joyeux

  • CHARLEROI Les joyeux nordistes- Pièce en wallon à voir du 10 au 12 février: Voye du Mouchon -Coquiyadje

    joyeux, nordistes

    Voici quelques mots de Jacques de Mol, metteur   en scène des Joyeux Nordistes, à propos de leur prochaine pièce " Voye du Mouchon- Coquiyadje":

     

    " Il y a de ces coups de cœur que l’on a envie de partager, de ces défis que l’on veut relever en équipe, histoire de ne pas sombrer dans l’ennuyeuse routine. Le spectacle que nous vous proposons aujourd’hui en est la parfaite illustration.  Nous prenons le pari de vous emmener en rue, loin des comédies de boulevard habituelles.  Une rue pas comme les autres ; une rue où tout se dit, où tout se sait, où tout se voit ! Une rue où des personnages  venus de nulle part et d’ailleurs suivent leur chemin, se rencontrent, se parlent, s’observent et se défient au gré d’un texte finement écrit.

    En tant que participants à la précieuse et très convoitée coupe du roi, nous nous devions de présenter une pièce originale, histoire de faire honneur à ce prestigieux concours. Il est de ces spectacles qui marquent la vie d’un cercle. Souvenez-vous, « Ene rose dissus l’terril »  (l’adaptation de Germinal que nous avions présentée aux Ecuries dans le cadre de notre 40e anniversaire) avait à l’époque marqué les esprits.  C’était il y a six ans déjà!  Emmenée  par le regretté Roger André,  notre troupe avait alors franchi un palier en présentant cette pièce hors norme et ainsi pris conscience qu’elle pouvait aussi se distinguer sur un autre terrain que celui de la comédie.

     Toute proportion gardée, le spectacle d’aujourd’hui est de cette veine. Vous divertir en faisant cohabiter rires et émotions, tout en maintenant à l’esprit notre volonté de toujours aller de l’avant, de progresser et de partager avec vous notre enthousiasme.

    Avant de vous emmener sur cette voye,  je tiens à adresser quelques remerciements. D’abord aux deux Jacques (Warnier et Barry) qui ont écrit et adapté cette si belle histoire. Merci à ceux qui ont accepté de me suivre dans mon délire : d’abord les comédiens mais aussi les décorateurs et techniciens qui ont réalisé un travail exceptionnel pour nous permettre d’évoluer dans des conditions optimales. "

     

    Lien permanent Imprimer 1 commentaire