dajngo

  • LIBERCHIES- Week-end "Django Reinhardt"

    dajngo, reinhardt

    Le public amoureux de jazz s’est rendu au 10ème festival Django@Liberchies, ce week-end. A cause du mauvais temps ( surtout samedi ), ce n’était pas la grande foule, mais la chaleur des participants était communicative. Certains mordus avaient fait le déplacement de Grande Bretagne, des Pays-Bas, d’Allemagne,… pour venir à Liberchies, commune où est né le grand Django Reinhardt ! Réunis autour de leur passion commune pour le  jazz manouche, les membres du « Sarah French Quintette » chauffaient le public, samedi soir, par leurs mélodies swing teintées de buleria espagnole et de chants napolitains. Leur concert précédait la tête d’affiche du Festival : le trio des frères Ferré. Des fans dansaient devant la grande scène : l’ambiance était à la décontraction ! Sous le chapiteau, la bière coulait à flot. Grimages, ateliers artistiques, et visite sur les traces de Django étaient aussi au programme. Le « Djang’off » retenait aussi toute l’attention du public. Des compagnies belges, comme la Cie Ebadion, y présentaient des attractions, comme une machine à remonter le temps ! Ici et là, des musiciens formaient des groupes, et improvisaient des airs entraînants… L’an prochain, cela fera 60 ans que Django nous aura quittés !  

      

    Florian ( 30 ans ) de Pont-à-Celle:

     

    « Je suis bénévole depuis 3 ans au festival. Cette année, je me suis vu confier de nouvelles tâches : assurer les cautions pour les gobelets « durables » ainsi que la billetterie. Ce que j’apprécie dans ce Festival ? La variété des musiques jazz, pas uniquement cantonnées au jazz manouche de Django. »

     

    Aniello ( 63 ans ) de Roux

     

    « Je suis un fidèle du Festival. J’y emmène toujours mon épouse Jacqueline. J’aime beaucoup la guitare. Dans mon jeune temps, j’ai même fondé un groupe, mais qui n’a pas tenu longtemps. Nous animions des bals de quartier. J’assiste à tous les concerts de la journée. J’attends surtout le groupe « Swing Express ».

     

    Virginie ( 39 ans ) de Fontaine-l’Evêque :

     

    « Cela fait 5 ans que mes parents habitent Pont-à-Celles, et c’est la première fois que nous nous sommes décidés à venir. Le moins que l’on puisse dire, c’est que nous ne sommes pas déçus ! Cette musique me prend « aux tripes ». Nous connaissions surtout la musique jazz de Glenn Miller, à présent nous découvrons autre chose de tout aussi plaisant ».   

     

     

    dajngo,reinhardt

    dajngo,reinhardt

     

    dajngo,reinhardt

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire