sécurité

  • INTERNET: Vos publications peuvent vous coûter très cher !

    facebook,publications,sécurité,justiceLes réseaux sociaux apportent, comme tout le monde le sait, une grande liberté d’expression, de diffusion d’information, de partage, de convivialité,.... Cependant, on ne peut pas tout dire ou écrire sur internet,  au risque d’être très sérieusement punissable par la loi.

     

    On a tendance à oublier parfois l’impact d’une « bête » publication, un commentaire ou même le fait de diffuser à son tour une publication d’autrui sous le couvert du partage. Combien de fois ne voit-on pas « Diffusez en masse », « Partagez »… Souvent aussi ces partages se font de manière naïve, pour rendre service, parce que l’on juge que l’on peut partager une info qui peut sembler utile ou intéressante pour les autres. Il faut être vigilant à plus d’un titre. Vous êtes responsable de ce que vous partagez ou publiez sur votre mur Facebook, Twitter, Blog !  

     

    Exception faite, le partage des publications « de presse » (journalistes/journaux) est soumise,  quant à elles,  à une responsabilité de l’auteur et de l’édition mais pas aux internautes qui partagent un article par exemple. D'autres exceptions:  les avis de recherches "officielles" de la Police Fédérale, les avis de recherche Child Focus, ... (sachez faire la différence entre les vraies et les fausses publications officielles).

     

    B.jpgLes publications,  postées sur votre propre mur facebook ou Twitter , vous engagent aussi à titre de « diffuseur » , de propagateur et ce même si vous n’en êtes pas l’auteur, la sanction peut s’avérer lourde. Diffuser une fausse information, un Hoax comme on dit ou une information vraie mais qui peut, au sens de la loi, porter atteinte à autrui est punissable. Souvent les « diffuseurs » que nous pouvons être tous un jour ou l’autre le faisons de bonne foi en pensant rendre réellement un bon service à celui ou celle qui nous a envoyé l’info ou qui la publie sur son mur personnel et que nous reprenons nous aussi.

     

    C’est ainsi que certains internautes se sont vu infliger de lourdes amendes, des condamnations de prison ou l’obligation de verser des dommages et intérêts importants à des auteurs de vols dans des magasins, des agresseurs, des délinquants, …. du simple fait de diffuser la photo et des propos diffamatoires, des injures,... à l’encontre de ceux-ci. C'est fou mais c'est ainsi !

     

    Même si cela peut sembler fort injuste au regard de certains actes bien plus graves dont seraient accusés les auteurs de ces agressions par exemple, la loi est stricte dans ce sens, « on ne peut pas publier d’insultes, de diffamation, de calomnie sur internet ! ». Vous avez peut être aussi entendu parler de cas de licenciements au sein de certaines sociétés dont les employés avaient publié des insultes concernant leur patron ou des informations sensibles, les exemples ne manquent pas et prouvent que la publication sur internet est quelque chose pris très au sérieux par les tribunaux et la justice.

     

    Voici un exemple récent qui peut sembler anecdotique mais il est plutôt courant.

     

    Actuellement sur Facebook se diffuse la photo d’un jeune homme, la photo diffusée est la sienne, on peut y lire qu’il vient de sortir de prison très récemment, serait l’auteur d’actes de pédophilie sur mineurs et on y mentionne même sa localité, … à peu de chose son adresse. Cette publication démarre du profil Facebook d’un carolo.

     

    La diffusion d’un tel avis est dangereux et pourtant certains internautes diffusent en masse cette annonce et cette photo sans se rendre vraiment compte de ce qu’ils risquent réellement ! Que les faits sur l’individu visé soient avérés ou non, ces faits sont du domaine de la justice. Il n’est pas autorisé à un individu « lambda » de diffuser ce genre de propos, qui est jugé au sens strict de la loi comme de la diffamation, de la calomnie, de l'injure parfois sur les réseaux sociaux. Peu de personnes sont conscientes de la gravité d’une telle publication et des retombées légales, des sanctions pénales extrêmement lourdes que peuvent provoquer de telles publications, même si vous n’en êtes pas l’auteur direct. Le risque est là ! Bien sûr l'auteur encourt plus de sanctions que les diffuseurs , mais vous n'êtes pas à l'abri,  sachez-le ! 

     

    On ne peut pas en Belgique faire de publication ou participer à des publications calomnieuses, diffamatoires, insultantes à l'encontre d'autrui. Inutile dans ce cas de prétendre à la liberté d'expression ou de l'information,  cela ne fonctionne pas ! La loi est précise dans ce sens.  Alors "Non" ...On ne peut pas tout dire sur internet !  

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Buz du net, Faits Divers, Société, Sujets thématiques, Témoignage, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: La sécurité et la surveillance aussi en version mobile.

    Dans le projet "Rive Gauche", différents chantiers sont en cours un peu partout au sein de la ville basse. Ces chantiers attirent également des voleurs de métaux, de matériaux de construction, des curieux qui à toute heure du jour ou de la nuit tentent de pénétrer sur les chantiers.

    Des modules mobiles de sécurités sont placés en ville, en autre sur le Quai de Brabant (A la hauteur de l'ancienne Banque Nationale). Des caméras de surveillance, des éclairages qui s'allument lors d'une alerte, qui transmettent des images à distance et même un haut parleur pour une éventuelle alarme sonore ou l'intervention vocale d'un agent de sécurité. Ce dispositif semble être tout à fait adapté pour des événements extérieurs mais aussi pour des chantiers et des lieux qui ne disposent pas encore d'infrastructures définitives.

    Ce dispositif mobile a été placé par une société de surveillance et de sécurité indépendante. Les moyens ont été mis sur ce chantier pour assurer plus que jamais la sécurisation du projet tout en garantissant au passage la sécurité aussi des promeneurs et des carolos sur le Quai de Brabant. 

    Credit photo: SDZ

    IMG_0052_1.jpgIMG_0053.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: La ceinture de sécurité AUSSI en ville et SANS Gsm !

    police, sécurité, ceinture de sécurité, gsmNous avons reçu de très nombreux messages de riverains du centre ville de Charleroi, inquiets de la sécurité et nous informant qu'en ville un nombre important d'automobilistes ne portaient pas de ceintures de sécurité et où l'utilisation du Gsm au volant était plus que fréquent.

    "Je suis en rage, j'ai failli me faire renverser par une voiture dont le chauffeur n'avait pas de ceinture et était même au Gsm, je me suis presque retrouvée sur son capot, je n'ai rien compris. Il roulait en plus très vite quand j'ai traversé au passage piéton au Bd Tirou, je ne sais même pas s'il a vraiment fait attention à moi. Il m'a insultée quand je lui ai fait part qu'il était un réel danger pour tous le monde". déclare Carole.S, riveraine de la ville basse. 

    Nous avons souhaité effectuer par nous même ces constatations pour connaître "les habitudes" des carolos en tant qu'automobilistes mais surtout savoir si en ville la sécurité était toujours respectée.

    A Charleroi centre ville ce vendredi 29 août après midi, à 16h30, positionné de façon stratégique au milieu du Boulevard Joseph Tirou, nous avons comptabilisé 100 véhicules de façon continue ni plus ni moins afin d'évaluer en autre la pose de la ceinture de sécurité mais aussi l'utilisation du Gsm au volant. Les résultats sont très préoccupants. 

    police, sécurité, ceinture de sécurité, gsmC'est ainsi que sur 100 voitures, 64 automobilistes (chauffeurs) ne portaient pas la ceinture de sécurité, ce qui est un résultat relativement important voir inquiétant. Sur ces 100 mêmes chauffeurs 41 utilisaient un Gsm ou l'avaient à l'oreille lors du constat de cette statistique.

    Ces chiffres peuvent faire tourner la tête et en effrayer plus d'un. Il faut savoir qu'il n'y a aucune dérogation particulière en ce qui concerne le centre ville d'une commune pour l'abstention du port de la ceinture et encore moins d'autorisation pour l'utilisation du Gsm (sans oreillettes) dans le code de la route. Ces comportements peuvent bien entendu être terriblement dangereux et peuvent aussi mettre en péril les autres usagers de la route ou même les piétons. Même si les autorités ne cessent de rappeler ces consignes qui peuvent sembler évidentes, il semblerait pourtant que cela ne soit pas encore systématiquement et malheureusement encore pris au sérieux. 

    Pour information le non port de la ceinture peut coûter 150 euros et l'utilisation du Gsm de 120 à 1.500 euros en cas de récidives, ce qui peut faire réfléchir certains automobilistes aux conséquences également économiques. 

    Heureusement dirons-nous, d'autres automobilistes eux sont plus sérieux ou respectent mieux la réglementation et la sécurité routière, il n'y a pas de généralité et Charleroi n'est sans aucun doute pas le champion de ce genre de pratique. Peut-être alors avons-nous par hasard, simplement pu croiser les plus mauvais automobilistes du jour ? 

    SOYEZ PRUDENT, SOYEZ RESPONSABLE et pensez surtout que vous n'êtes pas seul sur la route ... même en ville ! 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Allo Police, Billet d'humeur, Société, Sujets thématiques, Votre quotidien 0 commentaire
  • RADARS: Région Charleroi du 23 et 24 août 2014

    Unknown.jpegRadars prévus ce week-end : 

    Samedi 23/08/14 :
    - Gosselies : rue Louis Blériot, rue Pont à Migneloux
    - Monceau/s/Sambre : rue de Roux 

    Dimanche 24/08/14 : 
    - Gilly : chaussée de Châtelet, chaussée de Ransart
    - Roux : rue de Courcelles 

    Levez le pied et bonne route!

    Source: Police de Charleroi © Facebook.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Allo Police, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: Les commerçants se barricadent !

    rolhekken.jpgOn savait que la sécurisation des commerces avait une réelle utilité. Depuis quelques semaines, de plus en plus de commerçants du centre de Charleroi ont pris la décision de faire appel à des sociétés et fabricants de volets métalliques ou en PVC afin d'apporter plus de sécurité aux portes et vitrines des magasins.

    Cette tendance s'explique par l'augmentation du vandalisme et des dégâts occasionnés aux vitrines dans le but de faciliter le vol. Plusieurs commerçants du centre ville nous expliquent le ras le bol général et l'incompétence parfois des autorités à réellement tout mettre en oeuvre pour arrêter les auteurs de ce qui est considéré trop souvent comme de "petits délits" ou des délits mineurs.

    Le placement d'alarmes est aussi une piste évoquée très souvent par les professionnels, les commerçants de Charleroi, sa nécessité est devenue une question de survie pour beaucoup. 

    "Cela fait trois fois que ma vitrine est saccagée à coup de pavé, qui sont disponibles facilement depuis les travaux du boulevard Tirou. Les dégâts sont considérables car ma compagnie d'assurance commence vraiment à en avoir assez de m'entendre à ce sujet." explique un coiffeur de la ville basse.

    "L'installation de volets aux vitrines et à la porte m'a coûté fort cher, il s'agit  presque aujourd'hui d'une obligation car le coût des dégâts de vitres et le vol à l'intérieur de mon magasin m'ont déjà tellement coûté que j'ai même imaginé plusieurs fois changer de ville. Charleroi n'est pas aussi sûre que peuvent le prétendre les autorités communales." atteste un commerçant particulièrement stressé, victime cette année 2013,  de plus de 8 tentatives de cambriolages la nuit. 

    "Je n'arrive pas à faire face aux frais, j'ai dû subir plusieurs attaques, du vandalisme qui n'avait comme but que de détruire, des actes gratuits: on ne m'a même pas volé, "juste" fracturé la porte d'entrée de la boutique qui s'accompagnait d'incivilité comme uriner sur ma devanture quotidiennement. Le placement d'une alarme et d'un volet mécanique ont pu réduire mon sentiment d'angoisse et de peur constante, celle  qu'au matin je ne retrouve le magasin dévasté comme cela s'est déjà produit deux fois en deux mois." déplore Christian, patron d'une sandwicherie. 

    Quant aux sociétés et fabricants de volets et d'alarmes, ils constatent en effet une bien belle augmentation de leur chiffre d'affaire quand la période est à l'insécurité. Comme quoi, le malheur des uns fait le bonheur des autres.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Faits Divers, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI: Le plan canicule mis en place !

    Chaleur, canicule, charleroi, température, danger,hydratation,sécuritéEn raison des fortes chaleurs annoncées, dés ce 1 août 2013 , la Ville de Charleroi a déclenché son plan «canicule » et rappelle certaines mesure élémentaires afin de prévenir les dangers liés aux fortes chaleurs.

    Il est ainsi recommandé de:

    -  Boire régulièrement et sans attendre d’avoir soif, au moins un litre et demi d’eau par jour.

    -  Accompagner la prise de boissons non alcoolisées d’une alimentation solide, en fractionnant si besoin les repas, pour recharger l’organisme en sels minéraux (pain, soupes froide...).

    -  Fermer les volets et les fenêtres de vos habitations en journée et les ouvrir la nuit.

    -  Rester à l’intérieur de votre habitation dans les pièces les plus fraîches.

    En l’absence de rafraîchissement dans votre habitation, passez au moins deux ou trois heures par jour dans un endroit frais (grands magasins, cinémas, lieux publics).

    -  Prendre régulièrement dans la journée des douches ou des bains frais.

    -  Eviter de sortir à l’extérieur aux heures les plus chaudes.

    - Si vous devez sortir, privilégier les endroits ombragés, portez un chapeau, des vêtements légers (coton) et amples, de préférence de couleur claire.

    -  Eviter autant que faire se peut les efforts physiques intensifs. 



    Une attention particulière et une vigilance accrue sont à prévoir pour:

    -  les bébés et enfants en bas âge;
    -  les personnes âgées;
    -  les malades chroniques et ceux qui suivent un traitement régulier;
    -  les personnes seules, qui se déplacent difficilement ou qui occupent des pièces surchauffées (pièces mansardées, par exemple).

    - Il est également demandé de limiter, dans la mesure du possible, l'utilisation de la voiture et de privilégier les transports en commun.page1image16928page1image17088

    Canicule : 5 conseils

    Hydratez-vous Rafraîchissez votre habitation Rafraîchissez-vous

    Sortez couverts

    Surveillez et aidez les personnes à risque

    Numéro utile pour toutes questions, infos, conseils médicales : 071/33.33.33 

    Chaleur, canicule, charleroi, température, danger,hydratation,sécurité


    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI: Venir en aide à son voisin peut coûter cher !

    ascenseur.jpgQui ne viendrait pas en aide à l'un de ses voisins bloqué dans l'ascenseur de son immeuble ? C'est en tout cas ce que s'est dit Bernard, un habitant du centre ville de Charleroi il y a quelques jours.

    Alors que l'un de ses voisines hurlait car elle était bloquée dans la cage de l'ascenseur et était prise de panique, Bernard n'a alors pas hésité un instant à sortir de chez lui et aller contre la porte pour rassurer sa voisine séquestrée, pour lui venir en aide avec l'intention de prévenir les secours... Mal lui en prit puisqu'il devra en payer le prix !

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Faits Divers, Société 0 commentaire