre jusque décembre 2020 son nouveau fief, dans un quartier qui ne demande qu'à s'animer, et contribuera à son échelle à faire de Charleroi un pôle majeur d'attraction de nouveaux acteurs.

    Au plaisir de vous rencontrer et de vous accueillir samedi.

    L'équipe de La Consoude

     

    Retrouvez le programme complet sur Facebook => La Consoude - Inauguration <=

    Adresse : Rue Bethléem 36, 6000 Charleroi

    Page Facebook : La Consoude ASBL

    Courriel : laconsoude@gmail.com

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • THEATRE- Petit Théâtre de la Ruelle: Le Béret de la tortue du 17 mai au 9 juin

    Un petit air de vacances...

    A partir du 17 mai au 9 juin 2019, on sort les maillots et les parasols au Petit Théâtre de la Ruelle à Lodelinsart (rue des Platicheûs - près de la Ruche Verrière) pour un avant-goût cocasse et épicé des vacances avec une comédie qui n'épargne pas les zygomatiques, LE BERET DE LA TORTUE de Jean Dell et Gérald Sibleyras.

    tortue.jpg

    Trois couples d’amis louent ensemble une villa pour les vacances dans le Sud de la France, en bord de mer. La cohabitation tourne très rapidement au vinaigre…

    De la répartition des chambres au choix des activités en commun en passant par la division à parts égales des frais de nourriture, les motifs de conflits ne manquent pas. Si durant les premiers jours, chaque couple critique ses voisins et leurs enfants dans l’intimité de sa chambre à coucher, très vite les mesquineries débordent et enveniment l’atmosphère. Des yaourts bio périmés, un chien euthanasié, une visite imposée au musée du napperon, des enfants soi-disant surdoués et un zèbre qui cherche à se faire inhumer vont venir gravement perturber ce qui devait être deux semaines de bonheur intense.

    Les caractères se confrontent, les esprits s’échauffent, les histoires s’entremêlent, les ego enflent, jusqu’au dîner final durant lequel sonne l’heure du règlement de comptes!...

    Comédie décapante sur les aléas de la cohabitation, «Le béret de la tortue» a été écrit en 2000 par Gérald Sibleyras et Jean Dell, deux célèbres auteurs, connus notamment pour avoir obtenu en 2003 cinq Molières avec leur pièce «Un petit jeu sans conséquence». Des dialogues percutants, des couples au bord de la crise de nerf, tous les ingrédients sont réunis pour en faire une comédie rythmée et tourbillonnante.

    La distribution pour LE BERET DE LA TORTUE sera composée de Valérie D'Hane, Erika Blommaert, Maïté Saint-Hubert, Serge Siraux, Salvatore Vullo et Jacques Delmeire tandis que la mise en scène sera de Victor Scheffer.

    Les représentations auront lieu du 17 mai au 9 juin 2019 (les vendredis, samedis 20 h et les dimanches 16 h - représentation supplémentaire le jeudi 6 juin à 20 h) au Petit Théâtre de la Ruelle - rue des Platicheûs - près de la Place Edmond Gilles - à 6042 Lodelinsart.

    Réservations : 0474 388 032

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Lancement de la Foire de Pâques

    foire1.JPG

    A gauche, Franck Delforge. Au micro: Mahmut Dogru

    foire2.JPG

    foire4.JPG

    foire7.JPG

    Délicieux croustillons !

    Jusqu’au 13 mai, 60 attractions ( familiales, luna-parks, à sensation forte,…) feront des heureux à la Ville Haute. Les festivités de la Foire de Pâques s’ouvraient samedi dans la bonne humeur !

    C’est un peu un cri du cœur qui était lancé, samedi en fin d’après-midi, à la salle du Conseil de l’Hôtel de Ville. Franck Delforge, qui a été patron de la foire de Charleroi pendant 20 ans, s’exclamait: «Cela fait déjà trois années  qu’on annonce le départ de la foire du Centre Ville, pour cause de travaux ( N.D.L.R. qui n’ont pas encore débuté). Or, nous sommes toujours là. La patinoire, installée sur la place Verte, cet hiver, montre bien que la Ville garde son côté attractif ! ».

    En l’absence de l’échevine des Fêtes Babette Jandrain, malade, c’est l’échevin de l’Etat Civil Mahmut Dogru qui ouvrait les festivités. Et il n’était pas le seul, bien sûr ! A ses côtés, Frédéric Allard, responsable du comité de promotion de la foire de Charleroi, Karim Chaïbaï, l’échevin des Sports, des membres du Collège et d’associations diverses, et le grand public ( des amateurs de foire), bien entendu!

    3 nouvelles attractions

    Après les discours et le verre offert, le cortège, animé par la joyeuse bande des Gilles du Charnoy (parmi lesquels notre journaliste sportif Jean-François  Servais ) et de leurs ladies, faisait le traditionnel tour du champ de foire à la place du Manège, devant le Place du Manège, à la Gare des TEC (Beaux arts), Toiture métro (Beaux arts), et le Parking Nr. 1.

    A cette occasion, les visiteurs pouvaient déguster quelques croustillons et monter gratuitement dans quelques-unes des 60 attractions. Parmi les nouveautés, cette année : la Balayette, coussins gonflables sur un plan d’eau ( inspirée de l’émission Ninja Warrior), la Force G, qui envoie le public dans des nacelles à 25 mètres de haut, et la Villa Chaos, parcours semé d’embûches dans une maison. Il y en a vraiment pour tout le monde et pour tous les goûts ! JEAN-CLAUDE HERIN

    foire9.JPG

    foire13.JPG

    La balayette

    foire14.JPG

    Force G

    foire15.JPG

    La Villa Chaos

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • VERNISSAGE MUSEE DU VERRE: 25 OEUVRES DE DONATIONS

    En 2018, le Musée du Verre a bénéficié d’une importante donation : 69 sculptures représentant le mouvement Studio Glass des années 80 - début des années 90, et constituant la collection personnelle de la galeriste Christine Ermel, décédée en 2013. Un apport inestimable dans l’enrichissement des collections d’art contemporain du Musée du Verre.

    Pour lui rendre hommage et remercier les donateurs, une sélection de 25 œuvres de la donation seront exposées dans l’espace contemporain du Musée du Verre. Parmi lesquels Stanislas Libenský et Jaroslava Brychtová, Tessa Clegg, Antoine et Etienne Leperlier, Askold Zacko, Zoltán Bohus, Gizela Sabokova, Václav Cigler, Isabelle Monod, Colin Reid, Jaromír Rybák, …. Et ce en résonance avec d’autres sculptures des collections du musée.

    C’est dans ce cadre, que nous vous invitons au vernissage de ce focus qui aura lieu le samedi 27 avril à 15h au Musée du Verre, 80, rue du Cazier, 6001 Marcinelle 

    museeverre.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • LIVRE- "Mémoires enroulées" de Geneviève Mairesse

    mémoires.jpg

    Geneviève Mairesse à son bureau

    Auteure de Marcinelle, Geneviève Mairesse signe son premier roman, inspiré de faits réels: «Les Mémoires enroulées». Une écriture en double point de vue entre une jeune femme Suzanne, arrêtée par les Allemand en 1943, et une narratrice, cinquante ans plus tard.

    En plus de sa fonction de conseillère pédagogique et de sa formation en écriture journalistique à l’UCL, Geneviève Mairesse a toujours été intéressée par l’Histoire, surtout quand celle-ci établit des liens entre le passé et le présent, en rapport avec le vécu des gens. Cette sensibilité a certainement incité cette Marcinelloise à écrire un roman (genre qui lui permet d’être dans  la subjectivité) au départ d’un récit de vie : celui de Suzanne, arrêtée, le 11 avril 1943, par la Gestapo au Salon de thé Métropole à Bruxelles, incarcérée à la Prison de Saint-Gilles et à la prison de Forest, puis déportée en Allemagne. Motifs de l’arrestation : propos et messages anti-allemands.

    Tout un travail a été réalisé sur les voix narratives, différenciées par des polices de caractères spécifiques. Dans les «Mémoires enroulées», Geneviève Mairesse met en parallèle le parcours douloureux de Suzanne et celui d’une narratrice qui se met à la recherche de sa grand-tante. Entre ces deux personnages, une petite fille (proche de l’expérience de vie de l’auteure) observe, réfléchit, essaie de comprendre…

    « D’une certaine façon, ces deux temporalités à 50 ans d’écart se rejoignent par des sensations et des émotions communes » souligne Geneviève Mairesse.

    beaucoup de recherches

    Durant 5 à 6 ans, Geneviève Mairesse s’est beaucoup documentée pour écrire son roman. Ses parents lui ont rapporté des récits d’exode. Elle a visité les prisons de Saint-Gilles et d’Allemagne où a été incarcérée Suzanne, et elle a consulté les archives du CEGES, le Centre d’Etudes et de Documentation Guerre et Sociétés contemporaines. «On s’aperçoit que les jugements, pour la plupart arbitraires, et les exécutions étaient bien planifiés du côté allemand » poursuit Geneviève Mairesse.

    «Les archives du régime nazi ont été récupérés par les Alliés après 1945, mais, comme le précise Chantal Kesteloot, responsable du secteur Histoire publique au Cegesoma, dans le Vif/L’Express : ce n’est qu’à partir des années 70 que les historiens vont véritablement s’intéresser à la Seconde guerre mondiale ».

    L’action du roman se situe principalement à Bruxelles, mais le lieu de démarrage est local, puisqu’il est fait mention du «Rayon de soleil » (ancien hôpital) à Montigny-le-Tilleul.

    Chaque chapitre fait référence à un film.

    A présent, Geneviève Mairesse, qui fréquente les Ateliers Escargot de Fidéline Dujeu, se lance dans un deuxième roman.  L’action se passe au 19ème siècle. Il y sera question de l’histoire d’une famille qui suit le parcours d’une ligne de chemin de fer depuis La Louvière jusqu’au Nord de la France. «Les Mémoires enroulées» aux Editions Weyrich- 15 €. 061/27 94 30- www.weyrich-edition.be JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire