Société

  • CHARLEROI- Cassons la croûte... de l'indifférence

    oxfam1.JPG

    500 personnes ont pris place dans le restaurant du Collège du Sacré-Cœur pour les petits déjeuners solidaires d’Oxfam/Les Magasins du Monde.  Les produits alimentaires proposés, ainsi que l’artisanat, sont issus du commerce équitable. JCH

    oxfam2.JPG

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- COMMEMORATIONS DU 100ème ANNIVERSAIRE DE L'ARMISTICE

    armist9.JPG

    Devant le portrait du roi Chevalier Albert 1er

    Jour pour jour, il y a cent ans, l’Armistice mettait un terme à 4 années d’hostilités.  Des commémorations ont eu lieu un peu partout à Charleroi et dans l’entité, en mémoire aux soldats tombés pendant la Grande Guerre.

    Nombreux était le public qui avait pris part, dimanche, aux commémorations du 100èmeanniversaire de l’Armistice,  à Charleroi. Le parcours, empruntant les rues et avenues de la Ville Haute, comprenait le Cimetière de Charleroi Nord, les monuments «A nos Martyrs», «Aux Prisonniers Politiques», «Albert 1er» et «Les Chasseurs à Pied ».

    armist10.JPG

    armist11.JPG

    La délégation était emmenée par Françoise Daspremont, échevine des Associations Patriotiques, entourée de Guy Misson, président du CLAP( Comité de Liaison des Associations Patriotiques), des échevins Xavier Desgain et Mahmut Dogru (bientôt nommés dans leurs nouvelles fonctions), et Julie Patte,  Jean-Louis Delaet, directeur du Bois du Cazier, de Laurent Verschueren, guide touristique à la Maison du Tourisme, et d’autres personnalités.

    Dans l’assemblée, Thierry Debruyn tenait un cadre, contenant une photo et une plaque militaire. «Ma grand-mère maternelle habitait Charleroi Nord. Jusqu’à son décès, il y a deux mois, elle gardait, dans un tiroir, la photo d’Augustin Castado, qui était 10èmede Ligne pendant la 1èreGuerre mondiale» explique-t-il. «J’ai découvert cette photo, il y a peu, et je suis particulièrement ému de voir inscrit le nom de mon arrière-grand-oncle sur le Monument aux morts à l’Avenue de Waterloo ». 

    armist6.JPG

    Thierry Debruyn

    armist7.JPG

    Augustin Castado, mort en 1918 de la "grippe espagnole"

    concert piano-voix avec Dominica Merola

    Peu avant midi, Paul Magnette, bourgmestre de Charleroi, accueillait le public à l’hôtel de Ville de Charleroi. Françoise Daspremont prenait la parole, à la salle du Conseil. Reprenant le début de la chanson humaniste québécoise composée par Raymond Lévesque en 1956, la Jumétoise déclarait : «Quand les hommes vivront d'amour, il n’y aura plus de misère. Et commenceront les beaux jours, mais, nous, nous serons morts, mon frère ».       

    La chanson était aussi interprétée au piano par Dominica Merola.            Depuis plusieurs années, cette auteure-compositrice-interprète, québécoise d’origine italienne, parcourt le Canada, les États-Unis et l’Europe. Elle séduit son public avec son charisme, sa forte présence sur scène et la virtuosité  de son jeu pianistique.

    armist1.jpg

    Dominica Merola, virtuose

    armist5.JPG

    Dans son discours, Françoise Daspremont se lançait alors dans un véritable plaidoyer pour la paix. « Les paroles de Raymond Lévesque auraient pu fleurir dans les tranchées de la guerre 14-18. Depuis les deux Guerres mondiales, la création d’institutions comme l’O.N.U ou encore l’U.E. ont fait reculer la violence, même si elle encore trop présente… Malheureusement, l’Europe est touchée, à son tour,  par un retour du conservatisme et par la poussée de mouvements d’extrême-droite. Heureusement que la Wallonie reste bien à cette percée ».

    Des jeunes cadets de la Marine du Pardon à Marchienne-au-Pont étaient aussi présents, lors  de la réception.

    armist3.jpg

    Au cours de la cérémonie, le porte-drapeau Frédéric Dubois a été décoré pour ses 40 ans de participation.   JEAN-CLAUDE HERIN

    armist.JPG

    Frédéric Dubois, à droite de la photo

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • GILLY- La vie quotidienne pendant la Grande Guerre

    expogilly1.JPG

    Tout pour faire le ménage... à la main !

    Composée de nombreux objets et documents d’archives, une expo aborde différents thèmes de la vie des Gilliciens, pendant la Grande Guerre. A voir jusqu’au 24 novembre à la Maison Annexe de Gilly.

    103 Gilliciens ont perdu la vie pendant la 1ère Guerre Mondiale. La journée la plus noire a été celle du 22 août 1914 avec la perte de 4 civils, dont un boulanger et deux femmes tuées à coups de baïonnettes par les Allemands. Fidèle à son Devoir de mémoire, le Cercle d’Histoire de Gilly, créé en 1993, a monté une exposition, avec 8 stands thématiques. « En cette année 2018il n’était pas question pour moi de vouloir entretenir ou de raviver une quelconque haine du «Boche», même avec un grand-père prisonnier durant plus de 4 ans en 1914/1918,  et avec un père pris en otage en 1944  et menacé d’exécution » tient à préciser Christian Absil, président du Cercle.

    expogilly3.JPG

    Christian Absil, auteur d'un ouvrage sur Gilly

    « Force est de constater que ce n’était pas la première fois que Gilly subissait des invasions, des pillages, des incendies, des morts… au cours de l’Histoire. Mais les périodes de 1914/1918 et 1940/1944 ont été particulièrement meurtrières et, de ce fait, resteront  plus marquées dans nos mémoires. »

    les instruments du barbier

    Voiries, transports, écoles, emploi, divertissements,… à Gilly, en 1914-1918, constituent les thèmes principaux de l’exposition. La vie quotidienne, également, avec tout le nécessaire du barbier de l’époque : tondeuses à main, rasoirs droits, rasoirs à effiler, rasoirs droits, fers à friser, pierres à repasser, … «J’ai exercé ce métier à Dampremy, et je reconnais des ustensiles que j’ai moi-même utilisés» fait remarquer Jean-Claude Ritzerfeld, coiffeur pour hommes.  

    expogilly2.JPG

    à droite: Jean-Claude Ritzerfeld, ancien coiffeur

    D’autres instruments et machines comme des pinces pour enlever le linge bouillant ou des « tordeuses » pour passer le linge entre des rouleaux, des chaudrons, des moulins à fromage,… retenaient l’attention de Anne-Marie et Françoise, deux visiteuses : « A l’époque, il fallait pratiquement tout faire à la main ! ».  L’exposition se visite les samedis de 10h à 16h et les dimanches de 10h à 13h. Entrée gratuite. Infos : absil.christian@charleroi.be 071/41 06 22. JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Quai 10: 100 ans de l'Armistice: Gamelle du poilu et bal de la goulue

    armistquai1.JPG

    Le repas était servi dans des gamelles ! 

    Spiringue de porc Colombus, stoemp de pommes de terre, poireaux et petits légumes bio, le tout servi dans une gamelle et accompagnée d’une Sambrée. Voici la composition du pot-au-feu : « Gamelle du Poilu » servi, vendredi soirà la brasserie du Quai 10. Le personnel était habillé comme à l’époque ! «Charlot, soldat » était ensuite projeté au public.

    Le film, tourné en 1918,  comprend des saynètes caricaturant la vie des soldats dans les tranchées (inondations, charges, courrier...) et la capture du Kaiser, alors que Charlot se trouvait  en mission de reconnaissance en territoire ennemi.  La soirée s’est terminée par des numéros de cirque et des démonstrations de French Cancan. J.C.HERIN

    armistquai2.JPG

    armistquai4.JPG

    armitquai3.JPG

    Levez la jambe... et faites tourner la mayonnaise...

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • SOUPER A DAMPREMY- Un toit pour Domi

    Cette année, notre souper aura lieu le samedi 17 novembre à 19 heures en la salle du Foyer, 23 rue Hanoteau à Gilly. 

     

    domi11.jpg

    Nous comptons sur la présence de nombreux participants car les fonds récoltés nous permettront d'organiser la Journée des enfants du 1er décembre prochain où nous distribuerons à 150 enfants des jouets et friandises et ferons des heureux lors de cette journée  festive. 
     
     
    https://www.facebook.com/events/785572251773937/  voici le lien vers notre événement   
     
    Merci d'avance 
     
     
    Pour Marie-Claude PETIT, Présidente
     
     
    20690444_297504523991038_165821763052092439_o.png
     
    Mireille D'HAEYER, Secrétaire 
     
    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • LODELINSART- Fête: "Unité dans la diversité"

    bahai.jpg

    Le dimanche 4 novembre, les Bahá'ís organisaient, au Secteur 42, un après-midi "Unité dans la diversité: "contes et musiques du monde". Devant une audience de tous âges (3 mois à 90 ans), les conteurs, musiciens et danseurs ont raconté les droits de l'homme de manière originale et attractive.

    Rappelons que le CRIC (Ville de Charleroi) et ses partenaires célèbrent les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'Homme de octobre à décembre.

    Bernard, Amérindien, a chanté une prière accompagné de sa flûte et de son tambourin. Il y avait aussi eu des danses irlandaises qui ont eu beaucoup de succès. D'autres associations poursuivent les activités diversifiées pour les 70 ans de la déclaration universelle des droits humains jusqu'au 10 décembre, où une marche aux flambeaux a été organisée.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Halloween- La petite citrouille a frappé au Centre Ville !

    citrouille1.JPG

    citrouille.JPG

    citrouille6.JPG

    La balade à la Ville Basse était contée par Jacky Druaux et Carine Donckers 

    citrouille7.JPG

    Grosses frayeurs dans le Centre de Charleroi, de la nuit de mercredi à jeudi ! Emmené par les conteurs carolos Jacky Druaux et Carine Donckers, un groupe quittait le Marignan pour une balade frissonnante dans les rues de la Ville Basse. Le bal des Vampires clôturait la soirée dans le bar.

    Non loin de là, à la Manufacture Urbaine, le DJ carolo Kewin Cowens mettait une ambiance du tonnerre.  

    citrouille10.JPG

    Kevin Cowens, DJ à la Manufacture Urbaine 

    Squelettes, fantômes et autres créatures monstrueuses s’étaient aussi donné rendez-vous dans le Crown Bar et au Harpers Café, au boulevard Tirou. Des fêtes d’Halloween à vous glacer le sang !

    citrouille11.JPG

    Au Crown Bar

    citrouille9.JPG

    citrouille13.JPG

    Le cinéaste Frédéric Legrand est dans son univers !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • LES VIDEOS DE FREDOS- Halte au harcèlement sur les réseaux sociaux

    spots.jpg

    Le cinéaste et humoriste carolo Frédéric Legrand fait part d’une action menée par Ciné Télé Revue, contre le harcèlement sur les réseaux sociaux, dans laquelle les internautes essaient de toucher le plus de monde pour partager des ondes positives sur les réseaux sociaux.

    Les vidéos de Frédos font partie également de cette action en tant que relais "Transmédia", et cela, au travers de différents personnages (notamment le Docteur Bonnes Ondes) qui diffusent une vague de positivité via les différents supports numériques et interactifs, avec de la bonne humeur et du surréalisme.

    Le slogan : «Fini la haine sur les réseaux sociaux ! Tous ensemble, combattons la négativité en n’envoyant que de bonnes ondes. Partagez votre positivité et votre bonne humeur sur tous les médias en utilisant le # QueDesBonnesOndes ! »

    D'autres spots vidéos et vidéos interactives (sauce Fredos) apparaîtront sur les réseaux sociaux. L'idée de cette campagne est de sensibiliser les internautes. Les Vidéos de Fredos de cette campagne sont réalisées dans les studios d'RTL avec les camarades de toujours. Vidéo officielle 

    https://www.facebook.com/cinetelerevue.be/videos/1872644226187401/ 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Concours du Cri de la Mouette !

    mouette10.JPG

    Lyn et Dennis imitent bien la mouette !

    mouette11.JPG

    Le 1er Festival International de la Mouette à Charleroi s’est clôturé, samedi soir, par le Concours du plus beau cri, sur la place de la Digue. Dennis Mertens ( 32 ans ) d’Herenthout a remporté le premier prix, suivi de Lyn Demey ( 30 ans ) de Châtelineau. Vous avez dit… déjanté, voire surréaliste ?

    mouette16.JPG

    mouette13.JPG

    Le cri habituel de la mouette est un doux «krouck» ou encore « kek-kek-kek-kek », mais des cris courts et rauques sont entendus aussi sur les aires de reproduction.  Telle la mouette rieuse, elle peut aussi a avoir un rire strident «ha-ha-ha-ha-ha». A moins que ce ne soit un rauque « tee-er »…

    Samedi soir, sur la place de la Digue, 21 candidats, parmi lesquels le comédien Jacky Druaux ou encore Jean Magnette ( le fils du maïeur !),  ont tenté de reproduire, du mieux qu’ils le pouvaient, le cri du volatile marin.  Certains sont même arrivés sur le podium en battant des ailes ! Des enfants se sont aussi présentés. Tout cela a donné lieu à une parfaite partie de rigolade… animée néanmoins par le dynamique Franck Miélot ( en jupette et bas résille !) du très sérieux « Championnat du Monde du Cri de la mouette », une véritable institution du Carnaval français ! 

    Après les votes du jury et les estimations de l’applaudi-« mouette », le premier prix a été décerné à Dennis Mertens, déjà Champion de Belgique ! Cet habitant d’Herenthout reçoit la collection intégrale de Gaston ( personne n’a oublié la mouette rieuse qui l’accompagne !), reliftée par Fred Jannin.  

    Lyn Demey est deuxième. « Je me suis inscrite au concours un peu par hasard, mais j’y ai pris goût » confiait la Castellinoise.

    Tous deux pourront assister à un spectacle organisé par « Les Corsaires Dunkerquois », le 23 février. JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • COUPS DE COEUR POUR LE WE

    mouette3.jpg

    La mouette à l'honneur ce week-end !

    COUPS DE CŒUR POUR LE WEEK-END DU 19 AU 21 OCTOBRE

    Il ya aura encore de la fantaisie dans l’air, ce week-end,  avec les préalables du festival « Bis-Arts, une expo sur Gaston et la Fête de la Mouette:  surréaliste, populaire et « caroloriquement » folklorique !

    Spectacle

    «La Veillée » dans le cadre du Festival Bis-Arts, le vendredi 19 et le samedi 20 octobre à 20h, au Hangar du PBA. Lucette et Serge, deux personnes âgées, séjournent dans une maison de retraite locale. Pour leur dernière soirée, ils invitent le public à partager une veillée et à déguster une soupe à l’oignon maison ! 12 €/9€ abonnés. www.pba.be – 071/31 12 12.

    Exposition

    « Corpus » : exposition de Miro Rodigari et de Younes El Melouli, jusqu’au 14 décembre, du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h à 16h, à la Maison du Hainaut, 20, Arthur Quai Rimbaud à Charleroi. Vernissage le 19 octobre de 18h à 22h. Concert lors de la soirée : Ernest Hembersin, soliste avec l’ensemble Vivaldi. Entrée gratuite.

    Livre/gastronomie

    Présentation du livre « Nos racines à table » : la culture alimentaire, en lien avec la terre d’origine. Les produits et la culture frioulane, julienne et slovène, le vendredi 19 octobre à 18h30, à la Maison pour Associations de Marchienne-au-Pont. Dégustations de produits typiques. Entrée gratuite.

    Bande dessinée

    Visite du Palais du Bas et de l’expo « Gaston », le 20 octobre, de 11h à 18h, au 26, rue de Marcinelle à Charleroi, en compagnie de Jean-Michel, collectionneur et expert en bande dessinée. Dédicace d’une nouvelle sculpture en compagnie de son créateur ! Exposition de tous les articles de collection sur Gaston Lagaffe et Franquin en stock : Objets 3D, figurines, véhicules, images, plaques émaillées, dessins originaux,…

    lagaffe.jpg

    Insolite

    Charleroi accueillera la toute première Fête Internationale de la Mouette (FIM), le samedi 20 octobre prochain, à partir de 14 h, sur la prédestinée Place de la… Digue. 27 artistes ont répondu à l'appel lancé pour la création d’un cabinet de curiosités (de mouettes). Au programme : des jeux, des animations musicales et théâtrales, des ateliers d’écriture, une fanfare, deux DJs, des concours décalés et, en point d’orgue, le concours du plus beau cri de mouette, avec la participation des inventeurs du concours, venus tout droit de Dunkerque !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • SOUPER "UN TOIT POUR DOMI " LE 17 NOVEMBRE

    domi.jpg

    Cette année, notre souper aura lieu le samedi 17 novembre à 19 heures en la salle du Foyer, 23 rue Hanoteau à Gilly. 

     
    Les fonds récoltés nous permettront d'organiser la Journée des enfants du 1er décembre prochain où nous  distribuerons à 150 enfants des jouets et friandises et ferons des heureux lors de cette journée  festive. 
     
    Merci d'avance 
    Pour Marie-Claude PETIT, Présidente
    Mireille D'HAEYER, Secrétaire 
    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • TRAZEGNIES: Journée So British !

    anglais2.JPG

    Le château de Trazegnies s’est mis à l’heure britannique, samedi.  Dégustation de whiskys et de bières spéciales, old cars, escape room,… étaient au programme de cette première édition.

    anglais4.JPG

    Un beau modèle présenté par Paul Lorsignol

    Le temps d’une journée, le public a pu vivre à l’anglaise, au Château de Trazegnies.  Cette idée a germé dans la tête de Jean-Claude Derzelle :     « Je constate que des journées sont régulièrement consacrées à l’Italie,  à la France,  à l’Espagne,… mais très peu à la Grande Bretagne ! » constate le président de l’asbl « Les amis du Château » : « Depuis toujours, je suis passionné par la culture britannique.  Je lisais Sherlock Holmes dans ma jeunesse ! J’aime bien le courage des Britanniques, leur indépendance d’esprit, leur forte personnalité, leur force, leur courage, leur flegme aussiDommage que le Brexit nous éloigne un peu d’eux… »

    109.JPG

    Dans et à l’extérieur du château, tout rappelait l’univers british : sentinelle devant la porte d’entrée, cabine téléphonique rouge, exposition d’old cars, librairie Sterling de Bruxelles, écoles de langue, escape room mobile sur le thème de "Enquête de Scotland Yard", jeux de société dans l'esprit britannique ( Oliver Twist - Sherlock Holmes, London Kids ),  animation musicale avec Cornemuses& Tambour par « Alba Pipe Band »,

    recherche d’authenticité

    By jove, comment imaginer ce type de journée sans dégustations ?  Le bar du château s’était transformé  en "pub anglais" avec la vente de bières typiques anglaises : Honey Dew,  London Porter, Double Hop Monster, Bass Pale et écossaises : Scottish Oat Stout, Spesyside blonde, Twisted Thisle, Wee Heavy,…Benoît Vanhopstal, avocat et membre de l’asbl,  proposait des cocktails : le Shady Grove (  citron vert, Gin, Ginger Ale ) et le Rasperry Squash ( citron, sirop de framboise, eau pétillante ).

    Le whisky avait aussi la cote auprès du public, dans le stand d’Arnaud Demiautte ( Maison Demiautte à Marchienne- au-Pont ) et de Sébastien Mottrie, blogueur et conseiller en spiritueux. «De plus en plus, les amateurs recherchent des whiskys de qualité, même s’ils en consomment un peu moins » faisait remarquer ce dernier. 

    anglais9.JPG

    Les organisateurs pensent déjà à une deuxième édition l’an prochain,      qui pourrait s’étendre sur tout un week-end. JEAN-CLAUDE HERIN

    anglais1.JPG

    anglais3.JPG

    anglais5.JPG

    Santé !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • ANIM ET MOI, LE 29 septembre

    L'ASBL ProJeuneS est une fédération d'Organisations de Jeunesse (OJ) agréée par le décret du 26 mars 2009 fixant les conditions d'agrément et d'octroi des subventions aux OJ . Elle fédère différentes OJ sur base de conceptions idéologiques et sociales communes mais porte également des projets spécifiques en tant qu'OJ en vue d’œuvrer à la mise en place d'une citoyenneté responsable, active, critique et solidaire (CRACS). Dans ce cadre, nous organisons, en partenariat avec différentes organisations membres actives dans le secteur des Centres De Vacances, une journée des « CRACS » : « Anim et moi ! » . Nous avons considéré que les actions porteuses menées par les animateurs et les coordinateurs de centres de vacances devaient être valorisées. Contrairement à une image d’Épinal parfois véhiculée, les centres de vacances ne sont pas des espaces « occupationnels » mais bien des lieux d'éducation permanente.

    Le 29 septembre prochain, des jeunes porteurs du projet, avec l'appui précieux de plusieurs animateurs et coordinateurs mettent en place une journée des CRACS sur le site des Castors à Aiseau-Presles. Le projet est indiscutablement mené par et pour les jeunes. Son déroulement s'étend sur plusieurs mois avec des phases de conception, d'élaboration et d'évaluation. Le point d'orgue sera cette journée du 29 septembre. Le public sera constitué de jeunes, de parents, de travailleurs et aussi de bénévoles du secteur jeunesse. 

    Seront présents ou seront représentés :

    •     Monsieur Philippe Charlier
    •     Madame Isabelle Simonis
    •     Madame Virgine Geeraerts
    •     Monsieur Rachid Madrane
    •     Monsieur Hugues Bayet

    Au programme de cette journée :

    • 14h00 : accueil et découverte des vidéos créées par les jeunes autour des Centres De Vacances
    • 14h30 : Intervention de Carlos Crespo, secrétaire général de ProJeuneS
    • 15h00 : Pour ceux qui le souhaitent : "Visite guidée" des différentes animations proposées par les jeunes sur le site de Castorland
    • 15h30 : Café

    Et toute la journée de 10h30 à 17h00 : 

    • Des animations gratuites pour les 2,5-12 ans sur le thème "Il était une fois..."
    • Un accès gratuit à Castorland
    • Un espace d'échanges sur les Centres de Vacances
    • Food truck et taverne

    Nous vous invitons à participer à cet événement le 29 septembre à la rue du Faubourg 16-18, 6250 Aiseau.

    Ci-joint : communiqué de presse et logo.

    Je vous prie d'agréer mes plus cordiales salutations.

    Delphine Gantois

    Chargée de formations - ProJeuneS - 02/502 35 02

    Et les jeunes organisateurs issus de la MJ les Castors, d'Oxyjeunes, des Faucons Rouges et de Latitude Jeunes.

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • WEEK-END "FETES DE WALLONIE" A CHARLEROI

    « Tous Wallons, tèrtous différents » ! Pendant trois jours, Charleroi, - avec un week-end d’avance sur les autres Fêtes de Wallonie- a brassé spectacles, folklore, spécialités culinaires, exploits sportifs,… dans la bonne humeur et la convivialité. Des festivités qui méritent bien de figurer parmi les Big Five !

    wallos6.JPG

    Catherine, Gary et Charline, trois slameurs carolos 

    wallos2.JPG

    wallos5.JPG

    L'art de slamer...

    En partenariat avec Goslam City, slameurs et slameuses belges et français(e)s ont investi la scène de l’Eden, vendredi soir, à l’occasion du lancement des Fêtes de Wallonie. Pour ce tournoi international 36h Chrono,  les compétiteurs devaient respecter quelques règles, liés à cet art oratoire : limiter le texte à une durée de 3 minutes, et ne s’accompagner d’aucun accessoire. Un groupe de Carolos participait à l’aventure : Catherine, Gary et Charline. 

    A quelques centaines de mètres de là, sur la place de la Digue, les «Djoyeux d’Châlérwè »  lançaient leur tour premier apéro urbain. Le tout animé par les Dj’s du label « Clair de lune Records ». Malheureusement, la soirée n’a pas attiré la grosse foule… Cette équipe, formée de cercles d’étudiants à Charleroi,  a été fondée en 2016 par Adrien De Cuyper, pour fêter les 350 ans de Charleroi.  Samedi, un cortège se formait au Centre Ville. « Nous sommes heureux de participer, pour la première fois, aux Fêtes de Wallonie. C’est une façon aussi pour nous  de nous intégrer au folklore carolo » signalait Adrien. «Notre but est aussi philanthropique : les recettes sont versées à la Ligue Alzheimer et d’autres associations  caritatives».

    wallos1.JPG

    wallos13.JPG

    Les Djoyeux d'Chàlèrwè

    La Block Party sur la place de la Digue

    wallos9.JPG

    Tout ce que Charleroi compte comme initiatives relevant des cultures et expressions urbaines était représenté lors de la Block Party, samedi après-midi ! Une initiative de l’Eden et de ses partenaires.

    Sur la place Verte, des gymnastes effectuaient des sauts  impressionnants, depuis la plate-forme du parking ! Heureusement que des matelas en mousse assuraient  la réception de nos jeunes sportifs ! C’était l’une des démonstrations d’adeptes du parkour. « Il s’agit d’une méthode d’entrainement consistant à profiter du mobilier urbain pour franchir les obstacles et réaliser des saltos, des roues, vrilles et autres figures acrobatiques » rappelait Jérémy Lorsignol de Freerun It. Notons que, dans le parc installé à Montigny-le-Tilleul, il est possible de s’entraîner, dès l’âge de 4 ans, dans un lieu sécurisé par du matériel de gym. 

    wallos8.jpg

    wallos7.JPG

    Des sauts impressionnants avec Freerun It !

    D’autres disciplines étaient présentées: les rollers avec la Blackland Rockin’k-Rollers, le hip hop, le reggae, le ska,… avec Charlykingston,  les tatouages avec Pik-Pô Tattoo, installé au Boulevard Audent, le skate avec West Station Skatepark, la danse avec Temps Danses Urbaines,…

    wallos12.JPG

    Temps Danses Urbaines

    wallos11.JPG

    Philippe Scofield

    Très médiatisé dans l’émission de télé « Ninja Warriors » sur TF1 ( il était l’un des 5 finalistes lors d’une édition !), Philippe Scofield était aussi de la partie, lors de cette Block Party. L’homme aux multiples tatouages a popularisé le street workout  (« entraînement de rue »)  en Belgique. Il s’agit d’une pratique sportive entre la gymnastique et la musculation, mélangeant figures de force, de souplesse et d’équilibre. Mais n’est pas Philippe Scofield qui veut. Cette discipline mobilise tous les muscles !

    La décontraction et son aisance à réaliser des exercices cachent en fait des années de souffrances pour réaliser des figures assez exceptionnelles, comme le drapeau. Cette position consiste à tenir une barre en se maintenant droit horizontalement,  et nécessite d'avoir à la fois des abdos en béton et le haut du dos très musclé. « Dans le street workout, il n’y a pas que le physique. Le mental joue aussi un rôle important ! »

    Comment customiser une voiture ? 

    wallos14.JPG

    Maxime Jourdain, qui travaille à L’Eveil, Centre de Loisirs Actifs de Ransart, animait un stand graff’. Les participants  pouvaient notamment customiser une voiture ! « Lors de nos stages, les jeunes apprennent à se servir d’une bombe, à réaliser des traits basiques, des gros traits, des dégradés, des motifs en 3D,… » expliquait le jeune homme.

    Ces 10 dernières années, le Centre s’est essentiellement développé autour de la vidéo, la musique et des pratiques liées au street-art et à la culture urbaine.

    « Notre institution est une Maison de Jeunes dont l’objectif premier est de mettre les jeunes en projet afin qu’ils deviennent des citoyens responsables, actifs et critiques de la société dans laquelle nous vivons. » signale Thomas Parmentier, responsable.

    « Une ville vibrante qui se relève » 

    wallos3.JPG

    Coup d'oeil dans le rétroviseur des 6 dernières années...

    Dans son discours officiel, à l’hôtel de Ville, Paul Magnette a fait le bilan  de cette dernière législature. « En 6 ans, que de chemin parcouru pour la Ville ! Les grands travaux de la Ville Basse, la rénovation d’une soixantaine d’écoles, la refonte des services de police ( 100 policiers supplémentaires), la réparation de bon nombre de voiries, la récupération du site de Caterpillar, l’offre de plus en plus grande  de services,… font de notre Ville un pôle économique, social et culturel de premier plan. C’est une ville vibrante qui se relève ».

    Les autorités se sont rendues ensuite vers la place de la Digue, en compagnie de l’harmonie, des fanfares et des géants de Charleroi.

    wallos4.JPG

    Que seraient les Fêtes de Wallonie sans ses géants ?

    Une bonne glace  à la Ferme du Raz Buzée ! 

    wallos15.JPG

    Une bonne glace !

    Dans le Village wallon, à la place de la Digue, le public pouvait profiter de produits de bouche issus de l’agriculture wallonne, d’un bar à bières locales et d’autres spécialités régionales, et participer notamment au 2ème « Vitoulet Challenge », concours de mangeurs de boulettes ! Ferme familiale depuis 5 générations, la ferme du Raz Buzée à Gerpinnes présentait leurs fromages : du Saint-Paulin, de la Tomme, du  Brie belge,… Depuis peu, la ferme fabrique aussi de la glace artisanale. 16 goûts sont proposés !

    Kid Noize en tête d’affiche

    Belle affiche pour les concerts gratuits donnés samedi soir : Blanche, Hyphen Hyphen et Kid Noize étaient présents sur scène ! Mais la Place de la Digue n’a pas fait le plein… Baigné de wallon depuis sa plus tendre enfance, Marc Parmentier faisait chanter la langue wallonne, à l’Eden, au cours de son concert : « Momins », aux accents jazzy.

    wallos16.JPG

    wallos17.jpg

    Le public était présent, mais n'a pas rempli toute la place de la Digue

    wallos18.jpg

    Marc Parmentier: un répertoire en wallon

    Un cabaret/théâtre en wallon 

    Dimanche, à l’Eden, le cabaret wallon d’El Bwèsse à Téyàte de Victor Gravy rendait hommage aux soldats wallons sur le front de l’Yser, à travers « Les Inocints 14 ». Un spectacle tantôt déjanté, tantôt plein d’émotion pour commémorer le centenaire de la fin de la Grande Guerre. JCH

    wallos19.JPG

    Une commémoration en wallon

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire