CARTE BLANCHE A MICHEL ROBERT, ECHEVIN DU FOLKLORE A GERPINNES (15/12/2020)

gerpinnes.jpg

MARCHER SOUS LA PANDÉMIE
 
Enfin une démarche constructive, dont de nombreuses autres marches pourraient s'inspirer. Ce message est long, mais les personnes concernées devraient en prendre connaissance. Nul ne sait comment va évoluer la pandémie occasionnée par le coronavirus; cependant, il est fort probable que celle-ci aura encore des conséquences sur notre folklore en 2021: les carnavals sont d'ors et déjà supprimés...
 
Mais les marcheurs de Gerpinnes ne désirent pas voir leur Sainte-Rolende annulée une deuxième fois. Ils ont donc pris les devants en établissant un protocole qui devrait satisfaire aux mesures sanitaires en vigueur, l'important étant bien entendu d'éviter les rassemblements tout en maintenant les gestes-barrière.
Je ne peux qu'enjoindre les autres marches à réfléchir, dès maintenant et sans tarder, à organiser leur procession autrement. Il faudra évidemment bousculer les habitudes, mais ce n'est rien en comparaison d'une annulation pure et simple. Ne pourrait-on pas, et ceci n'est qu'un exemple, réduire le nombre d'hommes dans les pelotons, et augmenter le nombre de ceux-ci en accroissant les distances entre eux ? La pérennité de notre folklore vaut bien une entorse à la tradition !
 
Une Sainte Rolende 2021 adaptée ?
 
Nous venons de vivre une année 2020 sans folklore. Une nouvelle annulation en 2021 serait dramatique. Elle entraînerait la disparition pure et simple de certains de nos artisans et commerçants. Nous pensons évidemment aux louageurs de costumes, aux artisans qui fabriquent et louent les armes de panoplie, aux vendeurs de poudre noire... Ces commerces sont indispensables au maintien de nos traditions. Sans eux, pas de folklore. Nous pensons aussi aux bistrots, restaurants, traiteurs, boulangers et brasseurs déjà fragilisés par la crise sanitaire et qui perdraient une part significative de leur chiffre d’affaire annuel. Nous pensons, enfin, à notre population, aux Gerpinnois dont le moral serait lourdement affecté par une nouvelle annulation. Notre marche Sainte-Rolende rassemble quelque 3300 marcheurs. En décembre 2012, l’Unesco l’a inscrite sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Chez nous, le folklore se transmet de génération en génération, il rythme les saisons, nous relie les uns aux autres et nous accompagne tout au long de notre existence. C’est le cœur de toute une communauté qui bat au son des fifres et tambours.
 
Adapter la Pentecôte 2021 aux contraintes sanitaires
Avec la Covid-19, nous avons affaire à un agent infectieux mal connu. La dynamique de l’épidémie demeure imprévisible ; elle fait peser de lourdes menaces sur l’édition 2021 de la Pentecôte. La maîtrise de l’épidémie nous échappe, mais nous pouvons agir pour permettre l’organisation de notre marche en mai prochain en l’adaptant à d’éventuelles contraintes sanitaires. Les acteurs représentatifs de notre folklore – les responsables des compagnies, le clergé, la confrérie Sainte-Rolende et l’échevin du folklore, réunis au sein du comité du 13 octobre – ont développé une réflexion approfondie sur la question. Un protocole rigoureux est en cours de réalisation. Le principe qui l’inspire est d’anticiper les contraintes sanitaires qui pourraient peser sur l’événement, en s’inspirant des protocoles développés cet été en matière de sport, de culture et de l’HORECA. Notre protocole prévoit la possibilité d’éviter l’effet de concentration de la population dans le centre de Gerpinnes en renonçant à y faire converger l’ensemble des marcheurs. Chaque compagnie marcherait dans son village, et dans son village seulement. De plus, la Sainte-Rolende 2021 pourrait se faire sans cantinières alimentées en alcool, pour éviter tout excès et éluder l’esprit de guindaille. Un retour à l’essentiel, en somme. Il va de soi que les gestes barrières seraient parfaitement respectés : port du masque, hygiène des mains, des rangs réduits et plus espacés pour assurer le respect des distances. On ne marcherait que deux jours, et le pèlerinage lui-même serait adapté, avec une messe plus tardive et une châsse qui traverserait les villages en calèche, sans s’arrêter, sans pouvoir être touchée. Ces mesures seront adaptées en fonction des exigences sanitaires en vigueur au printemps 2021.
 
Un précédent lors de la guerre 1940-1945
La marche Sainte-Rolende pourrait donc présenter un visage inédit en 2021, pour s’adapter aux contraintes sanitaires. Ce ne serait pas la première fois ! Lors de la dernière guerre mondiale, ce sont des enfants qui ont assuré la pérennité de notre folklore en se substituant à leurs pères pour marcher et accompagner les reliques de notre sainte. N’oublions pas que la plupart de nos marches sont, à l’origine, des escortes militaires et qu’elles ont été créées pour prier un saint patron afin d’éloigner les fléaux, pour protéger les processions et pour rendre les honneurs.
 
Une demande adressée aux autorités provinciales et fédérales
Le protocole établi par le comité du 13 octobre sera très prochainement transmis au collège communal, organisateur de l’événement, pour être examiné et validé. L’objectif demeure d’adapter la Sainte-Rolende aux contraintes sanitaires. Les bourgmestres des trois autres communes concernées et les zones de police seront consultés et associés à cette démarche. Au terme de la réflexion, le protocole sera soumis aux gouverneurs de la province de Hainaut et de la province de Namur, ainsi qu’à la ministre de l’Intérieur. Nous espérons que nos efforts porteront leurs fruits, que les appels désespérés de nos commerçants, l’inquiétude et les attentes de tous les passionnés seront pris en considération. Nous espérons pouvoir organiser notre marche Sainte-Rolende en 2021. Pour que vive notre folklore…
Michel Robert
Échevin du folklore
Pour le comité du 13 octobre (Commission folklore)
mrobert@gerpinnes.be

15:03 Écrit par cartoon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |