giltay-france

  • Charleroi- Librairie Molière: La France choisit son roi!

    giltay-france

    Le 6 mai, les Français éliront leur nouveau dirigeant. Dans son nouvel ouvrage « La France choisit son roi », le journaliste Christophe Giltay se pose la question :N’y a-t-il pas dans tout président de la République un empereur qui sommeille ? L’auteur était présent à la librairie Molière.  

     

    Le ton acéré avec lequel Christophe Giltay commente sur Bel RTL l’actualité française, chaque matin, se retrouve bien dans son dernier ouvrage « La France choisit son roi ». L’auteur établit un constat : de Charles de Gaule à Nicolas Sarkozy, tous les présidents de la République ont usé et abusé de leurs prérogatives royales, notamment à travers leurs privilèges, leur train de vie, la politique des grands travaux,… « Les Belges pensent vivre dans une monarchie, alors qu’ils connaissent un régime de type républicain. Et l’inverse est aussi vrai pour la France ! » affirme le journaliste. Pour appuyer ses propos, le journaliste met en avant, dans son ouvrage, le rôle limité de la monarchie en Belgique et le pouvoir énorme- plus grand qu’aux Etats-Unis !- du président de la République française. Ses propos sur Nicolas Sarkozy sont peu amènes : « Le président actuel ne sera sans doute pas reconduit, car il n’a pas accepté d’endosser la fonction rêvée ( sous entendu, celle de roi ) rêvée par les Français. En jouant à l’hyper-président capable à la fois de réguler l’économie mondiale, de libérer des otages, de négocier des traités,… il a désenchanté la fonction. Un président doit pouvoir rester en dehors de la mêlée : c’est un peu ce qu’on admirait chez nos monarques de l’Ancien Régime ! ».    

     

    De savoureuses anecdotes !

     

    Le livre « La France choisit son roi » ( le verbe est déjà à contresens ) tient à la fois de l’analyse politique et du récit historico-anecdotique. Parce que l’auteur jette un regard critique sur la fonction présidentielle depuis le général de Gaulle, mais aussi parce qu’il explore la face cachée des présidents. On apprend, par exemple, que François Mitterrand résidait dans un appartement discret au Quai Branly, avec sa seconde famille, ou encore que Valéry Giscard d’Estaing sermonnait les cuisiniers parce que la tarte aux pommes n’était pas à son goût… ! Dans ce cas, la réalité dépasse souvent la fiction, comme aime à le rappeler l’auteur !

     

    - Vincenzo ( Charleroi ) PROCHE DE MELENCHON

     

    « De culture italienne, je me suis toujours aussi intéressé à l’Histoire de la France. Dans les années 60 à 70, j’ai beaucoup voyagé en France. Sur un plan politique, je suis proche des idées de Jean-Luc Mélenchon. Mais le langage sécuritaire de Nicolas Sarkozy ne va-t-il pas finalement peser de tout son poids, et lui permettre de remporter les prochaines élections ? » 

     

    Pierre ( Thuillies )- ATTIRE PAR LA POLITIQUE FRANCAISE

     

    « Je préfère la politique française, car elle a plus d’envergure que la nôtre. D’après mes prévisions, c’est François Hollande qui va l’emporter. Le bilan de la dernière législature est assez pauvre socialement parlant, et l’attitude par rapport à l’Europe est assez ambiguë. Un changement s’impose ! »

     

    Pierre ( Marcinelle)- SARKOZY, C’EST DE FUNES !

     

    « J’ai de la famille en France, du côté de Perpignan. J’ai donc des attaches affectives avec ce pays. La campagne présidentielle ne me passionne guère. Je ne me sens pas vraiment concerné. Notre président actuel, je le trouve peu crédible. Savez-vous que la chancelière Angela Merkel regarde des films de Louis de Funès pour comprendre Sarkozy ? »

      

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire