CHARLEROI- Les migrants ne s'occupent pas assez de leur santé !

sida3.JPG

Pour la 5ème édition, la Plateforme "Migr'en santé" mettait sur pied son événement annuel, dans les locaux du Collège du Sacré-Coeur. Un événement très convivial et festif pour amener la population migrante à améliorer ses réflexes de santé.

" Dès leur arrivée dans un autre pays, les migrants ont pour principales préoccupations: les documents, le logement, la recherche d'un emploi,...mais ils oublient bien souvent de se soigner correctement! Et quand ils se rendent chez le médecin, il est parfois trop tard " pointe Tharcisse Niyongira, éducateur spécialisé et coordinateur de la plateforme "Migr'en santé". " Force est de constater que le sida, le diabète, l'hypertension, l'hépatite,... créent de graves problèmes auprès de cette population. Une nourriture trop sucrée ou trop grasse, ainsi  que le manque d'activités physiques en sont souvent la cause. " Voilà pourquoi des dépistages gratuits, ainsi que des conférences et débats par des professionnels de la santé, étaient proposés, samedi, au Collège du Sacré-Coeur de Charleroi. Plus de 300 personnes, principalement issues des communautés subsahariennes, maghrébines et turques, y participaient. Un après-midi complet pour mobiliser les opérateurs de la santé à adapter leurs stratégies spécifiques aux migrants.

sida1.JPG

dépistage du VIH

tout sur le parcours d'intégration

Une vingtaine d'associations telles que "M'Sourire", "Femmes africaines", le CPAS de Charleroi, le centre Fédasil de Jumet pour les demandeurs d'asile,... étaient actives via leurs stands, pour dispenser un maximum d'informations. Etait aussi présente l'asbl centre SIDA - IST Charleroi-Mons , pour l'Action de prévention, sensibilisation aux Infections Sexuellement Transmissibles, ( implantée au Boulevard Zoé Drion ), dont Tharcisse Niyongira est le fondateur.  

Le CRIC, Centre Régional d'Intégration de Charleroi ( située à la rue Hanoteau à Gilly ), dont l'objectif premier est de promouvoir toute initiative encourageant l'intégration des personnes étrangères ou d'origine étrangère, donnait des renseignements sur le parcours d'intégration. Cela signifie, en gros, qu’on établit avec des primo-arrivants un bilan personnel, et des cours ( de langue ou de citoyenneté notamment) leur sont prescrits pour combler les éventuelles lacunes constatées. Ceci afin de leur permettre de s’intégrer harmonieusement à la société belge.

Habitant depuis 2 ans à Charleroi, Richard, Américain, et Sabine, d'origine rwandaise, parents d'une petite Lais ( 2 ans ), ont ainsi reçu de précieux conseils. Pour tout contact avec la plateforme: 071/92.54.10-11-12-14 ou 0486/555.967. JCH

sida2.JPG

Au stand du CRIC

 

Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.