CHARLEROI DANSE- Rencontre avec Nicole Mossoux et Patrick Bonté

hegoat2.JPG

Flanqués de marionnettes qui leur collent à la peau, dix adultes et une enfant voient leurs repères se déliter et leur lien avec le réel se muer en mirage. La création belge : «The Great-He Goat», littéralement : «Le Grand Bouc », en lien avec «Le Sabbat des Sorcières» du peintre espagnol Francisco Goya (1746-1828), était présentée, ce week-end, aux Ecuries de Charleroi danse. Dans le spectacle, les danseurs poussent des cris, sont pris de spasmes, se soulèvent comme par lévitation, se désarticulent… traduisant les affres de la guerre en Espagne à l’époque de Goya, la misère du peuple et les fantasmagories obscures. Les représentations chorégraphiques étaient suivies d’une rencontre avec Nicole Mossoux, danseuse et chorégraphe, et Patrick Bonté, metteur en scène et dramaturge.  J.C.HERIN

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.