• MARCINELLE- Chasse aux oeufs dans le quartier du Bierchamps

    oeufs1.jpg

    Pour la deuxième année consécutive, le comité de quartier du Bierchamps (Marcinelle Villette) organisait une grande chasse aux œufs dans le parc. A la fin de l’activité, les paniers étaient bien remplis pour la plus grande joie des enfants et de leurs parents !

    oeufs2.jpg

    oeufs3.jpg

    Un enfant...HEU-REUX !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • BALADE INSOLITE: Une transhumance des ânes !

    anes1.jpg

    Habitant de Fromiée, un hameau de Gerpinnes, Georges Dutry est l’heureux propriétaire de 6 ânes: Titeuf, Merlin,... et le coordinateur de l’ASBL Carav’Anes.

    anes3.JPG

    Georges Dutry

    Comme chaque année, à cette période, il proposait à un public familial de le suivre, dimanche, dans la transhumance de ses animaux, c'est-à-dire des Ecuries «Syllium» de Gougnies (tenues par Marc De Wulf), où les bêtes ont passé l’hiver, jusqu’à son terrain à Fromiée. Les enfants ont pu s’occuper des ânes, les brosser, les harnacher, nettoyer leurs sabots,… et les monter.

    anes2.JPG

    «C’est vraiment une chouette activité qui nous permet de faire une belle balade » soulignait Christine de Acoz. Cette transhumance a attiré une trentaine de personnes, et il a fallu refuser du monde ! Et la balade s’est faite en musique avec Maurice et Stefano du groupe Una Sendil.

    anes4.JPG

    Georges Dutry est vraiment un passionné, puisqu’il lui arrive de marcher de Gerpinnes à Maredsous,  en compagnie de ses ânes… en 4 jours       (aller-retour). Une sacrée distance !

    anes7.jpg

    En route pour aller chercher les ânes...

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHARLEROI- Commémorations à Charleroi pour le Rwanda

     

                       Une stèle et des bougies pour se souvenir

    rwanda.jpg

    Tatien Miheto et Désiré Rwamfizi

    Il y a tout juste 25 ans, une folie meurtrière s’abattait sur le Rwanda. Comme d’autres villes belges, Charleroi commémorera le triste événement, lors d’une cérémonie officielle, le 4 mai. Parmi les rescapés, le Jumétois Tatien Miheto.        

    Depuis 2007, des commémorations du génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda, d’avril à juillet 1994, se déroulent à l’hôtel de ville de Charleroi et au Parc Reine Astrid, où est apposée une stèle à la mémoire des victimes.

    rwanda2.jpg

    Arrivé en 2006 à Charleroi, Tatien Miheto, président actuel de l’Association "Rescapés Tutsi habitant à Charleroi" et membre de la Diaspora rwandaise de Charleroi, ainsi que les membres de sa famille, ont pu heureusement échapper à la mort. Au moment des faits, l’intéressé habitait à Kigali au quartier Rugunga. Le 6 avril, dans la nuit, Tatien apprenait le crash de l’avion présidentiel Juvénal Habyarimana. Le lendemain, à 5 heures, le massacre commençait.

    «Rapidement, nous nous sommes cachés chez notre voisin belge, représentant de Caritas International au Rwanda. Ma femme, mon fils de 2 ans et ma belle-sœur sont acceptés à l’intérieur de la maison, tandis que mon petit frère, mon beau-frère et moi, sommes allés nous réfugier dans la cage aux chiens de ce bon voisin qui quitta le quartier le 9 avril. »

    Hélas le 11 avril, Tatien se trouve nez à nez devant 7 militaires qui tuaient les Tutsi du quartier, maison par maison. 1 d’entre eux reconnaît son appartenance ethnique. Alors que lui et sa famille sentaient la mort les emporter, un militaire découvre une enveloppe contenant l’équivalent de 10 000 dollars sous le lit du beau- frère Christophe. Perturbés par le montant, les militaires ont emporté l’argent et n’ont pas ouvert le feu. Suivra alors pour Tatien et sa famille une longue marche de la survie qui sera effective fin mai 1994. « Ce génocide est une véritable tragédie, puisque 1 074 056 victimes ont été dénombrées » précise Tatien Miheto.

    matches de foot et rencontres

    La date du 7 avril a été retenue pour des commémorations internationales. A Charleroi, une journée du souvenir sera co-organisée, le samedi 4 mai, par la Ville de Charleroi, par l’Ambassade de la République du Rwanda en Belgique, par l’ASBL Ibuka Mémoire et Justice et par La Diaspora Rwandaise de Charleroi présidée par Désiré Rwamfizi.

    «Charleroi compte beaucoup de Rwandais qui y ont trouvé un bon accueil» souligne ce dernier. «Nous organisons toute une série d’activités, dont des matches de foot ou autres événements sportifs. En septembre, nous nous retrouverons au Salon Communal de Marchienne, lors de plusieurs activités». JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire