gsm

  • CHARLEROI: La ceinture de sécurité AUSSI en ville et SANS Gsm !

    police, sécurité, ceinture de sécurité, gsmNous avons reçu de très nombreux messages de riverains du centre ville de Charleroi, inquiets de la sécurité et nous informant qu'en ville un nombre important d'automobilistes ne portaient pas de ceintures de sécurité et où l'utilisation du Gsm au volant était plus que fréquent.

    "Je suis en rage, j'ai failli me faire renverser par une voiture dont le chauffeur n'avait pas de ceinture et était même au Gsm, je me suis presque retrouvée sur son capot, je n'ai rien compris. Il roulait en plus très vite quand j'ai traversé au passage piéton au Bd Tirou, je ne sais même pas s'il a vraiment fait attention à moi. Il m'a insultée quand je lui ai fait part qu'il était un réel danger pour tous le monde". déclare Carole.S, riveraine de la ville basse. 

    Nous avons souhaité effectuer par nous même ces constatations pour connaître "les habitudes" des carolos en tant qu'automobilistes mais surtout savoir si en ville la sécurité était toujours respectée.

    A Charleroi centre ville ce vendredi 29 août après midi, à 16h30, positionné de façon stratégique au milieu du Boulevard Joseph Tirou, nous avons comptabilisé 100 véhicules de façon continue ni plus ni moins afin d'évaluer en autre la pose de la ceinture de sécurité mais aussi l'utilisation du Gsm au volant. Les résultats sont très préoccupants. 

    police, sécurité, ceinture de sécurité, gsmC'est ainsi que sur 100 voitures, 64 automobilistes (chauffeurs) ne portaient pas la ceinture de sécurité, ce qui est un résultat relativement important voir inquiétant. Sur ces 100 mêmes chauffeurs 41 utilisaient un Gsm ou l'avaient à l'oreille lors du constat de cette statistique.

    Ces chiffres peuvent faire tourner la tête et en effrayer plus d'un. Il faut savoir qu'il n'y a aucune dérogation particulière en ce qui concerne le centre ville d'une commune pour l'abstention du port de la ceinture et encore moins d'autorisation pour l'utilisation du Gsm (sans oreillettes) dans le code de la route. Ces comportements peuvent bien entendu être terriblement dangereux et peuvent aussi mettre en péril les autres usagers de la route ou même les piétons. Même si les autorités ne cessent de rappeler ces consignes qui peuvent sembler évidentes, il semblerait pourtant que cela ne soit pas encore systématiquement et malheureusement encore pris au sérieux. 

    Pour information le non port de la ceinture peut coûter 150 euros et l'utilisation du Gsm de 120 à 1.500 euros en cas de récidives, ce qui peut faire réfléchir certains automobilistes aux conséquences également économiques. 

    Heureusement dirons-nous, d'autres automobilistes eux sont plus sérieux ou respectent mieux la réglementation et la sécurité routière, il n'y a pas de généralité et Charleroi n'est sans aucun doute pas le champion de ce genre de pratique. Peut-être alors avons-nous par hasard, simplement pu croiser les plus mauvais automobilistes du jour ? 

    SOYEZ PRUDENT, SOYEZ RESPONSABLE et pensez surtout que vous n'êtes pas seul sur la route ... même en ville ! 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Allo Police, Billet d'humeur, Société, Sujets thématiques, Votre quotidien 0 commentaire
  • SOCIETE: Le Gsm pour les enfants: le cadeau de l'inconscience ?

    gsm,enfant,cadeau,sociétéNous connaissions depuis très longtemps les jouets qui imitent à la perfection le bon vieux combiné téléphonique que les enfants pouvaient recevoir pour les fêtes. Bien plus inquiétant aujourd'hui, les parents, les membres de la familles prévoient d'offrir pour la St Nicolas, la Noël un "véritable" GSM à de jeunes enfants. D'après nos renseignements auprès de plusieurs parents, le Gsm serait LE cadeau du moment également à offrir aux petites têtes blondes.

    "J'ai une fille de 7 ans et un fils de 10 ans, mon fils a déjà reçu son premier vrai Gsm l'an passé et cette année ma fille de 7 ans recevra le sien. Les téléphones contiennent une réelle carte SIM avec un crédit et ils peuvent ainsi passer des appels aux grands parents ou s'appeler s'ils le souhaitent ou nous joindre ainsi que les secours" affirme une maman qui estime ce cadeau une très bonne idée. 

    A l'heure de la technologie, il n'est pourtant pas certain qu'un Gsm soit une réelle vraie bonne idée car cela implique pas mal de dangers et de très mauvaises surprises possibles au rendez-vous. En effet, les jeunes enfants n'ont pas encore la faculté de pouvoir réellement analyser les responsabilités et les dangers liés à l'utilisation du téléphone portable.


    "J'ai de plus en plus de demandes pour des enfants, je le déconseille toujours et je renvoie les parents vers des appareils factices ou adaptés aux enfants mais dans 90% des cas ils ont déjà une idée bien arrêtée et ne se rendent pas compte que les enfants pourraient facilement appeler des numéros faciles d'urgences: le 100, le 101, le 112 ou des numéros surtaxés comme le 107 (les renseignements). En plus, il faut savoir que dans la majorité des appareils choisis, il n'y a même pas de fonctions de blocages des appels sortants, de fonctions de contrôles parentales (puisqu'ils sont destinés principalement à des adultes). Il y a aussi pas mal de parents qui choisissent des Gsm "basic" et bons marchés et qui n'osent pas avouer qu'ils sont destinés à des enfants. D'autres le disent clairement et la moyenne d'âge parfois me fait très peur, les plus jeunes enfants d'après mes clients auraient entre 6 et 11 ans. Il ne faut pas non plus négliger le fait que le numéro de téléphone de l'enfant peut aussi être joint de l'extérieur par n'importe qui et donc aussi par des personnes peu scrupuleuses voir pouvant être un réel danger si vous voyez ce que je veux dire..."
     atteste un commerçant vendant des Gsm. 

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • EXCLUSIF: Vols de Tablettes, Gsm et petit rafraîchissement !

    ipad2.jpgSouvenez-vous, dans la nuit de lundi à mardi, la société de logistique H.Essers a été victime d'un braquage inhabituel et spectaculaire dans son entrepôt de Courcelles (Région de Charleroi). La communication sur les faits reste floue, peu osent réellement expliquer le déroulement des opérations lors du braquage et la Direction de l'entreprise se veut quant à elle spécialement discrète aussi sur l'affaire.

    Quoi qu'il en soit, nous apprenons d'une source anonyme (mais qui semble être un employé en interne) que le butin annoncé à 10.000 Smartphone pourrait être bien plus important encore. Notre source explique qu'il s'agirait en réalité d'un vol de près de 32 palettes contenant chacune entre 1.300 et 1.500 appareils selon le matériel (Téléphone smartphone, tablettes tactiles, essentiellement des marques Samsung (Galaxy S4), Nokia, HTC, des gsm Xperia en grande quantité, ...). Le prix estimé par palette avoisinerait 400.000 €. (Ces informations circulent en interne, le personnel est informé de la situation). 

    Quant à l'orgine des cambrioleurs, personne ne semble avoir une idée précise (ou les autorités ne peuvent rien communiquer dans ce sens). Cependant, nous avons appris que différents gardes de sécurité ont été récemment liçenciés il y a quelques jours encore  ainsi que plusieurs ouvriers récemment. "La société ne conserve jamais très longtemps le même personnel de surveillance (gardes) justement pour des raisons de sécurité évidente. Ils ont accès facilement aux installations. Quelqu'un de l'intérieur muni de l'ensemble des accès et codes n'auraient eu aucun mal à rentrer à ce poste, ce qui n'est pas vraiment le cas des employés ou ouvriers de la société qui eux sont très contrôlés et qui n'ont surtout pas accès à toutes les zones de stockage sans être vu ou indentifés informatiquement" affirme l'un de nos contacts. 

    Le plus troublant dans l'affaire, c'est la rapidité d'action et surtout la facilité avec laquelle les auteurs ont eu accès aux matériels. On n'imagine mal quelqu'un qui n'est pas informé ou qui n'a jamais eu accès aux installations avoir autant d'aisance dans la prise d'assaut du bâtiment.

    Le personnel de la société H.Essers a eu l'instruction au plus haut niveau de ne pas communiquer d'informations sur les faits, le déroulement des mesures internes au risque de représailles. 

    De plus, les informations obtenues parlent également d'un fait tout à fait étrange: "Le personnel sur place aurait été attaché, cependant les "otages" auraient reçus des auteurs de l'eau "pour patienter" pendant le chargement du camion". Ce comportement assez inhabituel donne matière à se poser pas mal de question. Les auteurs connaissaient-ils leur victimes ? 

    Les autorités enquêtent actuellement sur l'affaire et n'écartent aucune hypothèse. Il semblerait également que l'ensemble du personnel ai été longuement et individuellement interrogé par les forces de l'odre dans le cadre de cette étrange cambriolage. 

    Les informations obtenues sont bien entendu à considérer au conditionnel, des vérifications difficiles sont en cours.  

    vol,braquage,gsm

    Photo thématique - non contractuelle.


    Lien permanent Imprimer Catégories : Faits Divers 0 commentaire