CHARLEROI- Quai 10: des films adaptés aux malvoyants

audiodescription.JPG

Alexine, Jérôme et Francine ( la maman de Jérôme )

A Charleroi, les films en audiodescription ( à l'attention des personnes déficientes visuelles ) seront à présent diffusés au Quai 10. Première séance, samedi, avec la comédie "Faut pas lui dire".

Malvoyants, Jérôme ( 31 ans ) de Courcelles et sa copine Alexine ( 22 ans) assistent régulièrement à des projections de films audio-décrits, comme "Intouchables", " L'Illusionniste", " Dalida",... Samedi après-midi, au Quai 10, ils ont pu apprécier " Faut pas lui dire", une comédie franco-belge de Solange Circurel ( avec Jenifer Bartoli, Camille Chamou,...), en version audiodécrite réalisée par l'asbl " Les Amis des Aveugles et Malvoyants" . L'audiodescription, outil d’émancipation de la personne déficiente visuelle – comparable à la langue des signes et au sous-titrage pour les personnes à déficience auditive –, consiste à inclure sur la bande son des commentaires descriptifs de ce qui est visible à l’écran. " Cette adaptation est intéressante, car, moi qui suis voyante, je prends parfois conscience de détails ou d'éléments qui m'auraient échappé " signale Francine, la maman de Jérôme.

5000 euros par film

Avant le film, Christine Massin, coordinatrice de l'asbl, a annoncé une nouvelle importante: " Depuis plusieurs années, nous faisons du lobbying auprès du monde politique. Et nous avons obtenu de la Ministre de la Culture Alda Greoli qu'en 2017, tous les longs-métrages belges francophones bénéficiant d’une aide à la production, devront dorénavant être disponibles en audiodescription, ce qui représente 5000 euros par film". En février 2016, les Amis des Aveugles et Malvoyants avaient organisé une rencontre-débat sur l’accessibilité de l’audiovisuel. Il y avait été constaté que le nombre de films disponibles en audiodescription était insuffisant pour rencontrer les besoins du public, et que la situation était meilleure dans les régions et pays voisins de la Fédération Wallonie-Bruxelles. La Fédération Wallonie-Bruxelles comptant plus de 50 000 personnes souffrant d’atteinte visuelle, la question de l’accessibilité de l’audiovisuel est donc fondamentale. JCH

audiodescription2.jpg

Christine Massin, coordinatrice de l'asbl des Aveugles et Malvoyants

Une asbl dynamique auprès des malvoyants

Forte de son expérience et animée par la volonté d'offrir des prestations et des infrastructures de la plus haute qualité, l'oeuvre fédérale Les Amis des Aveugles et Malvoyants asbl développe une offre intégrée de services thérapeutiques et d'accompagnement. Tout enfant ou adulte confronté à un problème visuel aigu ou à la cécité y trouve réponse à ses besoins. Active depuis près de 2 décennies, dans l’accessibilité de l’audiovisuel et de la culture d’une manière générale, "les Amis des Aveugles et Malvoyants" propose des ciné-clubs.  Dans la région, cette présence s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec le cinéma Le Parc et la Ville de Charleroi. Un ciné-club trimestriel pour public déficient visuel y est organisé. Désormais, les séances en audiodescription s’organiseront au Quai 10, centre de l’image animée et interactive à Charleroi. Pour tout complément d’information : Christine MASSIN – c.massin@amisdesaveugles.org – GSM 0471 07 42 49

Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.