gsm à l'école

  • CHARLEROI: Les réseaux sociaux et l'école: C'est la galère !

    gsm à l'école,harcèlement,charleroi,réseaux sociauxLes réseaux sociaux, comme on le sait, ont un succès très important auprès des jeunes mais pas uniquement. Des écoles, des enseignants, des parents et aujourd'hui même des étudiants ont de grandes difficultés avec les réseaux sociaux, surtout dans le domaine de la vie privée, de la protection des données et de l'image souvent négative qui peut être diffusée sur ces réseaux et sur internet de manière générale.

    Chloé, 24 ans, étudiante à Charleroi s'inquiète fortement de cette situation et dénonce même des comportements tout à fait inacceptables pour elle.


    gsm à l'école,harcèlement,charleroi,réseaux sociaux"Aujourd'hui j'ai peur des autres, même à l'école, le simple fait d'aller suivre les cours m'angoisse. Dans ma classe, comme partout sans doute, il y a des gens avec qui tout va bien et d'autres qui posent des problèmes. Lors de disputes, de mésententes, il est déjà arrivé que certains étudiants se disputent entre eux et d'autres filment ou enregistrent ce qui se passe et diffusent les images ou les enregistrements audios sur internet. Dernièrement des photos ont été diffusées sur Facebook. C'est devenu réellement du harcèlement. J'ai presque peur de dire quelque chose pour ne pas être prise à partie et faire moi aussi l'objet de tels agissements. Moi, je n'ai pas encore subi ce genre de chose. J'ai finalement décidé d'aller prévenir la direction de l'école car la situation était devenue terrifiante. La réponse m'a profondément choquée: "Ce qui se passe sur internet, nous n'en sommes pas responsables et ne savons rien faire du tout ! La seule chose est de porter plainte à la police si cela te pose souci !". Je me suis sentie sans aucun soutien. Certains professeurs ont eux aussi des craintes qu'un jour ou l'autre des vidéos ou des photos d'eux circulent pour se moquer ou les insulter. On pourrait croire que cela se passe uniquement dans les écoles secondaires mais ici moi je suis dans le supérieur à Charleroi et la tendance est identique."
    déclare Chloé (nom d'emprunt).

    La situation inquiète de plus en plus de jeunes gens qui se rendent compte des dérives possibles (surtout quand ils sont visés par celles-ci !) d'être présents sur les réseaux sociaux et de ne pouvoir réellement gérer ceux-ci de A à Z. La prise de conscience sur les dangers d'internet n'est pas systématique, c'est surtout quand certains jeunes sont personnellement visés que cela les inquiète, en dehors de cela ils pensent très souvent que les mises en garde sont exagérées.

    Il faut rappeler que l'utilisation de certaines photos, vidéos ou même le placement de commentaires injurieux sur Facebook par exemple, peuvent être sévèrement punis par la justice aujourd'hui et les peines encourues peuvent surprendre, il vaut mieux le savoir avant de commettre l'irréparable. 

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Faits Divers, Société, Sujets thématiques, Témoignage, Tendance 0 commentaire