festival

  • CHARLEROI: Festival Electro EDFM un goût de surréalisme

    edmf,festival,charleroi,parc,cityparade

    - Billet d'humeur - Festival Electro EDFM un goût de surréalisme

    Le festival Electro (EDMF: Electric Dance Music Festival) organisé à Charleroi ce 15 août dans le parc Reine Astrid de Charleroi laissait présager l'événement à ne manquer sous aucun prétexte. Ce fût plutôt côté musical tout à fait à la hauteur des aspirations du public. S'il en est qu'à notre constatation il s'agissait plutôt d'un événement pour le moins mitigé à plus d'un titre et pas des moindres. Doit-on être hypocrite ou dire clairement les choses ? Nous serons objectif dans ce que nous avons constaté sur place et relatons dans ce billet d'humeur. 

    Le festival promettait une ambiance de feu, une folie musicale hors normes et les meilleurs Dj's du moment sur 4 podiums répartis sur l'ensemble du parc, ce fût le cas. L'ambiance y était extrêmement bonne musicalement, les éclairages étaient fabuleusement bien orchestrés, le son parfait et l'ambiance était au rendez-vous. Côté organisation sur place, des bars, des toilettes en nombre (payantes) et un espace suffisant qui donnait à chaque podium une ampleur permettant de ne pas trop se sentir à l'étroit. Quoi de mieux pour donner à notre ville de Charleroi un événement à la hauteur de toutes les espérances. Le nombre de visiteurs semblait ne pas correspondre vraiment aux aspirations des organisateurs, il nous a semblé y avoir nettement moins de monde tant en journée qu'en soirée. La fête fût-elle réussie... cela dépend pour qui !

    IMG_0091.jpgSi l'organisation se voulait professionnelle et pointilleuse, c'était sans compter les nombreux autres éléments qui eux ont tristement noircis le tableau de ce festival. En soirée vers 21h (et depuis le début de la journée sans doute), dés l'entrée, des agents de sécurité (d'une société de Marchienne au pont) annonçaient la couleur directement aux visiteurs "Si vous sortez vous ne rentrez plus" d'un ton sec voir agressif et par moment totalement dénué de respect et de courtoisie. Les équipes de presse ont également eux droit au même traitement de faveur de la part de l'accueil sécurité de l'événement, nous signalant personnellement et avec agressivité que si vous sortions de l'événement il nous serait interdit tout simplement d'y revenir, ne nous laissant alors aucune chance de pouvoir aller prendre ou déposer notre matériel photo et ce même avec les autorisations de l'organisateur et les accès qui nous étaient destinés dans ce sens. "Nous étions repéré physiquement". (ce qui expliquera les clichés sans aucune qualité obtenue). Certains confrères présents venus d'autres régions du Pays ont été traités de la même manière laissant à chacun un sentiment mitigé entre la honte et l'incompréhension.

    D'autres ont eu plus de chance mais ne sont sans doute pas restés assez longtemps sur l'événement pour constater réellement les choses ou n'ont pas souhaités les relater. Impossible non plus d'obtenir un réel dialogue avec des personnes qui pensent agir en toute impunité et sans se soucier des éventuelles conventions connues ou non d'eux avec les organisateurs, les sponsors etc... Le public n'a pas été épargné non plus cela dit, ce qui rend la situation à la fois plus acceptable ou devrions nous dire plus généralisée encore. Nous avons tenté en vain de trouver par nous mêmes des explications sur ces sorties définitives sans succès: Ne serait-ce pas le plus simplement du monde pour que les dealers sur place ne puissent pas sortir et revenir avec de la marchandise... Il semblerait que non puisque ceux-ci plus intelligents sans doute que d'autres passaient entre les barrières à l'arrière des espaces visibles du public à l'abris des regards de la surveillance s'il en est.

    Dieu merci ! Certains pour la plupart semblaient bien dans leur job et dans leur tête et assumaient avec sérieux la fonction de sécurité, sans frustration personnelle et n'hésitant pas aussi à informer les visiteurs de façon courtoise, ce qui prouve qu'il suffit de quelques individus pour pouvoir pourrir de façon très générale l'idée que l'on peut avoir d'un événement ou le sentiment de sécurité.

    "Je ne m'attendais pas à un accueil aussi peu chaleureux, je sais que la sécurité doit être garantie mais quand on arrive à l'entrée on s'attend plutôt à être accueilli d'un simple bonsoir ou d'un sourire (facultatif) mais pas d'un avertissement ou d'un ton hautain et presque irrespectueux qui ne vous donnait pas envie d'entrer, j'ai été refroidie je l'avoue franchement, c'est l'appel de la musique que j'entendais qui m'a fait entrer uniquement." signale Marjorie.P de Philippeville choquée à l'entrée du festival.

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Votre quotidien 0 commentaire
  • CONCOURS Charleroi: Le festival Electro EDMF 2014

    10304708_244760225734581_2485287493368211901_n.jpg

    edmf,charleroi,festival,electro

     Plus de 5.000 participants sont attendus le vendredi 15 août prochain à l’occasion de la première édition de l’Electronic Dance Music Festival (EDMF), qui se tiendra dans le parc Astrid à Charleroi, a annoncé l’organisateur, Claude Van Cools, qui est aussi à l’origine de la City Parade.

    Ce nouveau festival de musique électronique d’une journée débutera à 11h00 pour se terminer à 01h00 du matin.

    Il proposera une affiche de 48 DJ’s, parmi lesquels l’Américain Ahzee, l’Allemand Reboot, le duo néerlandais Roul and Doors et les Belges Disco Dasco, Furax, Yves Deruyter, les Frères Cowens (originaires de Charleroi) ou encore DJ Ghost, répartis sur quatre scènes dans le parc Astrid.

    edmf,charleroi,festival,electro« Tous les grands festivals dédiés aux musiques électroniques ont lieu en Flandre », déclare Claude Van Cools, créateur de la City Parade dont la première édition s’est tenue en 2001 à Liège et la dernière, cette année, à Charleroi, rassemblant quelque 150.000 personnes. 

    NDRL: Une initiative et un événement qui placera notre ville de Charleroi à l'honneur et marquera une fois de plus le signe que dans notre métropole les événements positifs et dynamiques ne manquant pas.

    PARTICIPEZ A NOTRE GRAND CONCOURS et faites partie de la fête ! 

    Le groupe Sudpresse© en collaboration avec Sudinfo© édition Charleroi vous offre vos places (10x2) pour assister au festival EDMF 2014. 

    PARTICIPATION: Cliquez ICI ou sur la bannière du festival (sur cet article ci-dessous) et remplissez le formulaire de participation ! Les gagnants seront informés personnellement et recevront les accès du festival. 

    PROGRAMME DU FESTIVAL: www.edmf.be

    Infos: Concours accessible en ligne du 06.08.14 jusqu'au 12.08.2014 à minuit - Les gagnants sélectionnés informatiquement parmis les bonnes réponses seront informés le 13.08.2014 - sudinfo.charleroi@seben.be - Tel 0478 05 05 15

    N'hésitez pas également à consulter nos éditions de Sudpresse© en ligne et La Nouvelle Gazette© de Charleroi pour les détails pratiques du festival.

    Bonne chance à tous !

    10463839_251037515106852_8885787869528336643_o.jpgSébastien Delhez

    Lien permanent Imprimer Catégories : Concours 0 commentaire
  • MARCINELLE- Festival du Mât Noir

    festival, mât

    Décompresser  après les examens de fin d’année … Voilà l’idée qui a conduit quelques scouts des   4ème et 14ème unités marcinelloises à monter, en 1995, le premier festival dans le cadre verdoyant et boisé de la  plaine du MâtNoir ( d’où le nom du Festival !).  Aujourd’hui,  le temps de l’amateurisme semble loin. Le festival s’est professionnalisé.  Et cela, tout en gardant son aspect convivial, décontracté,  et abordable.  Plus de 2000 participants assistaient aux différents concerts, samedi soir.  L’affiche était une fois de plus attrayante,  dans  des styles différents : musique disco-pop mélodique avec les  Anges gardiens , chansons à texte avec Antoine Hénaut, sonorités balkaniques avec la Fanfare du Belgistan,  hip hop avec Clan d’Estime,… Des groupes de la région  étaient aussi invités, comme Aeryx de Thuin. Les  morceaux évoluent avec des influences rock, hard rock et électro.  Ce groupe a pris du terrain en 2009 grâce au concours « Next  Stage » qui  lui a permis de jouer dans des grandes salles comme l’Ancienne Belgique ou le Coliseum.  La soirée se terminait par la prestation de DJ Qweerts,  qui commence à se faire un nom dans la région.  Le festival du Mât Noir est vraiment le premier rendez-vous musical de l’été en Wallonie !

     

    festival, mât

    festival, mât

     

     

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • MARCHIENNE-AU-PONT: MAI' tallurgie: Sacrée Carabrosse!

    Festival, mai'tallurgie

     

    Une semaine intense d’activités citoyennes, menées dans le cadre de MAI’tallurgie, s’est achevée dimanche. De nombreuses surprises ont émaillé ce festival, dont la géante Carabrosse !

     

    Du haut de ses six mètres, Carabrosse, tirée par un tracteur, paradait fièrement, au départ de Rockerill, dans les rues de Marchiennes. Accompagnée de petits lutins « ordivores », dansant sur une chorégraphie de Alvaro Mora, cette géante constituait la surprise gigantesque annoncée dans le cadre du festival MAI’tallurgie. Cousine du père Lardouille et de la mère Caton, qui avaient reçu d’elle une mystérieuse lettre lors de la Cavalcade, elle a le teint de peau bleuâtre dans le style « Avatar », la poitrine décorée de tapis de fleurs multicolores, et est munie d’une pelle pour récolter les déchets ! Conçue dans l’atelier de ferronnerie de Christophe Fauche, elle a été créée chez Avanti par une douzaine de stagiaires bénévoles. Le couturier Daniele Bossi, assisté de Massimo Cannizzaro ( pour la sculpture de la tête ) ont été aussi de la partie. « Cette géante, qui rappelle à tout Marchiennois qu’il faut garder sa ville propre, fait partie de toute une série de surprises qui ont été dévoilées dans le cadre de cette manifestation » signale Julien Verbayst, responsable de la communication.

     

    Un slip géant sur la place !

     

    Festival, maitallurgie

     

    Jour après jour, les habitants ont pu découvrir, par exemple, un grand sceau avec une raclette et une brosse, un éléphant constitué de capsules, un slip géant avec bavoir et chaussettes, des totems dans le parc communal, des sculptures insolites,… Des opérations assez insolites ont aussi été menées, comme un lancer de bouteille géante dans la Sambre, appelant à la responsabilisation face au respect de l’environnement. Depuis le 13 mai, plusieurs activités se sont déroulées : débats, concert de Skarbone 14 ( qui a attiré pas moins de 300 personnes ), balade en bus à impériale dans les rues de la localité ( 120 personnes par jour ), apéro, pique-nique géant, vente aux enchères, bal populaire,… 75 personnes bénévoles ( habitants, membres de Créad’âmes, stagiaires,… ) ont œuvré à la réussite ce festival. « Le bilan est tout à fait positif. Même si, à cause de budgets rabotés, le festival a été ramené à 1 semaine au lieu d’un mois, et si nous n’avons pas eu de son et lumière, qui constituait, en quelque sorte, une belle « carte de visite » pour le festival, nous avons réussi, une fois de plus, à nouer le contact avec la population et à la faire participer à des activités citoyennes. C’est ça qui est important ! » poursuit Julien. A l’année prochaine, pour une édition déjà riche en découvertes !

     

    festival,maitallurgie

    festival,maitallurgie

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHARLEROI - Festival des Palabres à l'Ancre

     

    festival, palabresDurant deux jours, l’Ancre a vécu aux rythmes endiablés et bien typiques de groupes venus tout droit du continent africain. Djembé, kalima et balaton étaient au rendez-vous pour emmener le public là où le soleil brille et les terres brûlent. Né d’une envie de métissage culturel, entre curiosité musicale et soif de rencontres, le Festival des Palabres est un projet du groupe carolo « On prend l’air ». L’entièreté des bénéfices du festival et de la vente de CD était versée à l’ONG Iles de Paix, qui soutient un projet basé dans la ville de Fada N’Gourma au Burkina Faso. En parallèle aux concerts, étaient proposées des activités diverses : cuisine, débats, activités djembé.

    festival, palabres

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • MARCINELLE-Festival international de l'Impro du 19 au 22 avril

    festival, impro

    Un tournoi international d'impro réunissant quatre nations, dont la Belgique, se fera du 19 au 22 avril 2012, à la Ruche/Théâtre de Marcinelle. Des matchs de très hauts niveaux avec la crème des improvisateurs réunis à Charleroi pour l’occasion ! Un festival à voir ABSOLUMENT!!!

    Infos et réservations: improcarolo@skynet.be ou 071/ 50 59 50

    TARIFS: Prix en prevente jusqu’au 1er avril : 12€ Ensuite 15€ pour les spectacles en soirée Spectacle 100% italien : prix unique de 8€ Spectacles dedies aux ecoles et institutions : 5€ accompagnant gratuit

    Horaire des rencontres : Jeudi 19 avril - 14h: Spectacle special pour les ecoles et  institutions - 20h: Italie-France - 21h15: Belgique-Suisse Vendredi 20 avril - 14h: Spectacle special pour les ecoles et  institutions - 20h : Belgique-Italie- 21h15: France-Suisse Samedi 21 avril - 14: Belgio vs Italia ! - 20h: Petite Finale / 21h45: Finale Dimanche 22 avril - 20h: Spectacle des Etoiles

    Ci-dessous:Fabian Vervier, président de l'ACI (Association Carolo d'Impro )

    festival, impro

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHARLEROI- Expo de l'académie de Châtelet pour le festival Kicks!

    kicks, festivalC'est en écho au Festival Kicks qui se tient jusqu'au 23 mars au Théâtre de l'Ancre qu'une expo a été montée par l'Académie de Châtelet. Le travail de création d'une dizaine d'étudiants de Michel Mousset a été stimulé par une série de rencontres entre des artistes.

    kicks, festival

    kicks, festival

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire