THEATRE 2000 - "Noces de vent" au Poche Théâtre

noces.jpg

Au Poche Theatre du 13 au 16 décembre-0496/77 44 17-theatre2000@hotmail.com- www.theatre2000.be

Dans notre beau royaume de Belgique, les trois frères et sœur « de Bézieux », Léopold, Albert, Baudouin et Astrid (Tiens!) décident de se marier le jour des noces d’argent de leurs parents sans imaginer les perdre accidentellement le soir même. Aujourd’hui, 10 ans plus tard, ces frères et sœur se retrouvent dans le château hérité pour célébrer leur anniversaire de mariage. Entre vieilles pierres et souvenirs, le bilan s’avère amer: quoi! Ces enfants de belle famille, bien comme il faut, aux prises avec leurs fantômes du passé!
La réunion devient vite explosive et …inoubliable.

UN PSYCHODRAME A LA BELGIAN PICKELS

Cette pièce hilarante déshabille les couples et raconte leurs tribulations au bord du pathétique, elle découpe au cutter les caractères dissonants, elle dépeint les relations houleuses et les manques, elle se fait l’écho de phrases qui tuent.

Et surtout, elle appuie là où ça fait mal: tant mieux. Ce n’en est que plus drôle.

ETIENNE VAN DEN DOOREN joue LEOPOLD.
Spécialiste en répartition des tâches sans que lui ne lève jamais le moindre petit doigt.
Médecin, dissipateur des biens familiaux. L’hypocrisie personnifiée.

 

SYLVIE JELEN joue MARION.
Mélancolique, elle rêve d’un Rodolphe disparu en Louisiane…

 

 

DANIEL BURKEL joue ALBERT.
C’est l’aventurier qui se fout de l’argent, qui se fout du château.
Il revient du Togo…

 

MARIE CUISINIER joue MALOU.
Le couple va mal.
Déjà qu’ils ont perdu un enfant enterré comme les parents dans la chapelle du château.

 

FABIEN VANDE VELDE joue BAUDOUIN.
Dit « Doudoune ». Incapable d’assouvir les envies de sa femme. Il est psy.

 

 

LOLA DESTERCQ joue EVELYNE.
Anorexique, fragile, un peu tarte et très gourmande de plaisirs charnels.

 

 

JEROME LECLERCQ joue JAN VAN DAMME.
« Le plaisir de ces dames », toujours prêt à donner un coup de main et à faire la fête.
Traiteur de profession.

 

AURIELLE MOUSTY joue ASTRID.
C’est elle qui a « importé » Jan, le joyeux flamand bon vivant.
Maîtresse-femme, terre-à-terre, à l’affût des papillonnages de son mari

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.