taverne

  • CHARLEROI: La galerie Bernard défigurée par une terrasse ?

    IMG_0006.jpgAvec la fermeture de la place albert 1er et les expropriations prévues des commerces de colonnades on savait que certains devaient retrouver un nouveau lieu d'exploitation. C'est le cas pour "La taverne des colonnades" qui devrait déménager à l'entrée de la galerie Bernard en plein Boulevard Tirou d'après nos informations. Les riverains ont longtemps pensés qu'une terrasse serait possible sur ce boulevard même (Un arbre avait été abattu dans ce sens par la ville il y a quelques semaines). - Quelle ne fût pas la suprise ce dimanche de constater des fondations de ce qui ressemble à un squelette de terrasse qui prend déjà une belle partie de la largueur de la galerie à l'entrée de celle-ci. Il n'est pas à exclure qu'une autre "partie" de terrasse puisse faire son apparition en plein boulevard Tirou également sous peu.

    Une terrasse qui va nul doute défigurer l'aspect historique de cette galerie mais aussi pour certains riverains condamner définitivement ce lieu à n'être qu'un endroit aux odeurs douteuses et le lieu de rendez-vous de bruyants événements (connaissant l'acoustique particulier du lieu). Bien sûr le côté positif s'il en est sera de voir revivre la Galerie Bernard qui depuis quelques années n'a guère vraiment vu le nombre de visiteurs ou clients augmenté. De nombreuses réactions reçues nous font penser que le sujet ne laisse personne indifférent.

    Charleroi, Galerie Bernard, Taverne"C'est vraiment dommage qu'on ai pu accepter une telle chose. Je craint vraiment pour la tranquilité et celle de mes voisins. Une tarvene c'est bien connu cela est bruyant, les odeurs de bières ne manque pas et cela défigure vraiment ce beau lieu du centre ville. Comme si la ville avait voulu pour se débarrasser des récalcitrants devenus dérrangeant à la place Albert 1er consentir à prostituer une part de notre patrimoine. C'est honteux ! En plus, fini l'espoir de revoir des spectacles comme celui de François Pirette et Rires sur la ville avec cette terrasse qui prend de l'espace de passage à l'entrée même de la galerie. Je suis furieuse car personne ne s'est inquiété de l'avis des riverains à proximité. Encore une question de pognon, à Charleroi c'est bien connu que c'est seulement ce qui compte." Signale Monique.P, une riveraine qui ne décolère pas. 

    Découvrez également ci-dessous d'autres réactions...

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Société, Sujets thématiques, Témoignage, Votre quotidien 2 commentaires
  • Billet d'humeur: Au Prince Baudouin à Charleroi on liquide vos affaires ?

    JLXR2MIP.jpgCharleroi est un lieu où il peut se passer une multitude d'événements et parfois certains sont bien moins glorieux ou valorisants. Nous avons pu constater par nous même un bien étrange comportement qui nous a laisser pour le moins sans voix. C'est le dimanche (21.09) matin à 5:25 qu'alors nous allions quitter  de la place Albert 1er à Charleroi dont le coin est habité par la célèbre brasserie "Le Prince Baudouin" que nous avons vu un acte que nous jugerons (humainement parlant) pour le coup d'une terrible mesquinerie et d'un manque évident de civilité (vous en jugerez).

    Alors qu'un sac à main avait été déposé sur l'un des pots de fleurs de la brasserie (sans doute un sac recherché par une propriétaire malheureuse de l'avoir vu disparaître) qui l'aurais oubliée ou plutôt dirons-nous (au vu du lieu et de l'heure de la découverte) volé et abandonné de la nuit à cet endroit, l'une des femmes en charge du nettoyage de cette taverne à découvert ce sac à main.

    DSCF0882.jpgTout naturellement presque attendri par cette belle découverte (pour l'heureuse propriétaire du sac sans doute qui l'aurait retrouvé rapidement avions nous pensé), cette dame de charge a eu un comportement facilement qualifiable de scandaleux. Ayant pris le sac à main, cette dernière s'est approchée du trottoir et a pris un foudroyant élan du bras pour "balancer" ce sac en l'air en direction du parking de la place Albert 1er, laissant celui-ci s'ouvrir et se déverser avec le choc de la réception sur le parking quelques mètres plus loin.

    Nous ne pouvions pas en croire nos yeux ! Humainement parlant nous étions sous le choc. Comment un comportement aussi trivial et cavalier avait pu avoir lieu de la sorte alors qu'il aurait été si simple de conserver ce sac et faire de petites démarches pour retrouver sa propriétaire ou informer les autorités de police un peu plus tard dans la matinée de cette "belle" découverte, ce qui aurait sans doute pu rendre grand service et réconforter cette dame de retrouver son bien qui lui aurait été dérobé et au passage également permis "indirectement" par ce geste citoyen de contribuer à une très belle image de ce lieu mythique de Charleroi. Il n'en a rien été... que du contraire ! 

    Il faut croire que la fermeture annoncée du Prince Baudouin donne à certains membres du personnel un certain droit de pouvoir ouvertement et sans aucune culpabilité aucune s'adonner à ce type de comportement.

    DSCF0880.jpgUne fin heureux ?

    Nous ne saurons jamais si la propriétaire du sac à main à pu récupérer ou récupérera celui-ci mais il semblerait qu'un couple passant (rentrant vraisemblablement d'une sortie) ayant découvert l'éparpillement de ce sac quelques minutes à peine après avoir atterri sur le parking aurait pris immédiatement son téléphone pour informer quelqu'un de la découverte et dans l'espoir secret que nous pouvions encore avoir à ce moment que bien vite le contenu et le sac à main serait rendu à sa propriétaire légitime. 

    Etonné et scandalisé par ce comportement, nous avons tenté de joindre dans la matinée et à plusieurs reprises la Direction de la taverne du Prince Baudouin sans succès et sans aucun rappel à notre message pour l'informer de l'agissement qui nous avait tellement déçu et nous a fait revoir sérieusement en tant que citoyen, carolo et client l'image que nous avions de cet établissement pourtant bien côté dans la région.

    Espérons enfin que la propriétaire du sac n'était pas une fidèle cliente de l'établissement (ironie), ce qui apporterait à celle-ci une grosse déception et un goût plutôt amer au final sauf bien entendu si son sac lui est revenu "presque par magie" mais surtout et grâce essentiellement à la bonne volonté d'un passant arrivé au bon moment et au bon endroit pour le coup !

    #Billetdhumeur #seben 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Témoignage, Votre quotidien 0 commentaire
  • CONSOMMATION: Vous êtes client ! Etes-vous toujours Roi ?

    horeca,taverne,café,restaurant,qualité,criseNe dit-on pas que le client est Roi ? C'est en tout cas ce qui justifiait dans la plupart des bonnes maisons dans l'Horeca (Hotel Restaurant Café) le fait d'apporter aux clients les meilleurs services et l'idée générale d'une large gammes de produits de qualités. La crise dans le milieu de l'Horeca est bien visible chez nous en Belgique, y compris dans notre région de Charleroi.

    Nombreux sont les patrons qui annoncent par instant des chiffres de fréquentations en diminutions ou des recettes moindres depuis plusieurs mois (pour ne pas dire ces dernières années). La crise semble être le point noir pointé du doigt par les dirigeants d'entreprises dans le milieu. A cela s'ajoute également l'interdiction de fumer dans les établissements publics et parfois une augmentation des prix dû à certaines taxes ou suppléments dans le prix d'achats des produits de bases qui font reculer certains clients et la fréquence des visites. Cependant, on n'en parle peu, le service semble lui aussi avoir vraiment souffert ces dernières années et avoir pris un coup dans l'aile.

    Une constatation qui est relayée par bon nombre de citoyens-consommateurs. Il semblerait donc que le service, l'amabilité, le sourire, l'accueil du client par le personnel de restaurant, café, taverne ne soit plus une réelle priorité pour tous le monde. En effet, en fréquentant différents établissements, on peut se rendre compte que dans la plupart du temps, le client doit commander rapidement, se contenter de ce qu'il reste encore dans les cuisines (et qui n'est donc plus disponible à la carte malgré sa présence) et le fait que lorsqu'il s'agit de terrasse, le personnel n'a plus de culpabilité à vous lancer au visage "Il faut au moins prendre deux consommations sur les 30 minutes pour que la terrasse soit rentable ou vous pouvez toujours aller à l'intérieur pour laisser place aux meilleurs clients dehors" (cfr: remarque entendue à plusieurs reprises sur la journée à une terrasse du Bd Tirou de Charleroi).

    Que le client soit fâché ou non de la remarque, cela ne change rien du tout, nous sommes rentré dans l'ère du clash et de l'affront direct aux clients, sans tact ni courtoisie. Comme nous avons pu l'entendre dire à haute voix suite à une remarque d'un client, de la part d'une patronne devant tout le monde et sans sourciller: "A celui que cela ne plaît pas !"... (avec le sous entendu: "il peut aller ailleurs..."). Pas certain que cela soit très bien passé et que le message ai eu une résonnance positive de la part des clients présents.

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 1 commentaire