marathon

  • MONT-SUR-MARCHIENNE - Dans 2 jours: le marathon des sables pour Jérémy et Olivier!

    marathon,  sable

    Sportifs au grand cœur, Jérémy Gérard ( 32 ans ) de Montigny-le-Tilleul et Olivier Beguin ( 36 ans ) de Pont-à-Celles remettaient un chèque de 3000 euros à la SPA. Ce qui retient aussi notre attention, c’est leur participation en tandem,- pour la première fois-! au 27ème Marathon des Sables.

     

    Ce sont de véritables « tarés » ! dit en rigolant Franck Goffaux, directeur de la SPA. A partir du 8 avril, Jérémy Gérard et Olivier Beguin sont prêts à relever un fabuleux challenge dans le Sud marocain : ils parcourront 252 km, en 8 jours ! Beaucoup de beau monde, dont notre bourgmestre Eric Massin, s’était déplacé, dans les locaux de la SPA, pour saluer les deux sportifs. « Ma profession m’a un peu aidé à me préparer à cette aventure » reconnaît Jérémy Gérard. « Je suis chauffeur livreur. Et je peux vous dire que, dans le cadre de mon métier, je parcours plusieurs kilomètres à pied… ! Et le soir, je cours encore. Je fais environ 50 à 70 km par semaine. » Quant à Olivier, directeur d’une société de développement immobilier, il doit trouver du temps en dehors de mes heures de boulot : tôt le matin, en soirée, ou le week-end… Avant de s’inscrire au Marathon des Sables, le tandem avait déjà fait un marathon à Rijkevorsel (province d’Anvers), et des courses de longue distance de 50 à 100 km, dans le Val d’Heure ou à Spa, ou encore au profit d’associations comme Oxfam. Ils ont en outre, deux passions communes : le football.

     

    Pendant 25 ans, Jérémy a joué au Sporting de Charleroi, puis est passé dans l’équipe provinciale de Gozée et à Mont-sur-Marchienne. Olivier a aussi joué à Mont-sur-Marchienne. Tous deux ont été étudiants au Collège du Sacré-Cœur de Charleroi.

     

    L’attrait du désert

     

    Quelle expérience ont-ils l’un et l’autre du désert ?

    Jérémy s’est rendu à Agadir, il y a plus de 10 ans, dans le cadre de vacances. Mais ce n’était pas pour courir… Ce sera, pour lui, une découverte complète ! Olivier s’est rendu 2 fois en Tunisie et Maroc, avec un petit groupe de 7 à 8 personnes. « Le désert me fascine : le noir absolu la nuit, le vide, le silence… » confie Olivier. Une telle aventure comporte quelques contraintes, dont le fait d’emporter tout avec soi.

     

    Les sacs ventraux et dorsaux pèsent 8 kilos. Les concurrents doivent tout prendre avec eux : la nourriture, un réchaud, un sac de couchage,… Par contre, ils ne se préoccupent ni des boissons et des couvertures. Leur plus grand ennemi sera très certainement le froid. Jérémy et Olivier, père de 3 enfants de ( Elisa, Alexandre et Louise) pour le premier, et de 2 enfants ( Maxime et Guillaume ) pour le second, sont fiers de participer à cette course, au nom de leur famille. Nos deux sportifs ne participent pas à ce marathon dans le but de gagner : « Il y a plus de 1013 coureurs, venus du monde entier ! Nous avons pour devise d’aller jusqu’au bout… C’est notre plus gros défi… « To fail is not a option» ( échouer n’est pas une option ») est notre devise ! lancent-ils.

     

    JEAN-CLAUDE HERIN

     

     

    marathon,  sable

    marathon,  sable

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire