travaux

  • CHARLEROI : Travaux du chantier Rive Gauche, la fin tant attendue !

    rive gauche,charleroi,travaux,centre ville,riverainsLes travaux du chantier Rive Gauche avancent à grand pas. Plusieurs centaines de travailleurs oeuvrent jour et nuit pour terminer le chantier avant l'inauguration qui se déroulera début mars. Les riverains attendent avec impatience la clôture de ces travaux, les nuisances sonores et environnementales (poussières, débris, vibrations,...) se sont succédé depuis plus de deux ans.

    "Je ne vous cache pas que ça fait long ! Nous n'en pouvons plus de ce bruit constant, cette poussière. Nous n'avons jamais été informés en tant que riverains de l'évolution des travaux et nous sommes toujours restés ignorés par les autorités communales voir par les responsables du chantier. Cela aurait été sympathique et respectueux de nous concerter à un moment ou un autre au lieu de systématiquement nous imposer ce colossal chantier" déplore Marie Christine, habitante du quartier. ...
     
    Un autre souci rencontré par certains riverains et non des moindres est un souci de "relogement". Certains propriétaires voient l'arrivée du nouveau centre commercial comme l'opportunité d'augmenter les loyers plus ou moins considérablement, de casser les baux locatifs pour proposer ensuite de nouveaux baux avec des conditions financières différentes, ce qui pourrait avoir comme conséquence de voir quitter une partie des riverains du centre ville de Charleroi.
     
    "Mon propriétaire m'a contacté en m'informant vouloir mettre un terme à mon bail, pour m'en faire signer un nouveau, avec de nouvelles conditions financières. D'après lui, le nouveau cadre urbanistique direct sera d'ici peu plus propice à la détente, une meilleure vue, un meilleur cadre de vie,... D'autres riverains sont dans le cas aussi et on parle chez certains d'une augmentation vertigineuse pouvant aller jusqu'à une location de 1.000 € contre 700 € précédemment. Cette pratique est scandaleuse car cela fait de nombreuses années que nous sommes dans notre appartement. Nous sommes pris en otage rien de plus ! Soit on accepte les nouvelles conditions financières imposées par le propriétaire soit nous devrons partir. Pour moi, l'arrivée du centre commercial n'est pas du tout un avantage contrairement à ce que certains propriétaires peuvent penser, ce sera plus de bruit, plus d'aller et venue, plus de délinquance aussi qui accompagnera cette toute nouvelle place,... A ça il faut ajouter que pendant plusieurs années j'ai dû avec d'autres riverains supporter les travaux, le bruit, la poussière, les dégradations, les incivilités d'autres personnes qui urinaient sur ma porte d'entrée, jetaient des déchets partout,... A aucun moment mon loyer n'a été adapté pendant les travaux et aujourd'hui c'est la claque. Nous avons été les dindons de la farce et perdant dans tout les sens du terme avec ce chantier et depuis le début d'abord avec la ville puis aujourd'hui avec les propriétaires. Je suis très en colère et tant qu'affaire que les citoyens quittent le centre ville et partent ailleurs, la ville se rendra peut-être à l'évidence qu'il y a un problème grave et peut-être aura t-elle le courage d'agir contre ce genre de procédé... mais pour moi il est déjà trop tard ! En ce qui me concerne c'est sûr, Charleroi ne me verra plus !" affirme Christophe, un riverain exaspéré de la situation.
     
    A l'aube de l'inauguration et de l'ouverture du centre commercial Rive Gauche, il faut croire que tout ne s'est pas passé sans embûche ni sans contrainte pour celles et ceux qui habitent le quartier. Les commerçants avaient déjà eux aussi subits de nombreux désagréments qui ont pu se résoudre à coup de recours et de plaintes.
     
    Nous pourrions aussi aborder le sujet brulant du stationnement en centre ville, qui a pour but d'améliorer la mobilité, cependant d'après les témoignages reçus de riverains, de commerçants, le stationnement des véhicules soumis à la gestion de la RCA (régie communale autonome) aura probablement et uniquement l'impact de voir partir les habitants du centre ville et faire fuir les clients qui préfèreront aller dans un endroit où le stationnement est moins compliqué mais surtout moins cher. La faute sans doute à de nombreuses autres alternatives de mobilité qui n'ont pas été suffisamment préparés par la ville elle-même pour permettre à chacun de se passer de la voiture.
     
    Aujourd'hui encore, certains commerçants du quartier ont du mal à conserver une activité normale et beaucoup ont souffert d'une perte croissante de clients et des pertes financières qu'il sera probablement impossible à chiffrer précisément depuis le début des travaux. Une chose est certaine, pour les riverains c'est bientôt la fin et celle-ci est attendue avec grande impatience, c'est aussi le commencement pour la ville de Charleroi d'une nouvelle aventure qui aura déjà fait couler beaucoup d'encre. 
     
    Source & photo: Seben©
     

    Votre avis nous intéresse ! N'hésitez pas à commenter cet article et y apporter votre point de vue sur le sujet. 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Société, Sujets thématiques, Témoignage, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI : Travaux rue de Montigny, circulation limitée

    image3.PNGSuite à différents travaux de la voirie, la rue de Montigny, en plein coeur du centre ville (ville basse) sera bloquée d'accès aux véhicules du 02 au 20 novembre 2015 inclus.

    Concrètement, l'accès à la rue de Montigny sera tout de même possible, mais fortement limitée (circulation locale) comme pour atteindre le garage "Isabella" situé au niveau de la Galerie Bernard mais pas au delà. 

    Pour quitter cette rue, il faudra emprunter la rue de Montigny à contre sens et tourner sur la rue prunieau pour rejoindre le Bd Tirou. La vitesse sera toutefois limitée à 30km/h en raison du danger potentiel des autres véhicules qui arrivent de façon "habituelle" via cette rue de Montigny. 

    Il est demandé aux personnes n'ayant pas la grande nécessité d'emprunter cette voie pour accéder au centre ville de plutôt favoriser une autre voie d'accès. 

    Des panneaux d'informations sont présents également via la desserte située rue du pont neuf (Rond point du "Luxembourg") afin d'éviter les éventuels blocages de véhicules qui seraient empêcher d'accès.

    Certains riverains et commerçants trouvent que les travaux sont nécessaires et arrivent "enfin", d'autres regrettent "encore" que les travaux vont lourdement peser sur le commerce et la mobilité des clients potentiels.

    "Je trouve qu'enfin il y a des travaux pour améliorer l'état des routes dans le quartier, car j'avais trop souvent le sentiment que notre rue n'était jamais prise en compte et qu'on ne valorisait que les grands axes du centre ville. Je suis content que la rue de Montigny soit améliorée, il  était temps. Maintenant on va avoir une rue digne de ce nom car elle devient très fréquentée chaque jour. Déclare Laurent, un riverain de la rue.

    "Encore des travaux ! On n'en peut plus ! Quand ce n'est pas le boulevard Tirou qui est en travaux pour Rive Gauche c'est autre chose. La circulation, le stationnement devient difficile et les clients désertent volontiers le centre ville, cela ne va pas arranger les choses pour moi. Moi je suis commerçante dans le secteur de la rue de Montigny et cela va devenir fort difficile si le passage est limité. J'ai hâte que cela se termine enfin. Je suis consciente aussi que cela est nécessaire mais c'est lourd". Atteste Marie-France.

    Et vous ... Vous en pensez quoi ? 

    NDLR: N'hésitez pas à joindre notre rédaction de Sudinfo Charleroi au 071.960.990 (répondeur) pour nous faire part de votre avis, commentaire, expérience par rapport à ces travaux du centre ville. Vous pouvez aussi nous faire part de votre témoignage par email à sudinfo.charleroi@seben.be 

    *cliquez sur le plan pour l'agrandir.

    Sébastien Delhez ©seben

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Sujets thématiques, Votre quotidien 1 commentaire
  • CHARLEROI: Tremblements sur le projet Rive Gauche

    IMG_0050.jpgLa place Albert 1er,  en plein coeur de Charleroi,  est le lieu du plus gros chantier du projet Rive Gauche. Les travaux pour les fondations vont bon train. Une foreuse géante creuse des "carottes" à plusieurs dizaines de mètres de profondeur, ce qui peut provoquer, on s'en doute , quelques désagréments.

    La place contient de nombreuses habitations, surtout des appartements. La proximité du chantier avec ces habitations ne sont pas sans conséquence. C'est ainsi que de la semaine, les riverains ont eu la mauvaise surprise de constater que durant le forage, des tremblements importants se déroulaient dans leur habitation.

    "C'était horrible ! Les tremblements étaient très forts, même assis dans notre divan, on sentait les vibrations sous nos pieds et le lustre tremblait relativement fort pendant le forage. Je ne me suis inquiétée de savoir si l'immeuble n'allait pas souffrir de ces tremblements, je n'ai pas envie de voir arriver des fissures sur les murs de mon salon !" déclare Marie-Josée, une riveraine de la zone. 

    "Les travaux de forage commencent entre 5 et 6 heures du matin pour se terminer vers 22:30 et ce toute la semaine. Au début,  cela ne posait pas de souci mais là cela commence à bien faire et c'est épouvantable. Nous mangeons de la poussière à toutes les sauces, le bruit est constant et maintenant des tremblements, il ne manquait plus que ça ! L'évolution de Charleroi je suis pour ! Mais je me dis aussi qu'il faut penser aux gens qui habitent à proximité, nous ne sommes informés de rien du tout de la part de la ville, c'est une honte !" s'insurge Christophe. 

    Ces tremblements de forage ont eux raison de la patience et de la bienveillance des riverains, tant et si bien que certains à 22h sont sortis de chez eux pour aller interpeller les ouvriers du chantier pour savoir exactement combien de temps cela pouvait durer mais surtout si ces forages ne pouvaient pas provoquer des dégâts importants aux immeubles. Au bout de quelques minutes,  c'est presque une dizaine de personnes qui ont fait le choix de descendre sur le chantier. 

    D'après nos sources, le forage devrait encore durer quelques semaines et se répartir tout autour de la place de façon aléatoire, ce qui devrait aussi laisser du répit pour certains riverains et permettre à certains de ne pas avoir l'impression, comme nous l'avons entendu "d'avoir un avion de ligne qui se pose devant la fenêtre de leur habitation".  

    IMG_0050.jpg

    IMG_0049.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques, Témoignage, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: Les petites magouilles du chantier Rive Gauche.

    Rive Gauche, Charleroi, Travaux, Place Albert 1erLes chantiers de la ville basse de Charleroi, Rive Gauche et ses travaux vont bon train. La phase de démolition partielle des colonnades a débuté il y a peu. Avant cette étape, c'était la démolition des structures de l’ancien parking de la Place Albert 1er qui était à l’ordre du jour. 

     

    Nous avons constaté sur place de bien étranges agissements et avons été alertés à plusieurs reprises par des riverains. Depuis le départ des commerçants qui ont dû quitter les colonnades, il y a de bien drôles de choses qui s'y passent: des visites nocturnes de personnes  indésirables et profitant de l’obscurité pour venir dérober du matériel, des câbles, des structures métalliques, du bois, du béton, du mobilier qui étaient encore présents au sein des cellules commerciales. La Police de Charleroi a déjà pu interpeller à plusieurs reprises et de façon efficace et professionnelle des individus présents sur le chantier et tout à fait en infraction dans ce cadre là. Très attentif également à la sécurité des citoyens.

     

    C’est ainsi que début de semaine, deux individus cagoulés et habillés de noir avaient pu rôder sur le chantier tels des Ninjas, autour des grues et armés d’un pied de biche et de plusieurs sacs pour emporter les butins. Chaque jour, il n’est pas rare de constater des va-et-vient nocturnes sur le chantier et la présence de « civils » au sein des structures en cours de démolition. Ces présences sont à la fois extrêmement dangereuses par l’instabilité de certaines structures des colonnades et la présence d’engins, de trous et de déchets sur le chantier. La police de Charleroi reçoit d’ailleurs régulièrement des appels de riverains qui s’inquiètent de la présence inappropriée d’auteurs aux comportements plutôt douteux, voir même des adolescents ou des enfants.

     

    Les voleurs sont au rendez-vous mais pas uniquement, d’autres citoyens envahissent les lieux pour y prendre des photos, y pratiquer des actes sexuels, des promenades et vont jusqu’à plier des barrières, forcer des cadenas ou plus dangereux encore escalader les barrières de sécurité jusqu’à chuter lourdement derrières celles-ci. Les exemples et témoins ne manquent pas. 

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Faits Divers, Société, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: Des passants déplacent la voiture qui bloque le chantier.

    IMG_0010.jpgLe projet Rive Gauche prend de l'ampleur et avance relativement bien. Ce vendredi s'est pourtant produit un événement bien étrange et cocasse. En cause, le mauvais stationnement d'un automobiliste qui a cru qu'il pouvait se placer à un endroit pourtant bien signalé comme interdit de stationnement, mal lui en aura pris.

    C'est fin d'après midi que l'énorme camion transportant une foreuse géante (de  14 mètres) souhaitait quitter la place mais sans succès. Un événement qui bloquait le bon déroulement du chantier et la circulation vers celui-ci.

    Que fallait-il faire ? Appeler la police pour évacuer la voiture ?  Accrocher la voiture mal garée en manoeuvrant ? Ce sont finalement des passants qui ont trouvés LA solution en déplaçant la voiture à plus d'un mètre... à la force des bras ! Un spectacle étonnant mais qui n'a pas manqué d'amuser les riverains présents. 

    - Cliquez dessus pour agrandir les photos -

    Source photo: SDZ.

    IMG_0009.jpgIMG_0010.jpgIMG_0011.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Faits Divers, Société, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: L'état des travaux en centre ville.

    IMG_0037.jpgLes travaux à la ville basse de Charleroi vont bon train.

    Les travaux de la place Albert 1er à deux pas du Boulevard Tirou avancent bien et évoluent à grands pas. Le chantier a été recouvert de terre et permet aux ouvriers de débuter les perforations en sous sol pour la préparation des fondations. Quant aux colonnades, elles doivent être détruites début du mois de février si le planning est maintenu.

    La plupart des commerces des colonnades ont été vidés et les lieux complètement vidés des métaux, bois et structures présentes. Les vitres sont actuellement enlevées dans chaque espace commercial pour laisser ce bâtiment nu pour ensuite avoir plus de facilité pour l'éliminer dans la phase suivante de démolition. 

    Et les anciens commerces des colonnades ? 

    Les commerces,  qui étaient présents au sein des colonnades,  sont pratiquement tous partis. On citera par exemple le cordonnier qui a retrouvé une place au coin de la galerie Bernard sur le Boulevard Tirou ainsi que la taverne des colonnades qui s'installe actuellement également au sein de cette galerie commerçante. D'autres commerçants ont décidé de partir ailleurs, quelques-uns de fermer définitivement mais la plupart ont tenté de trouver un nouvel emplacement le plus près possible de celui qu'ils exploitaient depuis parfois très longtemps.

    Et les délais ?

    Le chantier "Rive Gauche" semble avoir respecté le planning établi, même si celui-ci a été retardé à plusieurs reprises par différents recours des commerçants. Depuis, l'avancement du chantier se déroule bien. Les ouvriers travaillent d'ailleurs en semaine de 7 à 21 ou 22 heures pour combler un maximum les délais perdus comme les congés du bâtiment ou les congés du personnel. Ces horaires engendrent aussi bien entendu du bruit, des vibrations et des désagréments, ce que les riverains comprennent mais avouent pour la plupart ne pas pouvoir supporter cela pendant de nombreux mois encore.

    "Je sais que les travaux sont importants, essentiels pour le bon fonctionnement de notre ville, son embellissement, son évolution, mais,  le soir,  par exemple impossible de regarder la télévision, de discuter calmement ou se relaxer chez sois sans qu'une grue immense ne fasse trembler l'appartement ou ne perturbe de façon tonitruante notre sérénité et notre vie privée. Même avec du double vitrage le bruit est omniprésent.  Ni la ville de Charleroi, ni le personnel du chantier ne nous informent  des désagréments qui peuvent arriver. J'espère simplement que notre bâtiment ne va pas bouger ou se fissurer car,  lors de la perforation du sol avec cette grosse grue,  tout tremble et le bruit est épouvantable." déclare François.G riverain de la place Albert 1er. 

    IMG_0037.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: Le prince Baudouin n'est plus.

    L'information était annoncée depuis que l'on savait les colonnades de Charleroi (bd Tirou) condamnées par les travaux du projet rives gauche. 

    C'est ce lundi matin que les portes de la taverne la plus célèbre du centre ville de Charleroi se sont définitivement fermées. Le matériel mis en vente, les vitrines occultées, c'est bien la fin. Les citoyens, riverains et carolos ne pourront donc plus dorénavant profiter de ce lieu mythique qui laissera sous peu place aux travaux de démolition. 

    Une page de l'histoire se tourne aujourd'hui. Adieu Prince Baudouin. 

    ©seben / SDZ

    Lien permanent Imprimer Catégories : Faits Divers, Votre quotidien 8 commentaires
  • CHARLEROI: Place Albert 1er totalement inaccessible

    IMG_0040.jpgDans le cadre des travaux en plein coeur de Charleroi (Rive Gauche), la place Albert 1er a pu,  il y a une semaine,  fermer définitivement ses portes. Aujourd'hui c'est au tour de la ru,  le long de la place,  qui est inaccessible aux automobilistes et aux piétons. Des barrières ont pu être apposées et empêchent dorénavant toute circulation sur cette partie de la place, ce qui la rend totalement accessible par contre aux grues, camions de démolition et ouvriers du chantier.

    L'accès de la place est cependant maintenue par un seul et unique accès depuis le Boulevard Tirou mais pour très peu de temps,  selon nos informations. Les panneaux de circulations sur la Boulevard Tirou ont eu aussi été modifiés par les ouvriers communaux,  au moment même de la clôture de la circulation sur la place.

    Inutile donc de conseiller aux riverains, aux Carolos, aux automobilistes d'emprunter cette voie de circulation,  car la place est désormais totalement inaccessible et le sera encore pour plusieurs années. (La durée des travaux est estimée à 2 ans). 

    Source photo: Seben©

    IMG_0040.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Sujets thématiques, Votre quotidien 1 commentaire
  • CHARLEROI: Les travaux avancent vite !

    IMG_0038.jpgLes grands travaux de Charleroi, du centre ville avancent de plus en plus vite (pas assez pour certains, trop pour les autres). C'est au tour de la Place Albert 1er, à la ville basse près du Boulevard Tirou que les travaux sont actuellement en cours. Ce lundi 29 septembre c'est l'interdiction d'accès au parking qui a eu lieu aux premières heures du jour.

    Depuis ce début de semaine c'est un ballet incessant qui y a lieu, des camions, des grues, des ouvriers sont à pied d'oeuvre pour vider totalement la place des anciens vestiges et bacs décoratifs qui y étaient installés depuis tant d'années. La vitesse d'exécution est impressionnante, en moins de 48 heures c'est pratiquement l'ensemble du parking qui est déblayé et qui présage une suite des travaux tout aussi rapide.

    A la ville basse de notre métropole on ne chôme pas, sans doute également pour garder les délais prévus pour ce chantier déjà annoncé comme pharaonique.

    Cliquez sur la photo pour l'agrandir et y voir les détails

    Credit photo: Seben©

    IMG_0038.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: Faire et refaire c'est toujours des travaux !

    IMG_0001.jpgDernièrement, nous avons reçu un message d'inquiétude d'un riverain du Boulevard Joseph Tirou de Charleroi accompagné d'une photo. Des travaux sont encore et toujours d'actualité: des grues, pelleteuses et ouvriers sont à pied d'oeuvre pour terminer certains aménagements.

    Cependant l'inquiétude réside surtout sur le fait que ces grues, camions se positionnent sur les trottoirs, les dalles et pavés installés par la ville seulement depuis moins d'un an. "Je ne comprends pas pourquoi des grues se placent sur des trottoirs neufs et risque fort vu le poids des engins de détériorer très rapidement ces surfaces. On devra encore recommencer et dépenser de l'argent. Les dégâts occasionnés par ces machines au sol feront certainement suite à de nouveaux travaux et donc des frais importants. La ville et les entrepreneurs sont-ils conscients de cela ou est-ce encore une manière déguisée de dépenser l'argent communal et des citoyens de façon stupide? En plus, ces travaux ne sont pas bien sécurisés et les piétons peuvent donc y avoir accès avec des risques et des dangers bien réels." s'insurge Florent. 

    Ce qui est certain, c'est que du côté de la ville de Charleroi, les travaux au centre ville sont une priorité pour avancer dans les projets en cours et participe au développement de la métropole. Quant aux risques réels et vérifiables sur places liés aux dégradations des engins sur les surfaces au sol et l'absence de balise de sécurité, on peut comprendre que pour la ville cela ne soit finalement qu'un mal nécessaire et qu'aucune action ne soit réalisée pour éviter ces stationnements. Moralité: Rien ne doit retarder les travaux et comme dit l'adage à Charleroi "Faire et refaire c'est toujours des travaux". 

    IMG_0001.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI: Travaux: Faire et défaire c'est toujours travailler !

    IMG_0001.jpgDepuis plusieurs mois, des travaux importants ont été entrepris sur la place de la Digue de Charleroi. Ces travaux ont pour but de créer un immense parking souterain pour accueillir en autre les nouveaux projets de la ville de Charleroi et contribuer dans le cadre de sa rénovation.

    Cela fait plusieurs semaines d'ailleurs que les feux de circulation de la rue du grand cental à proximité sont à l'arret volontairement et qu'un système altérnatif d'un feu mobile a été mis en route à proximité de cette place de la Digue (une seule voie de circulation). Mais les changements ne manquent pas...

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire