fils

  • CHARLEROI - "Pierre et fils" au Comédie Centrale- jusqu'au 15 avril

    malaquet, palmade

    Tel père, tel fils ?

     

    La nouvelle fait l’effet d’une bombe…

    Un jour, Pierre Malaquet, directeur de supermarché, voit débouler un clodo qui, après lui avoir piqué quelques articles, lui apprend qu’il est son père ! Au fil du temps, des sentiments diffus naissent entre les deux hommes. D’une part, Pierre ressent beaucoup d’émotion et l’envie de se rapprocher d’un père absent depuis plus de 35 ans ; d’autre part, il accepte mal l’intrusion brutale d’un sans-gêne qui met la pagaille dans sa petite vie bien rangée, et lui donne des leçons sur sa conduite. Déjà complices sur scène avec « Le Père Noël est une ordure », « Les fourberies de Scapin », « L’Etroit Mousquetaire »,… les deux comédiens carolos Antoine Vandenberghe ( le fils) et Alain Boivin ( le père ) se donnent la réplique dans « Pierre et fils », une pièce écrite par Pierre Palmade et Christophe Duthuron. Le spectacle, dans la ligne de « Ils s’aiment », était joué à l’origine par Pierre Palmade et Pierre Richard.  

     

    De la voiture au zoo !

     

    Oscillant entre rire et émotion, Antoine Vandenberghe surprend dans un rôle plus nuancé qu’on lui connaît d’habitude. Alain Boivin, dans la veine des personnages « décalés », joue à merveille ce septuagénaire cabotin, baroudeur, réactionnaire, fanfaron, communiste, et hypocondriaque. Ce dernier ne va—t-il pas jusqu’à se déclarer mourant pour tester l’attachement de son fils à son égard ? Pas d’unité de temps et de lieu à chercher ici. La pièce se présente sous la forme de plusieurs tableaux aux décors évocateurs. Une colonne modulable permet de passer d’une voiture, à une barque, à un zoo ou encore à une salle d’accouchement ! ( Chapeau au décorateur Bernard Antoine.) La bande son a été particulièrement travaillée. On reconnaît au passage la voix de notre William Dunker bien aimé ! Pour pimenter le tout : de nouvelles répliques, des allusions à l’actualité ( Angela Merkel ), une scène de beuverie mémorable, des imitations de pingouin,… Bien que le spectacle soit un peu lent à démarrer, on se laisse vite toucher par ce duo improbable.       

     

    JEAN-CLAUDE HERIN

     

    « Pierre et fils » jusqu’au 15 avril, au Comédie Centrale, 33, rue du Grand Central à Charleroi. Infos et réservations : 071/30 50 30.

     

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire