WANFERCEE BAULET- Le mystère de la Passion joué à l'église

passion.JPG

Les Pèlerins de Bouge ont rejoué le mystère de la Passion, vendredi soir, à l'église de Wanfercée Baulet.  Originalité de la Compagnie:  elle se compose de bien-portants et de personnes handicapées.   

En cette soirée du Vendredi Saint,  plus de 200 fidèles rassemblés en l'église  de Wanfercée Baulet, à la place Baïaux, s'apprêtaient à revivre la Passion du Christ,  en compagnie des Pèlerins de Bouge. Celle-ci  compte  80 personnes :  30 bénévoles, ainsi qu'une cinquantaine  de résidents souffrant d'un handicap physique ou mental. "Nous avons le désir de vivre simplement des relations humaines profondes avec des personnes plus démunies, blessées voir  exclues. C'est toute la démarche et l'originalité de notre projet.  Notre souhait est de faire tomber les préjugés, la méfiance et la peur, source de beaucoup de    rejets. " signale Bernard Delaive, responsable des relations publiques de la Compagnie. " Dans cette perspective, évangélique pour certaines, humaniste pour d'autres, notre démarche constitue un cheminement qui conduit au dialogue entre deux mondes: celui des bien portants qui vient à la rencontre  des  personnes handicapées.  D'une certaine façon,  ces dernières vivent aussi une forme de " Transfiguration" quand elles montent sur scène."  

un spectacle suivi d'une Eucharistie

passion1.JPG

Des scènes très réalistes

Les différents passages étaient rendus de façon très réaliste: la trahison par Judas, le procès, la condamnation, la mise en croix,  la mort, la Résurrection,... Un narrateur faisait la jonction entre les différents tableaux. Le sourire des acteurs, au terme du spectacle, illustrait bien plus que les mots toute la force de vie qui les habite.  Un soin tout particulier a été également apporté aux différents costumes, ainsi qu'aux éclairages.  Sous l'oeil avisé de Jean-Marie Warzée, président de l'asbl, 1  jour complet a d'ailleurs été nécessaire pour tout monter. Il a fallu  2 camions pour apporter le matériel, des milliers  de boites de jeux de lumière,... En plus de la scène, il a fallu installer également une rampe de  13 mètres pour faire venir les comédiens et la foule.  Le spectacle s'est terminé par une célébration eucharistique, en présence des abbés  Joseph Taminiaux, Henri Bataglie, et Robert Mathelart.  Les spectateurs, très enthousiastes, félicitaient tous les membres de la Compagnie.  Précision supplémentaire:  le spectacle était entièrement gratuit, et donc accessible au plus grand nombre. JCH

passion5.JPG

passion7.JPG

Un public attentif

  Il joue Caïphe depuis 31 ans !

passion3.JPG

passion6.JPG

Daniel Le Poivre

Grand-prêtre des Juifs,  souverain sacrificateur dans l'arrestation de Jésus, Caïphe est joué, depuis 31 ans,  par Daniel Le Poivre.  Depuis 1984, en effet, cet  habitant originaire  de Châtelet, est fidèle aux Pèlerins de Bouge. " Ce rôle me remplit de joie et d'allégresse, et m'a permis de vaincre ma grande timidité " souligne-t-il. " Et puis, il faut avoir la croyance en Dieu, et ça je l'ai!" Quant à Jésus, il est interprété pour la 14ème année consécutive, par Benoît Coton. " Ce soir, j'ai été crucifié pour la 42ème fois! " a-t-il déclaré.  Plusieurs bénévoles s'investissent aussi bien pour représenter des personnages que pour apporter une aide technique.  Michel Huybrechts a vu le premier spectacle joué à Wanfercet Baulet, il y a plus de 20 ans. " Depuis lors, j'ai décidé de rejoindre  le groupe.  Je suis un peu le chef "tenture" " note-t-il avec amusement. " Je fais aussi partie du Sanhédrin. Je tire aussi sur la corde pour élever la croix. Je suis, en quelque sorte, du côté des mauvais! "  Et Michel n'est pas seul... Maxime ( 19 ans) , son petit-fils, donne aussi un bon coup de main!

passion8.JPG

Michel et son petit-fils, bénévoles

Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.