maitallurgie

  • MARCHIENNE-AU-PONT: MAI' tallurgie: Sacrée Carabrosse!

    Festival, mai'tallurgie

     

    Une semaine intense d’activités citoyennes, menées dans le cadre de MAI’tallurgie, s’est achevée dimanche. De nombreuses surprises ont émaillé ce festival, dont la géante Carabrosse !

     

    Du haut de ses six mètres, Carabrosse, tirée par un tracteur, paradait fièrement, au départ de Rockerill, dans les rues de Marchiennes. Accompagnée de petits lutins « ordivores », dansant sur une chorégraphie de Alvaro Mora, cette géante constituait la surprise gigantesque annoncée dans le cadre du festival MAI’tallurgie. Cousine du père Lardouille et de la mère Caton, qui avaient reçu d’elle une mystérieuse lettre lors de la Cavalcade, elle a le teint de peau bleuâtre dans le style « Avatar », la poitrine décorée de tapis de fleurs multicolores, et est munie d’une pelle pour récolter les déchets ! Conçue dans l’atelier de ferronnerie de Christophe Fauche, elle a été créée chez Avanti par une douzaine de stagiaires bénévoles. Le couturier Daniele Bossi, assisté de Massimo Cannizzaro ( pour la sculpture de la tête ) ont été aussi de la partie. « Cette géante, qui rappelle à tout Marchiennois qu’il faut garder sa ville propre, fait partie de toute une série de surprises qui ont été dévoilées dans le cadre de cette manifestation » signale Julien Verbayst, responsable de la communication.

     

    Un slip géant sur la place !

     

    Festival, maitallurgie

     

    Jour après jour, les habitants ont pu découvrir, par exemple, un grand sceau avec une raclette et une brosse, un éléphant constitué de capsules, un slip géant avec bavoir et chaussettes, des totems dans le parc communal, des sculptures insolites,… Des opérations assez insolites ont aussi été menées, comme un lancer de bouteille géante dans la Sambre, appelant à la responsabilisation face au respect de l’environnement. Depuis le 13 mai, plusieurs activités se sont déroulées : débats, concert de Skarbone 14 ( qui a attiré pas moins de 300 personnes ), balade en bus à impériale dans les rues de la localité ( 120 personnes par jour ), apéro, pique-nique géant, vente aux enchères, bal populaire,… 75 personnes bénévoles ( habitants, membres de Créad’âmes, stagiaires,… ) ont œuvré à la réussite ce festival. « Le bilan est tout à fait positif. Même si, à cause de budgets rabotés, le festival a été ramené à 1 semaine au lieu d’un mois, et si nous n’avons pas eu de son et lumière, qui constituait, en quelque sorte, une belle « carte de visite » pour le festival, nous avons réussi, une fois de plus, à nouer le contact avec la population et à la faire participer à des activités citoyennes. C’est ça qui est important ! » poursuit Julien. A l’année prochaine, pour une édition déjà riche en découvertes !

     

    festival,maitallurgie

    festival,maitallurgie

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire