collège

  • CHARLEROI: Citoyens: Vous pouvez aussi vous exprimer au Conseil Communal !

    collège 1 général 2012.jpegTrès souvent, les citoyens se demandent comment ils peuvent faire entendre leur voix, comment ils peuvent faire passer des messages aux élus de leur commune et comment ils peuvent surtout poser des questions et en obtenir les réponses. La solution peut paraître simpliste:  il suffit de le faire sois-même ! Comment ? Notre législation permet à chaque citoyen d'interpeller le conseil communal de sa ville et même d'y être reçu, entendu directement lors d'une séance. Même si cette procédure semble peu connue, les dispositions sont pourtant bien prévues pour que ce droit puisse être appliqué. 

    Concrètement il est dit ceci "Le citoyen peut interpeller le collège communal en séance publique du conseil communal à condition que cette faculté soit prévue dans le règlement d’ordre intérieur du conseil communal". Ce qui est le cas à Charleroi puisque des dispositions sont en effet prévues pour permettre à chacun de pouvoir participer à ce que l'on appelle "La procédure d'interpellation"

    collège 1 général 2012.jpegAinsi, à Charleroi, le règlement "Article 83" prévoit que le carolo peut demander à être entendu par les autorités. "Un temps d'interpellation peut être réservé au public à l'issue de la séance publique du Conseil communal, sous la présidence du Bourgmestre, en présence des membres du Collège et des Conseillers communaux." 

    Bien entendu différentes règles sont établies afin d'éviter des abus ou de sombrer dans des interpellations d'ordre personnel ou des atteintes directes. Quelques exemples: L'audition ne peut durer plus de 10 minutes de débat, doit se présenter sous forme de questions précises, ne pas être contraire aux libertés et droits fondamentaux, ne pas porter sur une question de personne, etc...  

    Vous pouvez donc obtenir l'ensemble des informations sur cette procédure en cliquant sur le lien suivant: INTERPELLATION DU COLLEGE DE CHARLEROI.

    Les conditions d'acceptations sont relativement logiques et peuvent donc tout à fait rentrer dans les besoins des citoyens qui souhaitent s'exprimer et obtenir directement des réponses auprès du collège (Echevins et Bourgmestre). Il est donc bien possible de faire entendre sa voix par cette procédure démocratique.

    Cependant, soyons aussi logique, puisque le conseil communal, le collège doit d'abord approuver et accepter l'interpellation avant de l'ajouter dans son ordre du jour, on peut se demander si les questions  les plus embarrassantes, gênantes ou qui pourraient placer le conseil communal dans une situation de malaise sont réellement acceptées. Cela reviendrait à dire qu'il y a dès le départ une sorte de "censure" qui peut être opérée afin de ne pas être "mal pris". C'est ainsi que le citoyen verra peut être sa requête d'interpellation refusée si jamais elle n'est pas strictement en adéquation avec le règlement qui permet justement à chacun de s'exprimer dans ce cas.

    Certains citoyens pourront dés lors se demander si cette procédure n'est pas "juste de la poudre aux yeux" pour donner le sentiment, l'illusion du droit à s'exprimer, qui peut selon les cas, être balayé de la main: "Vous pouvez nous interpeller, nous poser vos questions... mais nous pouvons refuser de vous recevoir !".  Comment être donc certain de jouir de ce droit ? 

    Enfin, rares sont celles et ceux qui interpellent réellement le collège, en séance publique tout en ayant été invité à le faire via la procédure mise en place. Cependant sachez encore que les séances publiques du Conseil Communal comme sont nom l'indique, "sont publiques" et que chacun peut donc s'y présenter librement... pour écouter les différents débats et annonces ! Car là aussi, pas question d'interagir ou d'interpeller le Bourgmestre et les Echevins sans y avoir été préalablement invité.

    Il ne reste plus donc qu'à préparer vos questions et lancer la procédure pour être, vous aussi écouté et reçu à l'Hôtel de ville de Charleroi.


     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • CHARLEROI- Charles Michel face aux élèves du Collège

    Michel, Collège

    Dans le cadre du cours de géographie donné en 6ème année secondaire, Stéphane Petithan,  professeur au Collège du Sacré-Coeur de Charleroi, met sur pied des rencontres politiques.
     
    Cette année, c'est Charles Michel, président du MR, qui répondait aux questions des élèves. Thèmes abordés: la Crise politique : ( 541 jours de négociations ! ) , la Réforme de l’Etat : avenir des provinces, des régions et communautés, de l’Etat fédéral,  l'avenir de l'euro et de l'Union Européenne, l'austérité et la Croissance, la Politique d’immigration, le Développement durable et le choix d’études. Une belle initiative citoyenne !
     Michel, Collège

    Michel, Collège

     
     
    Lien permanent Imprimer 0 commentaire