père

  • MARCHIENNE-AU-PONT : Cavalcade - pauvre Père Lardouille!

    père, caton

    Le mariage du moncellois Père Lardouille et de la marchiennoise Mère Caton s’annonçait sous les meilleurs auspices, dimanche en début de soirée. Sauf que, avant de passer l’anneau au doigt de sa bien-aimée et de l’embrasser, Père Lardouille, bousculé par un passant, est tombé de tout son long, perdant ainsi une bonne partie de sa tête ! C’est donc fortement « diminué » que l’infortuné Lardouille s’est présenté devant l’échevine Anne-Marie Boeckaert pour les formalités. Parole de Marchiennois, on parlera encore longtemps de cette mésaventure survenue lors de la 152ème Cavalcade ! Une édition mise sur pied par le Comité des fêtes de Marchiennes, en collaboration avec l’Espace Citoyen Porte Ouest, et marquée, comme l’an passé, par la volonté d’associer les groupes locaux ( gilles de Marchiennes, les Gayettes, les Paysans et Paysannes Dochards,… ) à des groupes originaires du Maghreb, de la Turquie, de la Grèce, et de la Mauritanie. Les représentants de ces pays ont d’ailleurs exécuté des pas de danses locales. On a même pu assister à un défilé de mode multiculturel ! « Depuis quelques années, la Cavalcade avait tendance un peu à s’essouffler. La présence de ces différentes communautés présentes à Marchiennes redonne un souffle à la fête » souligne Christophe Carlier, animateur au Conseil de participation. C’est aussi l’avis de Michel Deprez, bijoutier à la rue Vandervelde, et de son père Fernand, qui ont marché tous deux comme gilles, pendant plusieurs années. Un rondeau final ainsi qu’un feu d’artifice terminaient les festivités. Cette Cavalcade était aussi le point de départ du festival MAItallurgie qui se déroule jusqu’au 20 mai. Tout au long de la semaine de petits intermèdes festifs et urbains seront proposés autour de l’inauguration d’un objet insolite, au son d’une fanfare !

     

    père,caton

    père,caton

    père,caton

    père,caton

    père,caton

    père,caton

    père,caton

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire